Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'attends vos rapports [convocation des spectres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: J'attends vos rapports [convocation des spectres]   Dim 26 Juil - 20:37

et un lancer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Déesse Lune
Fondatrice
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 19/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: J'attends vos rapports [convocation des spectres]   Dim 26 Juil - 20:37

Le membre 'Perséphone' a effectué l'action suivante : Lancer des dés

'Chaos' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-of-hope.forumactif.org
Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: J'attends vos rapports [convocation des spectres]   Ven 31 Juil - 17:35

Rien...

Rien des défunts, des prisons et même de Giudecca ne subsistait. Tout avait été vaporisé, éventré, incendié, bouilli ou écrasé. De l'immense salle ne demeurait plus qu'une immense succession de crevasses aux pentes chaotiques dans lesquelles se jetaient en un flot tempétueux les eaux de ce qui, quelques secondes auparavant, était encore le Cocyte. Une atmosphère empreinte de vapeurs mêlées aux nuages de cendre planait sur le champ de bataille. Atmosphère suffocante et tourmentée par le panache d'innombrables geysers.

Tourmente, flammes et chaos, telle était la vision présente des Enfers. Enfers privés des quatre étoiles que le maelstrom rouge avait soufflé.

Tous, tous avaient été vaincus par son frère de la Guerre. De leur corps, rien ne subsistait. C'était un carnage sans nom, la démonstration parfaite de l'infini gouffre qui séparait les combattants cosmiques des dieux.

Tout cela pour rien...

Si au moins, ils avaient pu affaiblir quelque peu Arès, leur sacrifice n'aurait pas été aussi inutile. A quoi bon avoir une armée si elle n'était d'aucun secours ?

A quoi bon tenter d'affaiblir Arès si aucun de nos spectres n'est la hauteur des saints. Hadès en a fait ses esclaves et comme tels, il ne leur a pas donné ce qui les différencie tant des saints. Je ne peux leur reprocher l'état dans lequel ils sont tous à présents. Je ne le puis, je ne peux que constater leurs faiblesses infâmes. Même cette quatrième étoile nouvelle née n'a pas fait davantage le poids... Loin de là...

Perséphone n'avait même pas pu répondre au serment de Zoé. Elle avait tout juste pu contempler la spectre de la Succube avant que celle-ci ne flambe au contact du géant rouge. Enfin, les choses ne pouvaient être pires qu'en cet instant et puisque les Moires cruelles en avaient décidé ainsi, elle lutterait contre le monstre qui lui servait de demi-frère.

- Et bien, viens, Arès...

Furent ses seules paroles. S'il lui fallait mourir, autant qu'une déesse le pouvait, elle le ferait en reine des Enfers et non en âme terrifiée.

Citation :
défi accepté.

Tu as vraiment trop de chances toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
389/389  (389/389)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: J'attends vos rapports [convocation des spectres]   Sam 1 Aoû - 11:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé
Spectre de la Succube


Messages : 46
Date d'inscription : 03/05/2014

Feuille de personnage
Hp:
145/145  (145/145)
CS:
250/250  (250/250)
Pa:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: J'attends vos rapports [convocation des spectres]   Mer 12 Aoû - 9:32

Ils étaient trois Spectres. Ils se tenaient fièrement et bravement face à l'immense Dieu de la Guerre auréolée de flammes ardentes et dont le corps semblait taillé dans le basalte et l'obsidienne, tel un Ifrit des légendes orientales. Ses compagnons n'étaient pas de le vulgaire piétaille, l'un d'entre eux étant même un des trois Juges des Enfers, mais cela serait-il suffisant pour contrer la puissance d'une divinité ? Surtout une divinité du conflit, du carnage et de la violence...

Le combat commença et les fondations du palais, les murs, le sol, le plafond et les colonnes tremblèrent et il ne fallut pas longtemps pour que des pans entiers de maçonnerie se mirent à tomber.

- Bon sang, ce gros malade va tout pulvériser ! se dit-elle, déployant les ailes de son Surplis et de décoller, afin d'éviter d'être déstabilisée par les remous. Elle slaloma entre les débris et les gravats qui continuaient à tomber, se dirigeant vers la Reine des Enfers qu'il fallait mettre en lieu sûr.

Une déflagration plus forte que les autres, sûrement une arcane d'Arès, l'emporta comme un fétu de paille et elle fut éjectée, atterrissant rudement sur le sol gelé du Cocyte à plusieurs centaines de mètres du palais d'Hadès.
Elle se releva tant bien que mal et jeta un œil aux alentours : le Cosmos du Dieu avait fait fondre une bonne partie de la glace de la Prison, libérant ainsi les damnés qui s'enfuyaient à toutes jambes vers la liberté. Liberté illusoire car ils avaient encore sept autres prisons à traverser, sans compter l'Achéron à franchir ainsi que la garde des Enfers qui n'allaient pas manquer d'arrêter les fuyards...

Elle allait retourner vers la demeure des Sombres Monarques quand elle vit du coin de l’œil deux prisonniers, deux "invités de marque" des Enfers se frayer un chemin à travers la plaine enneigée. Les autres n'avaient pas d'importance mais ces deux là étaient en quelque sorte le fleuron des captifs des Enfers.
Elle matérialisa son chat à neuf queues et les lanières de métal noir s'allongèrent démesurément, s'enroulant autour des deux fugitifs qui chutèrent au sol.

- Alors, Judas et Brutus*, on voulait prendre la clef des champs ?! railla-t-elle à l'adresse des deux individus qui se débattaient en vain dans les rets. Elle les ramena vers leur "cellule" et, grâce à son Cosmos, consolida la gangue de glace qui les emprisonnaient.

Une fois sa tâche terminée, elle retourna enfin vers le palais, ou du moins ce qui en restait : une grande partie du plafond s'était effondrée et des morceaux entiers de murs béaient ; quant à l'intérieur il ne valait guère mieux : colonnes brisées, sol fissuré jonché de gravats... Les trois corps des Spectres gisaient sur le dallage, leurs Surplis en piteux état.

- Même à vous trois, n'avez pas réussi à tenir tête au Dieu... murmura-t-elle.

Elle tourna son regard vers le trône : par miracle toute la zone l'entourant avait été épargnée mais quand elle vit Arès surplomber le corps inanimé de la Reine des Enfers, elle eut un haut-le-cœur : même Perséphone avait succombé aux attaques irrésistibles de son demi-frère.

- Espèce de... dit-elle en serrant les poings. Le visage crispé par la rage, elle s'avança vers le colosse...
* Voir La Divine Comédie de Dante Alighieri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
389/389  (389/389)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: J'attends vos rapports [convocation des spectres]   Jeu 13 Aoû - 17:27

HRP : Post fait avec accord de Perséphone

Arrow Je reviens d'ici, avec un nouveau crane !

Fini. Un dernier flash, un dernier coup, et la reine des enfers tomba, à son tour.

Un dernier flash, un dernier coup. Telle fut la conclusion d’un combat bien plus stimulant que tu le l’avais imaginé.

Perséphone ne t’était rien, guère plus qu’une énième batârde de ton père, et elle s’était avérée être en plus de cela une sournoise empoisonneuse usant d’armes foncièrement méprisables, mais aussi dur qu’il te soit de l’admettre, elle avait fait preuve d’un courage et d’une abnégation que tu ne pouvais que saluer.

Malgré ton dégout pour le venin qu’elle avait injecté dans tes veines et que ton apothéose avait chassé, malgré les dommages incroyables qu’avait subie ta précieuse kamui, lorsque tu repris ta forme purement divine, ce fut avec une expression satisfaite, celle d’un prédateur reput d’un festin inattendu et oh combien savoureux.

Ce combat était à présent terminé, et il était gagné, et pourtant, tout n’était pas encore fini.

Ta légende se satisferait des souvenirs de cette bataille, ton honneur et ta fierté se contenteraient des cicatrices de cet affrontement, mais l’Olympe… L’Olympe lui exigerait plus que ta parole, l’Olympe exigerait une preuve.

Du corps de la déesse des mystères, il ne reste quasi plus rien, hormis les restes calcinés d’une forme vaguement humanoïde que même le plus pur des ichors ou la plus puissante concoction d’Asclépios ne pourrait régénérer.

De Perséphone ne demeure à présent que son anneau et sa tête miraculeusement préservée.

Tels seront donc tes trophées. Telles seront donc tes preuves. Dans le champ d’eaux fumantes, de flammes et de cendres qu’est désormais devenu le neuvième cercle, tu t’agenouilles auprès de la dépouille de ta demi-sœur, ramassant une poignée de cendres contenant son anneau de pouvoir avant de t’emparer de ce qui reste de ses cheveux.

Un coup sec sur ce qui demeure de l’enveloppe charnelle de la reine des enfers, et la fragilité de la chair se manifeste devant toi. Sous ta poigne, la chair s’arrache, sous l’intense chaleur que tu dégages encore, les tissus restant se carbonisent, révélant bientôt l’os occipital d’une batârde de moins.

Saisissant maintenant avec soin ton précieux trophée, tu achèves de le purifier de toute impureté avant de presque cérémonieusement l’accrocher à l’une des chaines parcourant ta cape.

Perforé d’un crochet d’airain et désormais partie intégrante de ton armure, ta cape de crane s’émaille alors d’un nouveau joyau qui dès lors devient l’un des fleurons de ta collection.

Qui osera encore douter de ta puissance ? Qui te refusera encore ton titre de Seigneur des Cranes ?

Sentant déjà ta puissance encore augmenter alors que tu achèves d’absorber le Chaos demeurant sur le champ de bataille, parmi la fumée et les cendres, tu devines non loin de toi l’éclat d’une faible, très faible lumière dont tu soupçonnes déjà l’origine.

Balayant d’un souffle les obstacles se trouvant entre elle et toi, tes soupçons se confirment alors que tu révèles l’âme divine de la reine des enfers, désormais privée d’enveloppe corporelle.

L’envie de la faire plonger sans tarder dans les profondeurs de son propre royaume te parait sur le moment des plus séduisantes. Quelle meilleure fin pour la reine des enfers que celle de devenir à son tour pensionnaire de sa propre prison ? Mais elle s’évaderait, à n’en pas douter. Le Tartare n’était plus rien. Plus rien qu’une passoire attendant de pouvoir s’effondrer totalement à la première pichenette venue.

Seul le seigneur des enfers y pourrait changer quoi que ce soit, mais il n’était pas céans, et de toute façon, il ne laisserait jamais sa précieuse Perséphone y croupir.

Dans son malheur, la déesse des mystères avait de la chance, de la chance que sur le moment, le dieu de la Guerre ne trouve pas de solution plus satisfaisante que d’enfermer l’âme de Perséphone dans son propre crane afin de l’amener devant leur père à tout deux.

Héra devrait ainsi être satisfaite, et sa satisfaction deviendrait bien assez vite la tienne, lorsque seront distribuées les récompenses.

« Phlogios, Aithon, Phobos, Konabos ! »

A pied tu étais venu, en assaillant. Sur ton quadrige tu repartirais, comme un conquérant.

Tes quatre étalons de flamme et d’acier fondent alors des hauteurs de ta Citadelle, et se frayant un chemin jusqu’à toi dans un territoire n’ayant plus de protection, tu assistes à leur arrivée avec toute la fierté qui revient à celui qui est venu, a vu, et a vaincu.

« Hurm ? »

Quelle est cette voix ? Quelle est cette présence à peine décelable qui s’approche ?

« Encore toi ? »

C’était la misérable créature que tu avais chassée peu de temps avant d’anéantir ses camarades. Ainsi, elle avait survécu à la tempête, la bienheureuse. Que te voulait-elle à présent ? Venait-elle se venger, elle ou ses camarades ? Sa déesse peut être ? En tout cas, l’expression que son visage affichait te plaisait.

De la colère, de la rage, de la vengeance. Oui, tu savais les reconnaitre quand tu les voyais, et derrière les serments de loyauté, d’honneur et d’éthique aussi absurdes que faux, la vengeance, ça se respectait, assez pour au moins y porter un minimum d’attention.

Cette pauvre créature voulait se battre ? Qu’elle prenne son courage à deux mains, et ose seulement te barrer la route, son souhait serait alors exaucé. En attendant, elle n’était même pas digne que tu t’attarde à l’écraser.

Montant sur ton char de guerre sans lui prêter d’avantage d’attention, tu abas tes brides dans un claquement de tonnerre, et telle une comète ardente, tu quittes ce royaume en ruine pour te diriger vers la plus proche sortie.

Arrow La suite par là (avec Perséphone sur le dos)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: J'attends vos rapports [convocation des spectres]   Sam 15 Aoû - 14:05

Voilà, comme si élégamment précisé par mon massacreur de frère, je suis scellée et ne pourrait réagir qu'une fois en présence de Zeus.

Aussi, vous pouvez passer mon tour jusque là. A bientôt et toi, tu vas devoir t'expliquer Twisted Evil face à père
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
J'attends vos rapports [convocation des spectres]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les rapports de transmission...
» la forêt des spectres
» [Butcher, Jim] Dresden Files - Tome 3: L'aube des spectres
» De si beaux rapports de batailles en de si belles photos !
» #3 - Pas de miracle pour les Spectres, Clint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sombre Royaume d'Hadès :: Guidecca :: Trônes des divinités et salle d'audience-
Sauter vers: