Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ding dong ! Il y a quelqu'un ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante
Spectre de l'Incube
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
176/176  (176/176)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   Mer 11 Fév - 16:11

Arrow Europe

Voler... Je savais que c'était quelque chose de génial avant mais là c'est juste le pied intégral ! En fait la téléportation c'est moins cool au final, j'ai définitivement changé d'avis quand je constate comment c'est de voler dans les airs. Décidément je me sens comme libre bien que je sache que je dois absolument retrouver celui qui possède l'autre amulette que je porte à mon cou. Il n'y a que comme ça que je le reconnaîtrais vraiment pour de bon.

Pour rien au monde je l'enlèverais ou je le donnerais, c'est bien le dernier souvenir que j'ai de ma famille... Si ce n'est cette photo que j'ai embarquée. Si ça se trouve je vais avoir du bol et tomber sur lui mais bon, faut pas rêver non plus, je vais devoir enquêter et voir aussi pourquoi "il" s'en ait pris à ma famille.

Si jamais je le retrouve, il va avoir un bien bel accueil de ma part avec une balle entre les deux yeux, il ne mérite que ça de ma part. C'est comme ça que je reçois les meurtriers et ils méritent au moins ça. Je les envoie cash en enfer sans passer par la case prison et sans toucher la moindre goutte d'argent.

Je me demande à quelle vitesse je peux aller tiens, autant tester tout de suite ! Dans le ciel, je pars comme une balle de fusil, passant la barrière du vent suffisamment vite pour passer le mur du son mais au dernier instant, je m'arrête histoire d'économiser mes forces. Et puis je vois déjà Sparte au loin qui semble me faire un petit coucou comme si j'étais déjà un habitué du coin.

Je tente d'atterrir doucement mais l'atterrissage ce n'est pas encore mon truc, va falloir m'entraîner ; je me retrouve à être déséquilibré mais je ne tombe pas ! Le temps de vérifier que j'ai tout en place et que je n'ai rien perdu en vol, je finis par marcher vers l'entrée.

Avant de rentrer je me stoppe net : La dernière fois ce Sanguinus m'a dit qu'il fallait s'annoncer... Pas d'interphone... Pas le moindre truc pour... Bon bah je suppose que je dois crier...


-Eh oh il y a quelqu'un ?! Je m'annonce là et... Ben c'est pour que quelqu'un vienne ! Surtout vous pressez pas hein, de toute façon j'ai l'éternité devant moi ! Je suis là pour des informations au cas où vous voulez savoir à l'avance par rapport à la dernière fois où je suis venu sans qu'on me dise qu'il fallait qu'on s'annonce !

Croisant les bras, je me mets à faire les cents pas en attendant qu'une personne se dévoue à venir à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis
Déesse lunaire de la Chasse
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 04/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
239/239  (239/239)
CS:
630/630  (630/630)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   Ven 27 Fév - 13:26

=> Votre déesse de la Chasse vient d'ici

[HRP : laisse-moi deviner, Dante, tu aurais préféré rencontrer cette catin d'Aphrodite Twisted Evil ]

Cela faisait un moment qu'elle s'était retrouvée seule. L'arrivée d'une seconde sainte l'avait quelque peu divertie et mise de bonne humeur. Et puis, connaissant le zèle des servantes de la Sagesse, Clio n'aurait rien à craindre en leur compagnie. Aussi, sans afficher plus de sentiments que nécessaires, la Chasse avait accepté le congé des trois femmes avant de les laisser se diriger vers leur destin. Le retour de Clio l'avait réjouie mais sans lui faire toutefois oublier la mission qui était la sienne. Veiller sur Sparte le temps qu'Athéna puisse enquêter ne se ferait pas sans problème mais elle était parée à tout et de toutes les déesses, elle était l'un des plus endurcie et la seule capable de faire abstraction de tout sentiment, devenant quasiment un bloc de marbre quand la situation l'exigeait.

Le temps se passa ainsi dans un calme tout relatif, entrecoupé par quelques messages de sa sœur. Hadès venait de fêter son retour, accomplissant des exploits dignes de lui.

Encore un de ces mâles aussi arrogants qu'inutiles. Si seulement, on les clouait une bonne fois au plus profond du Tartare d'une flèche bien plantée. Ensuite, on pourrait confier les Enfers à des mains plus appropriées, plus féminines. Hadès, Arès ou encore Poséidon n'étaient que des brutes et des décérébrés aux yeux de la déesse de la Nature Sauvage. Les éradiquer une bonne fois pour toute ne serait au final que bénéfique aux yeux d'Artémis. Après tout, ils ne faisaient que semer mort et violence pour leur seul plaisir, là où la déesse offrait de quoi se nourrir et subsister aux humains et à la terre entière.

Enfin, père a ouvert les yeux et agi comme il se doit quand on règne sur l'Olympe. Avec de la chance, le temps ne sera pas long avant qu'il ne rappelle l'Aéropage pour sceller le sort de cette ordure d'Hadès et ne l'envoie pourrir en compagnie de son cher Hypnos. Dommage pour Thalie, elle est la seule victime dans tout cela. La pauvre Coré ne pourra que se réjouir de la perte de son abomination d'époux mais Thalie, elle...

Hermès, oui, cette loque pourrait l'aider s'il se décide enfin à se comporter en ce que ses attributs sont sensés faire de lui.


Une petite conversation avec le dieu des Voleurs ne serait pas trop et pour sa sœur de la Comédie, Artémis souffrirait bien la présence honnie d'un dieu de sexe masculin, le seul qu'elle ne traitait pas ouvertement de mâle. Et ce petit souci réglé, les dieux pourraient enfin tous s'unir contre les titans et les abattre dès qu'ils seraient découverts. Autant régler au plus tôt les luttes intestines au sein de la Montagne sacrée et ramener cette brute épaisse d'Arès dans le droit chemin. Tout mâle et répugnant qu'il fut, il était aussi le marteau de guerre de Zeus. Qu'au moins, pour cette fois, il serve à quelque chose.

Soudain, les chiens se mirent à crier avant de courir droit vers un autre point de l'entrée. Alertée et aussi vive que sa réputation le laissait deviner, la déesse mit à peine quelques secondes avant de rejoindre la source de tout ce vacarme. Un spectre venait de se présenter en hurlant à l'entrée de Sparte. Ce qui n'avait bien sûr pas échapper à l’ouïe des limiers de la déesse. Lesquels se réunissaient déjà en cercle menaçant autour du pauvre jeune mâle ne s'attendant sans doute pas à un tel comité d'accueil.

D'un geste, elle intima le calme à la Meute.

- Paix vous autres ! Il n'est pas encore destiné à vos croc ! Pas encore...

Et prenant un ton quelque peu plus doux quoique toujours aussi inquiétant pour tout être de sexe masculin et celui-là l'était assurément.

- Bonjour à toi qui a l'éternité devant toi. Tout comme moi, ce qui devrait pas mal arranger les choses. Je suis la déesse Artémis et toi qui est si désireux de rencontrer les habitants de cette cité, puis-je savoir ce que tu aurais à me dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Spectre de l'Incube
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
176/176  (176/176)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   Sam 28 Fév - 13:33

[Hrp : Tout compte fait, je préfère ne pas mourir, ça serait bien mieux... Ah ah ^^"]

Attendre... Attendre... Je déteste attendre ! Alors déjà que c'est mal fichue leurs règles, faut en plus faire comme dans l'administration quand on n'a pas de rendez-vous. Je ne me suis pas trompé d'entrée je crois... Remarque il n'y en a qu'une. Au moins ça me laisse le temps de réfléchir sur tout et rien, si c'est Sanguinus qui se ramène, il va m'entendre barder mais si c'est quelqu'un d'autre... Oh on verra bien.

Je fais donc les cent pas en pensant à ce que je pourrais dire à Vergil... Si ça se trouve il est juste quelque part à vivre normalement et je me trompe totalement sur toute la ligne. Il peut être mort aussi et là faudrait que j'aille en enfer pour le retrouver... Bon déjà on va demander ici et puis de toute façon c'est pas dur de savoir s'il a été vu ici ; il me ressemble.

Je me stoppe net en constatant quelque chose qui me fait sortir de mes pensées. Alors soit j'ai de la viande sur moi... Soit je suis la viande et ça c'est délicat. Des animaux par du genre à être le meilleur ami de l'homme se pointent. Ils ont ça à Sparte maintenant . Je pourrais fuir ou bien me laisser faire mais je suis là pour avoir des informations et ce n'est pas maintenant que je vais me laisser faire.


-Oh si vous voulez je dois avoir de quoi grignoter... Non ?

Faut croire que je ne suis pas doué avec les animaux, moi qui pensais avoir une affinité avec les chiens... Ou c'est les chats... Ah je sais plus. Puis sans même que je puisse m'y attendre, je sens une odeur de... Ah cette odeur de fraicheur et de nature bien forte avec un cosmos qui me fait vite comprendre que je suis petit joueur à côté de ça... La seule chose qui me fait souvenir de ça c'est Perséphone mais là ce n'est pas elle.

Enfin je vois celle qui je suppose, contrôlent ces animaux à sa guise. Ah il n'y a pas à dire, quand on la voit on peut se dire que tout est bon dans la nature... Bon sauf que là c'est la nature qui te prend, te retourne et mange sans rien laisser.

Je lève les deux bras en ne bougeant pas d'un poil, des fois faut la jouer fine si on ne veut pas perdre. Eh ? Je ne suis pas à manger pour le moment ? Bon bah je crois que mon dernier repas sera moi-même en plat principal.

Déesse... Artémise... Eh ?!!! Carrément une déesse vient me voir, je sais pas si je dois le prendre bien ou mal... Elle n'a pas l'air commode, c'est beau une femme, là c'est la femme que je peux pas atteindre... Puis c'est une déesse quoi.


-Ah euh... Je... C'est à dire... Enfin c'est que...

Bon d'accord pour un début de parole, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux, allez un peu de jugeotte ! Ce n'est pourtant pas compliqué de dire des mots dans un sens précis pour faire une phrase normale, si ?

-Je... Je suis honoré de voir une déesse me recevoir moi qui ne suit qu'un simple homme parmi tant d'autres... Désolé je suis un peu... Surpris. Je pensais voir un homme avec des ailes venir mais de là une déesse c'est... Inattendu. Je dis pas que c'est mal hein, c'est même incroyable je trouve de voir une déesse qui n'aime pas les gens comme moi... Enfin c'est ce que j'ai lu dans les livres d'histoire à l'école... Si ça se trouve c'est le contraire et vous les aimez... Oui non ce n'est pas non plus ce que je voulais dire... Bon je crois que je vais dire pourquoi je suis là... C'est mieux...

Ah bah voilà... T'aurais mieux fait de t'enterrer sous terre pour ne plus dire des trucs pareils. Autant te tirer une balle en pleine tête pour ne plus avoir ces paroles complètement ridicules.

-Si je suis venu ici c'est dans le but d'avoir simplement des informations ; je recherche mon frère jumeau et je me suis dit qu'il pouvait être possible d'avoir un indice sur sa localisation. Comme je ne savais pas où chercher en premier, je me suis dit que Sparte était un bon début... Vous n'auriez pas vu cet homme par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis
Déesse lunaire de la Chasse
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 04/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
239/239  (239/239)
CS:
630/630  (630/630)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   Sam 28 Mar - 16:41

[HRP : courageux mais pas téméraire et en plus doté de réflexion, pas mal ^^  Wink

Petit post pour placer le décor]

De son point de vue quelque peu surélevé, la redoutable déesse au front d'argent fixait ce mâle qui tout en dégageant un cosmos purement spectral lui en rappelait un autre ironiquement paré de la majesté propre au gold saint. Quoique son verbe laissait quelque peu à désirer comparé à celui d'Ozymandias. Des successions de mots hachés lancés sur un ton hésitant, ce n'était pas banal de la part de ceux se prenant déjà pour l'élite de l'une des trois armées représentées en ces lieux. N'était-ce qu'un apprenti encore trop fragile ? A moins que ses tremblements ne soient tout simplement du au charisme écrasant de la soeur jumelle d'Apollon. Pour qui connaissait sa réputation, elle était bien plus effrayante que sa grande soeur de la Sagesse quoique dénuée de toute véritable armée. Son pouvoir se situait sur un autre domaine, autrement plus insaisissable et changeant tout comme le regard qu'elle posait sur Dante. Deux yeux qui de dédaigneux s'étaient soudain fait intéressés.

- Hum, je t'ai déjà vu quelque part, toi.

Et cette fois, un regard rapace sur Dante, la déesse ajouta.

- Oui, j'ai croisé ton sosie en pas mal de points quelques heures à peine en cette même entrée. Décidément, les mâles seront toujours les mêmes. Quoique, serais-tu comme lui digne de recevoir le plus grand don que la déesse Vierge de la Nature pourrait t'offrir ? Le plus grand honneur à mes yeux...

Un ton lapidaire qui n'allait certes pas enthousiasmer le jeune homme sur la pente que la déesse semblait s'amuser à lui réserver. Cruelle, elle l'était en bien des points, comme tous ces frères et sœurs, Athéna comprise, mais de façon autrement plus personnelle. Après, tout, elle n'était pas aussi dénuée de sentiments qu'elle se plaisait à le montrer au commun des mortels.

La Meute se déplaça à son ordre, certains molosses se tenant à un bond de ce mâle qui ne s'était toujours pas présenté, les autres se regroupant auprès de leur maîtresse avant que d'un flamboiement de cosmos, celle-ci ne fasse apparaître le gabarit au-dessus dont la masse imposante demeurait paradoxalement dans l'ombre, laissant juste une silhouette un peu floue parader derrière Artémis. Artémis qui inclina la tête en entendant le mâle balbutier comme un adolescent intimidé par la première vraie femme qu'il croisait.

- Un homme avec des ailes ? Plutôt banal en cette cité où tant d'élites se côtoient.

Et le laissant achever, recevant la réponse à une interrogation qui aurait pu être fatale au jeune bellâtre.

Il plairait bien à mon cher Apollon. Juste le genre qu'il apprécie et si en plus, il est bien le double de celui que j'ai croisé juste avant...

Et quittant ses pensées, elle répondit.

- Jumeau ? Tu as un jumeau ? Sans doute n'as-tu pas saisi mes premières paroles mais reprenons. Tu as parlé de jumeau et moi, je t'ai parlé de ton sosie. Comprends-tu mieux à présent ? Cet homme s'appelle Ozymandias des Gémeaux et toi quel est ton nom, spectre d'Hadès, si je me fie au peu de cosmos que tu dégages. Si peu mais encore bien présent à mes sens. Ensuite, je verrai si tu es digne d'entendre la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Spectre de l'Incube
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
176/176  (176/176)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   Mer 1 Avr - 16:10

Bon je ne suis pas encore mort, c'est sûrement la meilleure nouvelle que je peux avoir en ce moment. Elle est franchement flippante ! Enfin ce n'est pas le mot exact à proprement parler, mais quand je la fixe, j'arrive pas à envisager de tenter quoi que ce soit. On dirait qu'elle est totalement hors d'atteinte et que je pourrais m'y perdre à vouloir m'y tenter.

De toute façon je ne vais pas fuir, déjà je serais ridicule, puis en plus ça marcherait pas. Là je peux juste rester debout à parler, c'est déjà bien si on compte le fait que je fais face à quelqu'un qui peut me mettre au sol sans bouger.

Je sais même pas si je peux être fier d'attirer son attention, si je fais ne serait-ce qu'un seul pas en arrière, je sais surtout que je pourrais pas m'empêcher de continuer. Alors je reste immobile en forçant mes pieds à prendre racine s'il le faut mais je resterais là.

Mon coeur bat comme une mitraillette mais pas une seule goutte de sueur ne sort de mon corps, je n'ai pas à montrer ma peur ou bien le fait que je sois clairement inférieur... Même si c'est quelque chose de sûr et certain.

Je suis Dante, et je suis toujours debout et je ne plierais pas le genou aisément mais ça c'est une tout autre histoire un peu plus compliquée.

Si je suis digne d'avoir le plus grand don de la déesse de la nature ? Ah ah... J'ai bien une idée mais non ce n'est pas le moment d'avoir des pensées comme ça mais en même temps j'y peux rien si c'est dans ma propre nature. C'est en clignant rapidement des yeux comme si je n'avais pas compris sur le coup que je tente de vraiment saisir ce qu'elle dit.

Les mâles tous les mêmes en disant avoir vu mon jumeau... C'était volontaire comme jeu de mots ? Je crois qu'il vaut mieux que je ne lui demande pas, dans le doute vaut mieux éviter d'en rire. Au moins elle déclare avoir bien vu Vergil mais il ne porte pas le même nom.

Ozymandias des Gémeaux... Ce nom... Je vois pas qui ça peut être mais je devrais tenter de le trouver rien que pour voir s'il me ressemble tant que ça.


-Je me nomme Dante et je comprends mieux en effet. Le plus curieux est que mon jumeau se nomme Vergil et non Ozymandias mais je ne doute pas de ce que vous dites. Si ça se trouve c'est la même personne et elle ne connaît même pas son vrai nom ou alors elle le cache ? Dur à dire. Le seul vrai souci est que j'ignore où il se trouve et comment m'y rendre, c'est les seules informations que je recherche vraiment.

Rien qu'à l'idée de retourner dans Sparte pour aller chercher quelqu'un me fatigue déjà mais je n'ai pas trop le choix si jamais la déesse refuse de me dire quoi que ce soit. Tout ce que je peux faire pour le moment est de la regarder et d'attendre la décision qu'elle va prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis
Déesse lunaire de la Chasse
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 04/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
239/239  (239/239)
CS:
630/630  (630/630)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   Jeu 9 Avr - 18:07

Le moins que l'on pût dire, c'était que ce petit intermède amusait terriblement la redoutable déesse Vierge. Sous ses yeux noisette et ceux plus mystérieux encore de son compagnon bestial, le jeune mâle se tenait encore tout pantois. Le voir ainsi fixé sur elle et elle seule en une apparence de calme trompeur l'inspirait plus que le malheureux ne l'aurait voulu. Prolonger cette entrevue aurait pu être si délectable mais la déesse ne pouvait se permettre de trop faire durer ce petit intermède malgré tout l'agrément qu'elle pourrait en tirer. Que ce jeune mâle venu des Enfers avait bien des attraits, Artémis l'avait parfaitement reconnu mais aucun être de son genre ne valait la peine qu'elle s'y attarde plus que de raison. Quoique sa ressemblance avec l'autre était plus que saisissante en plus de déclencher une émotion plus qu'inattendue de la part d'une âme froide comme la sienne.

Apollon...

Elle aussi avait un frère jumeau. Un frère qui lui manquait tant. Il était loin, encore si loin d'elle mais un jour viendrait où lui aussi reparaîtrait. Aussi, elle mettrait tout en oeuvre pour être toujours présente à cet instant, retour des titans ou non, elle serait là pour l'accueillir, droite et fière, tout en saisissant chaque moment unique que les Moires lui offraient et celui-ci en était un, intrigant et délectable...

Quel plaisir en effet de sentir ainsi la crainte, l'angoisse, la peur déborder chez son interlocuteur. De quoi la charmer même si elle n'en ferait jamais excès. Se laisser griser face à des proies faciles revenait à s'émousser et elle venait de voir les conséquences que pouvait entraîner le moindre relâchement même si cela ne lui était pas réellement arrivé. Elle s'en voulait de n'avoir pu opposer plus de résistance à Arès mais en même temps, elle était la Chasse et non la Guerre et lui avait une bonne longueur d'avance.

Plus fort, Arès l'était, la fière déesse de la Lune ne pouvait que le reconnaître. Il était la guerre et elle la Chasse mais rien n'était joué. Le temps était contre eux mais jamais elle ne ploierait. Elle serait prête une fois encore, prête à mordre, prête à transpercer, déchirer comme savait si bien le faire son fauve patientant dans l'ombre. Une caresse furtive à la Bête et elle répondit enfin à celui qui venait de lui révéler son nom. D'une voix tranchante, transperçante comme un trait bien lancé.

- Dante ? C'est un nom à l'écho plus que prononcé tout comme celui de ton jumeau. Un nom qui n'est que le second. Tant d'autres noms peuvent désigner le même être. Mais cela tu le sais, n'est-ce pas ?

Et avançant d'une démarche aussi troublante que lente, elle arriva tout près de lui. Une proximité qui ne pouvait que rendre cet échange encore plus indescriptible.

- J'ai les moyens de répondre à tes questionnements, Dante le spectre. Tant de moyens de te prouver l'identité de ce chevalier et son lien avec toi ainsi qu'un moyen de le retrouver mais tu te doutes que cela ne se fera pas sans compensation...

Un ton devenant de plus en plus doux alors qu'elle prenait une de ses flèches d'argent. Si belle qu'elle brillait de mille feux entre les doigts de la déesse. Doigts qui guidèrent la flèche vers le spectre avant que sa pointe ne se pose sur son cou et que lentement elle remonte le long du dit cou avant de finir sous le menton.

- Es-tu prêt à prendre le risque ? As-tu seulement les attributs pour l'être ?

Un éclat sauvage dansa encore en ses yeux avant qu'elle ne se fige presque, telle une panthère prête à égorger sa proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Spectre de l'Incube
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
176/176  (176/176)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   Dim 12 Avr - 0:05

Respirer... Respirer... Ne surtout pas paniquer... Je dois paraître calme et surtout pas montrer que je panique rien qu'en l'entendant me parler. J'ai le coeur qui bat comme jamais mais pas la moindre goutte de sueur qui perle sur mon visage. Au moins elle me parle pour bel et bien me confirmer que mon nom est le second... Le second de quoi ? J'en ai un autre c'est ça ? Ou alors le second dans le sens où celui de mon jumeau est le premier, ça peut être ça aussi.

Je la vois marcher vers moi lentement... Aie aie aie.... Elle est encore plus belle d'aussi près, un vrai délice pour les yeux, je crois que je n'ai jamais vu une femme aussi belle. Cette fois mon regard n'est pas simplement sous l'effet de la peur mais d'autre chose... Une chose que je n'aurais jamais pensé sentir aussi intensément envers une femme.

Jamais une femme ne m'avait résisté et le fait de sentir cette résistance m'avait complètement surpris et en même temps, un vrai intérêt revers elle se faisait sentir en moi. Cette chevelure, ses mains, ces jambes, ce corps, ces yeux, ce visage, cette odeur émanant d'elle, tout était si fort et si enivrant... Cette fois c'était moi qui peinais à résister.

J'ai eu comme un sursaut quand je l'ai vu prendre l'une de ses flèches... Houla... Houlala... Houlalala... Je déglutis et bien vite, je me retrouve à avoir une flèche sur la gorge sans même que je puisse imaginer bouger pour éviter ça. Le tout en écoutant sa voix qui me captive et me laisse sans la moindre défense.

Ce regard... Je ne peux pas m'en détacher mais je dois agir, faire une chose ou bien je vais me faire dévorer rien qu'en la regardant... Mais au de là de la simple peur basique il y a une chose... Si subtile qui se dissimule derrière ma peur mais qui est là. Un vrai désir... Un désir de l'obtenir non pas comme une femme mais comme la consécration de tout ce que j'ai pu imaginer.

Si mon regard fut d'un coup pris d'une lueur rouge comme le sang, mon expression commença petit à petit à changer, cette fois au lieu d'un simple animal prit de peur devant un prédateur, l'animal n'allait pas se laisser chasser, il ferait volte-face et luttera de toutes ses forces.

Plus de raisonnement non... Juste l'instinct, le plus sombre des instincts m'habitant, me disant de réagir sans hésitation.


-Je... Je suis bel et bien prêt à prendre le risque...

Sans attendre, je m'avance légèrement pour sentir que ma peau se coupe sous la pointe de la flèche puis je me stoppe net en me décalant pour passer ma main sur mon cou avant de le porter à mes lèvres pour récolter le doux nectar qui coule dans mes veines de ma langue. Cette fois je veux vraiment, ma motivation n'en est que plus grande et je sens mon cosmos vibrer comme un fauve qui a faim, très faim.

-Allons-y... Déesse de la chasse... Que la chasse commence...

(Hrp : Dante lance ou accepte le défi d'Artémise, je sais même plus à ce stade Laughing)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis
Déesse lunaire de la Chasse
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 04/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
239/239  (239/239)
CS:
630/630  (630/630)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   Sam 18 Avr - 18:31

Sous le regard de la puissante déesse, l'expression du spectre changeait de seconde en seconde. A chaque battement de cœur, les traits du jeune homme, si l'on pouvait qualifier ainsi les combattants de son oncle, se faisaient plus résolus, plus intéressés par elle. Artémis connaissait cela, l'instinct du chasseur même si elle ne pouvait concevoir les élans auxquels l'Etoile de la Sexualité pouvait se laisser aller. La chasseresse au front d'argent était et resterait l'une des trois grandes déesses Vierges. Et même plus que cela, elle était la plus féroce des trois.

Et toi aussi, tu es capable de te muer en prédateur.

Un sourire carnassier avait failli apparaître sur les traits parfaits de la jumelle d'Apollon. A l'instant exact où les iris de Dante s'étaient comme parés d'une teinte de rubis. Le rouge de la passion, l'écarlate dont la fière fille de Zeus ne se parerait jamais. Aucun mâle ne pourrait la faire rougir de cette façon pas même lui. Artémis était de glace, aussi pure qu'une épée et aussi mortelle qu'elle. De toutes les déesses, elle était celle qu'on redoutait le plus. Héra avait bien ses accès de jalousie mais elle n'était point dénuée de sentiments. C'était même eux son point faible.

Un ricanement en songeant à sa chère reine sur le point de s'éveiller. Entre Apollon et son taré d'Arès, il n'y avait pas photo et que dire de son monstre difforme de forgeron. Face à eux, les enfants de Zeus et Leto, les fils d'Héra ne faisaient pas le poids. La gloire et l'admiration s'accordaient aux pas d'Apollon là où Arès n'avait de louanges que de ses haches et ses décérébrés d'admirateurs pour seuls adorateurs.

Seul, tu finiras seul, Arès, sans personne désireux de te rencontrer. Plus personne ne voudra de toi et tu t'épuiseras dans ta propre citadelle sans autre plaisir que celui de te repaître de toi-même.

Un constat qui plaisait à Artémis tout comme la Chasse imminente qui ne tarderait plus à débuter. Preuve en étaient les pas du spectre qui avançait vers elle.

Exactement comme un papillon pris au piège d'une flamme pure ou d'une fragrance sans égale.

Protectrice de la Nature, Artémis n'ignorait rien des arts et artifices des animaux tout comme leurs parades nuptiales. Les appels et les parfums des uns et des autres n'avaient en effet nul secret pour tout chasseur aguerri. Connaître les mœurs des proies n'était-il pas le premier pas de la réussite d'une chasse tout en évitant de frapper en pleine saison des amours et blesser les femelles porteuses de vie...

Préserver la vie était aussi un des aspects de la terrifiante vierge même si cette image plus flatteuse lui était moins souvent associée tout comme celle de la déesse aidant les parturientes à accoucher.

Apollon avait été le premier enfant qu'elle avait aidé à mettre au monde, aidant ainsi sa mère abandonnée de tous à le mettre au monde. Une nouvelle pensée à son jumeau tout en voyant celui d'Ozymandias avancer encore et encore vers elle. Sans la moindre émotion sur son visage, il avançait sans que la flèche posée contre lui ne le fasse arrêter. Un comportement qui avait de quoi surprendre la déesse surtout lorsque la pointe de sa flèche entailla la peau de Dante. C'était un bien étonnant être que celui-là. Rares étaient en effet ceux cherchant le contact des flèches de la déesse de la Chasse. Le sang, l'odeur toute particulière du sang du spectre s'épandit alors dans l'air, faisant réagir dans l'instant la Meute et le fauve grondant dans son ombre. Un être que Dante ne pouvait que redouter mais aussi convoiter.

Tu ne le sais, tu ne le sais mais je connais ton jumeau ainsi que ma Meute.

Le sang perlait en un spectacle réjouissant avant qu'il ne semble en prendre conscience et le goûte en un geste de prédateur. Un geste que la déesse ne put qu'apprécier. Le prédateur venait de se réveiller et d'entrer en scène.

En elle, le cor de la Chasse venait de retentir...

Ainsi nous sommes d'accord. Sourit-elle en entendant les paroles de Dante.

- Puisque telle est ta volonté que la Chasse commence Dante. Une Chasse que tu n'oublieras jamais.

[HRP :  Artémis relève le défi de Dante. J'ouvre le topic pour lancer les dés. Petite remarque, c'est une chasse et on fera en sorte de pas faire sauter Sparte. Donc Hazama et Arwen, on ne panique pas  Razz ]


La chasse commence ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ding dong ! Il y a quelqu'un ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ding dong ! Il y a quelqu'un ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SHINee _ Ring Ding Dong
» Ding ding dong
» Les vidéos/Musiques des news
» Gribouillis pendant les cours, les réunions, le boulot, ...
» Dawn Summers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Porte d'entrée de la ville et bureau d'accueil des apprentis-
Sauter vers: