Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mortelle Marée [Assaut d'Hadès sur les Amériques]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Main du Destin

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 03/08/2013

MessageSujet: Mortelle Marée [Assaut d'Hadès sur les Amériques]   Lun 25 Sep - 10:47

C’était une nuit douce et clémente. Une nuit d’automne uniquement troublée par les sons et lumières de la ville. Au plus profond de l’immense métropole, les humains semblaient ne jamais pouvoir dormir. A croire que tout ce qu’il venait de se passer à New York était encore trop récent pour briser le train-train nocturne. Visiblement, le monde n’était pas encore prêt à accepter le retour des dieux, fut-il aussi cruel que celui s’étant abattu sur la ‘Grande Pomme’. A moins que ce ne fut le scepticisme voire le déni le plus incroyable. Qui pouvait croire une telle chose, une telle folie. Il devait bien y avoir une autre explication…

Tant de théories auraient pu naître, auraient pu fleurir en cet instant mais les yeux et les oreilles demeuraient encore trop fermées contrairement aux boîtes de nuit et autres commerces ouverts même en cette heure de la nuit.

Quelque peu éméché par son enterrement de vie de garçon, monsieur Smith sortait de la salle des réjouissances en compagnie de ses amis, portable en mains. Après tout, il fallait immortaliser cet instant unique pour le restant de sa vie. Tous étaient d’excellente humeur, encore déguisés et plus que grisés. Certains avaient du mal à marcher droit aussi ne réagirent-ils pas assez vite lorsqu’une présence les heurta. Sursautant au cri de l’un de ses amis, John Smith lâcha son appareil, fixant sur sa boîte l’horreur qui le dévisageait. Un uniforme, une vieille arme en mains, il avait le teint sombre et le visage déformé. Ouvrant la bouche, le jeune homme ne put même pas crier lorsque d’autres confédérés lui passèrent sur le corps. L’assaut avait été trop vif, trop brutal. Quand bien même venait-il d’une armée de morts comportant autant de yankees que de sudistes.

La main crispée sur son dérisoire objet, John Smith se releva pourtant, défunt parmi les défunts, mu par la volonté du plus terrifiant des maîtres. Autour de lui ses amis firent de même, se relevant, prêts à s’engouffrer entre les hautes tours de l’immense cité tel un raz de marée en pleine décomposition. La nuit n’était pas encore finie et ne le serait peut-être plus jamais…

Citation :
L'armée des morts vient d'émerger à la surface. Les Amériques surprises en pleine nuit sont sous le coup des assauts de tous leurs anciens combattants et autres meurtriers. Armées française, anglaise, conquistadores, Incas, Aztèques, Yankees, Confédérés, Indiens… Toutes les anciennes armées échappées des Enfers, modernes ou anciennes, se mélangent aux autres criminels en une vague ne cessant de grossir à chaque nouvelle victime.  

PS : l’armée ne comporte pas que les anciens guerriers, elle regroupe tous les anciens captifs des Enfers mais ce sont les combattants et autres meurtriers qui ouvrent la marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermès
Messager des Dieux
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Quelque part à m'amuser

Feuille de personnage
Hp:
340/340  (340/340)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Mortelle Marée [Assaut d'Hadès sur les Amériques]   Mer 8 Nov - 13:03

Arrow  Olympe

Sortant alors de son portail, le dieu put alors constater l'ampleur de la destruction que cette ville avait pu subir. Arès n'y avait vraiment pas été de mainmorte et les quelques rares survivants devaient être perdus entre tout ce qu'ils avaient pu voir. Comme c'est ridicule de voir tous ces morts pour rien au final, les maisons et les immeubles peuvent se reconstruire, mais les vies elles, non.

Les survivants durent perdre bien des choses, des membres de famille, des amis, des connaissances, leur amour. Il n'y a plus rien à présent, juste le vent qui soulève encore la poussière et la terre qui forment un léger nuage ici et là.

Il n'y avait pas eu autant de destruction depuis quelques dizaines d'années avec l'arme nucléaire au Japon. Hermès soupira en se passant la main sur le front.


*-Arès... Arès... Décidément, il comprendra pas que si l'on détruit tout, il n'y a plus rien à construire.*


De toute façon il n'avait qu'une chose à faire ; aider les gens ici à pouvoir s'en aller ou bien s'établir ici pour tout reconstruire avec le temps. Puis une fois qu'il put constater suffisamment tout ce qui était détruit, Hermès s'exclama alors de vive voix en faisant pleuvoir son cosmos haut dans le ciel.

-Chers mortels, vous avez connu la destruction, mais à présent, vous devez penser vos plaies, pleurer vos morts, vous relevez comme vous l'avez toujours fait après un drame. Moi Dieu de la chance, vous offre alors l'instant où vous pouvez enfin vous reposer, vous soigner, vous soulager de toute cette peine qui vous accable. A présent partez, partez retrouver les autres mortels à l'extérieur de cet endroit.

Comme au bon vieux temps, enfin sauf que normalement Athéna aurait été la plus adaptée non pas qu'il incapable de pouvoir aider les mortels, juste qu'il n'est pas le protecteur des mortels qui est le plus reconnu. Et puis il préférait laisser la scène à sa soeur Athéna qui aimait se mettre en avant pour satisfaire leur père comme la gentille fille qui est aveuglément dévouée à son paternel.

Hermès au moins n'avait aucun intérêt à gagner les faveurs d'un père car tout ce qu'il avait à gagner était ce qu'il prenait pour lui. Son cosmos alla joindre celui des survivants qui les apaiser et leur redonner confiance ainsi qu'une pointe de chance. Voilà qui se voulait être fait... Du moins pour le moment.

Les quelques rares gens osant sortir de leur cachette pouvaient voir Hermès dans les airs à briller comme... Comme un dieu salvateur, le dieu répondant à leurs prières qui savent.

Il fallait à présent que les gens ici puissent s'en aller pour que les secours qui sont sans doute encore entrain de voir comment s'y prendre pour s'approcher sans que ça soit dangereux pour eux. Pour cela le dieu devait pousser les survivants à quitter cet endroit pour qu'ils soient tranquilles.

Enfin pour le coup, tout pouvait bien se passer mais... Un truc qui s'approchait petit à petit accrocha son regard depuis sa hauteur. Ce n'était pas juste une chose, mais une multitude qui s'était massée en une marée qui avançait petit à petit vers les survivants.

Hermès mit quelques secondes pour saisir ce que ça pouvait être avant d'être surpris en constatant la vague de morts. Hadès avait vraiment fait cela . Son père confirma alors la chose par un message. Donc même le messager des dieux devait se joindre à un combat . Et bien soit, il montrerait qu'il ne se bat pas lui-même mais à tout ce qu'il faut pour ça.

Baissant son altitude, le dieu arrêta de simplement faire pleuvoir son cosmos pour le concentrer autour de lui pour ouvrir son portail dans son dos en une multitude ici et là. Juste ensuite, la marée des morts durent faire face à une pluie de lames et d'armes contondantes avant que le sol devant cette marée fut marqué par une muraille de divers boucliers qui avait pour simple but de gagner un peu de temps. De toute façon même face à une armée, le dieu avait son armée d'épée, de lance, de marteau, et de bien d'autres armes.

Oh en soi ce n'était pas suffisant mais il pouvait recommencer encore et encore sans même lever le petit doigt. Restait à voir jusqu'où il allait devoir utiliser ses trésors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mortelle Marée [Assaut d'Hadès sur les Amériques]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Le Monde :: Les Amériques-
Sauter vers: