Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelque part dans les profondeurs du Vésuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coré/Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Quelque part dans les profondeurs du Vésuve   Dim 6 Oct - 12:48

Je viens d'ici ^^

Un nouveau soupir lui avait échappé. L'automne avait commencé sa course sans qu'elle ne puisse rentrer chez elle. C'était ainsi que Coraline s'était retrouvée face à une porte non close mais donnant sur un monde vide. Nulle trace de son roi, son sombre époux et encore moins de cosmos spectraux pour venir à sa rencontre. Sans son merveilleux roi, elle ne pourrait prendre la place qui était la sienne. C'était lui qui conduisait la jeune femme au plus profond des Enfers, guidant son éveil total. Partiellement éveillée, Coraline ne pouvait prendre la place qui était la sienne sans risquer de se retrouver en but aux pulsions de son cosmos en pleine mutation. Paraître faible voire incapable de maîtriser son terrible cosmos devant son roi était une chose et le paraître devant les spectres une autre. De quoi lui rappeler certaines histoires que lui avait contées Héléna. Les excès des hommes dévorés d'ambition, cherchant à atteindre l'ultime cosmos et prendre la place des dieux eux-mêmes. De quoi provoquer les pires dégâts. Alone et Shun en étaient deux exemples mais un autre restait une épine profondément plantée dans le coeur de la déesse des Saisons et des Enfers. Par chance, elle n'avait pas encore recouvré l'ensemble de ses souvenirs. Un répit dont Héléna ne pouvait qu'apprécier. La seule idée de voir Coraline, sa douce élève en proie à la plus noire de toutes les ires en découvrant que même son nom avait été souillé par une vile mortelle, était le dernier de ses souhaits. Surtout que cette histoire était si complexe qu'elle demandait au moins la présence du seigneur Hypnos et de son épouse pour en avoir les principaux tenants et aboutissants. Restait l'autre divinité impliquée dans l'histoire et elle, elle serait encore plus difficile à toucher que Thanatos lui-même.

Un nouvel instant s'était ainsi écoulé tandis que les feuilles tombaient autour de la jeune femme et de son escorte. Le temps sous la terre restait figé en un éternel automne avec ces profusions de fruits et de présents pour la reine de l'autre monde. Hadès faisait les choses en grand et pour sa déesse, il ne comptait pas ses efforts. Jamais, il ne se montrerait avare de ses efforts pour elle. Pour elle et elle seule. Nulle autre femme, déesse ou mortelle ne pourrait prendre la place qu'occupait la fille de Déméter dans le coeur du maître de l'autre monde.

- Ma dame...
- Héléna.
- Le chemin est long vers Sparte.
- Tu le connais, ma chère amie ?
- Oui, veuillez pardonner mon impertinence mais avant de vous rendre à Sparte, peut-être serait-il plus sage d'en informer madame votre mère.
- Ma mère...
- Ma déesse, la puissante Déméter. En l'absence de votre valeureux époux et de vos amis, Hypnos et Thanatos, personne ne peut vous mener vers votre éveil mieux qu'elle. Elle saura au mieux vous conseiller pour votre futur séjour à Sparte.
- Mère...
- Elle serait aussi trop malheureuse de ne pas avoir de vos nouvelles surtout lorsque la nouvelle de la disparition de votre époux lui parviendra.


A ces paroles empreintes de sagesse, Coraline resta pensive, songeant à ce qui serait le mieux pour elle mais aussi pour l'amazone Héléna. Être au service de Déméter était loin d'être aussi simple que les hommes l'imaginait. Les serviteurs défendant la puissante déesse des Moissons était aussi peu nombreux qu'efficaces. La plupart ne combattait qu'une fois voire deux tous les cinq cents ans mais à chaque fois, c'était si effroyable que le seigneur Zeus ordonnait que les luttes se déroulent dans l'immensité de l''entre-monde.

- Bien, Héléna. Mais auparavant, il me faut nous préparer au voyage qui nous attend. En ce lieu, se trouve tout ce dont nous auront besoin pour rejoindre Sparte dès que nous serons passées par le sanctuaire d'Eleusis. Ma mère, la déesse des Mystères nous conseillera au mieux pour que nos destins s'accomplissent.

A ces paroles, son regard s'était attardé sur le visage si calme de la brune Héléna. Ce qu'elle y lisait aurait pu l'effrayer mais ce n'était pas le cas, jamais. Que sa chevelure se teinte d'ébène et que son visage ne change légèrement pour prendre un teint plus clair n'était que le processus normal. Bientôt Coraline aurait l'apparence seyant le mieux à la déesse des Enfers. Celle d'une magnifique jeune femme au regard tantôt doux tantôt perçant. Bien des souvenirs lui revenaient lorsque ses mains si douces effleuraient les présents placés sur chacune des tables de roches serties de diamants et d'autant d'autres richesses de la terre. Tout ce que la terre renfermait appartenait au sombre monarque et à ses yeux, rien n'était trop beau pour sa dame. Coraline pouvait ainsi admirer la finesse de papillon d'or et de pierres précieuse tout comme la beauté brillante d'innombrables roses et autres fleurs d'or et de perles. Tout cela était le présent du roi à sa reine.

De sa main, la future déesse saisit quelques-unes des fleurs avant de les piquer sur une de ses couronnes attendant son bon vouloir. Aussitôt, celle-ci changea d'apparence et s'adapta au front de la jeune femme. Dès qu'elle ceignit la couronne qui serait dorénavant la sienne, Coraline put ressentir tout l'amour placé en ce simple bijou tandis qu'un ensemble de bourgeons attendait aussi à l'écart. Des fleurs en attente d'éclosion exceptée une. Une rose sublime dont les pétales étaient de neige et de sang. Rien de commun ne poussait au dehors et lorsque la brune déesse la prit en main, un courant cosmique la traversa.

- Une rose est éclose pour moi.
- De quoi me rassurer, ma dame, votre spectre la plus dévouée est déjà là pour vous. Dès que vous l'appellerez, elle sera là pour vous mais auparavant, il faut accomplir ce qui doit l'être.
- Oui, Héléna, dès que nos chevaux se seront reposés à la faveur des loges royales, nous pourrons prendre la route vers Eleusis...


Ainsi avait parlé Coraline, la future déesse Perséphone. Le temps était encore au repos. Et d'un simple geste, elle avait fait entrer les chevaux. Les étalons à la robe de Nuit composant l'équipage du sombre monarques. Avec eux, nulle crainte de se perdre, ils n'avaient qu'à en recevoir la demande avant de filer vers leurs destination.

Le reste de la nuit s'écoula ainsi entre préparatifs et repos. Des coffres, Coraline avait pris une robe qui lui allait à merveille ainsi que quelques artéfacts qui ne manqueraient pas de lui être utile. Appeler la spectre de la Vampire avait été si tentant mais quelque chose en elle retenait la jeune femme de le faire. Comme si la divinité en elle avait ressenti l'importance de ce qu'il se déroulait en ce moment à Sparte et ailleurs. Laisser aux deux Etoiles montantes le temps d'atteindre leur plein éveil avant de les appeler à elle. La déesse saurait se montrer patiente et sage. Au dehors, les premières lueurs de l'aurore aux doigts de rose ne tarderaient plus à apparaître. D'un mouvement souple, la princesse des Enfers s'étira avant de quitter sa couche et d'avancer pieds nus dans le jardin de l'automne que lui avait ménagé son époux. Hadès lui manquait déjà tellement. La déesse ne savait que trop bien le mal que ses précédentes incarnations avaient provoquées en prenant le pas sur lui, détournant son véritable projet.

Créer un monde meilleur, un monde aussi beau que celui de l'Âge d'or mais tant de choses se sont passées avant ton éveil que tout a été déformé. Détruire l'humanité et la terre qui me voit renaître à chaque passage de saison n'était pas ton vrai projet mais celui de tous ces humains incapables de lire tes paroles, cette traîtresse de Pandore en tête. Tant d'humains ont déformé tes ordres sans te laisser t'éveiller réellement ou juste avant de t'achever. L'ultime Eclipse, elle n'était simplement pas possible, juste là pour effrayer les humains. Jamais Hélios n'aurait accepté cela. Tu le savais autant que moi. Quelle folie s'est emparée de toi, mon cher époux. Quelle folie...

Un piaffement se fit soudain entendre. L'un des étalons noirs et sans un mot, Coraline passa ses bras autour de la nuque puissante, caressant la crinière ondulante. Eux aussi sentaient le mal s'étant abattu sur leur maître. Au fond d'elle-même, la brune jeune femme luttait contre l'envie de filer au plus vite mais Héléna aussi bien qu'eux avaient encore besoin de repos.

Plus que quelques instants et je te donnerai l'ordre. Patiente encore...

Patiente encore et ensemble nous filerons tous vers Eleusis...

comme le vent, nous filerons vers Eleusis.


==> Eleusis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quelque part dans les profondeurs du Vésuve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelque part dans le temps
» Quelque part dans le temps - Somewhere in time - Jeannot Szwarc - 1980
» [Michelet, Claude] Quelque part dans le monde
» Quelque part dans les Alpes
» [Gavalda, Anna] Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Le Monde :: Europe-
Sauter vers: