Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et pendant ce temps-là...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermès
Messager des Dieux
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Quelque part à m'amuser

Feuille de personnage
Hp:
340/340  (340/340)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Et pendant ce temps-là...   Ven 11 Oct - 14:48

Amusement ou bien ennui? Voilà une question que notre jeune homme se posait à chaque fois, chaque décision qu'il prenait était pensée pour y trouver cette étincelle qui donne du divertissement. Ce jour allait-il être un jour normal ou bien un petit quelque chose changera tout? Cela fait depuis quelques jours que David était là à Sparte, au début il ne comprenait pas la raison de sa venue mais une chose en lui l'avait incité à rester pour le moment. Curiosité, besoin de savoir ce qu'il lui arrivait, des opportunités de s'amuser, tant de choses qui poussait David à rester.

Mais ce qui le perturba le plus fut cette voix dans son esprit qui se fit entendre. C'est limite s'il ne pensait pas devenir fou et être enfermé dans un asile. Et puis petit à petit, à force de discuter avec, David put saisir au moins une chose; si sa vie était si incroyable, c'était grâce à une entité. Quel était son but? Pourquoi l'avoir choisi? Pour le moment, il n'osait pas lui demander, mais par moments, la sensation que cette entité s'insinuait dans son esprit était forte. C'était comme si son but était de prendre le contrôle de son corps.

Mais là n'est pas encore le moment d'en parler. Concentrons-nous sur le présent, là où l'homme en question est le centre de notre intérêt général. Dans une chambre, allongé dans un lit, David fixait le plafond alors qu'il était tout habillé comme s'il venait à peine de rentrer ou bien il s'apprêtait à sortir... Oui bon ce n'était pas sa chambre mais à quelqu'un d'autre, comment ça il rentre sans permission? D'accord il n'a pas demandé là l'avis de la personne en question mais à vrai dire, David se fichait bien de ça, c'était pour rire un bon coup quand la personne le verrait.


-Chance... Ou manque de chance... Je me le demande.

Fermant les yeux, il se mit à sourire encore plus en riant un peu.

*-Ah mon cher David... Tu sais bien que c'est toujours la chance qui te guide... Ma chance. La seule question que je me pose est pourquoi tu es là à attendre.*

Posant sa main droite sur son front, il lâcha un soupir, cet être qu'il entendait ne s'arrêtait pas de lui parler depuis qu'il était là. Toujours allongé sur le dos, il ouvrit un oeil.

-Tu verras bien... Mais si tu n'es pas un signe de folie et que tu me connais, tu ne sais vraiment pas pourquoi je suis dans cette chambre? Par contre j'aimerais connaître ton nom, ça me serait vachement utile n'empêche pour te faire confiance.

*-Comme toujours, tu m'amuses David, et non je ne sais pas pourquoi tu es là, je n'ai pas vraiment fait attention quand tu y as pensé... J'avais d'autres choses à penser. Mon nom? Oh mais ne t'en fait pas, tu vas le connaître dans pas longtemps, mais avant... Que sais-tu sur les dieux Grecs?*

Devant une telle question, le jeune homme fut perplexe, quel était le rapport entre ce... Truc et les dieux Grecs? Sans doute un truc tordu qui l'embrouillait mais vu qu'il n'avait rien à faire, il se mit à se souvenir des cours d'histoire qu'il a eus.

-Hum... Je sais que Zeus est le roi des dieux et de l'Olympe, Poséidon est le dieu des mers et des chevaux et que Hadès est le maître des enfers... Le genre de type qu'on n'aimerait pas trop croiser. Je connais ceux-là, merci God of War pour ça, bon c'est qu'un jeu mais j'en connais encore... Hélios est le dieu du soleil aussi, euh... Aphrodite est celle de l'amour si je me trompe pas... Ah la scène avec elle et Kratos, je crois que je me suis pas autant marré depuis longtemps. Héphaïstos, le dieu-forgeron et du feu si je me souviens bien. Ensuite... Il y a... Oh oui! Hermès, le dieu des voleurs, des carrefours, et tout un tas de trucs que je me rappelle pas. J'avoue que quand Kratos lui coupe les jambes, c'est assez horrible n'empêche... Il y a Héra qui est la femme de Zeus, mais le jeu ne dit pas de quoi elle est la déesse. Et je crois que c'est tout ce que la trilogie montre... Ah non! Il y a Arès, le dieu de la guerre, c'est même le boss final dans le premier opus.

*-C'est déjà pas mal je trouve, il y en a d'autres divinités mais ça me suffit venant de toi. Et disons que c'est un indice sur mon vrai nom, mais je vais me taire. Le moment viendra où je te dirais tout mon cher David. En attendant, amusons-nous ensemble, agis comme tu as toujours fait, c'est ce que j'aime bien chez toi.*

Se retenant d'éclater de rire, il soupira d'aise.

-On croirait que je parle avec ma conscience, ça fait drôle, mais je ne crois plus que je perds la tête, mais plutôt que tu es quelque chose de bien plus que ma simple conscience... Tiens tiens... On dirait que la personne propriétaire de cette chambre arrive...

Restant dans le lit à écouter les bruits de pas qui se rapprochèrent, il riait intérieurement de la suite. Se redressant pour être assit sur le bord du lit, David observa la poignée de porte tourner et dévoiler qui était là; une jeune et jolie demoiselle qui portait une armure d'entrainement sûrement vu la tenue de cuir avec des sangles pour l'attacher. À cet instant, David la contempla... Enfin presque vu le masque qui cachait le haut de son visage, comme c'est dommage.

-Q-q-q-qui êtes-vous?! Et que faites-vous dans ma chambre?!

Ne dissimulant un sourire, il se leva et se mit en face d'elle avant de faire une révérence alors qu'il prit soigneusement sa main pour y faire un baise-main.

-Je suis un homme qui vous attendais durant une heure, et je dois avouer que de vous voir aussi près de moi me comble de joie.

-Quoi?! Non mais ça va pas?! Sortez de là imédiatement!

Sans attendre, il s'avança en direction de la sortie qui était située juste à côté d'elle. D'un coup sans prévenir, il s'arrêta pour tourner la tête vers elle

-Mais avant... Je vais vous voler quelque chose.

D'un geste rapide de la tête, il vint lui voler un baiser avant de s'en aller tranquillement en chantant à voix haute.

-Eh? Non mais dis donc! Revenez là, vous allez me le payer!

-Ahahahaha! Faudra m'attraper alors!

Courant le plus vite possible pour échapper à la demoiselle qui semblait vouloir se venger de ce qui provoquait son hilarité, l'esprit de l'entité se mit à rire à son tour.

*-Ah David... Ça fait je ne sais pas combien de temps que je n'ai pas ris comme ça. Tout ça pour un baiser? On dirait moi quand je m'amusais avec les mus... Les filles. Bref, je te laisse tranquille pour le moment.*

Les cheveux dans le vent soutenus par un chapeau, l'homme n'avait de cesse que de courir peu importe où. De sentir l'air caresser son visage, ça n'avait pas de prix. Soudainement, un tremblement de terre traversa ses pieds, ce n'était pas un tremblement de terre normal, quelque chose d'étrange se passait. Cette fois le jeu se stoppait vraiment, ne souriant plus du tout pour montrer de la perplexité, son coeur lui dictait de sortir, d'aller dehors.

Puis un bruit semblable à un avion de ligne qui explosait non loin de là éclata dans ses oreilles, quelque chose de pas normal se passait mais alors vraiment pas. Son instinct de survie lui demandait de partir de là, de fuir le danger, mais sa curiosité était la plus forte. Fallait absolument qu'il sache

Cette série de bruits se fit entendre en direction d'une arène apparemment, c'est donc sans attendre qu'il y allât. Mais avant d'y entrer pour vérifier, il s'arrêta.


-C'est... Quoi tout ce bruit... Je devrais peut-être partir après tout... Je crois que c'est dangereux...

*-Cette fois c'est moi qui veux savoir ce qu'il y a dedans, allez, juste à l'entrée, rien qu'un coup d'oeil, on ne risque rien. Aie confiance David, je suis là.*

Son pas fut hésitant et incertain, mais il avançait vers ces bruits au lieu de prendre la fuite comme son coeur lui disait. Une explosion, des voix qui hurlent, ce n'était pas un simple entrainement, surtout pas avec toute cette concentration de cosmos. D'un regard, il vit un véritable champ de bataille, des ruines, un immense cratère, le chaos, des corps sans vie... Le choc fut violent au point de se couvrir la bouche devant l'horreur.

*-Mon dieu... Qu'est-ce qu'il se passe? Pourquoi il y a des morts? C'est... Horrible...*

*-David, je sais que c'est un choc mais regarde ce qui se tient au milieu de l'arène... Enfin de ce qu'il en reste.*

Faisant un pas en arrière, la vision de deux personnes fut tout aussi troublante qu'étrange. L'une était un homme plutôt inquiétant, le genre que David aimerait éviter de croiser. En face se trouvait une demoiselle assez jolie mais qui donnait l'air d'être froide comme de la glace... Bon faut dire que dans un moment pareil, fallait pas s'amuser à organiser un pique-nique.

L'homme se mit à hurler un nom... Artemis? Bien n'ayant jamais trop étudié la mythologie, ce nom fit tilt dans sa tête. Mais le coeur même du problème fut la sorte de lame que l'étranger fit apparaître dans ses mains... Oh alors ça, ce n'était mais alors vraiment pas bon du tout.


-Que... ?!

Sans même avoir le temps de terminer sa phrase, une déflagration le repoussa contre un mur avec une violence inouïe. Seulement, son corps ne se brisa pas, juste de la douleur le parcourut. Bon sur le coup il était un peu sonné et désorienté, mais il n'oublia pas la raison de sa venue.

-C'était quoi ça? Oh bon sang, j'ai l'impression que je vais me briser en deux avec ce truc qu'il a fait, on aurait dit Saber qui faisait son Excalibur mais en plus cauchemardesque... Dark Saber? ... Nom d'un...

Une partie de l'arène fut vaporisé, mais pas genre juste un peu, non là c'était totalement. Sans même s'en rendre compte, ses jambes tremblaient, la peur, la vraie peur, celle qui paralyse, nous fait rendre compte que notre vie ne tient à rien. N'ayant même plus la force de bouger, il contemplait le désastre. Partir, fuir le danger, être en sécurité, ces besoins si forts ne pouvait rien faire en cet instant.

*-Je ne veux pas mourir... Pas ici... Pas maintenant...*

*-Reprends-toi! Tu n'es pas n'importe qui, tu es spécial toi aussi tout comme eux... Tu peux sentir ce cosmos qui est en toi? Fait le surgir pour te protéger, sens le qui t'enveloppe et te donner le courage.*

Prenant une immense inspiration, il se concentra et fit monter en flèche ce cosmos qu'il retenait jusque-là. Cette fois son visage devint plus sérieux bien qu'ayant un petit sourire. Dans ses yeux, une lueur se vit clairement.

-Oui je le sens... Je sais qui tu es... Hermès... Et je vais me faire une joie de les regarder se battre si vulgairement.

*-Voilà... Te voilà enfin l'homme que tu dois être, et tu sera bien plus à l'avenir... Mais je ne vais pas te forcer David, prends conscience de ta chance et fait le bon choix.*

Ainsi, David se leva et se mit dos au mur en croisant les bras alors que le spectacle devant lui était divertissant à souhait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermès
Messager des Dieux
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Quelque part à m'amuser

Feuille de personnage
Hp:
340/340  (340/340)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Et pendant ce temps-là...   Mar 29 Oct - 16:51

Au milieu du chaos, un homme se tenait adossé à un mur en ayant une aura dorée qui se dégageait de son corps pour l'envelopper comme une aura protectrice. Son regard fixant le spectacle, il se contentait de regarder avec attention, deviner ce qui pouvait se cacher derrière autant de violence et de brutalité. Entre une femme qui portait le nom d'Artémis et l'autre qui semblait être pris d'une fureur indescriptible. Qui était-il? Que voulait-il en tentant de la tuer?

Puis en ayant découvert qui se cachait derrière cette voix dans sa tête, ainsi c'était Hermès, le fameux dieu-voleur... Quel était son but en parlant à notre jeune homme? Quel était son objectif? Ces questions traversèrent l'esprit de David, si ce dieu était là durant toute sa vie, ça devait être important. Même s'il avait l'air sympa et pas gênant, ça ne voulait pas forcément dire qu'il se tiendrait à carreau.

Les ondes de choc des cosmos en présence ne faisaient que grandir de plus en plus, à un point que même David eut du mal à tenir debout. Augmenter son cosmos encore et encore, toujours plus jusqu'à atteindre un certain point où il semblait être à la moitié de ce qu'il estimait être sa force. Avoir autant de son cosmos à travers lui donna assez de confiance dans son coeur pour enfin se sentir sans la moindre crainte. D'une voix basse, il se mit à parler avec un sourire.


-Donc Hermès, c'est bel et bien toi... Et bien, voilà de quoi me divertir au plus haut point. Je me demande si tu as un but à me parler depuis tout ce temps, un dieu comme toi a toujours un but. J'ai étudié ta légende et je sais que tu as toujours un plan bien précis, tu peux m'en parler?

*-Tu es malin, et je peux au moins te dire une partie de mon plan. Si je te parle, c'est que... Tu es compatible avec mon cosmos, c'est celui-là que tu utilises en ce moment même. Une fois que leur combat sera terminé, je t'en dirais un peu plus. Mais n'oublie jamais que je ne te force en rien, jusque-là je t'ai laissé choisir ta vie et ta destinée. Mais depuis que tu es là, tu dois voir plus grand, plus ambitieux, imagine les possibilités à nous deux... On pourra voyager où on voudra quand on voudra, on prendra ce qu'on voudra. Le meilleur métier est celui de voleur David, il te suffit de te servir sans te soucier du reste.*

-Donc en gros si je comprends bien, tu me demandes que toi et moi agissions ensemble pour faire ce qu'on veut comme on l'entend? Personnellement, j'aime bien cette idée, mais si tu es Hermès, ça veut dire que Zeus, Hadès et Poséidon sont réels? Que si c'est le cas, j'avoue que ça me rassure pas trop quand même. Si j'étais en face d'eux, je me sentirais un peu ridicule

*-Oui tous les deux ensemble, n'est-ce pas merveilleux? Et oui Zeus mon père, Poséidon mon oncle et Hadès mon autre oncle sont bien et bien réels. Je te rassure; mon père m'aime bien, car il sait bien que je n'ai pas la moindre ambition sur son trône contrairement à certains membre de ma famille. Eux ne se retiendraient pas de s'entretuer pour obtenir les faveurs de père mais je suis un de ses favoris. Après tout je suis le messager des dieux.*

Fort content de cette découverte, David fut sur le point de se manifester dans ce combat mais quelque chose l'arrêta, une sensation bien facile à reconnaître. Une masse de cosmos en dessous de lui ne disait rien de bon, mais alors pas du tout. Qu'est-ce que ça pouvait bien dire? La réponse ne tarda pas à arriver. La masse de cosmos se fit plus intense que jamais.

-What the f...?!!

Encore quelques pas et il se serait retrouvé dans le ciel lui aussi après que le combat tournait clairement en faveur de l'homme-berserker. Donc si cette femme était Artemis la déesse de la lune et de la chasse, qui était cet homme? Il semblait être du même niveau de puissance qu'elle, donc ça ne pouvait que dire qu'il était lui aussi une divinité, mais laquelle... Voilà la question

-Un fusil géant au cosmos... Faut vraiment être tordu pour faire un truc pareil, bon remarque c'est plutôt utile vu ce qui s'est passé. Ce directeur cache des choses... Tu en pense quoi?

*-Hum... Si j'en crois ce que j'ai vu, cet homme est un dieu violent... Je ne vois qu'une personne capable d'être comme ça; Arès. Lui aussi serait de retour? Rien de bon n'est à prévoir avec lui, surtout si j'en crois mon sentiment, il a osé utiliser ce pouvoir... Il est tellement avide de pouvoir qu'il a décidé d'utiliser la chose que même moi je ne peux pas influencer... Ce canon au cosmos est le signe que nous devons porter plus d'attention au directeur, il semble plus redoutable que ce que j'avais pensé. Je suis sûr qu'il a un plan bien précis et je ne doute pas une seconde qu'il a l'intention de faire quelque chose en mettant tous les dangers à l'écart. Va falloir être prudent David, on pourra aller le voir mais surtout, ne dévoile pas que je suis là, ça sera notre atout.*

Cette fois son cosmos diminua totalement vu que le danger n'avait plus lieu d'être, et puis pour le moment, d'autres choses à penser le tourmentait. Se dirigeant vers là où il estimait être juste, il commença à marcher en direction des dortoirs. Son intuition le guidait vers cet endroit, quelque chose devait s'y passer au point que sa chance le dirige vers là.

Arrow Dortoirs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et pendant ce temps-là...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendant ce temps là, chez Daedryemer...
» Pendant ce temps, à Toulouse
» "C'est nous qui passons pendant ce temps là" [Kant]
» et pendant ce temps-là ...
» Et pendant ce temps chez Mercedes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Parc et Arènes-
Sauter vers: