Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
325/379  (325/379)
CS:
515/600  (515/600)
Pa:
67/500  (67/500)

MessageSujet: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Sam 18 Juil - 15:12

Je viens d'ici

Evidemment, je commence Twisted Evil

Edit : Roh cette chance mais infernale que vous avez Shocked Tant pis pour vous, votre agonie n'en sera que plus longue et douloureuse Twisted Evil


Dernière édition par Arès le Sam 18 Juil - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
325/379  (325/379)
CS:
515/600  (515/600)
Pa:
67/500  (67/500)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Sam 18 Juil - 15:13

Artéfact légendaire : Anneau de pouvoir du Commandant des forces Olympiennes
Que ça soit par choix délibéré, ou par une manigance du destin, Arès s’est vu accorder un privilège unique par Zeus. Un lien sans pareil qui unis le père et le fils permettant au dieu de la Guerre se puiser à loisir dans la toute-puissance du roi des dieux afin d’augmenter la sienne.
Tirant son pouvoir du lien étroit l’unissant à l’anneau maître de Zeus, l’anneau d’Arès lui octroi le droit de libre passage sur tous les territoires Olympiens, Terrestres (Sparte compris) et Infernaux et lui permet de déployer sa pleine puissance avec une incroyable fiabilité.
Arès est considéré comme étant un dieu supérieur pour ce qui est du mode EX, et peut l’activer sur un 3+.


Sire of the Word Eater:
Arès, seigneur des batailles, dieu de la guerre, représente l'avatar même du combattant accompli, ses performances martiales sont inégalables aussi peut-il en une fraction de seconde démontrer le fossé se trouvant entre lui et l’être assez fou pour le défier sur son terrain.
Arès ne peut pas refuser un défis lui étant lancé et dois défier tout adversaire passant à sa portée. Il peut ensuite choisir s'il désire commencer le combat ou s'il laisse l'initiative à son adversaire (aucun jet d'initiative n'est nécessaire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Sam 18 Juil - 15:13

Le membre 'Arès' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

#1 'Mode EX' : 1

--------------------------------

#2 'Chaos' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Alicia
Spectre du Nosferatu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 29/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
387/387  (387/387)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Dim 19 Juil - 17:09

Bon, je suppose que la galanterie, tu as jamais entendu parler ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Dim 19 Juil - 17:09

Le membre 'Alicia' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

'Mode EX' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Minos
Juge des Enfers et Spectre du Griffon
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sombre empire

Feuille de personnage
Hp:
174/174  (174/174)
CS:
360/360  (360/360)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Dim 19 Juil - 17:11

Aller, soyons fous, par le pouvoir du crane ancestral !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Dim 19 Juil - 17:11

Le membre 'Minos' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

'Mode EX' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Dante
Spectre de l'Incube
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
176/176  (176/176)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Dim 19 Juil - 20:01

Allez ! Il est temps de montrer le vrai pouvoir du cosmos ! I'm Dante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Dim 19 Juil - 20:01

Le membre 'Dante' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

'Mode EX' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
325/379  (325/379)
CS:
515/600  (515/600)
Pa:
67/500  (67/500)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Lun 20 Juil - 13:27

Fiers et braves étaient tes adversaires, mais la frontière entre le courage et la folie était mince, bien mince, et dans leur cas, ils l’avaient franchi.

Cruel était le destin de leur infliger pareille fin, cruelle était leur reine pour leur avoir ordonné de stopper une force que rien ni personne ne pouvait arrêter, mais toi, tu étais bon.

En guerrier ils s’étaient dressés face à toi, et en guerrier tu les traiterais donc.

De ta part, ils n’auront aucun monologue insipide, aucunes diatribes, aucuns mots, car tu laisses cela aux faibles et aux lâches. Non, de toi, oh dieu de la guerre, ils n’auront que le fer de tes armes et le feu de ton âme.

Pendant un instant au moins, ils s’élèveront au-delà de leur condition de mortel et deviendront tes égaux. Pendant un instant, le feu sacré qui t’anime s’embrasera également en leur cœur, et tout leur paraîtra clair, limpide.

Le fort vaincra le faible, les mensonges et les illusions s’effondreront.

A présent, c’était tuer, ou être tuer.

Qu’ils te suivent donc dans ce monde où tout n’est que flot carmin ! Que le choc d’os et de tendons qui va suivre les enivres également ! Pour eux comme pour toi, un instant d’éternité, un moment de l’épée, un moment rouge !

« MOUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAR ! »

Il était dit qu’en enfer, l’air n’était que flammes et fumées. C’était évidemment faux, car au plus profond du sombre empire, il n’y avait que glace et blizzard, du moins jusqu’à ton arrivée, jusqu’à ce que tes flammes rencontrent la glace en un chant que Perséphone elle-même n’oublierait jamais.

Déjà autour de toi, l’air ardent allant à la rencontre du froid infernal provoque l’apparition d’une formidable dépression atmosphérique allant en s’amplifiant encore d’avantage à chaque hausse de ta puissance.

Chargée de flamme, de neige, de vapeur et d’éclair, telle sera ton arène. Un paysage comme la Terre n’en avait pas connue depuis ses origines.

Réjouissez-vous, spectres infernaux ! Comme lieu de dernier repos, vous auriez pu tomber plus mal !

Qu’à présent débute votre expiation !

Le premier à tomber serait celui qui le premier avait fait un pas dans ta direction. Tu avais toujours eu une préférence pour les alphas, et aussi petit qu’était le juge du griffon, il t’avait fait face avant tous les autres.

Matérialisant sous tes pieds une première plateforme cosmique et t’en servant comme point d’appuis terrestre, tu fonds droit sur ta cible, tes armes divines à la main, et le percute de plein fouet pour l’entrainer au travers de la roche et de la glace pour l’y enterrer.

L’impact fait trembler la terre et jaillir les eaux, mais tu n’en as pas encore fini, il n’est que le premier à connaitre ta fureur.

Prenant cette fois appuis directement sur ton adversaire, tu fonces cette fois sur le bellâtre décoloré te rappelant avec dégout ton demi-frère Apollon. Malheur à lui, petit spectre dont le premier crime à tes yeux est de te rappeler le batârd le plus insupportable que ton père ait pu concevoir. Puisse la fin de cet adversaire présager d’une fin similaire pour le dieu des musiciens…

Le frappant cette fois de ton poing en plein thorax, tu ne lui laisse pas le temps de perdre son souffle que faisant un tour complet sur toi-même, tu lui administres comme supplément une formidable frappe latérale du tranchant de ta hache.

Atour de toi, le temps semble presque suspendu, ton ennemi et son sang flottent encore dans les airs, commençant tout juste à ressentir les effets de tes assauts, et déjà, ton regard se tourne vers ta dernière victime, celle qui semble n’être que l’ombre du griffon.

Franchissant d’un bond la distance vous séparant, tu ne t’émeus ni de sa beauté ni de l’éclat de son regard. Tu n’attaches aucune importance à ces dons divins. Homme, femme, peu t’importe au final. Sur le champ de bataille, un ennemi demeure un ennemi.

Lui envoyant en plein ventre ta botte d’airain faisant presque la taille de son buste, tu sens son armure de pacotille se fissurer sous ta puissance, juste avant d’abattre tes haches sur son frêle petit corps de femme.

Qu’elle contemple donc la Guerre, elle qui t’avait désignée comme telle, elle qui au moins avait l’esprit de reconnaitre l’évidence. Qu’elle se réjouisse en tremblant d’avoir pour destin que de tomber sous tes coups plutôt que sous ceux de l’Usurpatrice Athéna.

Entendirent-ils l’air hurler de douleur alors que tu franchissais allègrement le mur du son ? Purent-ils suivre tes mouvements avant que tu ne sois sur eux ? Sentirent-ils le fer de tes haches dentelées déchiqueter leur corps et leur armure de leurs puissances dévastatrices ?

Au moment où ta vitesse redevint perceptible et que le monde autour de toi s’anima à nouveau ; au moment où l’atmosphère sembla littéralement exploser, au moment où le feu et la glace fusionnèrent à nouveau parmi les éclairs, comprirent-ils l’écart qui existait entre vous ?

A présent que leur sens devaient les informer de leur funeste destin, qu’ils savourent leur brulure et les lacérations sauvages jalonnant leurs carcasses morte-vivantes, parce qu’à coté de ce qu’ils allaient bientôt connaitre, ce n’était rien !

récap de tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Juge des Enfers et Spectre du Griffon
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sombre empire

Feuille de personnage
Hp:
174/174  (174/174)
CS:
360/360  (360/360)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Lun 20 Juil - 18:54

Et ben... l'impression qu'on va passer un bon moment Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Lun 20 Juil - 18:54

Le membre 'Minos' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

#1 'Blocage' : 2

--------------------------------

#2 'Attaque simultanée' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Minos
Juge des Enfers et Spectre du Griffon
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sombre empire

Feuille de personnage
Hp:
174/174  (174/174)
CS:
360/360  (360/360)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mar 21 Juil - 15:08

Même d’après des critères immortels, j’avais vécu d’innombrables combats. J’avais affrontés d’innombrables adversaires. Certains insignifiants, ayant disparu de ma mémoire, d’autres au contraire dont les noms étaient aujourd’hui devenu légendaires.

Pégase, Athéna, Hyoga… Des êtres aussi forts que valeureux. Et pourtant… Jamais, au grand jamais je n’avais ressenti ce que je ressentais en cet instant face à Arès.

La force et la violence qui émanaient du dieu de la guerre étaient étouffantes, au même titre que les flammes qu’il libérait aussi facilement que s’il s’agissait pour lui de respirer.

Certes, ce n’était pas le premier adversaire que je voyais ainsi manier le feu comme une arme, mais jamais aucun ne s’étaient jamais approché de la fournaise proprement infernale que dégageait notre adversaire.

*Ne pas le perdre de vue, ne pas le quitter des yeux, ne pas même cligner des yeux…*

La moindre microseconde d’inattention pouvait nous coûter la non-vie, la moindre erreur pouvait nous être fatale.

En cet instant, nous trois que le destin et notre reine avaient désignés comme adversaire du dieu de la guerre, fîmes face au plus grand fléau que l’Homme et les Dieux aient jamais eut à essuyer, et nous le faisions la tête haute.

*Puissions-nous nous aussi accomplir un miracle.*

En cet instant, même si toutes les fibres de mon corps me hurlaient de fuir à tire d’aile, même si autant ma raison que mes entrailles me disaient que tout était perdu, jamais je ne céderai !

« Arès ! »

Au diable la peur, au diable le doute, au diable la raison et la logique ! Qu’en cet instant, le monde découvre que même le dieu de la guerre pouvait saigner !

« Il arrive ! »

Pour ce combat, je ne pourrais protéger personne, je le savais. Je luttais déjà pour simplement survivre moi-même, alors il ne nous restait à chacun que faire de notre mieux.

*Alicia…*

J’aurai voulu lui lancer un dernier regard, lui dire combien je l’aimais, lui dire de prendre garde et de ne plus penser à rien d’autre qu’à notre ennemi… Mais je n’en avais pas le temps. Face à un tel adversaire, je devais oublier, oublier tout le reste, et entrer dans ce monde où tout était si simple.

Déployant alors autour de moi mon réseau de fils cosmique encore invisible, je misais pour commencer sur une défense toute préventive. Je n’ignorais rien de la préférence de notre ennemi pour le combat rapproché, aussi, ignorant cependant encore jusqu’où pouvait aller sa vitesse, j’appliquais la tactique ancestrale que les chasseurs avaient développés pour capturer une proie plus rapide qu’eux.

*Allez, appro…*

Et soudain, sans crier gare, l’ennemi ouvrit les hostilités. A peine les échos de son dernier hurlement étaient-ils retombés que je me sentis comme percuté par une masse infinie de flamme et de fureur qui m’entraina avec elle loin, si loin dans les profondeurs infernales que je crus finir par arriver au centre de la Terre.

Une furie indicible, une implacable puissance, une chute au travers du feu et de la glace qui me sembla interminable, mais après un fragment d’éternité, mon tourment prit fin alors que mon ennemi sembla se désintéresser de moi.

Tout n’avait duré qu’une infinitésimale fraction de seconde, et alors que la douleur commençait seulement à poindre en mon corps déjà incroyablement meurtris, tous mes sens s’embrasèrent à l’unisson sous un afflux unilatéral de signaux convergeant en un message unique.

Douleur !

Une souffrance abominable ! Tant de dégâts infligés à mon corps pourtant protégé par son surplis, et cela en un seul coup… Un éloquent exemple de la toute-puissance de l’ultime cosmos et de ses infinies possibilités.

Jamais encore on ne m’avait porté un tel coup. Jamais en plus de deux mille ans d’existence.

Trop sonné pour pouvoir réfléchir, trop abasourdi pour même penser à désespérer, mon corps réagit alors de la seule manière appropriée, en contre-attaquant. La Bête avait pris le dessus. L’auto-préservation. Cet instinct de survie si profondément enraciné qu’il surpassait tout, y compris ce qui était autrement insurpassable.

Fort d’une expérience pluri-centenaire en matière de combat, virtuose dans la manipulation et le changement de forme du cosmos, j’allais démontrer à cette masse de rage et de flamme que même un dieu ne pouvait se soustraire à l’étoile de la noblesse !

Ignorant les blessures, ignorant les membres brisés et la chair carbonisée, mes bras et mes doigts s’animèrent d’eux même, resserrant soudainement le maillage dans lequel Arès s’était jeté en fonçant contre moi.

Aussi loin qu’il puisse être alors, aussi rapide que puisse être ses jambes, cela ne le sauverait pas. Son sort avait été réglé dès le moment où il avait pénétré le filet cosmique que j’avais tissé pour lui, et en cet instant précis, il dut se rendre compte de son erreur.

« Ce... Ce n’est pas encore fini ! »

Je pouvais encore me battre ! Je pouvais encore tenir ! Je pouvais encore gagner !

Qu’importe le courroux, qu’importe la douleur, qu’importe la ruine ! Si mon propre corps me trahissait, alors j’en ferai ma marionnette pour continuer le combat ! J’animerais désormais cette enveloppe brisée par mon génie et ma volonté de telle manière qu’il faudrait me réduire en poussière pour me voir cesser de combattre !

Mes ailes étaient encore entière, mon armure tenait bon, rien n’était encore joué !

Et m’extirpant de ce tombeau de glace et de roche d’une série de puissant battement d’aile, je perçai au travers du flot d’eau glacée s’y engouffrant pour revenir à la surface, là où se tenait mon ennemi.

récap de tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Spectre de l'Incube
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
176/176  (176/176)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mar 21 Juil - 22:02

Par le pouvoir du Crâne ancestral, je détiens la toute puissance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mar 21 Juil - 22:02

Le membre 'Dante' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

'Blocage' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Dante
Spectre de l'Incube
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
176/176  (176/176)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mer 22 Juil - 12:08

Cette fois au lieu de paniquer comme face à Artémis, je me sens comme pris d'une envie de simplement laisser tomber tout ça, c'est pas mes affaires. Se battre contre un truc pas possible à battre sert à rien, et encore moins quand on... Remarque quand j'y pense, je suis sûr d'une chose. Si lui incarne la guerre, j'incarne l'homme moderne et ses plus bas instincts, dont celui de la violence, de la soif du sang qui se rapproche à l'animal dormant.

Je ne compte pas fuir vers l'apothéose de ce que je suis... Mis à part pour avoir un penchant sur les femmes. Je sais que je veux me sentir en vie, de sentir l'exaltation dans l'action, d'avoir mon coeur qui bat à plein régime. Arès est celui qui saura me satisfaire ? Je veux savoir cela.

En un clignement, je sens tout de suite que si je me prends un de ses coups, je vais être au tapis pour de bon. Et bien malgré ça, je tiendrais debout, quitte à rester sur mes deux pieds si je perds. Il est hors de question que ce dieu qui trouve un écho en moi passe sans avoir à me passer sur le corps.

Je veux pour agir mais sans même pouvoir bouger, l'air autour de moi bouge à une vitesse dont je peux à peine sentir sur ma peau. Ce n'est donc pas moi qui a été visé ? Ce spectre a été la première cible et c'est avec la violence la plus indéfinissable que je vois ce dieu se déchaîner avant qu'il ne disparaisse pour apparaître devant moi. En ayant le plus grand sourire au monde, la puissance et la douleur sont dans mon corps pour me faire comprendre que je n'ai rien pu faire à temps.

Juste ensuite, me voilà sur le sol à avoir cette douce sensation de mon sang qui sort de mon corps... J'en veux plus... Encore plus...


-IL M'EN FAUT PLUS ! MOUAAAAAAHHH !



Voilà pourquoi je me bats ! Pour le frisson du combat ! Pour savoir que chaque seconde qui passe est la dernière ! En une explosion de cosmos, je me relève en devenant ce que la nature humaine a peur d'être. Cette fois encore je deviens ce que j'ai pu être face à Artémis, quitte à me donner totalement dans le combat, autant l'accueillir à bras ouverts !

-Je comprends mieux maintenant... Je suis l'héritage de l'instinct de l'Homme... C'est ma nature, ma norme... VIENS ARES ! Viens affronter ce que l'Homme d'aujourd'hui tient de toi ! Il me faut plus de sang !

C'est sans m'arrêter que je hurle en courant vers lui tout en attrapant mon épée pour y concentrer mon cosmos et sauter en armant mon arme par-dessus moi, l'abattant de toutes mes forces. Toujours de plus belle, je me surprends à toujours sourire en prenant un plaisir qui se présente comme une nouvelle drogue addictive, encore plus puissante que l'adrénaline et toutes les autres drogues que j'ai pu tester à ce jour.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
Spectre du Nosferatu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 29/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
387/387  (387/387)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mer 22 Juil - 15:43

bon, à mon tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mer 22 Juil - 15:43

Le membre 'Alicia' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

#1 'Blocage' : 5

--------------------------------

#2 'Attaque simultanée' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Alicia
Spectre du Nosferatu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 29/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
387/387  (387/387)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mer 22 Juil - 17:35

Raziel... Minos... Mon amour, mon No-Life King...

Sélène, Duncan et Léto, nos petits, nos chers enfants...


En ces dernières secondes la séparant du choc avec le dieu de la Guerre, ses pensées étaient toutes tournées vers ceux qui occupaient son esprit et son cœur tout entier. Si chers, si précieux qu'elle ne pouvait nier que ce qui lui servait de cœur battait uniquement pour eux. Que lui importait ses sombres monarques puisque rien sinon les liens de servitude la reliaient à ceux qui n'hésiteraient jamais tout comme la reine des Enfers à les envoyer à l'abattoir.

Non, je ne suis pas une simple génisse parée pour le sacrifice...

Cette pensée avait fait briller son regard comme jamais auparavant, réveillant sa fierté de combattante. Jamais, elle ne se laisserait enchaîner et mener sur l'autel pour le seul plaisir de tendre son cou à la lame sacrificielle...

Minos...

Elle pensait à lui, tout en elle, pensait à lui. L'Amour dont elle débordait lui offrirait cette force même une fois sa préparation au combat achevée. De par le passé, Alicia, prénommée alors Lydia, avait brillé comme peu de spectres auparavant, se montrant digne de son cher juge. Et même si ses exploits dataient d'une autre époque, elle avait vaincu le Scorpion en combat singulier, absorbé le sang de Thanatos et d'Hypnos, combattu un poison menant à la folie, affronté le Lion d'or. Le tout sans jamais fuir.

Arès... Jamais, je n'aurais cru me dresser contre lui mais les Moires en ont décidé ainsi. Survivre, survivre, je dois survivre. Chaque instant passé prolongera les chances de voir un miracle se produire. Pourquoi les saints seraient-ils les seuls à en bénéficier ? Nous, les esclaves ne sommes nous pas dotés de cette flamme ? Au même titre que les esclaves d'Athéna ?

Les flammes mirent enfin un terme à ses pensées et sa préparation. Giudecca n'était déjà plus qu'un souvenir, un vestige rocheux flottant sur un courant en fusion dans lequel se jetait les eaux du Cocyte changeait en fleuve bouillonnant.

Minos...

Main sur le cœur, geste de défense et d'amour. La spectre savait qu'elle ne pourrait lui parler, se pencher vers lui. Le moindre mot qu'elle lui soufflerait ne ferait que le mettre en danger. Face à Arès, la distraction n'était pas de mise, même pour un millième de seconde...

Non !!!

Seul le lien l'unissant à son époux pouvait lui faire ressentir la violence effroyable qu'il venait de subir. La vitesse d'Arès avait été telle que tout lui avait échappé autant l'assaut contre Minos que celui contre Dante avant que soudain, elle ne se retrouve au sol, le souffle bloqué sans même avoir vu la botte du dieu la percuter de plein fouet.

Des poussières et du sang flottèrent tout autour d'elle alors que plus un seul son ne pouvait s'échapper de ses lèvres tant sa poitrine et son souffle avaient été touchés. Ne pouvant penser davantage, elle s'abandonnait à son instinct, lui laissant les pleins pouvoirs le temps que sa raison ne refasse totalement surface.

- Arès... Je ne suis pas encore morte. Tu pourras encore broyer mon corps et mon surplis mais aussi longtemps que le sang et la Non-Vie circuleront en moi, je te ferais face...

D'un seul éclat, elle embrasa alors son cosmos, atteignant aussitôt le septième sens tout en déployant ses ailes. Déjà parcourue de flammes, de foudre, de glaces et de tempêtes, l'arène prenait encore davantage une teinte rouge. Une teinte liée à la Lune, la Lune de Sang dont l'immensité enveloppait la zone, prête à encercler le dieu de la Guerre. Une Lune qui ne tarderait pas déployait sa pluie de sang et de Vampires...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
325/379  (325/379)
CS:
515/600  (515/600)
Pa:
67/500  (67/500)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mer 22 Juil - 20:18

Ça fait un paquet de dé à lancer...

Premier DDB et premier jet d'AS pour l'attaque de Minos

Second DDB et second jet d'AS pour l'attaque de Dante

Troisième DDB et troisième jet d'AS pour l'attaque d'Alicia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Mer 22 Juil - 20:18

Le membre 'Arès' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

#1 'Mode EX' : 4

--------------------------------

#2 'Chaos' : 1

--------------------------------

#3 'Blocage' : 5, 6, 6

--------------------------------

#4 'Attaque simultanée' : 4, 3, 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
325/379  (325/379)
CS:
515/600  (515/600)
Pa:
67/500  (67/500)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Jeu 23 Juil - 15:41

HRP:
 

Fulgurants avaient étés tes assauts, implacable demeurait ta fureur, et pourtant, tes ennemis en demandaient encore.

Braves, fiers et honorables ils étaient. Et cela te réjouissaient, car le lâche ne méritait rien, pas même ta colère.

Ressentant avec fierté leur rage guerrière monter jusqu’à toi, tu te prépares à leur assaut immédiat, et posant ton regard flamboyant sur ceux qui sans le savoir te renforcent de leur fureur, tu affiches une joie des plus nihilistes devant leurs cris de guerre à peine perceptibles.

Oui ! Oui ! C’est cela ! Qu’ils s’accrochent à leur fureur ! C’est ce que l’on garde quand on a tout lâché ! Le dernier rempart ! La suprême feuille de vigne !

Que leur rage et leur colère t’inspirent ! Que leurs forces viennent renforcer la tienne ! Et qu’ils te servent en tremblant !

Le premier à réagir était le premier à avoir connu ta puissance. Son arcane se resserrant soudainement autour de tes membres avec une poigne inimaginable pour un mortel. Il voulait te paralyser, te réduire à l’impuissance comme le fauve l’était prit au piège dans un filet, mais tu n’étais pas un bête animale, et cela causerait sa perte.

Il était trop tard pour esquiver son attaque dans laquelle tu étais déjà empêtré, aussi, il te fallait t’en libérer.

Saisissant d’une main les fils cosmiques t’entourant, c’est de toute ta force que tu tires alors dessus, attirant à toi leur créateur qui désormais lié à toi, ne pourra s’échapper de ta colère infinie. Le fer de ta hache s’abat alors de nouveau sur lui, l’expédiant au plus profond du Cocyte en soulevant une immense gerbe d’eau glacée tandis que simultanément, ton second adversaire se présente à toi, de son plein gré.

Qu’il vienne ! Qu’il approche ! Et que les muses chantent votre affrontement pour des siècles et des siècles !

Son épée heurte alors avec fracas ton bouclier dans une explosion de puissance, mais tu demeures imperturbable.

« C’était quoi ça ? »

Déjà ta main libre se saisie de son visage avant que l’autre ne lui expédie le tranchant de ton écu droit dans le buste.

Souriant il était venu, souriant il était reparti, et cela te comblait de joie. Voilà comment devaient être les guerriers.

Et alors que tu t’enivrais de la gloire de ceux qui t’honoraient de leur actes, une pluie de sang et de chauve-souris te heurta de plein fouet, chacune de ces petites bêtes trouvant avec une précision surhumaines les failles de ton armure pour y plonger leur croc avant que les flammes dont tu étais entourées ne leur soit fatales.

Ainsi la combinaison de leur assaut avait porté ses fruits. Tu avais bien étais atteint par une de leur attaques. Et alors que tu t’extirpais de ton carcan rocheux où tu avais été envoyé par l’assaut furieux de la seule femelle ayant osé te défier depuis la Chasse, tu lui adresse un léger mais significatif hochement de tête.

Elle ne pouvait le savoir, mais rarissimes étaient ceux à avoir jamais eu droit à cette marque de respect. Au moins pourrait-elle s’en targuer avant d’être noyée dans son propre sang.

« Raaaaaaah… Raaaaaaah… »

Encore… Ta force augmente encore. Semblant ne pas connaitre de fin, ta puissance explose de nouveau au point de littéralement jaillir de ton enveloppe corporelle.

« RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAR ! »

Aux enfers désormais il n’est plus une âme qui ne soit pétrifiée de terreur face à ce pouvoir infini saturant l’atmosphère.

Du plus profonds du Cocyte au plus haut parapet des limbes, chaque âme, chaque geôlier, chaque spectre tremblent à présent. Ce sentiment qu’ils avaient tous cru avoir laissé derrière eux avec leur vie mortelle, tu le leur rappelle aujourd’hui avec une intensité telle que la fuite leur semble désormais la seule chose censée à accomplir.

Plus puissant que les foudres de Zeus, plus terrible que le sombre empereur, te voilà désormais devenue la mort en personne ! La mort des hommes, des spectres et des dieux !

Plus grand que Thanatos ne l’a jamais été, plus grand qu’il ne le sera jamais !

« MOUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAR ! »

C’est trop ! C’est beaucoup trop ! Même toi tu ne peux contenir toute cette puissance ! Il te faut la laisser aller, il te faut la libérer !

Une série d’onde de choc dont tu es l’épicentre creuse le sol du neuvième cercle infernal avec à chaque fois plus de violence.

Comme une série d’explosion solaire, le feu et le cosmos achèvent de faire disparaître toutes traces de ce qui aurait pu demeurer de Guidecca en même temps qu’ils redessinent la topographie infernale.

Du pouvoir ! Encore plus de pouvoir ! Aucunes limites à ton pouvoir ! Le Chaos et l’Ordre n’ont pas de fin, et en ton sein, ils s’affrontent désormais dans une lutte sans merci menaçant de te changer en supernovæ !

De la géante rouge que tu es devenu, d’innombrables jets de plasma s’échappent pour aller terraformer les quatre coins du sombre empire dans de formidables explosions visibles jusqu’à la ligne d’horizon.

L’espace d’un combat, les plaintes des damnés passent de la douleur à la terreur, l’espace d’une apothéose, le souvenir même d’Hadès s’efface de leurs esprits embrumés.

Face à la Guerre sans limite, face au fléau des Hommes et des Dieux, il n’est désormais plus aucun pouvoir capable de tenir la distance, plus aucune force capable de te contenir.

Que s’effondrent les nations et les empires ! Que brule ce monde ! Que les forts se repaissent des faibles ! Que le mot même de paix soit à jamais oublié et que tous à présent connaissent ton nom !

De fer et de flamme ! De puissance et de fureur ! Ta nouvelle apparence prend forme, image insaisissable du conflit sans aucune commune mesure qui se déroule en toi à travers Espace et Temps.

Changeante, éphémère, paradoxale. Chaque regard se portant sur toi verra à présent une image différente, car tu n’existes déjà plus en tant qu’entité physique.

Ce flot de puissance, ce conflit cosmique qui te consume désormais ne pouvant que s’exprimer dans un univers où le Chaos n’est qu’un concept, en tant que son plus grand champion, te voilà désormais aux prises avec une réalité ne pouvant plus te tolérer.

Issu de l’Ordre, mais provenant de la Ruine, tu ressens enfin la plénitude de ta propre existence, et tu la trouves magnifique.

Devenant pure énergie uniquement mis en forme par ta volonté de fer, tu parviens enfin à l’apogée ce qui fait ton essence, à l’imago de ce paradoxe dont tu es l’incarnation.

Le Chaos et l’Ordre, les deux seules véritables superpuissances, les deux seuls véritables adversaires. Ces titans qui depuis l’origine de toutes choses s’affrontent pour la domination suprême. Te voilà désormais à leur image. Infini en essence, mais contenu en forme. Illimité en puissance, mais limité en interaction.

Irradiant de puissance au-dessus de leur tête, flamboyant comme une éruption solaire, il ne te reste plus qu’à leur rendre un ultime hommage, celui d’une fin à la hauteur de leur audace et de leur témérité.

Réunissant lentement tes deux mains devant toi, tu invoque à présent ton arme la plus terrible. La faiseuse de guerre, l’absorbeur de chaos, la pourfendeuse de monde, la fin de toute chose. Devant leurs yeux ébahis, leur trépas se matérialise.

Aux limites du cosmos, aux frontières du possible, la puissance de ton arme et du pouvoir qu’elle renferme s’animent alors entre tes mains.

Nul besoin de coups répétés, nul besoin de déplacement de ta part. Ta puissance te place désormais bien au-delà de telles préoccupations.

Un seul mouvement, un seul abattement de ton arme dans leur direction, et l’univers tout entier se brise alors que la Ruine s’y invite.

Vecteur suprême de destruction, l’éruption de Chaos qui s’échappe de ta lame les faits alors disparaitre de ton champs de vision, en même temps que tout ce qui te fait face jusqu’aux frontières du sombre empire et même au-delà.

Restaient-ils seulement quelque chose de tes ennemis ? Parviendraient-ils à se régénérer ainsi anéantit ?

Les capacités régénératrices des spectres t’étaient inconnues dans leurs possibilités, mais tu savais que même ainsi, tu ne pourrais les détruire. Tant que demeurerais Hadès, son armée continuerait d’exister, car détruire une âme t’était impossible, du moins pour l’instant…

récap de tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Juge des Enfers et Spectre du Griffon
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sombre empire

Feuille de personnage
Hp:
174/174  (174/174)
CS:
360/360  (360/360)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Jeu 23 Juil - 18:31

OH... MY... GOD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Jeu 23 Juil - 18:31

Le membre 'Minos' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

#1 'Mode EX' : 2

--------------------------------

#2 'Blocage' : 1

--------------------------------

#3 'Attaque simultanée' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Minos
Juge des Enfers et Spectre du Griffon
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sombre empire

Feuille de personnage
Hp:
174/174  (174/174)
CS:
360/360  (360/360)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   Ven 24 Juil - 17:17

HRP:
 

Mon piège était implacable, je le savais. Rien de ce qui entrait dans mes créations ne pouvait en ressortir indemne. Mais si je ne doutais aucunement de la fiabilité de mon arcane, j’ignorais encore à quel point mon ennemi possédait lui aussi un instinct de survie profondément enraciné.

Loin de vouloir se départir de mes créations, le voilà qui à présent les retournait contre moi en me tirant à lui grâce à eux.

Sur le coup, je n’eus que le réflexe de les couper pour m’épargner un impact encore plus violent que celui qui suivit, mais si colossale était la différence de puissance entre nous que même mes réflexes fulgurants ne purent m’épargner sa contre-attaque.

Essayant tant bien que mal de freiner ma chute de mes ailes, je ne pus cependant que m’épargner le crash contre le fer et la flamme qu’était Arès avant que la force titanesque du dieu de la guerre ne m’expédie encore une fois dans les profondeurs infernales du Cocyte.

*Il est trop fort… Trop fort. Cela ne sert à rien. On ne peut pas le battre…*

Les miracles nous étaient-ils donc interdit à nous autres qui avions perdu nos âmes au profils du sombre empereur ? Etions-nous donc à ce point misérable que même les chevaliers d’Athéna nous surpassaient ?

Ecrasé, broyé par la puissance de notre adversaire, je me sentais chuter au sein des eaux glaciales, la lointaine surface au-dessus de moi étant éclairée par des flashs rougeoyant, sans doute provenant d’Arès alors aux prises avec mes semblables.

Comment s’en sortaient-ils ? Y avait-il encore un espoir ?

*Y croire… Je dois… Y croire.*

Même si je devais y passer, si je pouvais permettre à l’un d’entre nous de porter un coup fatal à notre ennemi, alors mon défaite aurait un gout de victoire.

Me ressaisissant alors au sein des eaux millénaires, encore une fois, je regagnais la surface, animé de cette résolution implacable que même la mort ne saurait émousser, mais lorsque j’émergeais à l’air libre, ce ne fut que pour être accueillit par un nouvel hurlement du dieu de la guerre, suivit d’une série d’explosion de cosmos m’enfonçant à chaque fois plus profondément dans les entrailles du sombre empire.

*Ça suffit maintenant !*

Je n’allais pas me laisser ballotter comme un vulgaire fétu de paille sans réagir. Si l’air était désormais mon ennemi, je possédais d’autres moyens pour me déplacer que mes ailes et mes jambes.

Mes créations devenant alors comme des lianes s’agrippant au relief déchiqueté de notre arène, de corniches en corniches, de rochers en rochers, je remontais. Malgré la violence inouïe qui émanait d’Arès et le feu changeant l’eau autour de moi en vapeur, je remontais, totalement hermétique à la puissance de notre ennemi qui ne semblait plus avoir de fin, j’allais à lui.

N’avais-je donc plus aucune peur ? A cet instant je ne ressentais plus rien, car en vérité, tout allait bien trop vite pour pouvoir même penser. Tout se résumait à présent à frapper. Frapper encore et toujours jusqu’à ce que ma cible cesse de bouger.

Je ne réalisais pas, je ne réaliserai pas qu’à cet instant j’avais déjà perdu.

Comme une météorite s’attaquant à une étoile géante, comme un papillon essayant d’éteindre un feu de forêt de ses battements d’ailes, je m’attaquais alors à une force dépassant tout ce que j’avais jamais pu connaitre jusqu’à présent.

Et alors que le dieu de la guerre, métamorphosé en quelque chose que je ne saurai même décrire, se préparait pour sa nouvelle attaque, tel Icare, je fonçais sur lui, mon corps et mon surplis tombant déjà en cendre face à toute la formidable puissance qu’il émettait rien que par sa présence.

Le toucher, seulement le toucher… L’avions nous seulement touché ? Lui, le guerrier fait dieu ? Le dieu des guerriers ?

« Arèèèèèèèèèèèèèèèès ! »

Ma voix se perdit dans le bruit de ma propre combustion alors que j’envoyais mon poing droit dans la face incandescente du dieu écarlate tandis qu’il brandissait bien haut une arme dont j’ignorais tout, sinon qu’elle serait la dernière chose que je verrais dans ce combat.

Et alors que ce qui restait de mon bras partait en fumée en approchant encore et encore du dieu de la guerre, son attaque vint finalement.

Tout alla si vite, si vite. Je n’eus que le temps de voir une aveuglante lumière émaner de son arme, et tout devint noir.

Etais-je… Mort ? Je ne ressentais plus rien. Mon corps ne me répondait plus. Il faisait si noir…

Je voulu appeler à l’aide, je voulu au moins faire exploser mon cosmos pour que l’on me retrouve, mais rien ne semblait marcher. Où étais-je à présent ? Que m’était-il arrivé ? Et Alicia, où était-elle ?

récap de tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celui qui porte la destruction (Combat Arès vs Minos - Dante - Alicia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PORTE-AERONEFS DE COMBAT CAVOUR (C550)
» PORTE-AERONEFS DE COMBAT HTMS CHAKRI NARUEBET (911)
» Le combat ordinaire... en chanson par les fatals picards!
» Super Porte Avions
» Où le regard ne porte pas, d'Abolin et Pont

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sombre Royaume d'Hadès :: Guidecca :: Trônes des divinités et salle d'audience-
Sauter vers: