Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps du changement, et celui du renouveau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coeos
Titan de la Foudre Noire
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 27/11/2014

Feuille de personnage
Hp:
400/400  (400/400)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Le temps du changement, et celui du renouveau.   Lun 13 Juil - 5:56

[Hrp : Et voilà ! Le 10 ème post de fait.]

Alors tout doit être ainsi ? Tout ce que j'ai faits... Tout ce en quoi je croyais était faux ? Je pensais faire le bien et aider mais au final, c'est moi que j'ai trompé. J'ai misé sur l'avenir de l'humanité et voilà comment je termine. Voilà comment termine ceux dont la voie est celle de la sagesse et de la vérité... Isolé de tous, incompris... Ma chère Phoebe, je suis navré d'avoir été le mari qui est un traitre aux yeux des nôtres.

Le destin est une chose qui se veut cruelle et à la fois une chose qu'on ne peut contrôler. Moi Coeos le sage, suis-je donc condamné à être le voyant parmi mes frères et mes soeurs aveugles ? Je dois donc porter ce fardeau et faire ce que j'ai à faire... Quitte à être celui qui portera le poids de la colère des miens... Depuis tout ce temps, tout mon être a été préparé à devenir le martyr que je suis à présent.

Me voilà donc dans mon temple à fixer un point fixe sans but, sentant comme de l'insatisfaction. Pourquoi est-ce que ce sentiment est là ? Tout ce que j'ai fais n'était pas assez ? Pourtant j'ai changé, je suis devenu un être ayant vu les facettes de ce monde. La paix et la guerre sont à présent ce que je peux témoigner, la vengeance et la rédemption... J'y suis passé pour m'en détacher par la suite.

Le pouvoir, il revient dans mon temple alors que je peux enfin ma forme stabilisée. Ma Soma m'attend là, sur un autel, prête à recevoir l'être que je suis. Cette fois je fais exploser mon dunamis et un maelstrom électrique se forme autour de moi alors que ma soma revient se forger sur mon corps. Marquant alors le retour définitif du manieur de foudre. Mon temple est à présent celui que j'avais laissé autrefois, à la fois rempli de mon cosmos mais aussi l'impression qu'un nouvel être venait de naître, non pas un titan, mais une nouvelle forme de vie, un renouveau.
Qui dit renouveau, dit changement, et le changement pour ma part est aussi simple qu'important : au lieu d'apparaître dans ma soma dans ma gloire actuelle, je ne suis qu'en apparence une forme sombre encapuchonnée et ne présente qu'un gouffre sombre à la place de mon visage.



Diminuant au maximum mon cosmos et mon dunamis, je ne suis qu'une ombre restant dans un coin de mon temple, à réfléchir... Encore réfléchir... Toujours réfléchir... Méditant sur tout et n'importe quoi qui me passe par la tête. Je ne peux pas rester là, pas maintenant, mais je ne peux pas non plus désobéir à mon roi, il m'a épargné... Et j'ai une éternelle dette envers lui.

Mais malgré cela, malgré tout ce qui s'est passé... Je ne peux pas rester là à attendre que mon roi et les miens soient en guerre. C'est presque en me levant d'un coup que je me mets à faire le tour de mon temple en étant pensif, réfléchissant sur un moyen de pouvoir apporter mon aide sans avoir à bouger. Je dois agir et ce, peu importe le prix à payer. Aider les miens tout en évitant que le même désastre se produise même si je dois passer pour un traitre, voilà celui que je vais devenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Main du Destin

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 03/08/2013

MessageSujet: Re: Le temps du changement, et celui du renouveau.   Lun 3 Aoû - 10:38

Seule dans les ténèbres, une ombre encapuchonnée se morfond, perdue dans ses souvenirs, écrasée par son passé.

Ses rêves ? Brisés. Ses espoirs ? Envolés, balayés par un seul acte, une seule faute, qui aujourd’hui lui avait tant et tant coûté.

Aurait-elle préféré la mort à l’emprisonnement ? Aurait-elle choisie l’oubli miséricordieux en lieu et place d’une éternité d’expiation avec ses regrets pour seule compagnie ?

Nul ne devait ignorer que son emprisonnement allait durer maint et maint éons, et nul ne pouvait douter que tel n’était pas la fin que désirait le titan de foudre noire.

Le destin savait se montrer des plus cruels, mais même dans la plus noire des nuits, une petite lueur d’espoir suffisait à éclairer la route vers un tout nouvel avenir.

Et alors qu’il parcourait son temple de long en large, broyant du noir plus qu’aucun des siens ne l’avait fait depuis leur libération de la prison des dieux, un étrange invité apparut au-dessus de lui, croassant pour s’annoncer, décrivant de larges arcs de cercles en planant silencieusement, pareil au spectre de la faucheuse.

Un corbeau ? Ici ? Quel était ce prodige ? Il n’y avait pas eu d’animaux au sein du sanctuaire des titans depuis la Chute.

L’ombre ailée, nimbée d’obscurité, ne trahissait sa présence que de ses deux yeux d’or, et de ses croassements répétés, descendant doucement pour finalement se poser dans un ultime bruissement.

Que pouvait bien penser le frère aîné de Cronos en cet instant alors que l’étrange oiseau que l’on disait de mauvais augures semblait fixer les ombres de son visage ?

De toute évidence, cela ne pouvait être que le résultat de la volonté d’un être évolué, évolué et puissant. Capable d’accéder au labyrinthe de Cronos, ou tout du moins, d’y envoyer un émissaire, voir peut être un espion.

Mais si espion vraiment le corbeau était, pourquoi en ce cas venir voir Coeos, traître et pariât parmi les siens ? Que cherchait cet animal mystérieux gardant le silence depuis son atterrissage ?

"Tu sais, si tu continus à faire les cents pas sur ces pavés tu vas finir par y creuser ta tombe."

Une voix, une voix inconnue venait de s’inviter dans l’esprit du titan de foudre. Venait-elle du corbeau ? Ou d’une autre présence encore invisible ?

"Tu fais peine à voir Coeos, toi qui n’était que grandeur, désormais réduit à n’être que l’ombre de toi-même, tout ça à cause de cette technique maudite."

Hochant la tête de droite et de gauche, le corbeau semblait ne pas prêter attention à ce qui l’entourait, mais était-ce vraiment le cas ?

"Tu es surveillé. Sache-le. Tes moindres fait et gestes sont désormais consignés, observés, analysés. Tu as perdu la confiance de ton roi, et de tes semblables. Ton existence devra désormais se faire dans l’ombre, dans l’illégalité. Mais fort heureusement pour toi, il s’agit d’un domaine dans lequel j’excelle."

Mille questions devaient en cet instant assaillir l’esprit du titan de foudre qui se voyait désormais converser avec un oiseau presque ordinaire d’apparence, mais son invité à plumes ne lui laissa pas le temps de les poser.

"Il va me falloir être bref. Je peux te faire sortir de ta prison, je peux te faire quitter cette dimension et regagner la Terre, si tel est ton désir. Pas le temps de jouer à question-réponse. Pour l’instant tu n’as que deux options. Suis-moi, ou bien détourne-toi."

Le choix appartenait maintenant au titan de foudre noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeos
Titan de la Foudre Noire
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 27/11/2014

Feuille de personnage
Hp:
400/400  (400/400)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le temps du changement, et celui du renouveau.   Jeu 6 Aoû - 12:40

La patience se voulait être l'une de mes vertus mais dans cette situation, je me sentais comme incapable de pouvoir mettre en garde les miens et le reste des dieux et le sanctuaire. La menace était déjà autrefois dangereuse, elle ne peut que l'être aujourd'hui si on ne s'y prépare pas. Je devais supposer d'être le seul à savoir la vérité et ne pas compter sur les miens pour voir au-delà de la vengeance. J'ignore encore le fin mot de l'histoire mais ça n'est plus qu'une question de temps avant que je parvienne à découvrir qui se cache dans l'ombre, manipulant pour son propre compte dans un but encore obscur à ma perception.

Mnémosyne n'a plus d'emprise sur ma mémoire à présent, si je pouvais je m'en irais pour la traquer et la trainer devant tous les dieux pour avoir osé trahir les siens pour avoir fait en sorte que Zeus remporte la titanomachie. Emprisonné, je ne peux qu'espérer qu'il n'est pas encore trop tard pour rattraper la situation. Dire que j'ai encore en main cette technique qui peut détruire ce qui se présente devant moi, elle est cependant bien trop dangereuse. J'ai beau en connaître chaque détail de son secret, de ses limites, de ce qu'elle peut toucher ou pas, je ne désire plus en faire l'usage.

Chaque pas que je fais me fait penser que le temps passe et que je ne saurais attendre une éternité ici. Le tiraillement entre Cronos qui m'a laissé la vie et... Peut-être qu'il avait une raison que de me laisser ainsi... Ou pas, il n'a fait que me restreindre à mon temple. Si jamais les dieux de l'Olympe parviennent un jour à venir ici, je n'aurais qu'à simplement en profiter pour m'en aller et simplement disparaître pour que personne ne peut me retrouver. Je serais alors une entité qui se contentera de veiller à l'équilibre et qu'aucun danger ne menace aucunement les dieux. En faisant cela je mise alors sur l'Olympe qui me verra comme un ennemi... Athéna... Elle seule peut vraiment encore m'écouter sans m'être hostile dans l'immédiat. Artémis et Apollon sont bien trop fidèles à Zeus pour que je puisse entamer un dialogue. Il ne me reste plus que la protectrice de l'humanité à qui parler pour mettre au courant des informations concernant sur le danger qui plane sur nous tous. J'espère simplement que Zeus écoutera sa fille et tentera au moins d'y réfléchir quelques secondes sans voir cela comme une tentative pour manipuler sa fille.

Je mise alors sur le fait que j'ai offert à l'un de ses chevaliers les armes pour combattre cette menace pour qu'Athéna puisse prendre le temps d'écouter. La seule chose qui me pose souci est la manière que je vais devoir utiliser pour qu'elle puisse venir à moi sans alerter Zeus. Le risque est bel et bien là, je pourrais finir d'emprisonner une autrefois sans avoir la chance de revoir la lumière du jour.

Ne pas prendre part à la guerre reste un objectif encore possible, mais délicat. J'ai misé sur l'avenir du monde et non sa fin. Me voilà ainsi neutre sur le plan de la guerre entre les titans et les dieux de l'Olympe. Pourtant quand je pense à Cronos, la peur se fait sentir mais ce que je sais et ce que désire me pousse à outrepasser ce sentiment pour voir au-delà. Cronos doit être encore une fois aveuglé par sa vengeance envers Zeus. Et cela j'en suis sûr, est une chose sur laquelle cette menace compte utiliser à son avantage. Zeus et Cronos... Le roi détrôné et le roi actuel, le père et le fils... Il y a là quelque chose d'à la fois simple et pourtant dur à comprendre. Si je m'écoutais vraiment, je dirais que ce n'est qu'une histoire de peur de l'un et de l'autre. La peur engendre la crainte et la crainte engendre la violence, ainsi vient alors une guerre qui dure depuis.

Le silence dans mon temple aide à réfléchir, à comprendre. Depuis bien longtemps, je n'ai pas eu un instant comme celui-ci, je peux penser sans qu'on me dérange sur quoi que ce soit, je me sens plutôt bien d'être isolé de tout. Mon temple est justement fait pour que je m'y sente isolé des personnes voulant troubler ma paix.

En tout cas c'est ce que je pensais jusqu'à entendre un bruit qui me tira de ma réflexion, un bruit qui me fit comprendre que je n'étais plus seul en mon domaine. Une chose avait trouvé intéressant de rendre visite à celui qui est à présent un traitre aux yeux des siens. En levant mon regard alors que ce bruit se faisait entendre à nouveau, mes oreilles me firent entendre le croassement d'un corbeau. Mais est-ce vraiment possible qu'une telle forme de vie puisse encore exister ici et en cet endroit ? Non... C'est autre chose, et si jamais elle désire alors s'en prendre à moi alors que je suis seul, je vais montrer que je n'ai rien perdu à l'antique force que je détiens.

Ma vue confirme qu'il s'agit d'un corbeau mais je ne peux me fier aux apparences, pas après ce que j'ai vécu. Qui saurait aller ici sans que Cronos le sache ? Il faut être doué d'une capacité à être totalement invisible aux sens divins et humains, et je ne connais aucune personne pouvant complètement échapper à cela. Je ne sens ni cosmos, ni aura, juste un corbeau.

Même devant le manque total d'hostilité, je ne peux pas me permettre de relâcher ma garde. Il peut s'agir aussi d'une illusion, ou bien dans le pire des cas, mon esprit me jouant des tours. La voix dans ma tête me fit réagir en me préparant à me battre si jamais il était un ennemi à détruire. Mais ce que j'entendis me fit légèrement saisir que ce que je voyais là était clairement là pour se moquer de moi sauf si son intention est tout autre.

De mon regard qui se plisse, je reste dans le plus grand silence, jugeant ce corbeau qui se met à me dire des choses qui me font penser que ce qui est là, est sans doute ce qui peut me permettre de mettre en route mes plans. Mais si ce que cette entité dit vrai, alors... Il peut s'agir là d'une des choses sachant ce que cette menace est... Si ça se trouve c'est elle cette menace, profitant de la division des titans pour y gagner quelque chose. Je me dois d'être extrêmement prudent en étant en interaction avec.

Mais l'idée de pouvoir sortir de là en toute discrétion me pousse à devoir accepter certaines choses, surtout si le temps est contre moi. Faisant un pas vers ce corbeau, je n'hésite pas alors à lui répondre par la pensée.


*-Très bien, faisons vite dans ce cas-là, j'aurais bien des questions et j'espère avoir des réponses qui me satisferont ou bien ce sera alors la colère d'un titan que tu auras à subir.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Main du Destin

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 03/08/2013

MessageSujet: Re: Le temps du changement, et celui du renouveau.   Ven 7 Aoû - 14:04

Un long voyage commençait toujours par un premier pas, et en cet instant, en son âme et conscience, Coeos venait de s’y engager.

Si le corbeau avait eu des lèvres, en cet instant, il aurait souris.

"Ainsi soit-il."

Tout n’avait pas été dit, loin de là. Le corbeau, qui ou quoi qu’il puisse être, conservait ses secrets, pareillement à un enfant. Son monde n’était pas celui des autres, son monde à lui était peuplé de rêves et de concept en interaction permanente, un monde aussi monstrueux que merveilleux, à jamais étranger à ceux et celles qui auraient pu s’appeler ses pairs.

En faisant son premier pas sur le nouveau chemin qui venait de s’ouvrir devant lui, Coeos avait sagement remis à plus tard les questions qui devaient lui bruler la langue, mais obtiendraient-elles jamais leurs réponses ? Tout dépendait des questions, car tout n’était pas encore prêt à être révélé. Certains secrets devaient encore demeurer des secrets, car pour ceux et celles qui dans le Grand Œuvre jouaient leur rôle, il y avait encore la nette différence entre connaitre leur rôle, et le découvrir pas à pas.

"Rapproche toi encore... Encore un peu… Encore… Voila."

Le pouvoir du titan semblait s’être encore raffermi, ce n’était qu’une question de temps avant que son sceau ne s’ajoute au Theos Semna, ce qui rendrait sa disparition d’autant plus flagrante si jamais elle devait advenir après coup. Le temps était compté.

"Met ta ceinture Alice, et bienvenue de l’autre côté."

Pour ouvrir un passage entre les dimensions, le cosmos était indispensable. Pas le temps de brouiller d’avantage leur trace, pas le temps de tisser autour d’eux les barrières isolantes qui leur aurait été bien utile, car les espions de roi des titans étaient là, tout autour des deux conspirateurs et cherchant à les retrouver malgré l’étrange aura voilant leur regard.

Le corbeau ouvrit alors son bec, pour y laisser apparaitre un étrange symbole ésotérique semblable à une antique rune de puissance, symbole que l’on ne pouvait retrouver que dans un seul autre endroit dans tout l’univers, Sparte la sacrée.

Enflant alors soudainement, le glyphe illumina les ténèbres d’un temple devenu prison, et en un flash de lumière à la couleur de l’émeraude, le titan de foudre avait disparu, avalé par cette lumière et envoyé les moires seulement savaient où.

Les moires seulement ? Pas exactement. Car alors que l’étrange oiseau couleur de nuit prenait son envol en croassant comme il était venu, loin, bien loin de lui, celle à qui il était attaché réprima un sourire de satisfaction devant la marche des évènements qu’elle venait de déclencher.

Coeos avait choisi d’emprunter une voie parmi les plus ingrates comme elle l’avait espérée, celle du martyre, et de tous les destins, c’était de loin celui qui brillait le plus. Avec son existence entière pour élan, le titan de foudre dont l’Histoire elle-même avait oubliée l’existence, venait d’entamer son grand final.

Pouvait-il en saisir l’absurde beauté ? Pouvait-il en savourer le paradoxe ? Lui, le créateur de l’arme la plus terrible jamais conçu, lui deux fois responsables de la défaite et de la mort des siens, lui idéaliste utopique cherchant encore l’équilibre alors que le moindre de ses actes ne causait que le chaos, rendu à la liberté par celle qui toujours avait été derrière chaque évènement tragique de son histoire ?

Oui Coeos, de tous les acteurs du canevas universel, tu étais sans conteste l’un des préférés de ta mystérieuse bienfaitrice, et de tout temps, un des plus important.

Un être dont l’âme est bonne, mais les actes mauvais, un perturbateur, un pavé dans la mare, un être détruisant tout ce qu’il touche. Tel était ton destin, et c’était bien pour cela que tu étais si beau.

Alors déploie tes ailes, répand ta malédiction. Que la mort et le désespoir t’accompagnent, car ton rôle n’est pas encore terminé, et ta plus grande œuvre reste encore à accomplir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps du changement, et celui du renouveau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps du changement, et celui du renouveau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hausse de la TVA: c´est aujourd´hui !
» Changement du temps narratif chez P.-J. Bonzon
» Changement de temps et de lieu
» Télévision et Radio Suisse : Changement de logo
» [INFO] Changement de batterie pour le HTC HD7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Cronos Labyrinthos :: Temple de Coeos-
Sauter vers: