Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Destination Danvers State Hospital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alicia
Spectre du Nosferatu
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 29/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
160/160  (160/160)
CS:
387/387  (387/387)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Destination Danvers State Hospital   Dim 28 Déc - 16:34

[HRP : post fait avec l'accord de Perséphone]

=> les No-Life Lords viennent d'ici

Main dans la main du Griffon, elle avait déployé ses ailes en une somptueuse voile de chair et d'ambre. Si belle, était la No-Life Queen en cette nuit. Radieuse malgré les heurts que la vie ne tarderait pas à mettre en travers de son chemin et celui de son amour. Auprès de lui, la chasseresse se sentait pousser d'autres ailes, autrement plus puissantes que celles de son surplis. l'Amour, le seul, le vrai, plus que puissant et inébranlable serait plus fort que tout. Pour Alicia, le temps des larmes et des peurs était passé, évaporé comme la rosée sous les premiers rayons du soleil. Lydia était si loin maintenant, confortablement installée au chaud au plus profond de sa mémoire et de sa chair. Son prénom avait changé mais l'amour qu'elle portait depuis déjà tant de siècles lui n'avait fait que croître jusqu'à atteindre son paroxysme et se libérer au contact d'un autre corps, d'une chair immortelle, maudite comme la sienne.

Infante de la nuit, elle avait presque perdu l'espoir en cette nuit où Hypnos lui avait fermé les yeux. Un sommeil de mort, un sommeil de plus de deux centaines d'années avait suivi. Bercée par le cosmos divin, elle avait simplement attendu, attendu l'instant de renaître et de retrouver enfin celui qu'elle aimait...

Un éveil comme tant d'autres alors que l'âme de la spectre vibrait sans la moindre plaie. Lydia était forte, bien plus que tous pouvaient le penser et le diadème d'or dont l'avait coiffée le dieu du Sommeil la préservait des mauvaises plaisanteries que pouvaient être tentés de lui jouer ses enfants. Une joyeuse bande qu'Hypnos adorait autant que l'ensembles des êtres nés de sa chair. En ces temps, la sublime Vampire à la teint aussi éclatant que celui de la pleine lune ignorait encore tout de l'existence de la blonde Arwen. Il lui avait fallu attendre, attendre des années tout en laissant son chant planer près de l'enceinte dotée du cosmos du fils de Nyx avant d'entendre un appel, un écho lointain...

Et à ton appel encore si instinctif, si balbutiant sous ton uniforme de préfet, mon amour. Si faible mais aussi tellement unique que mon cœur en a bondi de joie comme jamais auparavant. Comme en cette nuit où Lydia et Calia ont achevé leur éveil devenant une seule âme et une seule chair...

En cette nuit est revenue de la nuit des temps Alicia, la No-Life Queen, celle dont le cœur à jamais battra pour toi, Raziel, juge Minos du Griffon.

Mon âme et mon bras appartiennent aux sombres monarques tout comme les âmes que nous lui envoyons, nuit après nuit. Mon cœur lui, par contre, ne bat que pour toi, que pour toi et les enfants que tu m'as donnés. Nos plus précieux trésors. Ensemble, mon amour, ensemble, nous portons les espoirs de toute notre espèce...


Ainsi se passa leur vol vers les émissaires de Perséphone, leur terrible reine des Enfers.

Un dernier instant s'écoula encore avant qu'enfin, les envoyés ne paraissent à leurs yeux vampiriques, silhouettes enveloppées de noir mais encore assez humaines en apparence pour donner le change. Quiconque les verrait penserait croiser cinq jeunes gothiques. Trois hommes et deux femmes se déplaçant à encore quelques centaines de mètres en contrebas d'eux. De quoi leur offrir un dernier moment de solitude dont la Vampire profita pour se placer d'un seul coup d'ailes, face à face, sous son amour. Une cascade aérienne digne des meilleurs voiliers dont elle se servit pour poser une dernière fois ses lèvres sur celles de son amour.

- Reçois mon baiser de sang mon amour, le seul que nous pourrons encore échanger librement tant que notre union ne sera pas confirmée par nos seigneurs. Je veux que ce soit eux qui nous unissent face aux spectres et à l'ensemble de notre monde. Que tous plient devant notre bonheur. A toi, je ne serai qu'à toi et tout autre paiera de sa vie ou son sang tout regard déplacé à mon égard. Je n'aimerai que toi, à jamais...

Jamais sa voix n'avait été aussi érotique et tendre qu'en cet instant. Un seul geste, un simple baiser d'une profondeur aussi incroyable que la douceur de ce contact si léger entre les lèvres de deux des pires monstres infernaux. Qui en les contemplant sous leurs côtés martiaux pourraient imaginer l'immensité de l'amour inondant leurs âmes.

Puis, soudain, elle s'éloigna avant de se poser à quelques pas de son roi, lui laissant la place pour rejoindre le sol avec toute la majesté associé à son titre. Puissance et majesté pour le Griffon, grâce et mystère ensorcelant pour la Nosferatu.

" Regarde, mon amour, même après des siècles, notre prestige est intact tout comme la peur que nous inspirons. "

De cela, elle n'avait pas douté, laissant renaître celle qui avait fait tomber sous sa coupe des villes entières, les amenant dans le giron des sombres monarques sans même que les saints ne pensent à marcher sur White Rose, sa demeure de l'époque.

White Rose, plus que Carminia, elle doit paraître comme notre repère terrestre à Minos et moi.

Un plan venait de naître en elle alors que tous les sbires s'inclinaient d'un seul geste devant eux.

- Juge Minos, noble Griffon dont le seul nom symbolise la loi d'Hadès et vous, dame Vampire, porteuse de l'Etoile des Ténèbres, Rose parmi les Roses, notre reine Perséphone se réjouit de votre retour à tous deux en cette époque.

A ces paroles, la vampire s'inclina avec toute la grâce et l'élégance dont elle était auréolée, faisant briller de fait l'or éclatant de son diadème. Une reine, Alicia, était une reine et paraissait comme telle aux yeux des émissaires de celle qui demeurait sa déesse et suzeraine. Une fierté immense pourrait rejaillir sur la sombre Perséphone d'avoir de tels êtres sous ses ordres. Minos, le grand roi, fils de Zeus et Europe, et Alicia Carminia, la première de toutes les reines vampires, deux combattants de première valeur au sein de leurs armées.

Et sans un mot, elle se redressa alors que les envoyés reprenaient.

- Comme vous vous y attendez tous les deux, notre reine souhaite qu'avant de reprendre vos places en ses terres qui sont aussi celles que vous avez pour mission et devoir sacré de protéger, vous accomplissiez les ordres que nous avons aussi pour mission de vous porter.

Un désir mais aussi un ordre. Tous deux le savaient. Sous le respect affiché par des gardes, des émissaires dont la vie n'était qu'un simple fil entre les mains des deux spectres, se cachait l'ordre express de leur reine et à travers elle, la face implacable de la loi des Enfers. Enfreindre les ordres de leur vénérée Perséphone reviendrait à se condamner à une peine pire que la mort. Et laissant la parole à son No-Life King, Alicia se plaça respectueusement à ses côtés, lui qui était aussi son supérieur hiérarchique.

" A toi, mon amour, prend la parole, c'est ce qu'ils attendent pour nous donner les ordres de notre reine. Je t'aime, je ne prendrais pas ombrage de ce qui est une réalité pour tous. Les trois juges sont les plus hauts spectres de notre armée. Je t'aime, je t'aime, mon No-Life King. Pour avoir les faveurs de nos souverains et obtenir ce que nous souhaitons plus que tout, il nous faut faire preuve de zèle. Je t'aime, mon Raziel, et je sais que tu ne m’humilieras pas devant les autres spectres mais je sais aussi que notre amour ne doit pas paraître devant les autres sans avoir été béni par nos maîtres. "

Et sans montrer la moindre signe de l'émoi en elle, Alicia écouta la suite, autant les paroles de Minos que les directives de Perséphone transmises par ses émissaires.

Poursuivre notre voyage jusqu'à l'Asile de Danvers. Voilà de quoi pimenter un peu notre voyage de retour chez nous. Quoique cette mission s'avère plutôt simple. Découvrir l'origine de cette ouverture nouvelle vers l'Outre-Monde et interroger l'ensemble des âmes encore présentes pour châtier qui de droit. Cela devrait ne prendre que peu de temps.

Et se tournant vers Minos, elle attendit la fin de cette rencontre entre les No-Life Lords et les émissaires de la reine des Enfers.

" Bien, on sait ce qu'on attends de nous. A toi de répondre mon amour. A toi de mettre un terme à cette rencontre. Ensuite, en route pour l'Asile. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Juge des Enfers et Spectre du Griffon
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sombre empire

Feuille de personnage
Hp:
185/185  (185/185)
CS:
360/360  (360/360)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Destination Danvers State Hospital   Dim 4 Jan - 17:58

Arrow ma no-life queen et moi venons d'ici

Quittant la quiétude et le confort de notre majestueuse demeure, à tire d’aile et parmi les chiroptères, nous volions désormais tout deux à la rencontre des émissaires d’un sombre empire cherchant à réunir ses forces pour un conflit qui ne pouvait être qu’imminent.

"Le sens-tu toi aussi mon amour ? Ce cosmos sombre, ancien, si puissant qui filtre même au travers de nos plus épaisses barrières de brume ?"

La nouvelle vigueur qui affluait au travers de nos surplis, la recrudescence soudaine du flot d’âmes aux portes de la maison du jugement dont j’étais le juge et le gardien… Cela ne pouvait signifier qu’une seule et unique chose, Il était de retour.

*Hadès…*

Rien qu’à cette pensée, je sentis mon sang se glacer d’effrois.

J’avais jusqu’à présent étais moins qu’une ombre, juste un pion bon au sacrifice qui n’avait ni raison de combattre ni raison de mourir, mais maintenant que j’avais moi aussi plus d’une raison de me battre, plus d’une raison de survivre, je devenais en somme pareil à tous ces mortels que le dieu nécrophage avait dupé par de traitres arrangements et de subversifs contrats aux closes souvent plus que brumeuses.

*Nos petits… Nos enfants.*

Toutes mes pensées étaient alors focalisées sur eux, eux qui n’étaient même pas encore nés et qui ignoraient tout de la froideur du monde, un monde qui pourtant allait s’inviter dans leur vie quoi que je puisse bien tenter pour l’éviter…

"Les voilà."

Un dernier baiser volé au détour d’une pirouette aérienne, telle deux chauve-souris batifolant l’une contre l’autre dans une nuit qui déjà tirait vers le jour, et voilà qu’il nous fallait nous poser, et tacher de désormais dissimuler nos liens aux yeux de nos semblables.

« Émissaire du sombre empire, soyez les bienvenues sur Terre. Moi, Minos du Griffon, étoile céleste de la Noblesse et juge des enfers, vous adresse mes salutations distinguées. »

Le protocole avait ainsi débuté, un discours tout en forme et en apparence, mais qui ne trompait personne, et surtout pas deux spectres aussi anciens et puissants que ma no-life queen et moi étions.

Nulle demande, nulle candeur, nul choix. Esclaves nous étions, esclaves nous demeurions.

*Que Perséphone prenne la peine de nous envoyer messagers et salutations ne lui ressemble pas. Serait-ce le fait de Coré plutôt ?*

L’une comme l’autre n’avait aucun pouvoir sur l’armée des morts dont seul Hadès avait les commandes, mais maintenant que celui-ci était revenu, braver son épouse revenait à le braver lui, et il n’appréciait pas du tout les fortes têtes.

Nulle demande, nulle candeur, nul choix.

« Il sera fait selon les désirs de leur impériales majestés. Revenez leur et assurez les de notre zèle et notre célérité. »

S’inclinant sans plus rien ajouter, le trio de sombres silhouettes s’éclipsa parmi les ombres avant de disparaître au plus profond de la Terre, nous laissant seul avec nos ordres et notre prochaine destination.

« Je préférerai plonger mes canines dans la gorge d’un chevalier d’Athéna pour étancher la soif qui me taraude déjà, mais j’imagine qu’il nous faudra attendre un autre jour pour cela. »

Il était inutile désormais de tergiverser, ni même de traînasser. Nous étions déjà sous surveillance, cela ne faisait aucun doute, alors autant ne pas attirer d’avantage l’attention sur nous, et plus particulièrement sur les parages.

« Allons-y Alicia du Nosferatus. Allons vers le soleil couchant, rejoignons la complice Nyx, notre mère bien aimée, et faisons preuve d’efficacité. »

"Ce n’est qu’ainsi que nous obtiendrons les faveurs de nos souverains."

Réprimant difficilement l’envie de la prendre dans mes bras, troquant désormais ma quasi nudité pour un pantalon et un long manteau pourpre rehaussé d’or, je redevins nuée de chiroptère avant de prendre mon envol vers le nouveau monde et sa seconde porte des enfers apparue il y  a peu comme par miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
Spectre du Nosferatu
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 29/07/2013

Feuille de personnage
Hp:
160/160  (160/160)
CS:
387/387  (387/387)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Destination Danvers State Hospital   Sam 31 Jan - 14:58

Sombre et froide se fit soudain la nuit. Vaste et porteuse de tant de rumeurs, tant de fragrances dont celle si subtile de la mort rapide. Au plus profond de moi, je ne pouvais que ressentir tous ces signes sous ce ciel bas et lourd. Puissants, flagrants et néanmoins invisibles au commun des mortels. Tel était son pouvoir, l'invisible était l'un de ses noms parmi tant d'autres. Un soupir réprimé mourut au fond de ma gorge avant même d'avoir pu songer à franchir la barrière closes de mes lèvres tant rougies. Par le sang, par les baisers même si ceux-ci étaient à jamais notre secret. Nul ne devait savoir, nul ne devait se douter, pas même nos plus proches frères d'armes. Je sentais cette nécessité piquer en mon âme. Me retenir de voler dans les bras de mon merveilleux et puissant Raziel serait une épreuve parmi tant d'autres en plus de celle de feindre l'indifférence voire le mépris ou l'hostilité.

Nous le devons, pour nous, pour nos chers enfants, nous le devons.

Et répondant aux pensées que mon cher époux me projetait.

" Oui, je le sens, mon amour. Le maître de l'autre monde est de retour. Hadès, l'invisible est sur le point de reprendre ce qui lui a toujours appartenu depuis le partage du monde entre les trois frères. Son retour annonce aussi le glas de la tendre Coré. La déesse du printemps ne pourra que s'effacer au profit de la terrible Perséphone. Celle qui nous tient aussi au creux de sa main...

Tous deux seront là pour nous faire sentir le poids de leurs pouvoirs mais aussi nous mener vers notre but si nous savons nous user de nos dons respectifs pour briller comme jamais auparavant à leurs yeux. Offrons leurs ce qu'ils désirent tant pour qu'ensuite nous puissions obtenir ce que nous souhaitons tant... "


Spectres et esclaves, nous étions depuis tant de siècles mais la réapparition de la source écarlate, sa reconquête dans la foulée du massacre des imposteurs osant souiller le nom des Carminia nous avait offert cet espoir insensé mais ô combien réel que même les messagers nous faisant face ne pourraient plus jamais éteindre ni ternir. Je sentais cela en moi. Le parcours serait long et terrifiant mais nous étions des spectres et pas n'importe lesquels. Seigneurs de la Nuit, Fléaux des vivants en bien des termes, nous portions en nous les espoirs d'un monde nouveau. Un monde où une nouvelle lignée prendrait pied hors de portée des chasseurs et des chevaliers.

Et lorsque l'instant sera venu, nous déferlerons sur le monde, conquérant non seulement ses étendues mais aussi notre liberté et celles de nos enfants.

Nos enfants, pas nos infants mais bien nos enfants, chair de notre chair, sang de notre sang. Seuls parmi l'entièreté des vampires, nous avions regagné cette part de vie...

Un sourire féroce apparaissait sur mes traits. Celui d'une ourse, d'une dévoreuse prête à tout pour préserver sa progéniture mais cela personne ne pouvait le deviner et encore moins l'imaginer. Les vampires n'étaient-ils en effet pas frappés de stérilité, dès leurs naissances au don obscur ?

Seuls et uniques, nous sommes et demeurons au sein des vampires éveillés sous la voûte des Ténèbres étoilées.

Ainsi se passaient les choses alors qu'au fond de mon esprit tourbillonnaient mes pensées. L'Amour, le Sang et la Mort entremêlées se voyaient offrir un nouvel associé, l'Espoir. Un ferment qui pouvait déboucher sur de grands changements. Tout concordait et cela ne pouvait que faire croître aussi ma férocité. Chose que les messagers de sombres souveraine devait déjà ressentir mais bien moins que celle de Minos du Griffon. Si fort si imposant était le puissant juge, celui-là même issu des amours de Zeus et Europe...

Minos l'ancien n'avait jamais disparu. Non, sa gloire et sa puissance avait juste servi d'étincelle pour faire naître l'une des plus puissantes étoiles infernales. La plus puissante à mes yeux d'épouse comblée et infiniment éprise de celui qu'elle aimait...

Je me savais subjective mais qu'importait. Je croyais en lui, mon No-Life King, comme en aucun autre être auparavant. A jamais, l'amour nous avait enchaîné. Et ce fut sa voix qui me fit relever la tête tandis qu'il répondait aux émissaires de l'Outre-monde. Parfait, froid et tranchant comme le fil d'une épée était le juge du tribunal silencieux. Sans cœur sans doute sinon pour moi dont les sens étaient plus que fins.  

D'un seul geste, j'avais approuvé les paroles de celui qui devait en cet instant apparaître comme mon supérieur hiérarchique et rien d'autre. Froide et effilée comme la lune blanche dont le moindre rayon serait devenu mortel, je fis juste se relever mes ailes pour ne pas trahir notre présence aux sens des saints. Tout cela serait suffisant pour eux. Fait qui ne tarda pas à se confirmer. Assez c'était bien assez pour ceux qui ne tardèrent pas à s'éclipser. Au cœur des esclaves, un seul devait se faire entendre, les autres n'étaient qu'ombres et broutilles mais que m'importait. Je détenais le cœur de cet être et personne ne me le volerait pas même eux...

- A vos ordres, seigneur Minos du Griffon, les désirs de nos souverains sont des ordres et notre raison d'être est de les accomplir...

Cette porte est d'ors et déjà notre et nous leur en offrirons la clé sous peu...

Que les hommes dorment encore dans l'illusion en cette nuit. Notre retour sera un réveil bien plus douloureux pour eux...


Du même geste, j'avais revêtu une tenue bien plus décente. J'étais la vampire pas la Succube déambulant quasi nue dans les couloirs d'Heinstein. Elle était le Désir et moi le Charme magnétique irrésistible mu par la Soif de Sang...

Un autre geste et à mon tour, je me muais en une nuée de chiroptères, résistant de toutes mes forces à cette envie si sauvage de me fondre en celle de Minos. Prudents, nous devions rester prudents pour ce qui je l'espérais ne serait pas une éternité...

" Je t'aime mon No-Life King, je t'aime et pour toi et nos enfants, je serai forte. "

==> Danvers et la deuxième porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Destination Danvers State Hospital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empire State Club au New York
» destination disney samedi sur bel rtl
» Destination ultime 1-2-3- et 4
» Destination Philippe Ebly par Dominik Vallet
» State of Play - Jeux de Pouvoir (BBC 2003)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Le Monde :: Europe :: Manoir ancestral des Carminia ~ Ecosse-
Sauter vers: