Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'orage gronde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arwen
Haut-commandeur de Sparte la Sacrée
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 10/08/2013
Localisation : Sparte la Sacrée

Feuille de personnage
Hp:
344/344  (344/344)
CS:
610/610  (610/610)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: L'orage gronde   Dim 11 Aoû - 12:29

[petit post pour lancer le rp de Arwen ^^]

Tonnerre, elle le sentait. L'air tout autour d'elle se mettait à vibrer. Une nouvelle essence divine s'éveiller.

Ciel, mon frère ? Mon oncle et mon frère, toi né des affres de la Discorde et des cendres de Bloody Hypnos, toi dont les pas se sont perdus à Asgard où tu as enfin trouvé la paix sous la tendre caresse de l'Amour personnifié. Freyja, la plus belle de toutes les Vanirs parée de Brisingamen, t'a offert ce cadeau mais tu avais déjà trouvé une véritable trésor...

Le seul qui vaille la peine de se battre...


Les orages, le Ciel, tout cela lui rappelait le passé et les instants précédant sa naissance. Loin, c'était si loin. Une période de troubles sanglants et si horribles. La folie avait soufflé sur le monde lors du règne ô combien bref mais terriblement destructeur de la fielleuse Eris. Tant de souvenirs et en cette mâtinée, le réveil annoncé de Zeus était si clair, si limpide à ses yeux.

D'un geste, elle avait déposé le bécher qu'elle tenait encore en mains avant de le déposer sur le plan de travail. Face à elle le matériel de pointe côtoyait les antiques cornues. L'héritage de sa mère. Si beau si porteur d'espoir, il était là pour montrer la complexité du monde et la puissance des Moires.

Et celle de tant et tant d'autres forces. Sainte de la Lyre, petite reine blanche, ton destin nous servira d'exemple, ici, à Spartes. Si lointaine, tu as montré que même un petit pion, même une simple souris se glissant au coeur des Enfers est capable de soulever des montagnes. Que les saints ne doutent jamais de leurs forces et de la puissance dormant en leur sein.

Toi qui a bravé jusqu'à la colère de Zeus et les poisons d'Eris pour sauver Athéna...

Avant de trouver la plus belle des toutes les quêtes, celle qui donnera un nouveau visage à la terre. L'humanité recèle encore tant de joyaux sous la lie immonde destinée aux affres des Enfers. A nous, maîtres de Spartes de faire surgir en surface ces forces vives capables de sauver la terre sous l'élan de déesse Athéna.

Elle en aura besoin maintenant que la première des Etoiles Célestes a marqué le monde de son éclat. La Pleine lune s'est éveillée et avec elle, la reine des Vampires chante...

Tous auront leur rôle et moi, le mien auprès du Commandeur Hazama. L'heure est venue...

Père, mère, puissiez-vous me protéger et me guider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen
Haut-commandeur de Sparte la Sacrée
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 10/08/2013
Localisation : Sparte la Sacrée

Feuille de personnage
Hp:
344/344  (344/344)
CS:
610/610  (610/610)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: L'orage gronde   Dim 22 Sep - 17:30

Dire que cette journée avait si bien commencé entre les murs de sa demeure de Sparte. Avec la plus grande des délicatesses, elle s'était relevée et avait déposé un de ses précieux ouvrages au plus profond de l'un de ses vivariums. Une façon comme une autre de placer certains objets en des lieux surprenants même si c'était qu'une précaution plus que superflue. Du moins en apparence. Arwen était bien plus subtile qu'elle ne le laissait voir, sachant parfaitement où poser ses artéfacts et autres objets uniques en leurs genres. Tant de connaissances se trouvaient en elle, tant d'expériences accumulées au fils d'interminables pérégrinations avant qu'elle ne se pose enfin à Sparte avec l'accord de ses deux parents. Chose bien plus ardue qu'on ne pouvait le penser surtout lorsque l'on connaissait l'identité de ses géniteurs. Tant de puissance sous son apparente fragilité et sa blondeur. Cette blondeur, si brillante et intrigante, était une source de surprise, de moquerie voire de jalousie chez les plus pitoyables des recrues d'Hazama. D'ailleurs, elle ne pouvait s'empêcher de rire en sourdine lorsqu'elle tendait les oreilles aux rumeurs des couloirs ou des quartiers de Sparte sur elle et sa prétendue cervelle de potiche ou de blondasse juste bonne à cirer les pompes d'Hazama pour ne pas dire autre chose sur un registre bien plus crapuleux que son éducation et sa fierté l'empêcher de répéter. Cette manie de la railler ainsi que tous ceux qui leur déplaisaient aurait pu la blesser mais il n'en était rien. Au contraire, elle ne faisait que mettre en lumière la stupidité de ces quelques personnes qui n'avaient de combattants que le nom. Jamais aucune d'elles ne serait capable de la tromper. Les entendre ainsi se moquer des apparences des uns ou des autres ne faisaient que démontrer les proies faciles qu'elles étaient.

Entre les griffes d'une Carminia ou d'une Belmont, aucun d'entre vous ne seriez capables de comprendre ce qui lui arriverait.

Enfin, cela était plus qu'improbables, ces lignées ne s'en prenaient qu'à des proies dignes d'elles et non des bouffons juste bons à distraire le commandeur. De piètres marionnettes servant de contre exemples. Mettre en évidence toutes les tares qu'un guerrier doit éliminer. Une cruauté doublée d'une rare finesse digne de notre cher Hazama.

Un instant, son regard vert se posa sur un des serpents dont elle prélevait si souvent le venin. Un de ces êtres que chérissait le maître suprême de Sparte. Hazama, le commandeur, un homme plus que surprenant voire inquiétant aux yeux des habitants. Lui, nul n'osait le railler. Pas même lorsqu'il faisait la pleine démonstration de sa fantaisie toute personnelle. Tout comme son art d'appeler les professeurs aux plus mauvais moment. Le premier appel l'avait d'ailleurs surprise en pleine séance. De quoi la contrarier, connaissant les différents tons dont il aimait jouer et celui-là était reconnaissable entre tous. Le maître de Sparte la recherchait dans le but certain de lui confier une de ces missions ennuyeuses dont il aspirait ardemment à se décharger.

Ce que cela avait été tentant de demeurer en son laboratoire souterrain et répondre qu'elle était débordée mais elle ne pouvait s'y résoudre. De ses parents, elle avait hérité tant de points dont l'infinie loyauté qu'elle ne pouvait imaginer se soustraire à une mission qui sous des dehors peu réjouissant pouvaient déboucher sur des avenirs incroyables. N'en était-elle d'ailleurs pas la plus belle preuve, elle, Arwen ? Elle, une femme unique en son genre, née depuis bien plus longtemps que son apparence ne le laissait présager. En cette demeure qui était la sienne, elle se sentait comme liée et protégée mais aussi destinée à oeuvrer pour le bien de tous. Tant de secrets y reposaient encore, loin si loin sous la terre. Des trésors dont nul, même ici, à Sparte ne pouvait imaginer la nature, ne pouvez simplement l'imaginer, autant dire qu'en ce cas, ils connaîtraient le secret des songes. L'apanage de son père et de personne d'autre tout comme l'inspiration était celui de sa mère et de ses huit tantes. Aussi s'empressa-t-elle d'achever son travail avant de se défaire de sa blouse et de se rendre auprès de son excentrique supérieur.

Quelques secondes furent ainsi nécessaires pour rejoindre le commandeur Hazama. Non pas qu'elle aimait se faire attendre de son plus haut supérieur mais plutôt qu'elle ne pouvait quitter ces lieux sans avoir vérifier quelques menus détails. Elle qui comme Ciel possédait des dons plus que singuliers ne pouvait en ignorer certains côtés disons plus que sombre de ses arts plus que particuliers. Le froid tout comme la chaleur ne la dérangeait pas. Après tout, elle était quasi née dans les froides contrées d'Asgard. Quoique l'histoire était infiniment plus complexe que cela. Passant en revue les différentes armoires et vivariums sans oublier tout le reste, elle s'apprêta à prendre le chemin du bureau d'Hazama lorsqu'une puissante explosion se fit ressentir avant d'enchaîner sur des dizaines d'autres. C'était si soudain qu'elle ne put que se rendre à l'évidence : Angron avait échappé à l'autorité de la Maison de Zeus et sans personne capable de lui tenir tête, la fête avait tourné au carnage.

A cette idée, la jeune femme ne put que se rendre sur les lieux du drame. Chose que semblait approuver le Commandeur dont la voix avait une nouvelle fois résonner en son esprit. Rejoindre les Réfectoires, bien sûr qu'elle allait s'y rendre. Sans attendre et dans un nuage d'or et de lumière, elle se transporta aussitôt sur les lieux. A Hazama, la flèche de la future sainte du Sagittaire et à elle, les blessés qui aspiraient à vivre encore et encore...

==> Réfectoires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'orage gronde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand l'orage gronde !
» A peine 4 jours de chaud et retour de l'orage pour le 23!!
» L'orage vu par Barbad et Lejumeau
» Orage proche 24/10/2010 vers 21h00
» Orage du 25 Mai entre Beauce et Champagne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Quartiers des Professeurs-
Sauter vers: