Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athéna
Déesse de la Guerre et de la Sagesse
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Hp:
435/435  (435/435)
CS:
622/622  (622/622)
Pa:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Mer 6 Sep - 11:12

Petit post pour ouvrir le topic

J’étais ici avec les saints et les autres dieux


Immense si immense allait être la tâche reposant sur mes épaules : diriger à la fois Sparte et le Sanctuaire. Pourtant, j’étais confiante. En mes combattants de l’espoir mais aussi en ceux se tenant entre ses murs, je pouvais compter. La Titanomachie à venir serait sans le moindre doute effroyable mais rien n’était perdu. Reconstruire Sparte tout en prenant soin du Sanctuaire était le plus urgent. En ma qualité de déesse de la Guerre nouvellement éveillée, j’aurais du rejoindre mon domaine depuis plusieurs jours déjà mais les attaques successives d’Hadès m’avait retenue en l’enceinte de la cité du cosmos. Le mettre hors d’état de nuire avait été le plus urgent et en mon for intérieur, je savais que les saints comprendraient. Qu’ils comprendraient qu’une part immense de leur avenir et des ressources de la terre sacrée se trouvait ici, nourrie de bien plus de savoir qu’elle n’en avait jamais eue auparavant. Et que Sparte ait été conçue sur un coup perfide de la Discorde ne changerait rien. Éris la Perverse avait semé ses graines mais libres à nous de les traquer et de toutes les anéantir voire mieux, les retourner contre elle.

Éprouvée mais peu désireuse de le montrer, j’avais rabattu les ailes d’or de mon armure sur moi avant de me rendre au plus vite au sein de la Maison Blanche quelque peu ébranlée mais bien debout en dépit de tout l'acharnement du Fossoyeur de ce monde. Parler aux aspirants destinés à devenir des combattants de l’espoir s’imposait au plus tôt. Quant à Artémis, Apollon et Clio, je les avais quittés tous les trois, n’oubliant pas au passage de bien insisté sur la mise à disposition de l’ensemble de la cité des initiés à l’art d’Asclépios et d’Apollon. Plus que tout, les blessés avaient besoin d’eux et j’avais pu personnellement me rendre compte de leurs efficacités. Sous l’impulsion des trois Maisons, tout pourrait être en partie relevé. Le plus urgent en tout cas.

C’était dans cette optique que je m’étais rendue au plus tôt en mon bureau. Il fallait que je reprenne au plus vite les commandes de la cité mais auparavant, il me fallait aussi reprendre une apparence plus appropriée. Rassurer les habitants ne serait pas chose aisée après tant de drames en si peu de temps.

Aussi, souriant à la découverte de deux soigneuses, je ne pus que retirer mon armure divine et sonder l’ensemble de Sparte alors qu’elles se préparaient à soulager l’ensemble de mes plaies. Fermant les yeux, je ressentis aussitôt l’approche de deux saints d’or autre que la Vierge et le Lion. Fronçant un peu les sourcils, je ne pouvais que me rendre à l’évidence : le Sanctuaire se rappelait à moi et il était de mon devoir de leur signifier ma présence en ces lieux, aussi embrasais-je mon aura pour entrer en contact direct avec eux.

" Saints du Scorpion et des Gémeaux, mon cœur se réjouit de vous voir en ces murs où je me suis récemment éveillée. J’aurais souhaité vous rejoindre et retourner en mon domaine au plus vite. Malheureusement, il m’a fallu affronter le seigneur Hadès en personne et mon corps tout comme mon armure en portent présentement les marques. Et ce n’est encore que la prémisse de la terrible guerre à venir…

Mais mieux vaut en parler directement que par télépathie, aussi, je vous invite à venir me rejoindre dans mon bureau de la Maison Blanche, le palais du Haut-commandeur ayant été totalement rasé par ce dément d'Hadès. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
192/192  (192/192)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
152/152  (152/152)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Lun 11 Sep - 10:02

Arrow J'ai suivis Athéna depuis ici

A peine arrivé à la cité qui avait vue mes premières années d’entrainement, j’avais découverts une Sparte frappée par la guerre et le chaos. Des témoignages aussi nombreux et contradictoires que leur narrateurs s’en était suivis, aussi faire la part des choses serait une épreuve. Il m’aurait fallu un témoin direct, mais encore fallait-il pour cela en trouver un encore en vie.

*J’ai vraiment bien fait de venir en ces lieux, si même Sparte n’est plus protégée, alors plus rien sur Terre ne l’est.*

Quelle pouvait bien être la puissance de ceux ayant causé autant de mort ? Qui aurait le pouvoir d’ainsi se jouer des pouvoirs combinés de trois divinités ? Fort peu d’êtres en vérité, trois, peut être quatre noms me venaient en mémoire, et aucun d’eux n’étaient notre allié.

*De toute manière, vu les dégâts qu’ils ont causé à Sparte, alliés ou non, ils paieront.*

Mais si même trois divinités ne pouvaient encore leur tenir tête, quelles étaient nos chances à nous autres humains ? A moins d’un miracle, notre sort semblait encore une fois reposer entre les mains des dieux.

*Combien de temps encore devront nous supporter leur tyrannie ? Combien de temps encore les nôtres devront-ils ainsi mourir dans leur guerre absurde ?*

Bien des questions agitaient alors mon esprit, mais une seule divinité méritait que je les lui pose. Athéna.

Où était-elle d’ailleurs ? Et Hazama ? Et Arwen ? Personne autour de moi ne semblait le savoir. Et étant donné les nombreux cosmos surpuissant que la cité semblait maintenant contenir, il m’était difficile de procéder à des identifications à longue distance.

Mais alors que je parcourais les rues épargnées de la cité avec le chevalier du scorpion, ce fut la Sagesse elle-même qui s’invita dans mes pensées.

« Tu l’as entendu comme moi n’est-ce pas ? »

La voix s’était présenté comme étant celle d'Athéna, et je n’avais aucune raison de remettre en doute sa parole.

Nous avions donc désormais une direction, et une voix à mettre sur un nom. Ne restait désormais plus qu’à la voir en personne.

« J’y vais, agis selon ta conscience. »

Je ne voulais rien ordonner à mon frère d’arme, s’il avait autre chose à faire, il le pouvait. Me concernant, Sparte attendrait. Athéna et moi avions beaucoup de choses à nous dire.

Ainsi Hadès était ressuscité. Pégase et ses compagnons ne l’avait donc pas tué comme le prétendait la légende. Cela remettait en question bon nombre de mes croyances, à commencer par celle d’une fin possible à nos conflits. Si même dans son corps d’origine, il ne pouvait pas mourir, alors quelle chance avions-nous de le vaincre définitivement ? Devrions nous éternellement l’affronter, et accomplir miracles sur miracles pour le vaincre, ou mourir en essayant ? Un destin fort peu enviable, mais toujours préférable à l’annihilation totale de l’humanité.

Avançant alors d’un pas nouveau, celui d’un homme qui enfin savait où il allait, j’atteignis rapidement la maison blanche aussi immaculée que dans mes souvenirs, et saluant mes anciens camarades d’études qui me reconnurent malgré le temps passé, je demandais à être introduit à la déesse en charge des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Déesse de la Guerre et de la Sagesse
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Hp:
435/435  (435/435)
CS:
622/622  (622/622)
Pa:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Jeu 14 Sep - 10:52

Encore aux mains des soigneuses qui m’enduisaient de baumes sur lesquels elles appliquaient ensuite des pansements nombreux mais légers, je ressentis la présence de l’un des saints montant vers moi. D’un embrasement rapide de cosmos, je générais alors aussitôt une nouvelle tenue tout autour de mon corps, couvrant la majeure partie des plaies émaillant ce dernier. C’était l’un des privilèges divins et aussi une façon de me redonner une apparence digne de la déesse que j’incarnais à tous ceux qui venaient me voir.

Souriante malgré les élancements de mes nombreuses blessures, je fis signe aux deux jeunes femmes qui se retirèrent aussi vite. En cet instant de crise, aucune de nous n’avait de temps à perdre en politesse, l’efficacité et la vitesse étaient de mise. Promptitude et efficacité… Il était temps de montrer que ce n’était pas de vains mots. Suivant à la trace le cosmos qui montait vers moi, je reprenais place dans l’une des fauteuils de la salle blanche.

Quelques secondes s’écoulèrent avant que l’un des gardes ne s’avance vers moi.

- Déesse Athéna, le saint des Gémeaux, Ozymandias, demande à être reçu.
- Bien, ne le faites pas attendre.
- Bien, grande déesse…


D’un salut, il s’inclina en une courbette un peu trop marquée à mon goût et à laquelle je lui répondis d’un signe de tête, peu habituée à tant de cérémoniel. Ce genre d’attitude était surtout la marque de fabrique d’une Saori Kido mais non la mienne. Sur le champ de bataille ou dans les conseils militaires, le respect était bien entendu de mise mais une réelle ouverture entre combattants aussi. Mettre trop de distance entre les guerriers pouvait avoir de bien redoutables effets. Plus on se retirait en une tour d’ivoire et plus certaines choses essentielles pouvaient vous échapper. La plus grande faute de ma précédente incarnation qui avait pris des risques insensés en ne s’appuyant réellement que sur cinq Héros. Une erreur que je ne souhaitais en aucun cas renouveler. J’avais quatre-vingt-huit éveillés sous mon aile et aucun d’eux ne devrait jamais se sentir négligé ou inutile…

Entendant la porte s’ouvrir de nouveau, je chassais ces quelques pensées et me levais pour accueillir le nouveau visiteur. En ma tenue plus que sobre, composée d’un pantalon et d’un haut moulant rappelant plus l’aventurière que la princesse enrubannée, je m’approchais du saint à l’habit doré, cachant la souffrance qui était encore la mienne.

- Soyez le bienvenu, chevalier Ozymandias. C’est une joie en de telles circonstances de pouvoir compter sur l'un des plus puissants représentants de l’armée des Douze pour remettre de l’ordre en cette cité mais auparavant, j’aimerais savoir : qu’en est-il du Sanctuaire ? J’aurais voulu m’y rendre depuis mon éveil mais l’attaque d’Hadès, le réveil des Titans et maintenant celui d’Éris m’ont tenue ici…

J’allais poursuivre sur cette nouvelle plus qu’alarmante quand le cosmos divin de Zeus se fit ressentir. Un cosmos suivit du cri d’un aigle sacré. Pour qu’il m’envoie ainsi l’un de ses fidèles, une chose terrible devait de nouveau avoir secoué l’Olympe ou la terre et me levant.

- Veuillez m’excuser quelques instants, chevalier…

Cela n’était pas forcément nécessaire mais la politesse restait de mise. J’avais du respect pour l’ensemble de mes guerriers en plus qu’une confiance absolue et j’étais bien décidée à le montrer. Ouvrant alors la gigantesque fenêtre, je laissai entrer le splendide rapace qui ne tarda pas à prendre place sur le dossier de ma chaise d’apparat.

Levant alors la paume vers lui, je recueillis l’anneau de commandement qu’il me tendit.

Un geste bien surprenant de la part de père sachant que j’avais déjà la terre à ma charge. Me concentrant, je communiais alors avec le messager sacré avant de comprendre. Arès venait de se voir retirer le commandement des forces olympiennes en ma faveur.

Qu’est-ce que ce fou a bien pu commettre pour recevoir un tel déshonneur ?

Ne pouvant creuser davantage la question, je m’empressais de rédiger une réponse à père, demandant dans la foulée tous les détails d’un tel changement. S’il me fallait affronter la rancœur de la Guerre, autant que je le sache.

Accrochant ensuite le message à la patte du rapace, le scellant de mon propre cosmos pour que nul ne puisse l’intercepter, je le reconduisis moi-même à la fenêtre pour qu’il puisse reprendre son envol. Une caresse sur sa tête, un déploiement d’ailes et l’immense envoyé disparut entre les nuages. Tout était allé si vite, en présence du saint des Gémeaux. Aussi, ne perdant pas une seconde, je le mis au courant de ce qu’il venait de se passer.

- Je peux comprendre ta surprise, Ozymandias, aussi laisse-moi t’expliquer ce qu’il vient de se passer. De par la volonté de mon père, le grand Zeus, je viens de recevoir l’anneau de commandement des forces olympiennes et avec lui tout pouvoir d’user de ces forces en son nom. En ces temps de terreur annoncée par le retour des Titans que nous allons devoir combattre en plus de tant d’autres périls, quels meilleurs alliés pouvions-nous espérer ?

Mais cela ne change rien à ma première question et à l’affection immense que je porte au Sanctuaire et à tous ses occupants. Qu’en est-il du domaine sacré ? N’a-t-il pas lui aussi souffert de l’attaque d’Hadès ou d’un autre dieu ? Parles, chevalier, je t'écoute...


Et me taisant, j’attendais la réponse de celui qui ne pouvait avoir compris que l’importance du pouvoir que je venais de recevoir. Rassembler toutes les forces de la terre au travers de l’armée des saints de l’espoir et y ajouter la force de frappe de l’Olympe, que pouvions-nous espérer de mieux ? Tout cela ne pourrait que nous mener à la victoire. Aussi puissants que pouvaient être nos ennemis, cela ne changerait rien...  


Citation :
Athéna reçoit l'anneau de commandement des forces olympiennes sous le regard d'Ozymandias. Le saint des Gémeaux est le témoin privilégié de cette passation de pouvoir et de tout ce que cela implique pour la guerre à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
192/192  (192/192)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
152/152  (152/152)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Mar 19 Sep - 9:02

Jet de prescience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Mar 19 Sep - 9:02

Le membre 'Ozymandias' a effectué l'action suivante : Lancer des dés


'Prescience' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
192/192  (192/192)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
152/152  (152/152)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Mar 19 Sep - 10:11

Mon attente ne dura heureusement que quelques minutes. Visiblement aussi impatiente que moi de réaliser cette entrevue déjà trop repoussée, Athéna me fit quérir en la personne d'un tout jeune apprenti encore troublé par les évènements survenue il y a peu.

*Qui pourrait le blâmer. Il a vécu en quelques heures ce que la plupart des hommes n'imagineraient même pas dans une vie de cauchemar.*

« Merci mon garçon. »

Lui donnant une accolade amicale devant le réconforter avant de m'en aller vers la Sagesse, je voyais dans cet enfant le visage de l'humanité actuelle. Effrayée, faible, désespérément dépendante des dieux...

Il fallait que cela change. Et vite. Si les chevaliers seraient toujours présent pour la Terre, nous étions si peu, et nos ennemis si puissants, si nombreux...

« Déesse Athéna. »

Mettant alors un genoux à terre devant celle que j'avais tant et tant imaginé, je découvrais non pas une princesse distante faite de porcelaine, mais une jeune femme de chair et de sang, blessée et affaiblie, tentant de cacher ses souffrances alors que son corps tout entier hurlait au monde sa douleur.

« Hadès en est le responsable. N'est-ce pas ? Qu'est devenu ce dieu fou ? Les témoignages que j'ai pu recueillir sont assez flous quand à son sort. »

Désignant d'un geste de la tête les blessures qui la constellait, je me relevais pour l'observer de ma hauteur, elle qui par la naissance était notre chef et notre gardienne.

« Le sanctuaire va bien, mais votre présence nous y manque beaucoup. Nous avons eut à subir les foudres d'Arès lorsqu'il s'en est prit à nos territoires annexes. L'ile de la reine morte, Jamir, et les chutes des cinq pics ont été détruites, mais quelques survivant ont put réchapper au carnage. Si seulement nous avions été plus nombreux... Pégase... Pégase n'aurait pas eut à tomber sous les coups de l'un des berserkers du dieu rouge. »

La nouvelle était d'importance, tout comme l'était la réaction d'Athéna en apprenant la mort de son champion. Celui par qui toujours les précédentes guerre saintes s'étaient achevées. Un mauvais présage à n'en pas douter, mais qui pouvait savoir ? A part les oracles ?

Devais-je tenter à nouveau de percer les miasmes obscurs entourant notre avenir, et cela devant la Sagesse ? Oui pourquoi pas. Après tout, que risquai-je vraiment ?

Aussi sans perdre une seconde, je plongeais dans cet état second que j'espérais ne pas durer trop longtemps et m'éloignais de la réalité pour rejoindre ce lieu hors du temps et de l'espace que les Grands Popes précédents avaient nommé le Flot du Temps.

Un lieu sombre, dangereux, et encore cette fois, impénétrable. Quelques bribes d'informations insipides, quelques anecdotes, je n'en tirai cette fois encore rien de bien intéressant, et me résolue à remettre cela à plus tard pour ne pas attirer d'avantage l'attention sur moi et réintégrais alors la réalité juste à temps pour voir Athéna renvoyer un bien singulier messager. Un aigle immense et imprégné d'un pouvoir bien trop important pour ne pouvoir être que celui d'un simple volatile.

« Commandante des forces Olympiennes ? Cela me surprends. N’est-ce pas Zeus qui décide de tout en sa montagne ? »

Ma surprise n'était pas liée à la nomination de la Sagesse, elle qui avait toujours été la préférée du roi des dieux, mais plutôt à l'élection d'un général que je savais n’être que fantoche. Cet anneau était-il donc purement honorifique ? Ou avait-il un autre but caché ?

« Toutes mes félicitations en tout cas pour votre nomination. »

Et me rappelant celle que j'avais en face de moi, je repris l'observation du protocole tout en conservant mes questions pour moi. Par la décision d'Athéna, nous nous étions donc alliés à l'Olympe face aux Titans ? Un choix que j'imaginais judicieux. De deux serpents, les premiers nées de Gaia étaient les pires selon moi, Zeus lui au moins était un roi de raison et de justice, mais il était tout de même un dieu.

Troquer notre liberté pour notre survie ? Etions nous dorénavant réduit à cela ? En tant que Grand Pope, je me devais d’être réaliste, et avouer que nous n'avions pas la force d'affronter à la foi l'Olympe et les Titans, mais en tant qu'homme, je refusais de simplement me résigner à ce sort infâme.

« Ainsi les Titans sont bel est bien de retour... Le Grand Pope le pressentait. Une ombre malfaisante s'est emparée des Etoiles, et ses capacités divinatoires en sont désormais très affaiblies. Le sanctuaire l'ignore encore, et il tient à ce que cela reste ainsi, mais à la lumière de vos révélations, je gage qu'il s'agit surement de leur œuvre. »

Une nouvelle titanomachie se préparait alors. Une guerre dans laquelle tous devrait choisir leur camp. Zeus, ou Cronos, il n'y aurai pas de neutralité possible, aucun de ces deux roi ne le tolèrerait.

« Et en tant que commandante des forces Olympiennes, quels sont vos ordres ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian
Chevalier d'argent de l'Autel
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 02/05/2014

Feuille de personnage
Hp:
140/140  (140/140)
CS:
273/273  (273/273)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Jeu 5 Oct - 12:20

Arrow J'ai quitté Cypris ici

" Non, vous ne pouvez pas y aller seule ! "

D’un cri, le roux chevalier avait protesté avec la fougue qui l’avait toujours caractérisé. Si son maître n’était toujours montré calme et posé, il n’en avait jamais été autant pour lui. Kylian était le Bélier fonçant dans le tas. Celui capable de renverser tout sur son passage pour se faire un chemin… Jusqu’à ce que le regard de Cypris se posât sur lui.

Le Sagittaire était son supérieur et de par son aura et son charisme venait de le lui rappeler.

Enfin, seule, le temps qu’Athéna donne ses ordres. Je ferai aussi vite que mes pouvoirs me le permettront. Montrez à ces défunts que les saints de l’Espoir sont toujours aussi vaillants. Fussent-ils blessés ou épuisés, ils peuvent toujours accomplir des miracles.

Et sur ces mots, le jeune homme embrasa son cosmos. Sparte était par chance suffisamment proche du domaine sacré pour qu’il puisse s’y rendre sans devoir trop de bonds au travers de l’espace. La téléportation comme tout le reste avait un prix et il fallait qu’il arrive le plus vite possible.

D’une série de bonds invisibles au commun des mortels, il pénétra alors en l’enceinte de la cité. Pour peu, il se serait cru en Enfers. Le seul lieu où il n’avait pu suivre ses amis. De tous côtés, ce n’était que fuite, lutte désespérée pour sauver les plus faibles et assauts des morts.

" Athéna !!! "

Pris de panique à l’idée que la réincarnation qu’il pensait être l’équivalent de Saori Kido qu’il avait si bien connu, le jeune homme hurla en s’en rompre les cordes vocales. Ce qui attira sur lui l’ensemble des défunts se trouvant des centaines de mètres à la ronde. Une diversion bienvenue pour les vivants aux prises avec les morts. Humains fuyant vers les Maisons Blanche ou Dorée sans demander leur reste.

Une nouvelle fois, le jeune homme cria.

" Athéna !!! "
" Elle est encore en sa Maison, chevalier. "

Une voix épuisée mais encore vaillante lui avait ainsi répondu. Se tournant aussitôt vers l’homme, Kylian pu remarquer les coups et traces de combats sur sa tenue. C’était un combattant et un combattant plus qu’éprouvé.

" Vous êtes ? "
" Emilio de la garde dorée, allez dans cette direction… "


Se tournant vers le lieu indiqué, le saint de l’Autel ne manqua pas l’immense bâtisse Blanche, brillant sous les rayons d’un soleil qu’Hadès ne pouvait dissimuler. Soleil vite rejoint par un éclair de lune.

" Mais ? "
"Oui, la vaillante déesse Artémis est avec nous, avec la cité. Elle a ordonné le repli de tous vers la Maison de Zeus. "


Une telle vivacité en dépit de son état forçait le respect. Cet homme était de l’étoffe des plus grands saints même s’il n’en porterait jamais l’armure. Aussi, prenant soin de ne pas s’apitoyer sur ses plaies, Kylian poursuivit.  

" Et Athéna ? "
" Elle doit elle aussi préparé quelque chose. Sa voix ne s’est pas encore fait entendre, c’est tout. Nous avons perdu nos deux derniers Haut-commandeurs mais les sœurs vierges sont là. "
" Oui… "
" Allez, allez vers Athéna que les divins vous protègent. "


Sur ce le garde se redressa et d’un puissant élan de volonté s’engouffra dans la brèche offerte par les premiers traits de la déesse chasseresse. Des flèches qui avaient plu telle une ondée d’argent aussi brève qu’efficace.

" Mais, je vais pas rester les bras ballants moi !!! "

Et se tirant de son admiration autant pour Emilio que pour l’assaut de la déesse lunaire de la Chasse, le jeune homme se précipita droit vers la Maison Blanche où se trouvait la déesse qu’il avait toujours vénéré.

Quelques pas, quelques pas seulement l’en séparait encore. Face à la Maison Blanche, le jeune homme en armure allait se heurter aux gardes quand les premiers défunts arrivèrent à sa hauteur.

" Dégagez ! "

Et embrasant son aura, il les envoya voler droit en une autre direction. Sa puissance mentale était toujours aussi grande tout comme ses pouvoirs de télékinésie.

" Chevalier ! vous êtes là pour la déesse Athéna ? Elle est en son bureau avec Ozymandias des Gémeaux.
" Merci ! "


Répondit-il en pénétrant en la vaste demeure. Se fiant aux cosmos en présence, il ne tarda pas à trouver le lieu où se tenaient aussi bien la déesse que le protecteur de la troisième maison.

" Déesse Athéna !!! "

Cria-t-il presque en s’agenouillant devant la nouvelle réincarnation, saluant au passage le saint des Gémeaux d'un signe de tête.

" Saint Kylian de l’Autel pour vous servir. Pardonnez mon entrée mais le Sanctuaire est sous le feu de l’attaque des morts. Cypris du Sagittaire lutte seule avec les gardes contre ce nouvel assaut des Enfers. "

Puis, reprenant son souffle, il se prit le temps de contempler cette nouvelle déesse. Tout en elle détonnait par rapport à la princesse immaculée qu’il avait autrefois connu. Cette brune était si différente, si différente. Elle était aussi blessée mais en son empressement, le jeune homme ne l'avait pas encore remarqué.

" Déesse Athéna, quels sont vos ordres ? Cette ville est aussi sous le feu de l’assaut mais elle a des dieux pour la défendre alors que le Sanctuaire... "

Et en oubliant toute la retenue qui aurait du être la sienne face à la déesse.

" Je vous en prie, Athéna, le Sanctuaire tout entier attend votre retour. Sparte souffre aussi mais elle a la chance d’avoir aussi d’autres divinités pour la soutenir telle la déesse Artémis. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Déesse de la Guerre et de la Sagesse
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Hp:
435/435  (435/435)
CS:
622/622  (622/622)
Pa:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Sam 7 Oct - 18:06

Contemplant le puissant saint agenouillé face à moi, je ne pouvais douter de sa force ni de ses talents. Charisme et assurance venaient ensuite compléter ce tableau. Plus qu’un saint, il avait l’étoffe d’un chef, d’un meneur. C’était si limpide à mes yeux. Les Gémeaux avaient tous eu cela en eux. Cette aisance à mener, à confédérer les armées.

Malheureusement, la versatilité est aussi votre apanage.

Double personnalité, double ambition. Comment oublier les actions de Saga et Kanon en leur époque. Pourtant, je ne pouvais reporter les fautes des anciens sur les épaules de l’un des premiers spartiates à être devenu saint.

- Oui, c’est bien lui qui m’a blessée, Ozymandias.

Face à tant de perspicacité, je ne pouvais que me réjouir. Tant de gardes auraient été dupes voire de saints tant je m’efforçais à dissimuler mes plaies et la douleur associée.

- Lui qui a attaqué la jeune Arwen et a même porté la main sur la puissante déesse Héra. A l’heure actuelle son cas est encore dans le flou mais sache que désormais le grand Zeus en personne est bien décidé à intervenir et à lui infliger un traitement à la hauteur de ses actes. Un traitement comme seuls les olympiens peuvent le faire. Le pire…

A cette idée, je ne pouvais que dissimuler partiellement l’ultime espoir m’envahissant. En finir avec Hadès, en finir avec ce boucher honni, se dressant contre moi et souhaitant la fin de l'humanité depuis depuis tant et tant d'années, des siècles en réalité. C’était comme la fin du tunnel après une éternité. Une fin qui s’accompagnerait d’un renouveau. Ni les morts, ni les spectres ne pourraient être laissés livrés à eux-mêmes. Enfin, chaque chose en son temps, il fallait d’abord en finir avec mon oncle, ensuite ce serait le tour de cette peste d’Éris, dès que le commandement des spectres aurait été repris en mains.

Par qui ? Telle était la question. Je nourrissais d’énormes doutes envers Perséphone. Elle ne pouvait qu’être complice, l’écarter de ce pouvoir serait aussi une priorité. Puis, viendrait le nouveau chef…

Tout cela devrait aussi être réglé. Les têtes des Enfers devaient être abattues et le pouvoir repris au plus vite. Par qui, je n’en savais encore. Sans doute serait-ce une décision de l’Aéropage et puis, j’avais déjà le Sanctuaire. Le Sanctuaire que j'aspirais tant à rejoindre enfin. Mes saints, mes combattants de l’Espoir devaient se sentir délaissés alors que jamais, je ne les oublierai ni ne les laisserai. Et recevant avec cette, fois une joie clairement affichée, la réponse de l’un des plus terrifiants saints à ce sujet, je répondis de suite.

- Bien, je suis heureuse d’apprendre que le domaine sacré se porte bien malgré tout ce qu’il a connu en mon absence.

Et ne pouvant dissimuler la véritable blessure que je ressentis au rappel de la fin de Pégase et de tout le mal infligé à mes terres, je poursuivis.

- Arès.. Arès a été écarté du pouvoir mais cela ne pardonnera jamais ce qu’il a osé faire et viendra le jour où l’Aéropage le jugera tout comme il a déjà jugé Hypnos et l’a condamné. Viendra le jour où il partagera le sort des Hadès et autres fous de son genre…

Et revenant au sort de mon fidèle parmi les fidèles.

- Pégase, oui, je sais, Pégase est mort et avec lui tout ce qu’il représentait jusqu’ici…

Des larmes pointaient aux coins de mes yeux, perles précieuses que je séchai quasi aussitôt.

- De tous temps, Pégase a été à mes côtés, a été mon champion mais sa perte ne pourra faire échouer le rêve qu’il incarnait. L’Espoir, il était l’Espoir mais jamais à lui seul. Jamais seul…

Là était toute la différence. Tout comme certains humaines remarquables, il avait ce don de canaliser, d’attirer à lui toutes les forces vives, tout ce que l’Homme pouvait offrir de meilleur pour vaincre les plus terrifiants ennemis.

- Pégase s’en est allé mais son souvenir, son symbole restera à jamais gravé en l’âme et le cœur de ses frères. Tout autant que moi, les saints ont besoin d’un meneur. D’un homme capable de les mener au travers des pires enfers, des pires champs de bataille. Je suis la déesse inspirant les hommes, leur insufflant son pouvoir et sa protection au plus fort de la bataille. De mon aura, je soutiens et guide l’humanité mais l’humanité a aussi besoin d’un homme en plus du grand pope, un champion à son image…

Et posant mon regard sur Ozymandias, j’attendais sa réponse. Quel homme serait à ses yeux digne d’une telle tâche. Un instant, je le sentis loin. Si loin…

Non, as-tu seulement entendu mes paroles ?

De quoi attiser ma curiosité mais aussi ma méfiance. Pourrais-je lui confier une telle tâche ? Une erreur en ce choix serait épouvantable. L’ambition des Gémeaux avait été aussi leur faiblesse, leur chute, celle qui avait changé le Sanctuaire à l’époque Saori Kido en un bain de sang.

La Vierge ? Oui, de tous les signes, elle serait l’une des plus dignes de ce poste si seulement, Cristalia donnait encore signe de vie. Troublée par l’absence de son cosmos en l’enceinte de Sparte, je me penchais sur le dernier signe que les saints suivaient, celui des saints de Pégase : le Sagittaire. Aux dernières nouvelles, Cypris était toujours en vie et si elle s’avérait digne d’Aiolos et de Seiya…

Et recevant dans l’intervalle l’anneau de commandement, je surpris un nouveau changement en Ozymandias avant qu’il ne reprenne sans rien dire sur son absence passagère.

- Non, père n’est pas ainsi. Il lui arrive plus que fréquemment de demander l’avis des autres divinités mais cela ne sort pas de la montagne sacrée.

Et le remerciant d’un sourire, je poursuivis.

- Oui, le grand pope ne s’est pas trompé. Cette guerre est déjà en route avec son cortège " d’influence cronienne " et elle sera pire que toutes les précédentes. Pire que toutes, la face de la terre elle-même en sera irrémédiablement changée.

Je le sentais au plus profond de moi, cela allait dépasser en intensité et en perte tout ce que nous avions déjà connu.

Déjà lors de la précédente Titanomachie, la terre a failli être détruite. L’Olympe s’est réveillée mais seule, elle risque de s’équilibrer avec la puissance des fils de Cronos, amenant à une double neutralisation. L’Humanité sera la force amenant à la rupture d’un éventuel équilibre, le poids faisant basculer la balance en la faveur de l’un camps…

Plus que jamais, l’armée des saints représente l’Espoir…

Mes ordres, il me fallait prendre une décision en tant que commandante des forces de l’Olympe mais aussi de l’armée des hommes, des saints de l’Espoir. C’était important, plus qu’important de le rappeler, je n’allais pas abandonner ma place en cette terre, jamais…

Et m’approchant d’Ozymandias, j’allais reprendre la parole quand un nouveau saint fit une entrée fracassante. Cet homme, je le connaissais. Je le connaissais au travers des souvenirs de la princesse Kido.

- Quoi !!!

Je n’eus même pas le temps de réagir qu’un garde de la maison dorée fit à son tour son entrée.

- Déesse Athéna, pardonnez mon impudence, mais votre sœur la déesse Artémis m’envoie droit vers vous. Sparte est de nouveau sous le feu d’Hadès. Des morts, des centaines de morts menacent de submerger la ville. Déesse, votre sœur est partie combattre la vague du seigneur Hadès. Je vous en prie, venez joindre vos forces aux siennes.

Et écoutant la suite des paroles de Kylian de l’Autel, je réfléchissais à toute vitesse quand mon anneau s’illumina, signe de la présence divine de Zeus. Fermant un instant les yeux, j’écoutais le message qui m’envahit.

Bien père…

Intensifiant soudain mon cosmos, j’appelais de nouveau mon armure divine, rouvrant mes plaies mais qu'importait. L'heure était grave, il fallait lutter, qu'importait les plaies quand la simple survie elle-même était menacée.

- Saints des Gémeaux et de l’Autel, gardes de la Maison Dorée, écoutez tous ma parole !

J’avais haussé le ton, soutenant ma voix du cosmos que j’étendais vers eux.

- Zeus, le grand roi des Olympiens, vient de sceller l’Entrée du Monde Souterrain. Cette vague trouvera sa fin. Je vous en donne ma parole et je vous offre mes forces comme je l’ai toujours fait de par le passé. Dès que je quitterai l'enceinte de la Maison Blanche, mon champ cosmique recouvrira la cité en sa totalité. Tout saint, tout membre de la Maison Blanche en verra ses forces décuplées.

Ozymandias des Gémeaux, tu as le pouvoir d’ouvrir les dimensions. Uses-en pour balayer la vague se dirigeant vers nous. Cela donnera à Artémis le répit dont elle aura besoin pour en finir avec le reste de la marée.


Et me tournant vers le jeune Kylian.

- Kylian de l’Autel, pars en avant et annonce à tous que la déesse Athéna s’apprête à rentrer au Sanctuaire pour en finir avec la vague mortelle et qu’elle ne fera pas que cela. Que depuis les murs de Sparte et l’enceinte du Sanctuaire, aux côtés des vaillants saints de l’espoir, elle va repousser la vague et libérer l’Europe entière. Va auprès de Cypris du Sagittaire, soutiens-la de tes pouvoirs psychiques pour repousser la vague jusqu’à ce que je défonce celle envahissant Sparte et ouvre une brèche depuis la cité jusqu’au Sanctuaire.

Et m’avançant vers la sortie, je m’arrêtais à hauteur d’Ozymandias.

- Alors saint des Gémeaux, prêt à juguler cette marée, à la repousser et avancer au-delà des murs de Sparte, au-delà des chemins pour délivrer le Sanctuaire et ensuite pousser jusqu’à l’Europe entière aux côtés de ta déesse ?

Une question dont je connaissais d’avance la réponse avant de me tourner vers Artémis, usant du pouvoir de l’anneau de commandement.

" Sœur, je n’ai que peu de temps avant d’entrer dans la bataille. Aussi écoutes ma parole, Sparte va être le centre de tout, de nos attaques et de nos déploiements, elle ne doit jamais tomber entre les mains d’Hadès, d’Éris ou tout autre malveillant. Je m’apprête à défoncer la partie s’étalant face à la Maison Blanche avec l’aide des saints. Cela te soulagera en plus de te donner l’avantage incontesté en cette cité. Père nous soutient, il nous aide. Quand tu en auras fini avec Sparte étend ton pouvoir vers le Sud tout en veillant à ne pas perdre la cité de vue. Qu’elle ne reste jamais sans présence olympienne pour la préserver. "

Et me tournant ensuite vers le seul dieu encore capable de combattre.

" Hermès, mon frère.  Je sens ta présence aux Amériques. De tes pouvoirs divins veille à repousser ses défunts ou à les envoyer en un autre monde. Qu’en cet instant les enfants de Zeus viennent à bout de la vague mortelle avec le soutien des saints… "

Devais-je appeler Héra ? C’était plus le rôle de père de commander la reine des dieux. Quant à Clio, en tant que muse, elle ne serait d’aucune aide. Rester Arès…

Non, je ne pouvais lui faire aucune confiance. A nous trois voire quatre si Héra se joignait à nous, secondé par le pouvoir des saints de l’Espoir, nous viendrions à bout de cette attaque aussi cruelle que démente.

Auréolée de mon cosmos ne cessant de croître, je descendais jusqu’aux portes de la Maison Blanche, les faisant s’ouvrir en un vaste éclat d’énergie pure. A ma sortie, un immense soleil sembla rayonner au sein de Sparte avant de tout inonder de sa lumière. Telle était mon pouvoir, telle était mon énergie. Traçant devant moi un véritable chemin de lumière, j’étendis aussi bien les bras que les ailes de mon armure. Une pause qui sembla tout pétrifier quelques secondes avant que mon champ cosmique ne se déploie en une immense vague lumineuse. En cet instant, tous purent ressentir ma présence, mon implication en ce combat et au-delà.

- Peuple de Sparte, la Lune Chasseresse est déjà à vos côtés face à cette nouvelle attaque d’Hadès. Et maintenant la Guerre se jette de nouveau dans la mêlée. Tout membre placé sous mes couleurs et ma protection verra de suite ses forces augmentées par la bénédiction que je vous offre. Les saints de l’Espoir sont aussi là. Tous ensemble, nous allons non seulement écraser cette vague mais aussi la renvoyer en d’autres lieux qu’elle n’aurait jamais du quitter !!!


Ozymandias des Gémeaux, en cet instant se joue ton premier grand rôle à mes côtés, ne me déçois pas.

- Et maintenant, en avant, chevalier !!!

Ainsi, la contre-attaque débuta…



Citation :
Athéna entre dans la bataille.

Message envoyé au travers de l'anneau de commandement à Hermès et Artémis.

Ordre à Kylian de retourner au Sanctuaire soutenir le Sagittaire. Tout saint présent à Sparte peut venir en renfort.

Activation de la barrière d'Athéna : dépense de 100 Cs

Athena’s blessing

Coût de lancement : 100 CS

A la tête du Sanctuaire, Athéna étend ses ailes sur l’ensemble de ses combattants, hommes et femmes. Sans distinction, elle offre ses forces à l’ensemble de ses gens. A chacune de ses apparitions et de ses bénédictions, l’aura de la déesse procure un surplus de forces à tous ceux qui sont sous ses effets.
Effet : + 5 hp et + 5  Cs/ tour pour l’ensemble des Chevaliers d'Athéna engagés dans un combat sur l'ensemble du territoire englobé par la barrière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
192/192  (192/192)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
152/152  (152/152)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Mar 10 Oct - 17:03

C'est parti !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Mar 10 Oct - 17:03

Le membre 'Ozymandias' a effectué l'action suivante : Lancer des dés


'Prescience' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
192/192  (192/192)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
152/152  (152/152)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Mar 10 Oct - 18:11

Athéna doutait. J’avais pourtant du mal à le croire. Alors que la situation était pour le moins dramatique, elle doutait encore, mais de quoi exactement ? Qu’est-ce qui la faisait hésiter ?

*Oserai-je tenter de lire dans cet esprit divin ?*

Cela serai certainement un magnifique coup d’éclat, mais cela serait également des plus risqués en plus d’être prématuré. Il valait mieux que pour l’instant demeure mon déguisement de chevalier idéal. D’autres dieux pourraient me procurer l’entrainement dont j’avais besoin sans que je doive risquer ma place au sanctuaire. Une place qui n’était pas grand-chose, mais qui m’apportait la connaissance de Starhill tant qu’elle serait préservée. Tant restait encore à apprendre. Tant de secrets glanés au fils des âges par mes prédécesseurs.

« Le Grand Pope a déjà cette tache de meneur des armées du Sanctuaire, en votre nom, aussi, je ne vois aucune raison de changer cela, si tant est qu’il a encore votre confiance pour diriger votre armée, et si en ces jours l’on peut encore parler d’armée. Je suis sûr que notre situation ne vous a pas échappé, même ici, loin de votre Sanctuaire. »

Quatre, nous étions quatre à peine, cinq en comptant le Grand Pope. Sur les 88 constellations existantes, quatre seulement avaient trouvés incarnations en ces temps troublés. Alors pouvait-on encore parler d’armée ?

J’aurai voulu poursuivre sur ce terrain semblant propice aux réformes drastiques, mais le chevalier de l’autel fit alors irruption dans notre décor.

« Kylian de l’Autel. »

Lui rendant son salut, j’écoutais d’une oreille attentive ses déclarations tout en m’approchant de la porte-fenêtre toute proche pour confirmer de mes yeux ce qu’il décrivait comme étant l’enfer sur Terre.

« Il dit vrai Athéna. Les morts marchent parmi nous… »

Malgré l’isolement sonore de haute qualité dont profitait ce bureau où nous nous trouvions, les images elles me parvenaient clairement. Au dehors, loin de nos intrigues, c’était l’Humanité toute entière qui tremblait de peur en affrontant la colère du dieu infernal. Une colère qui cette fois semblait avoir atteint un seuil critique, aussi démesurée que le Lost Canvas, et aussi implacable que la Last Eclipse. Le condensé de sa haine et de sa noirceur lancé sur l’humanité en une ultime malédiction.

*Par tous les dieux… Que va devenir l’humanité ?*

Cette fois c’était fait. Tout au long de notre histoire, Hadès avait tenté de nous exterminer, mais cette fois, il semblait sur le point de réussir.

Je devais réagir, je devais faire quelque chose. Mais quoi ? Même si je décimais des armées entières de ces pauvres âmes maudites, des milliards d’autres viendraient encore, et je ne pouvais être partout à la fois. Déjà Sparte, le Sanctuaire, probablement aussi le reste du monde !

Il ne me restait qu’une possibilité. Le flot du temps. Et cette fois, j’aurai ma réponse.

**********

Semblant fixer l’horizon du regard, je plongeai alors de nouveau dans les immensités ténébreuses de ce qui fut autrefois le pivot de tous les futurs possibles. L’Ombre était là, corrompant tout ce que je pouvais voir, tout ce que je pouvais ressentir, mais cette fois elle céderait.

De toute ma volonté, de toute ma puissance, je me lançai alors à son assaut. Perçant sa substance comme une flèche de lumière, allant toujours plus loin en elle, jusqu’à ce que je me retrouve bloqué, empêtré en elle comme dans la plus épaisse des nuits sans fin. J’essayai de bouger, de me départir, de me téléporter ailleurs, rien n’y faisait. Je sentis alors ma substance s’étioler, comme absorbé hors de mon esprit par une force irrésistible.

Deux étoiles mortes m’apparurent alors, deux points de lumière froide dans un masque spectrale semblable à un cimier spartiate. J’avais visiblement attiré le responsable de l’Ombre, et sa colère était sur moi.

*Cronos !*

Redoublant d’effort, je cherchais à briser son emprise, à me libérer. Mais je devais me rendre à l’évidence, face à son pouvoir, je n’étais rien, et ma vie semblait toucher à son terme.

Allais-je donc mourir ainsi ? Réduit à néant par l’Ombre du Roi des Titans ?

Ma vision se voila alors, mes forces étaient presque éteintes, et je me sentais glisser, glisser dans les doigts de la Mort, avant que le rire glacial de Cronos ne se fit entendre.

*De… De qui te moques-tu ? Hein ?!*

Comment osait-il ? Ce dieu de malheur ? Ce dieu de destruction et de mort ? Ce dieu sans fidèles, sans royaume, sans rien ?

*Je t’interdis de te moquer de moi !*

Animé par ma haine, renforcé par ma volonté, embrasé par mon désir de survivre, mon cosmos explosa alors, embrasant l’Ombre qui m’entourait et illuminant les ténèbres du flot du temps.

L’étreinte se desserra alors, juste le temps pour moi de m’y soustraire, avant de retourner aussi vite que je le pouvais à la réalité.

**********

Essoufflé, hagard, épuisé, je repris contact avec le réel en tentant de minimiser les effets physiques de ma rencontre avec Cronos, mais je ne pouvais entièrement dissimuler les dégâts qu’il m’avait causé. Aucune plaie ni aucune blessure externe, mais partout sur mon corps heureusement couvert de mon armure, des ecchymoses à la forme de main griffues, la trace sa volonté m’ayant comme broyée entre ses doigts.

« Quelle… Horreur… »

Donner le change. La vision d’une Sparte à feu et à sang aurait suffi à rendre fou le plus aguerris des hommes, alors qu’elle me mette dans cet état n’était pas si délirant.

« Pardonnez moi Athéna, je vais me reprendre. »

Ne pas lui montrer ma main tremblante, ne pas lui montrer ma faiblesse. Ni à elle ni à quiconque. J’étais le dépositaire des jumeaux aux corps immortels, l’héritier des pouvoirs de Castor et Pollux, fils de Zeus en personne. Aussi, ni l’Ombre du Roi des Titans, ni l'armée des morts ne seraient ma fin !

« Je vous suis Athéna, je vous suivrais jusqu’en Enfer. »

Je n’étais pas encore mort. Je n’étais pas encore vaincu ! Les morts allaient apprendre à rester à leur place, et même si j’étais affaibli, il me restait bien assez de force pour en défaire des centaines, des milliers s’il le fallait !

Déjà la barrière d’Athéna accomplissait son œuvre et régénérait ce qui avait été volé ou détruit. Déjà, je me sentais aller un peu mieux, et d’ici quelques minutes, la douleur et la fatigue ne seraient plus qu’un mauvais souvenir.

Et suivant alors la déesse de la Sagesse devenant une lumière éblouissante que mon regard ne put supporter, je l’entendis plus que je ne la vis ouvrir les portes de la Maison Blanche avec fracas pour se jeter dans la bataille.

Mille cosmos se firent alors sentir. Ceux des aspirants de la maison d’Athéna, ceux des gardes de la maison dorée, ceux des civils peuplant Sparte et qui luttaient pour leur survie, et plus nombreux encore, celui des morts, ou plutôt, celui du dieu qui les contrôlait, le même cosmos pour toutes ces âmes…

« Reculez tous derrière moi ! »

Aucun vivant ne devait se trouver sur le passage. Il en allait de leur vie. Qu’ils partent donc. Loin sur les côtés, ou tout près derrière moi. Tant qu’ils ne restaient pas devant, cela n’avait pas d’importance.

Libres d’avancer, les morts ne se firent pas prier, et dans une foule aussi compacte que la marée, ils se lancèrent à notre rencontre parés de leur volonté de fer et d’armes improvisées.

« Pauvres âmes maudites par le Destin. Vous qui ne souhaitez que la destruction du monde du dessus, vous qui ne souhaitez qu’un monde de ténèbres et de malheur… »

Concentrant alors mon propre cosmos entre mes doigts, je fissionnais la trame de l’espace-temps selon un arcane que j’étais seul à maitriser, avant de faire enfler cette déchirure encore et encore.

« Si vous souhaitez tellement aller dans un autre monde, alors j’accepte de vous y amener… »

De la taille d’une pomme, la faille grandie alors en même temps que j’ouvrais mes bras. Gonflant exponentiellement jusqu’à couvrir la façade de la Maison Blanche de son voile éthéré, ma technique hurla alors son vide intérieur à la face de nos ennemis se jetant sur elle sans crainte ni hésitation

ANOTHER DIMENSION


Un flot quasi ininterrompu s’engouffra alors dans un voyage sans retour. Plus d’âmes que je ne pus en compter, des dizaines et des dizaines, des centaines sans doute, des milliers même, leur nombre ne semblait pas avoir de fin à la différence de mon cosmos. Maintenir une faille de cette taille aussi longtemps m’épuisait, aussi, il allait falloir que mes alliés trouve quelque chose, et vite !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian
Chevalier d'argent de l'Autel
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 02/05/2014

Feuille de personnage
Hp:
140/140  (140/140)
CS:
273/273  (273/273)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Mar 24 Oct - 18:45

Post court pour filer au Sanctuaire.

" Oh merci, déesse Athéna. "

Décidément, cette jeune femme, elle était vraiment différente de Saori, autant par l’apparence que par l’attitude et les paroles. Tout ce qu’elle disait semblait avoir été longuement réfléchi alors qu’elle venait à peine d’apprendre ce qu’il se passait. Mais plus que cela, c’était son intérêt évident pour le Sanctuaire qui rassura le jeune saint. En effet, le domaine sacré souffrait et pas qu’un peu. Seule face à la masse grouillante des morts, Cypris courrait tous les risques.

Plus que conscient de tout cela, le roux bélier sentait ses sangs s’échauffaient. L’appel de la guerre était aussi si vif en lui. Lui qui avait vécu les précédentes guerres auprès des Cinq Héros ne pouvait douter de la nature de l’enjeu. Plus que le Sanctuaire, c’était la terre toute entière qui était de nouveau menacée. Par chance, les olympiens ne s’affronteraient pas entre eux. C’était déjà des ennemis potentiels en moins.

Fort de sa nouvelle mission, le jeune saint s’empressa de prendre congé. Aussitôt, son cosmos s’embrasa.

" Sur votre ordre, je me retire, déesse Athéna, et me rends d’office au Sanctuaire. Saint des Gémeaux, je vous confie notre déesse Athéna, veillez bien sur elle. Que personne ne la touche. "

Et sur ces mots, le jeune homme s’élança droit vers le Sanctuaire. D’un immense déploiement de télékinésie, il força la masse à reculer, enfonçant comme un poing invisible en plein dans le groupe lui faisant face. Sous la puissance du jeune homme, un véritable entonnoir se creusa en la vague d’assaut, jetant les défunts plus bas que terre. Un geste d’une dureté exceptionnel mais en aucun cas, il ne pouvait laisser ces monstres avancer vers sa déesse sans réagir. De tout temps, il avait fait partie de l’armée des saints et il ne serait pas dit, foi de l’ancien Kiki, que cette fois il n’en serait pas.

" Cypris, j’arrive !!!
Arrow Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samina
Chevalier d'or du Lion
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 14/04/2014

Feuille de personnage
Hp:
160/160  (160/160)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   Sam 18 Nov - 11:42

[La lionne reprend du service, c'est parti !]

Samina était restée plutôt inactive ces derniers temps, se contentant de rester dans les rues de Sparte.
Tout en restant à l'écart, elle avait tout de même gardé son cosmos ouvert pour pouvoir dénoter un quelconque changement dans le cours des événements. Le retour d'Hadès et les soucis que semblaient avoir les Olympiens, si elle devait en juger par ce qu'elle avait vu plus tôt, ne laissait présager rien de bon. Heureusement, Athéna était de retour parmi eux.

"Hadès... Je me demande combien de temps il mettra pour lancer sa prochaine attaque. En tout cas, il n'a vraiment pas digéré sa précédente défaite.

La réponse ne tarda pas à lui venir, car une horde de morts-vivants émergea dans Sparte. Des défunts sans doute invoqués par la divinité des Enfers. Aussitôt des cosmos divins s'étaient élevés de part et d'autre de la ville pour la défendre. De son côté, la Lionne avait invoquée son armure et était elle aussi entrée dans la bataille en secourant les villageois les plus proches et en leur ouvrant un passage.

-Fuyez par ici, ne vous occupez pas de moi et contentez-vous de vous mettre à l'abri !

Autour d'elle, des cosmos continuaient de s'allumer pour défendre la ville. Mais la marée mortelle ne semblait pas vouloir s'arrêter. Les protecteurs avaient beau faire, il semblerait que l'Enfer tout entier se soit soulevé contre eux. Sauf qu'il n'y avait pour l'instant pas de Spectres en vue. Peut-être attendaient-ils le bon moment pour attaquer.

"Athéna !"

La déesse venait de lancer un appel annonçant qu'elle entrait également dans la bataille et comptait bien exterminer tous les morts-vivants de l'Europe. Samina aurait pu se joindre au saint de l'Autel pour aller secourir celle du Sagittaire, mais elle préféra rejoindre Athéna et le saint des Gémeaux. Elle arriva peu après le départ du Saint de l'Autel. Voyant que Ozymandias en train d'aspirer les zombies vers une autre dimension, la Lionne décida de l'aider tout en restant suffisamment à l'écart pour ne pas se faire aspirer par le gouffre béant qui s'était ouvert.



-LIGTHING FANG !


Des éclairs dorés jaillirent du sol tout autour des ennemis, les immobilisant et les empêchant d'essayer de fuir face à la dimension du Saint des Gémeaux. Samina rejoignit ensuite  la déesse, toujours en restant à bonne distance de la dimension.


-Pardonnez mon retard déesse Athéna. Je suis à vos ordres si besoin est.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se relever malgré la tempête et faire face aux éléments [Ouverts aux saints et aux Olympiens]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meprisant
» gérer le stress..
» La difficulté d'être parent
» Réagir à la Peur
» Détresse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Dortoirs :: Maison d'Athéna-
Sauter vers: