Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roboute
R.I.P.
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
414/414  (414/414)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Mer 24 Sep - 15:56

Arrow Chambre du Grand Pope

La route pour atteindre ce lieu avait été beaucoup plus longue que dans son souvenir... Les années auraient-elles affecté ses sens ? Non, il ne pouvait s'agir de cela, pensât la forme massive qui tenait le casque du maitre des armées d'Athéna sous l'un de ses bras aux reflets de métal tandis que son immense silhouette rouge s'enfonçait toujours un peu plus dans les profondeurs du sanctuaire Sacré. Avançant d'un pas lent le long des marches d'un escalier connu seulement des chevaliers d'ors et de lui-même, l'ancêtre se remémora la réaction de son apprentie quand celle-ci apprit la disparition du chevalier de bronze de pégase... Si la pauvre avait eu le coeur brisé, il en allait de même pour le vieillard qui, avait tant prévu pour former celui qui a toujours été a la pointe de la lance d'Athéna: celui qui a chaque génération, avait vaincu le mal, qu'il soit d'origine divine ou pas... Peut-être le destin en avait décidé autrement, peut-être qu'Alcor n'était pas le Pégase qui portera la victoire de ses ailes... Quoi qu'il en soit, l'ancien chevalier d'or avait envoyé un soldat à la guerre, un enfant à la mort et ça: il ne pourrait jamais se le pardonner.

Lentement, une larme glissa de son œil doré le long de sa joue alors qu'une autre pensée traversa son esprit: et si, Alcor n'était pas le seul à avoir perdu la vie ? Aldébaran et le chevalier du Bélier n'ont plus donné signe de vie depuis longtemps et il n'avait toujours pas reçu de nouvelles concernant Sparte... Et pour couronner le tout, sa "vision" avait été bloqué par quelque chose dont il n'arrivait même pas à deviner la nature. Trop d’élément d'ombre voilaient sa vue et l'empêchait de voir plus loin que les murailles du Sanctuaire, loin du conflit naissant, loin des actions de celui qui manipule la destinée...

Un long soupire plus tard, le grand Pope atteignit enfin la fin de l'escalier et pénétra dans une immense salle sombre: une salle vieille de plusieurs millénaires et qui pourtant, n'avait toujours pas été oublié des hommes et de ceux portant l'habit sacré. Soulevant doucement le casque qu'il avait sous le bras, Roboute en caressa le cimier pourpre en son sommet avant de le déposer sur ses cheveux courts: soupirant de nouveau en sentant le poids du casque sur sa tête avant que de l'autre main, il n'installe un visage de bronze au regard impassible sur sa propre face. Le Grand Pope ne pouvait montrer ses émotions, surtout pas devant ceux à qui il allait ordonner la guerre: Telle était le destin de l'homme qui était à un pas derrière les dieux, celui de rester fort et inébranlable quelle que soit la situation.

Avançant alors au milieu de la pièce, le cosmos du vieil homme s’éleva doucement: ravivant d'antiques braseros tout en élevant la voix alors que la salle d'or, reprenait doucement vie.


"Ceux qui sont dans le sanctuaire .... et ceux qui sont dispersés à travers le monde ... Que tous les chevaliers d'or se réunissent!

Moi le Grand Pope, souverain du sanctuaire sacré de la déesse Athéna, je vous l'ordonne!

Venez à l'assemblée d'or, le Chrusos Sunagein, fils et fille de la justice !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cypris
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sanctuaire, Temple du Sagittaire ou Sparte

Feuille de personnage
Hp:
215/215  (215/215)
CS:
310/310  (310/310)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Mer 8 Oct - 16:43

Votre archère dorée vient d'ici

Reconstituer le rosaire ? C'était donc cela la mission d'Alcor et Cristalia. Ils avaient échoué au cause du chien monstrueux de Enfers mais la sainte de la Vierge n'était pas prête d'abandonner. Contempler de une telle ferveur et une telle volonté faisaient plaisir à voir. Les saints d'or restaient fidèles à eux-mêmes, qu'importait au fond le lieu de leur formation, ils étaient tous dans la même galère maintenant. Un vaisseau dont la déesse de la Guerre tenait fermement la barre avec pour second et conseiller le plus méritant d'entre les anciens combattants, le Grand Pope en charge de la nouvelle génération. Cette idée ayant fait son chemin, la blonde archère reprit, juste après la déclaration percutante du fringant saint du Scorpion.

" Je vous aiderai autant que je le peux, chevaliers Crystalia et Bardamu. Je n'ai que mon arc et mon art mais cela sera bien suffisant pour affronter tous les monstres des Enfers et renvoyer ce chien maudit à la niche. En mémoire d'Alcor... "

Et se tournant vers Bardamu.

" Quand au Griffon, il sera un bien plus terrible adversaire. La manière dont il a réagi lors de la crise à Sparte montre qu'il n'a rien perdu de sa puissance et de son intelligence. Il demeure l'un des plus puissants spectres foulant le sol des Enfers. Je sais que cela va vous paraître étrange mais j'aimerais que vous me laissiez lui parler en premier. Les intérêts des Enfers devraient lui paraître plus essentiels que la vengeance et si j'arrive à le convaincre de trouver un terrain d'entente, nous aurions une chance de pouvoir conclure une trêve avec lui et ses maîtres. Les terres de l'Hadès sont en ruines et je pense que face aux armées ou autres envoyés d'Arès, nous avons déjà bien assez à faire pour nous attirer en plus la rage des spectres qui ont tout leur domaine à reprendre en mains. Je sais que mes paroles sont surprenantes mais mieux vaut éviter de faire la guerre sur deux fronts. Arès sera déjà un ennemi de taille, y ajouter de suite les spectres serait encore pire. Reconstituer le rosaire est en effet essentiel, je suis d'accord sur toute la ligne avec vous, dame Crystalia. Sa puissance aura un effet dissuasif certain sur les spectres qui savent à quel point ce rosaire peut les entraver. Autant nous préparer au mieux pour cette future guerre, si guerre il y aura, mais sans perdre de vue celle qui vient d'éclater. La destruction des Cinq Pics et d'une partie de l'entrée du Sanctuaire sont déjà des points à considérer à leur juste valeur. "

Ces derniers mots ajoutés, la sainte de la Sagittaire n'avait plus de raison de demeurer davantage céans et enfilant son armure partiellement réparée, elle se dirigea vers la sortie du temple, prête à rejoindre le grand pope aux côtés de ses frères d'armes.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

La montée vers la salle d'or fut plus rapide qu'elle l'aurait cru. C'était comme si Héraclès et Chiron lui soufflaient la route à suivre. Et puis, il y avait aussi tous ces événements qui demandaient une recherche de la vérité. De lourds périls courraient sur la planète et elle se devait de savoir lesquels au plus tôt et agir le moment venu.

Oui, en parfait saint d'or. Tel est mon destin, prendre l'arc et les flèches d'or pour mettre en échec tout ennemi de la déesse.

Et sur cette résolution, elle traversa la salle fraîchement régénérée avant de se présenter selon les termes du protocole.

" Mes respects, grand pope, moi, Cypris du Sagittaire, répond à votre appel. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystalia
Chevalier d'or de la Vierge
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/01/2014

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
354/354  (354/354)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Ven 17 Oct - 12:23

- Merci dit-elle simplement à la Sagittaire offrant son aide.

Nul doute qu’un moment ou un autre elle aurait besoin d’un coup de  main pour reconstituer ce rosaire. Restait à savoir comment, surtout comment récupérer des fruits du magnolier. Une question sur laquelle elle se pencherait par la suite, si les motifs de  cette réunion n’allaient pas y mettre un frein. Que pouvait-il se passer, elle l’ignorait. Après tout ce qu’il y avait eu, les possibilités étaient nombreuses. Etait-ce lié au réveil de Zeus ? Arès qui avait dirigé sa fureur sur le Sanctuaire ? Les spectres qui se reconstruisaient ? Lié à la disparition d’Hypnos ? A Sparte ? Elle n’en savait rien pour le moment.

Elle écouta ensuite en silence sa consoeur. Cypris semblait bien connaître le Griffon et elle se disait que ne pas tomber sur lui avait été une chance. Si Cerbère avait défait Alcor, puisqu’il s’agissait de son nom qu’elle n’apprenait que maintenant, contre un juge cela aurait été plus bref pour lui et elle aurait dû intervenir.  Une intervention risquée car un Juge des Enfers rivalisait avec un Chevalier d’Or sans problèmes. Cyrpis avant dans son raisonnement raison, ils ne pouvaient affronter plusieurs fronts en même temps.

- S’il y a une possibilité d’une trêve, alors il faut la tenter pour régler un problème après l’autre.

Le fait de se faire appeler Dame Crystalia la gênait un peu. Cypris était des plus polies et très protocolaire à vrai dire. En soit cela n’était pas un mal mais du coup elle ne savait pas trop comment s’adresser à elle. Un compromis serait peut-être le mieux sans doute.

- Vous semblez le connaître, vous êtes la mieux placée alors pour le faire alors, c’est certain. Mais ne sous-estimez pas les Enfers. Il ne s’agit plus qu’une de question de temps avant qu’ils ne soient plus en ruine. Perséphone a déjà commencé à les remettre en état.

Ils s’étaient mis en suite en route pour rejoindre le Grand Pope  qui devait les attendre pour cette réunion exceptionnelle. Ils échangèrent peu de mots lors du reste de l'ascension, Crystalia pour sa part plongée dans ses pensées, trop de questions parcourant son esprit. en haut du Sanctuaire, ils traversèrent le palais du Grand Pope pour rejoindre le Sanctuaire d’Athéna, lieu de la réunion. Elle se demanda si cela allait pour la déesse. Elle s’en voulait un peu de ne pas l’avoir escorté, mais les ordres étaient les ordres.

A peine entré Cyprs salua le Grand Pope à sa manière. Crystalia qui la suivait de quelques pas parcouru du regard la salle qui était magnifique, sentant l’histoire dont elle était chargée.

- Grand Pope dit-elle en s’arrêtant en s’inclinant légèrement.

Elle n’en dit pas plus, ne sachant toujours pas trop comment s’y prendre et quelque peu réservée. Elle aurait pu imiter Cypris il est vrai, mais à vrai dire agir comme cela la mettrait encore plus mal à l’aise, trop loin de sa personnalité. Elle se redressa ensuite et se mit un peu sur un des côtés laissant la place aux autres convoqués, mais aussi n’aimant pas se mettre en avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Chevalier d'or du Scorpion
Chevalier d'or du Scorpion
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
194/194  (194/194)
CS:
310/310  (310/310)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Dim 2 Nov - 7:52

Arrow Temple de la Viege

Quelques milliers de marches et six Maisons plus tard (dont la mienne, devant laquelle un matou noir se chauffait au soleil), nous arrivâmes enfin dans la demeure du Grand Pope. Cypris m'assura de son soutien dans la lutte contre Hadès et ses sbires, notamment Cerbère qui avait réussi à mettre fin à l'existence d'Alcor.

Je me demandais quelles pouvaient bien être les techniques de la Sagittaire... Sûrement des "trucs" basés sur le tir à l'arc, les flèches tout ça. Pour autant que je m'en souvenais, les porteurs de cette Armure avaient des attaques liées à la lumière et aux projectiles, un peu comme les Saints du Lion et de Pégase.

Pour ma part, le poison et les coups portés sur les centres vitaux me convenait très bien : c'était vicelard et ne produisait pas à chaque lancement un "spectacle son et lumière".

Cypris s'était tournée vers moi et me parla longuement (très longuement d'ailleurs, c'est fou ce que les femmes sont bavardes !) du Juge du Griffon, qu'il était très puissant et qu'il valait mieux peut être négocier avec lui d'abord. A vrai dire les Enfers traversaient actuellement une crise et ce serait une mauvaise idée de les attaquer alors que nous avions un autre ennemi sur le dos.

Je hochai la tête et dis : dis-moi, tu m'as l'air de bien le connaître ce Griffon ? T'aurais pas fricoté avec lui des fois ? Quant au reste, hum, je pense que t'as pas tout à fait tort...

Crystalia intervint en affirmant que Cypris avait raison mais qu'il fallait prendre garde car Perséphone (oh non pas elle !) était en train de remettre en état le Royaume des Morts.

- Eh ben, on est pas dans la merde, une fois de plus ! Je me demande comment la Terre arrive encore à tenir debout avec tous ces conflits divins ! Sans parler des guerres humaines... Enfin, ça l'empêche pas de continuer à tourner !

Enfin bref, nous nous présentâmes devant le Grand Pope, que je saluai en me prosternant devant lui (protocole, protocole...).

- Les Gémeaux sont en mission. Quant aux autres, eh ben leurs Armures n'ont pas encore trouvés de porteurs...

Ce qui va faire un Krusos à trois. Pas plus mal au final : comme ça on perdra moins de temps en palabres. A condition que ces deux femmes ne se mettent pas trop à raconter leur vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roboute
R.I.P.
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
414/414  (414/414)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Sam 8 Nov - 17:12

Un à un, ils vinrent à lui parer d'or et de lumière telles des étoiles dans la nuit qui s'annonçait plus sombre que jamais... Le vieil homme eut un pansement au coeur à chacune des apparitions qu'il avait convoquée un peu plus tôt et se mordit l'intérieur de la lèvre sous son masque quand il comprit qu'ils n'étaient que trois à avoir répondu à son appel ainsi qu'une personne qu'il n'avait connu que grâce au rapport qu'il avait demandé sur les alliés d'Athéna. En comptant mentalement le nombre d'armure d'or resté au sanctuaire, l'ancêtre eut une horrible révélation et présageait le pire pour la suite des événements... Inspirant doucement, il posa les yeux sur Cyrpris du Sagittaire et se demandait si toutes les blessures qu'elle avait reçues pour défendre le sanctuaire sacré avaient eu le temps de se refermer . L'affrontement avec le dragon avait marqué le sanctuaire et sa protectrice ailé de larges entailles, puisse Athéna lui offrir un peu de repos avant que le prochain arc de combat sanglant ne frappe l'armée de la justice. Vint ensuite le chevalier de la vierge, chevalière même, se dit-il avec un sourire avant de remarquer une expression étrange sur son visage: la porteuse de la sixième armure d'or avait-elle eu des ennuies ? Rien qu'il n'ai eu vent en tout cas, peut être une petite discussion s'imposerait par la suite se disait le vieux chevalier avant de voir arriver le chevalier du Scorpion qui, de sa verve, allait donner matière à ses propres mots.

S'éclaircissant la voix, le Grand pope les salua d'un hochement de tête avant que sa voix puissante ne fasse vibrer la salle de son ton sourd et métallique provenant de son larynx en orichalque:

"Tu ne saurais avoir davantage raison, chevalier du scorpion... Mes enfants, je regrette de vous savoir si peu nombreux et, hormis le gémeau actuellement en mission: je crains de devoir vous annoncer que notre frère du Taureau et votre sœur du Bélier ne soient plus des nôtres ! Nul n'oserait être sourd à la voix du Sanctuaire sans avoir une très bonne explication ! Le gardien de la troisième maison du Sanctuaire rentre d'une quête personnelle à la recherche de lui-même alors que le gardien de la première maison du Sanctuaire et celui de la seconde n'ont pas eu le luxe de nous envoyer leurs excuses... Leurs armures n'étant pas revenu d'un possible décès, vous devez les considérer comme des traîtres à notre ordre ! Si vous les découvrez, je veux que vous me les ameniez par la force si nécessaire !"

Le ton du grand Pope était dur et implacable mais, sous son masque: de légére larme naquirent dans ses yeux à ses mots... Mais il ne pouvait se permettre de pleurer ses accusations devant ses chevaliers d'ors et, reprit alors avec plus de fermeté en désignant du doigt le personnage non loin de Cypris.

"Maître de Jamir, très estimé Kylian... Dans les brides de vision que j'ai eue : j'ai vu Jamir en feu, j'ai vu notre allié souffrir par la main d'un être aussi obscure que la profondeur des Enfers. Vous devez retourner en votre montagne pour sauver ce qui peut encore l'être ! Je vous adjoins le chevalier d'or du scorpion... Bardamu ! La vie de cet homme est entre tes mains et par lui, le futur de nos armures : la science de Jamir ne peut disparaître ! Recherche la cause de tout cela et détruit le ! Tel est ma volonté : recherche et destruction, chevalier. La guerre est à notre porte: je dois prendre les mesures qui s'impose..."

Finit-il en marquant un temps d'arrêt avant de jeter un regard sur le reste de la salle vide: que ses paroles étaient lourdes quand il n'y avait que si peu pour écouter ce qu'il allait bientôt dire. Reprenant un ton plus posé et moins enflammé: le vieil homme parla de nouveau:

"Pardonnez-moi si je vous effraye mais je vous ai réunis pour vous mettre au courant de ce qui est en train de se passer: Comme nous l'avions pressenti, Zeus est de retour ainsi que notre bien-aimée déesse... Celle-ci se trouve à Sparte. Cependant ce ne sont pas les événements dramatiques que je désirais vous annoncer: celui qui nous a attaqués n'est autre que le frère de la déesse de la victoire: la mort du chevalier de Pégase et l'assaut de nos terres d'entrainement sont la cause du dieu de la guerre, Arés !"


Prenant une dernière pause pour les observer, Roboute Dayspring se souvint de l'ombre qui l'avait attaqué et prépara intérieurement sa dernière déclaration:

" Cependant, il n'est pas le seul adversaire que nous devons vaincre car la terre a été attaqué il y a peu... L'avez-vous senti ? Des ondes de douleurs à travers le manteau terrestre ? Ce n'était que les convulsions de la déesse mère de notre planète et son agresseur n'est autre que le père de Zeus ! Mon coeur pleure de vous annoncer cela mais: Cronos, le roi des titans est de retour et a défié ouvertement le roi des cieux ! Il n'y a plus de temps à perdre ! Avec Cronos en liberté, nous devons retrouver Athéna et l'amener en sécurité en son sanctuaire: Chevalier de la vierge ! Chevalier du Sagittaire ! Rendez-vous à Sparte et faites venaient la déesse Athéna... De gré ou de force... Je prends l'entière responsabilité de votre passage à Sparte et j'en répondrais devant Athéna seulement. Bardamu, tu as tes ordres alors emporte maitre Kylian avec toi."

S'installant sur le siège réservé au pope dans la salle secrète: l'ancien lion grognât à travers son masque:

"Plus de temps à perdre, mettez vous immédiatement en route !"

Le Grand Pope a écrit:
Bardamu doit se rentre avec Kylian à Jamir, Crystalia et Cypris ont ordre de rejoindre Sparte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cypris
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sanctuaire, Temple du Sagittaire ou Sparte

Feuille de personnage
Hp:
215/215  (215/215)
CS:
310/310  (310/310)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Mar 11 Nov - 19:19


Décidément les Enfers étaient au cœur des préoccupations. En tout cas, la sainte de la Vierge et elle tombaient d'accord sur la puissance de l'armée d'Outre-Monde. Le ton de la blonde Crystalia trahissait sa méfiance envers Perséphone, la puissante épouse d'Hadès et le retour de certains spectres dont le juge du Griffon. Et sans plus attendre, l'archère dorée lui répondit.

" Oui, je suis entièrement de votre avis. Faire une trêve serait le mieux mais ce sera toujours aussi fragile tant que nos maîtres respectifs ne seront pas aussi décidés à le faire que nous. Et que dire de la haine quasi viscérale existant encore entre la plupart des guerriers cosmiques. Le rêve de paix et de concorde de Sparte est une solution mais il ne pourra devenir réalité qu'au terme d'efforts et d'années voire de générations. "

Un regard triste avant d'achever sur cette phrase digne de Chiron.

" On ne peut enterrer des siècles de guerre en une seule génération. Tant de mal a rongé la terre et il lui faudra tellement de temps pour reprendre et guérir enfin. "

Ces quelques mots étaient déjà loin lorsque le Grand Pope prit la parole. Ce qu'elle apprit alors fut tel qu'il lui fallut des efforts de maîtrise pour ne pas laisser éclater sa colère. Ces deux saints qui s'étaient permis de mettre en doute la fidélité des guerriers formés à Sparte se rendaient eux-même coupables de ce qu'ils avaient reproché aux autres. Face à tant de déception, il lui fallut un certain temps pour se calmer et voir les choses un peu plus paisiblement ainsi qu'une autre possibilité, infiniment plus effroyable.

Et si jamais... Si jamais, ils avaient succombé sous les coups d'un ennemi...
Voilà qui est plus sage, petite. Au moins, tu commences à voir au-delà de ta colère et de la rancœur qui t'avaient submergée lors de votre rencontre. Ces saints ont été médisants envers toi et ceux qui ont suivi les enseignements de Sparte tel ton ami Ozymandias. Des dires rétrogrades et dignes d'êtres bourrus et limités mais qui n'ont plus raison d'être, tu as largement prouvé ta valeur et n'a plus à rien à prouver surtout pas face à ce genre de guerriers incapables de s'adapter au changement du monde. Devenir fort est une chose, le demeurer une autre...

Et cela demande un exercice constant ainsi que l'apprentissage continu de nouvelles techniques.


Et se laissant encore aller un peu à parler à l'esprit d'Héraclès lié au sien tout comme celui de Chiron.

Oui, tu as raison, je ne dois pas laisser mes rancœurs et déceptions passées obscurcir mon jugement. Je suis au-dessus de cela...

Et je te fais la promesse d'être digne de toi tout comme de Chiron, celui dont l'armure porte le nom.


Ce petit aparté en compagnie d'un héros devenu dieu et du plus sage des centaures achevé, Cypris se concentra de nouveau sur les dires de leur grand pope. Tant de bouleversements venaient de se passer au travers du monde. Entre l'attaque d'Arès qui avait coûté la vie au jeune Alcor et le retour de Cronos entouré des Titans, on pouvait se demander ce qu'il pouvait encore arrivé de pire au Sanctuaire. Question qui malheureusement trouva très vite sa réponse. Jamir était sous les feux d'un ennemi inconnu qui venait de porter de rudes coups à la patrie des réparateurs d'armures.

Non, non, cela ne se peut. Jamir ne peut disparaître.

Et alors que la sainte mesurait la plaie béante ne cessant de grandir en l'enceinte sacrée, le grand pope poursuivait. C'était si vif, si rapide. Elle même n'avait même pas encore pu totalement se remettre.

Le combat...
Je t'apprendrais à faire de la douleur une arme, des souffrances de l'âme et du cœur suite aux pertes d'êtres inestimable une flamme qui te permettra de mettre à terre tout ceux qui se dressent contre les nôtres, contre notre avenir et tous ceux qui nous sont chers.
Héraclès...
Moi aussi, j'ai connu cela...

Et sentant le colosse se recueillir sur les blessures du passé, la terrifiante vengeance d'Héra, la mort de son épouse et des enfants ainsi que les douze travaux qui ont suivi, l'expédition des argonautes et enfin la dernière trahison le menant droit à s'immoler avant d'accéder à la divinité. Le parcours était long, fait d'embûches et de souffrances mais la lumière, elle, serait toujours là pour qui ne renoncerait pas...

La mission de Bardamu tomba ensuite, suivie aussitôt de la sienne et de celle de Crystalia.

Sparte... Ma cité, la cité du cosmos, je suis la plus à même d'y entrer sans déclencher de rixes ou d'animosité entre les saints issus de la tradition du Sanctuaire et ceux éveillés entre les murs de Sparte.

" A vos ordres, grand Pope, comptez sur moi et mon ancienne dignité de Préfet de la Maison d'Athéna pour nous faire entrer, Crystalia et moi, dans Sparte sans le moindre soucis. Les récents événements ne peuvent qu'avoir troubler l'ensemble des lieux et le coeur des spartiates. "

Puis se tournant vers sa compagne.

" Dès que tu es prête, nous pourrons y aller... "

Puis vers Bardamu et Kylian.

" Bonne chance à tous les deux, qu'Athéna vous guide vers les habitants de Jamir... "

Et enfin, s'adressant de nouveau à son supérieur.

" Mes respects, grand Pope, puisse Athéna veiller sur nous tous... "

=> Sparte, vers Athéna


Dernière édition par Cypris le Dim 16 Nov - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystalia
Chevalier d'or de la Vierge
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/01/2014

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
354/354  (354/354)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Jeu 13 Nov - 0:02

Visiblement, Cypris pensait comme Crystalia sur une entente entre les factions. Cela serait très difficile et prendrait énormément de temps si encore cela fonctionnerait. En cela la confortait dans la vision très utopique de Sparte qu’avait Delphine. Un grand espoir dans tout ceci, mais qui était loin d’être gagné et d’être sûr d’aboutir.

En attendant voilà que se tenait ce fameux Crusos avec seulement trois chevalier d’or. Bardamu avait très bien résumé les choses, comment pouvaient-ils à eux seuls s’occuper de tout. Il y avait déjà beaucoup à faire et si en plus quelque chose s’ajoutait, ce qui devait être le cas avec cette réunion, alors la situation serait critique.

Les premiers mots du Grand Pope étaient grave et Crystalia se figea, le visage palissant à ce qu’elle entendu. Aldébaran un traître ? Cela était impossible, il n’y avait pas plus fidèle que lui. Pourquoi se serait-il retourné contre les siens ? Il lui avait tant raconté sur les saints, chacun de ses mots montraient sa détermination et son attachement au Sanctuaire. Elle serra les poings, elle ne pouvait pas croire des choses pareilles, voir celui qui avait été un de ses maîtres mais aussi comme un grand frère  se voir salit comme cela.

Elle ne dit rien car cela serait malvenu, mais elle ne pouvait pas rester les bras croisés face à cela. Elle se contenta d’écouter le reste des paroles du Grand Pope.  Jamir étant peut-être en danger, il envoyait Bardamu avec le chevalier de l’autel là-bas. Venait ensuite, le retour de Zeus et de celui d’Athéna n’étaient pas des nouvelles pour elle, le savait déjà ayant trouvé la déesse en premier et ayant appris d’elle que le roi des dieux étaient de retour.

Ensuite il y avait Arès, responsable de la mort de Pégase et de l’attaque du Sanctuaire. Elle n’avait pu malheureusement sauver le chevalier de bronze, une mission qui était un échec, pour ne pas dire un double échec puisqu’elle n’avait pu ramener du coup les fruits du magnoliers. Elle fit une moue alors que le Grand Pope fit une pause.

Etait-ce fini ? Malheureusement non, le réveil des titans s’ajoutait et leur roi avait déclaré la guerre à Zeus. La situation était impensable, il y avait des ennemis de tous les côtés. Elle parcourt du regard l’assemblée, constatant à nouveau à quel points leurs rangs étaient faibles. Le Grand Pope lui ordonna avec Cypris de ramener Athéna qui était à Sparte Au Sanctuaire, par la force si nécessaire. En seraient-elles capables si Athéna refusait ? Elle se doutait. Delphine avait de quoi les faire plier ne serait-ce que par son tempérament. mai compte tenu de ce qui se passait, elle acceptèrent sans doute devant réunir ses propres forces. Elle se contenta d'acquiescer de la tête. Elle n’avait guère envie de parler à vrai dire, cette histoire d’Aldébaran la troublait et il fallait dire qu'elle commençait en avoir gros avec Pégase et l’échec global aux Enfers.

- Bon courage dit-elle à Bardamu et Kylian, avant de saluer le Grand Pope et se mettre en marche.

Après quelques pas de faits, elle s’arrêta et dit à Cypris.

- Désolée….mais….j’ai besoin de faire quelque chose avant de revenir devant Athéna. Je te rejoindrai très vite, mais c’est important.

Elle avait besoin de trouver des réponses,  obtenir quelque chose pour se sentir utile et ne pas arriver qu’avec des échecs.  Athéna lui avait confié deux missions et les deux étaient ratées. Comment pourrait-elle la regarder en face, alors qu’elle portait une armure d’or. Elle n’avait que peu de temps pour faire cela, afin de pour pouvoir accomplir la mission ordonnée par le Grand Pope en même temps. Une seule solution lui venait et elle ne l’aimait pas, mais elle n’avait pas le choix, cela était la meilleure dans le temps imparti. Compte tenu de ce qui avait été annoncé, cela serait l’occasion au passage de s’exercer, être plus forte, ne serait pas un mal. De plus peut-être obtiendrait-elle des éléments pour s’assurer que ce qu’on disait sur un de ses mentors, son plus grand ami était faux. Ne lui restait qu’à aller là-bas et trouver un “vieil ami”, espérant que si elle y gagnait d’un côté, elle n’y laisserait pas des plumes…

=> Maison de la Vierge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Chevalier d'or du Scorpion
Chevalier d'or du Scorpion
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
194/194  (194/194)
CS:
310/310  (310/310)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Ven 28 Nov - 19:29

La suite de mes aventures ==> ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian
Chevalier d'argent de l'Autel
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 02/05/2014

Feuille de personnage
Hp:
140/140  (140/140)
CS:
273/273  (273/273)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Ven 5 Déc - 19:18

[ HRP : Passage rapide  Razz]

Combien de temps était-il resté muet alors qu'autour de lui, les golds saints s'agitaient, répondaient à l'appel de leur destin ? Des heures s'il se fiait à ses sens mais juste quelques minutes selon les mouvements des aiguilles. Tant de choses s'étaient passées en si peu de temps loin de ce lieu où il se sentait plus qu'insolite. Jamais l'armure du Bélier ne serait la sienne mais que lui importait. Être enfermé dans la tour ou le temple à attendre l'ennemi n'était pas pour lui. Jamais cela ne l'avait été. Depuis sa plus lointaine enfance, Kylian avait un voyageur et seule l'absence de véritable maître à Jamir avait conduit à la situation présente.

Non...

Ses poings s'étaient serrés tout comme ses mâchoires.

Non, Jamir est sous le feu !!!

" Grand Pope !!! Grand Pope, pourquoi perdre notre temps en vains palabres. "

Et sans réfléchir, il avait tapé du poing sur le sol avant de soudain sentir le poids du regard derrière le masque...

Mais quel abruti...

Un sourire se dessina sur ses lèvres avant qu'il ne s'agenouille soudain se rendant compte que non seulement, il n'avait rien mais rien écouté de tout ce qu'il venait de se dire mais qu'en plus il avait gravement manqué de respect à celui qui, en dépit du protocole, lui avait permis de participer à cette réunion que son rang de simple silver saint de l'Autel lui fermait.

Maître Mû, la tête que...

La pensée à ne pas avoir surtout en cet instant où l'annonce de la tragédie n'allait plus tarder aussi la chassant avant qu'elle ne déclenche un de ces fous rires aussi incongrus qu'incontrôlables, le saint se reprit enfin.

" Veuillez m'excuser, votre altesse, tout comme vous remerciez de m'avoir toléré en cette assemblée. Malgré moi, toutes mes pensées étaient tournées vers Jamir mais aussi vers l'armure du Bélier qui ne cesse de m'appeler. Je ne puis l'expliquer mais c'est comme si un lien avait survécu depuis la dernière guerre aux Enfers. Comme si... "

Non, je puis dire une telle chose. L'âme de maître Mû n'est jamais revenue tout comme celles de tous les autres golds et des meilleurs amis que j'ai pu avoir à cette époque.
Puis, inspirant comme pour reprendre son souffle.

" Comme si je pouvais l'entendre. Les armures sont vivantes et celle du Bélier est la plus proche de moi. De par mon signe et notre passé commun. Seule Athéna sait pourquoi mais c'est ainsi depuis les grandes guerres. Par contre, une chose est sûre pour moi !!! "

Et se levant.

" Je vais aller avec Bardamu et me mettre sous sa protection comme vous le souhaitez mais j'espère que cela ne sera pas toujours le cas. Jamais plus, je n'agirai qu'en spectateur. Le temps où j'étais Kiki, l’apprenti du grand Mû de Jamir est passé. Je suis un chevalier !!! Tout comme les autres, je sais me battre et utiliser mon cosmos. Seiya a montré l'exemple, en tant que saints, nous ne devons pas nous laisser aller et si ce monstre d'Arès s'en est pris à lui après son sacrifice pour que tous puissions vivre, il goûtera à mes poings. Arès, Cronos ou tout autre dieu ou titan ne doit pas rester libre et je suis prêt à verser tout mon sang pour réparer les armures s'il le faut. Même poursuivre les réparations sous les coups de l'ennemi puisque tel est votre ordre et mon devoir sacré. Maître Mû de Jamir m'a transmis ses savoirs et en tant que nouveau maître réparateur, j'assumerais mon rôle mais viendra l'heure où moi aussi, je combattrai aux côtés des mes frères d'armes. "

Un salut bref suivit ses paroles avant qu'il ne se retourne vers ses sœurs d'armes.

"  Bonne chance, à vous deux, Cypris, dès qu'on aura plus temps, je me charge de sonder ton armure et de découvrir la nature exacte de ses blessures. Et il en sera de même pour tout autre chevalier, vous pouvez compter sur mon art autant que mes poings. Grand Pope, Qu'Athéna soit avec vous...

Et bien allons-y, Bardamu ! "


Arrow  Chez moi !!! Enfin, ce qu'il en reste. Vais massacrer le responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
192/192  (192/192)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
152/152  (152/152)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Dim 15 Fév - 11:39

Arrow Je me suis TP d'ici

Franchissant d’un pas la distance pourtant colossale séparant la chaîne Himalayenne des terres sacrées du Sanctuaire, j’émergeais de nouveau aux portes d’un zodiaque d’or désespérément vide.

Franchissant un à un les temples criant leur solitude, je n’y trouvais qu’ombre et échos lointain de la puissance de ceux les ayant jadis gardés, parfois sur leur vie, et fut ainsi empli d’une profonde nostalgie envers une époque que pourtant, je n’avais jamais connu, celle de l’apogée des forces du Sanctuaire, celles où les 88 chevaliers sacrés parcouraient le monde sous les ordres d’un seul être.

Aujourd’hui que restait-il de cette puissance capable de faire plier jusqu’aux dieux eux même ? Quasi rien. Nos forces étaient presque éteintes, quasiment exterminées. La dernière guerre sainte avait prélevé son tribu, et aujourd’hui même après plus d’une décennie, nous ne faisions encore que commencer à refaire nos rangs. Qui était responsable de notre faiblesse ? Qui en portait la faute ? Tout ceci avait-il donc été inévitable ? Aucun plan, aucunes mesures n’auraient pu nous épargner cela ? Non, je refusais de croire une telle chose. Je refusais d’accepter cet état de fait, et selon moi, deux êtres portaient ensemble la responsabilité de nos échecs consécutifs.

*Gagner ou perdre une bataille est l’apanage des soldats, mais quand il s’agit du sort de la guerre, la responsabilité revient aux généraux.*

Et en cet instant plus que jamais, deux noms me venaient à l’esprit. Tout d’abords et en premier lieu, celui de l’autoproclamée Sagesse, qui par son laxisme avait permis à un ennemi aussi mortel que récurent de revenir tous les 200 ans pour à chaque fois nous rapprocher plus de l’extermination totale, et enfin, le nom de son représentant, ce général fantoche qui la suivait aveuglément tel un papillon attiré par une flamme.

Jusqu’à présent, la catastrophe avait pu être évitée, mais il suffisait d’une fois, il suffisait d’une seule défaite, et tout ce que nous avions toujours tenté de préserver serait anéanti, à jamais. Nous n’aurions pas de seconde chance, nous n’en avions jamais eu. Nous ne pouvions pas continuer ainsi à compter sur des victoires réclamant le sacrifice de tous, cela n’était pas viable, cela n’était pas des victoires.

Nous étions certes des demi-dieux parmi les hommes, et chacun de nous, jusqu’aux plus modestes des chevaliers de bronze, représentions plus que toutes les armées des Hommes, mais nous n’étions pas assez nombreux pour nous permettre ainsi des guerres d’usures. Nous n’en avions plus ni la ressource ni le temps.

*Il faut changer d’approche, changer radicalement de méthode. Aujourd’hui plus que jamais.*

Hadès, Zeus, et même Kronos étaient à présent de retour, et cela représentait pour nous la plus grande menace jamais rencontré par les Hommes. Chacun de ces trois souverains réclameraient la Terre comme son dû, et dans leur convoitise, ils en feraient leur champ de bataille au cours d’une guerre qui risquait bien de tous nous prendre. Devions-nous les laisser faire ? Devons-nous ainsi rester les bras ballant en attendant un mot de notre déesse aussi muette qu’absente ?

*Au diable Athéna. Il est de la responsabilité de l’Homme que de se prendre en main. Il doit venir un jour où le fils tue le père, ou l’Homme tue son dieu, ou l’enfant devient un homme. Si personne d’autre ne peut le faire, alors je serais celui qui guidera l’humanité vers un âge d’indépendance comme elle n’en a encore jamais connue.*

Et pendant que je réfléchissais aux conséquences de mes propres conviction, mon autre moi demeurait silencieux, lui sans doute repoussé aux tréfonds de ma conscience, mais qui, je le savais trop bien, n’attendait qu’une faille pour remonter à la surface.

En cet instant où je franchissais le parvis de la douzième maison zodiacale aux fragrances florales encore bien présentes, je me surpris à me demander ce qu’il penserait de mes opinions concernant l’avenir du Sanctuaire et de l’humanité. Me traiterait-il de fou ? De monstre ? Feindrait-il d’être indifférent à ces faits pourtant des plus péremptoires ? Afficherait-il toujours cette inébranlable foi aux relents d’aveuglement volontaire ? Je n’avais ni le temps ni l’envie de m’attarder sur une marche pour le lui demander, j’avais des choses à faire, de grandes choses, des choses qui ne pouvaient pas attendre.

Mon affrontement contre ce mystérieux spectre m’avait prouvé une chose en plus de ma propre puissance, et c’était l’absolue nécessité d’obtenir rapidement le moyen de contrer ces capacités infernales nous condamnant déjà à long terme à l’éradication totale en cas d’attaque frontal des forces des enfers.

« Grand Pope ! »

Ouvrant de ma cosmo-énergie les portes de la salle sacrée du chef suprême des 88 chevaliers d’Athéna, je trouvais la salle du trône vide, ainsi que l’était le reste du zodiaque d’or. Le Grand Pope était-il donc parti en mission ? Ou prenait-il plutôt un bain ?

Questionnant rapidement les gardes, j’appris qu’un Crusos Sunagein avait été invoqué comme je l’avais pressentit alors que j’étais en pleine exploration de la tour où j’avais extrait Yamato.

« Je vois, il y est encore n’est-ce pas ? Alors j’y vais de ce pas. »

Avançant alors d’un pas rapide mais mesuré vers la salle secrète servant de conseil aux 12 chevaliers d’or et à leur chef suprême, lui qui devait être le plus fort et le plus sage d’entre tous, j’y trouvais finalement le représentant terrestre d’Athéna, assit sur le trône lui étant réservé, encore sans doute perdu dans ses méditations.

« Grand Pope, Ozymandias des gémeaux au rapport, de retour de Sparte et de Jamir avec de troublantes nouvelles. »

Mettant alors un genou à terre comme le voulait le protocole, je tachais apparaître encore comme l’était mon autre côté. Mon heure n’était pas encore venu, je le savais. Pour accomplir ma destinée, il me manquait encore le secret de l’Arayashiki, le secret du 8eme sens et des pouvoirs qu’il procurait à ceux assez fort pour en percer les mystères. Sans lui, à jamais, je ne contrôlerai mon destin.

« A Sparte, j’ai pu découvrir à la fois l’origine de la secousse ayant surpris le monde et la réincarnation de la Sagesse. Qu’un même jour et un même lieu voient les retours d’Athéna et d’Arès ne laisse présager que d’un grand malheur. Plus encore quand d’autres sources me rapportent quant à elles le retour du roi des titans. Quant à Jamir, j’y ai rencontré un émissaire du sombre empire, un spectre totalement inconnu, dont ni l’armure ni les techniques ne m’ont permis de l’identifier. Celui-ci a anéantit les héritiers de Mü, quasiment jusqu’au dernier. Aujourd’hui, ni la tour, ni le pont, ni même le village ne demeurent. De toute la culture Jamirienne, il ne reste maintenant que Kylian comme dernier dépositaire. La suite tombe sous le sens. Pour le sanctuaire, il est devenu des plus précieux, aussi il ne devrait plus être en mesure de parcourir le monde, pas quand nos ennemis sont déjà à nos portes, et que nous demeurons sans nouvelles de la seule arme capable de les sceller pour de bons. »

J’affirmais cela en espérant une réponse négative de la part du Grand Pope, quelque chose, n’importe quoi, même une rumeur concernant sa position probable, tout plutôt que cette ignorance funeste…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roboute
R.I.P.
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
414/414  (414/414)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Ven 20 Fév - 1:03

Assis sur le trône que l'on attribuait normalement au maitre du sanctuaire, le vénérable vieillard coiffé du casque du Pope attendait patiemment dans l'obscurité du Crusos d'or depuis que les chevaliers d'ors étaient partis. Il ne restait plus que lui depuis des heures, voir des jours... Le temps passait étrangement pour lui depuis qu'il s'était installé sur ce trône de marbre blanc une fois que Kylian, Bardamu, Crystalia et Cyrpris, trois de ses chevaliers d'ors ainsi que le dernier maitre de Jamir, furent tous les quatre envoyé en mission. Le laissant dans sa solitude et dans le noir une fois leurs armures d'or partit avec leurs propriétaires, ne laissant que la faible pâleur des étoiles dans la nuit qu'il pouvait apercevoir dans le ciel : depuis lors, ses yeux n'avaient de cesse de fixer l'océan d'étoile à la recherche de réponse aux innombrables question qui lui venait en tête.

Comment le roi des titans avait pu revenir dans ce monde ? D’après les archives de son prédécesseur posé à côté du trône sous la forme d'épais rouleau de parchemin: il avait été vaincu il y a des années par les chevaliers d'ors de l’ère précédente qui, en plus de vaincre son armée de Titan, l'avait renvoyé en Enfer... De même, avec l'aide de cinq chevaliers de bronze et quelques chevaliers d'argent, les titans alors représentés par les enfants du terrible Typhon, avait encore été vaincu et la paix fut de nouveau préservée... Alors pourquoi ? Pourquoi Cronos était-il de retour ? Quelque chose clochait dans les interrogations de Roboute: Cronos était surement l'un des êtres les plus puissants de la terre mais même lui avait besoin de temps pour reconstituer son pouvoir, tout son pouvoir... Quelqu'un avait dut l'aider, c'était la seule solution possible se disait le vieux guerrier en se demandant alors qui avait à gagner à aider le roi des titans ou même si le père de Zeus n'avait pas placé dans le monde, un subalterne qui devrait le ramener à la vie si jamais il venait à faillir comme il le fit face au chevalier du lion de l'ancienne ère.

Perdu dans ses pensées, le vieil homme ne ressentit la présence d'un autre chevalier d'or dans le sanctuaire que lorsque celui-ci l'utilisa au niveau de son temple: se découvrant totalement tout en donnant le nom de celui à qui il appartenait. Sous le masque de bronze du grand pope, un souffle rauque traversa ses lévres ridées:

"Ozymandias..."

Moins d'une minute plus tard, le chevalier d'or des gémeaux vint à lui avec une attitude véritablement des plus pressées: les nouvelles qui lui apporta alors n'étaient pas des plus réjouissantes et s'il ne portait pas son masque à l'instant, le gardien de la troisième maison aurait pu voir la veine bleutée de colère qui gonflait sous son masque. Contenant alors la fureur grandissante en lui, le vénérable ancêtre se redressa de toute sa hauteur et dépassa Ozymandias sans le regarder : levant alors les yeux pour se concerter avec les étoiles tout en élevant une voix au timbre de métal.

"Ralentit s'il te plaît, fils. Je suis vieux et je ne peux suivre un débit de parole prononcée à la vitesse de la lumière... Mais j'ai parfaitement entendu ce que tu veux me dire et je pleure de savoir que Bardamu n'a pu arriver à temps. Je prierais pour qu'il protège le dernier maitre de l'art de Mu et qu'il le rapatrie au plus vite au sanctuaire: ton analyse est la bonne, il devient à présent inestimable pour nous et vos armures... Kylian va devoir rapidement transmettre son savoir avant que nos ennemis découvrent que le sanctuaire n'a plus qu'un seul homme apte a guérir les armures d'Athéna."

Posant sa main d'orichalque sur son épaule, le vieux chevalier d'or observa les signes dans les étoiles à la recherche d'une quelconque vérité afin de redonner espoir à l'homme torturé qu'il avait à ses cotés... Avant de sourire doucement en voyant quelque chose au niveau de l'une des douze constellation du zodiaque d'or.

"Quant a nos adversaires venu du fin fond des enfers, j'ai fort à penser que tu te trompes : l'arme est bien là mais ils nous faut la forger une fois qu'elle sera entre mes mains... Tu vois la constellation de la vierge là haut ?"

Soufflât Roboute avant d'accumuler une quantité énorme de cosmos dans son bras gauche, laissant celui-ci exploser en un millier de galaxie entre ses doigts métallique avant de propulser une véritable comète de lumière dans sa direction. Celle-ci heurta alors la constellation et retomba sur terre avec un message pour la protectrice de cet amas d'étoile. Un soupire las quitta la bouche de Dayspring en rebaissant son bras endolorie sous l'effort avant qu'il ne revienne s'installer sur son trône: laissant de nouveau son regard se poser sur le chevalier d'or.

"Tu as changé... Je le vois... Maintenant que tu es là, j'aimerais entendre de ta bouche pourquoi tu n'es pas venu lorsque j'ai invoqué le Crusos Sunagein."

Finit-il en ayant une petite idée sur sa prochaine réponse: les étoiles ne lui avaient pas seulement montré où se trouvait les fruits du Magnolier et Ozymandias allait devoir s'expliquer à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
192/192  (192/192)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
152/152  (152/152)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Lun 23 Fév - 15:28

Déjà quand mon côté clair en avait fait la connaissance, l’ancêtre qu’était l’actuel Grand Pope était apparu comme un personnage des plus singuliers, plus inhumain encore que je ne pourrais l’être jamais dénoncé par mes paires, même s’ils apprenaient la vérité me concernant. Mais à présent que le voile s’était levé de mes yeux, et que d’une froide et réaliste analyse, je le regardais, lui cliquetant et soufflant pesamment comme l’antique construction d’orichalque qu’il était, je ne pus m’empêcher de le trouver des plus misérables. Au fond, lui et moi étions semblable, sur un point tout du moins, celui de contenir en nous assez de volonté pour endurer et surmonter l’effroyable sort qui nous avait été réservé par une déesse indifférente.

L’écoutant sans réagir, tachant toujours de maintenir le masque que je me devais encore de conserver en sa présence, je le vis accumuler en son bras de métal divin la puissance réservée au commandant en chef des 88 chevaliers sacrés, celle de commander aux armées. Cette même puissance qui je le savais, dormais encore en mon sein, moi l’héritier du pouvoir des jumeaux aux corps immortels.

La vérité semblait-il l’avait durement atteint, et cela ne me surprenait guère. Malgré ce que voulait bien en dire la légende, les dons de voyance des Grands Pope n’étaient pas infaillibles, l’histoire l’avait démontrée, et sans aucun doute, même pour Roboute, lui l’être le plus ancien que le sanctuaire ait jamais connu à l’exception bien sûr d’Athéna, cela demeurait péremptoire.

« Je comprends. L’arme n’est qu’un outil, un outil est fait pour être brisé, puis réparé, puis encore brisé, puis de nouveau réparé. Comme nos armures protégeant nos corps, le chapelet sera régénéré de ses cendres, et une fois encore, les spectres plieront devant les forces de la Sagesse. »

Comme épuisé par son effort, le Grand Pope s’en alla retourner à son trône, et en y lâchant un soupire, me demanda finalement ce qui lui avait sans doute brûlé les lèvres depuis mon retour en ces lieux.

*Tiens, il y a eu un Crusos Sunagien durant mon absence ? Hum… Sans doute a¬-t-il était lancé pendant mon périple dans le Temen-ni Gru...*

Je n’avais certes pas à m’en faire, car tous liseurs d’étoile que Roboute était, s’il avait eu vent de mon secret, je ne serais pas en cet instant debout devant lui à lui parler. Mais qu’il annonce ainsi que j’avais changé, alors que nous nous connaissions à peine, et que rien ni dans mon apparence, ni dans mon cosmos n’avait évolué… Avait-il des doutes ? Oui, cela me semblait évident. En avait-il toujours eu ? C’était certain. Après tout, n’étais-je pas le digne successeur d’une lignée de chevaliers maudits ? Toujours était-il qu’en cet instant, il ne faisait que lancer des suppositions floues dans l’espoir sans doute que je me trahisse moi-même. Ce que l’on appelait communément du bluff.

*A sa place, moi aussi je serai méfiant. Pas de quoi s’inquiéter au final.*

« Avant toute chose, je vous jure que j’ignorais qu’un Crusos Sunagein avait été invoqué durant mon absence, quant au pourquoi de mon absence, et bien elle est dut à la simple et bonne raison qu’aucun messager ni messages d’aucune sorte ne m’est parvenus pour me sommer de venir assister à cette réunion des douze. Si cela avait été le cas, je jure devant la déesse que j’aurai accouru même du bout du monde pour honorer mon serment d’allégeance. Mais voilà, cela ne fut pas le cas, et je vous dois sans aucun doute une explication quand à ma disparition soudaine du Sanctuaire ayant rendu impossible à vos messagers la tâche que vous leur aviez confiée.

Voilà, après avoir raccompagnée le Sagittaire en sa demeure, je suis retourné à Sparte pour assister la vierge d’or dans sa tâche. Mais sur place, nous nous sommes séparés, car alors qu’elle pistait l’incarnat potentielle de la Sagesse, nous conclûmes d’un commun accord que surveiller le haut commandeur Hazama était devenu une priorité. Et nous avions raison, car en le suivant, je pus assister à une entrevue avec la déesse Artémis, celle-là même qui avait affronté Arès au sein même de la cité du cosmos pas plus tard qu’hier matin. J’appris de sa propre bouche le retour du roi des dieux, et de l’Aréopage. Quant à Hazama, il m’apprit l’émergence aux Amériques d’une force infernale que de mon propre chef, je décidais d’aller inspecter en personne.

Là fut mon crime Grand Pope. Le zèle et l’empressement m’ont fait oublier d’informer quiconque de mes déplacements, et pour cette faute, je suis prêt à recevoir votre sentence. Mais avant de prendre un jugement me concernant, laissez-moi vous apprendre que mon entreprise m’a permis ainsi de découvrir le retour sur Terre de nos plus mortels ennemis. Si par les précieuses informations que j’ai pu découvrir durant mon périple, je n’ai su empêcher la destruction aveugle de Jamir et de son peuple, j’ai affronté là-bas, seul et sans outil approprié, un émissaire du sombre empire, et l’ai vaincu par deux fois, l’empêchant de répandre plus avant la mort et la destruction qu’il sema sur son chemin jusqu’à mon arrivée. Voilà pourquoi j’étais déjà sur place quand Bardamu et Kylian arrivèrent en Himalaya selon vos ordres, et pourquoi déjà mon combat, mes combats, étaient achevés…
»


Mon histoire, incomplète, mais autant véridique que crédible, était maintenant terminée. Et dans un regard sans faille, mais résigné d’apparence, il me restait maintenant à recevoir un verdict que je savais imminent.

« Si j’ai pu changer, c’est en découvrant notre faiblesse face à des adversaires invincibles, qui ne peuvent connaitre la défaite, qui ne craignent ni la mort ni la douleur, et à qui il suffirait actuellement d’une attaque massive sur le sanctuaire pour tous nous anéantir dans une guerre d’usure que malgré toute notre puissance, nous ne pourrions pas emporter à long terme. Si j’ai changé Grand Pope, c’est en ouvrant les yeux sur la précarité de notre situation, en l’expérimentant moi-même au-delà des récits héroïques que dépeignent les livres.

Toutes nos victoires passées sur l’empereur du monde souterrain, tous ces morts… Au fond, où cela nous a-t-il menés jusqu’à présent ? A part à devoir réitérer encore et encore ces affrontements toujours plus sanglant et meurtrier face à un adversaire à qui il suffirait d’une seule et unique victoire pour remporter la partie ?

Pardonnez-moi pour cette franchise qui je le conçois, constitue une hérésie envers la Sagesse, mais à quoi cela rime-t-il ? Combien de temps encore devrons-nous ainsi tout risquer dans ces guerres ? Combien de fois encore devrons-nous nous sacrifier pour quelques années de paix ? Vous ne pouvez que le voir Grand Pope, un homme aussi âgé que vous ne peux que l’avoir compris maintenant. C’est une partie nulle. En vérité Hadès n’a qu’à attendre, et à terme, si nous ne trouvons pas le moyen d’en finir avec lui, définitivement, il est certain de gagner. Chacun de nos morts renforcent encore son pouvoir, même les plus grands chevaliers d’or lui sont inféodés une fois tombés au combat, c’est un fait. Sans le pouvoir du 8eme sens, nous ne sommes au mieux qu’en sursit face à son influence…
»


Devais-je attendre son verdict pour oser lui poser la question ?

« Grand Pope, je ne peux que le supposer, mais en tant que chef suprême des 88 chevaliers sacrés, je gage sur ma vie que vous-même êtes éveillé à ce pouvoir. Aussi, j’aimerai vous faire part d’une requête. La requête d’un homme qui ne demande que le pouvoir de défendre ce à quoi il tient plus que tout. Enseignez-moi ce pouvoir, je vous en conjure. »

Mettant un genou à terre comme l’exigeait la situation d’un subordonné présentant une demande des plus incongrues à son supérieur, je gardais alors le silence, attendant sa réponse.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
192/192  (192/192)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
152/152  (152/152)

MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   Ven 24 Avr - 16:32

HRP:
 

Immobile, silencieux, telle une statue, le Grand Pope ne disait rien. Le moindre de ses souffles semblaient être le dernier. Plus mort que vif, un véritable cadavre semblait se trouver devant mes yeux. Pourquoi Athéna avait-elle ramené d’entre les morts une telle créature si ce n’est pour nous perdre ? Voilà déjà plusieurs minutes que je demeurais aux cotés de celui qui se voulait notre dirigeant, notre meneur, et tout ce qu’il trouvait à faire, c’était de regarder les étoiles en gardant le silence.

Le spectre du chevalier d’or de la vierge nous avait quitté il y a peu, et pourtant, rien n’avait transparut de la statue qu’était devenu notre leader entièrement voilé, dont même le cosmos ne pouvait être lu au travers de son habit sacré.

*Je n’ai jamais compris pourquoi les grands popes portent tous cette tenue les isolant ainsi du reste du monde, tout en se voilant le visage, jusqu’à maintenant… Au fond, qui est le Pope derrière son costume importe peu. Tant qu’il en est digne…

Mais… Que fais-tu ?

Je vais accomplir mon destin.*


Une chance, devait-il avoir encore une chance ? Non, je n’aurai aucune clémence, c’était justement ce genre d’erreur qui nous avait conduits par le passé au désastre. Un second Shion n’avait plus sa place sur Terre.

*J’ai été aveugle… Tellement aveugle… Et cela bien trop longtemps.

Que fais-tu ? Tu es fou ? Ne fais pas ça ! Arrête !*


En me relevant, j’entendais la voix de mon alter égo me hurler de ne pas faire ce que je m’apprêtais à faire, mais je ne pouvais déjà plus revenir en arrière.

Le Pope avait des doutes, c’était certain, et s’il en faisait part aux autres chevaliers d’or, ma situation pourrait bien devenir des plus périlleuses. J’étais encore seul avec lui, dans cette salle isolée de tout, réservée strictement au Grand Pope et aux chevaliers d’or, si je devais agir, c’était maintenant.

« Je savais que cela se finirait ainsi entre nous, Roboute. Nous ne nous sommes rencontrée qu’hier, et pourtant déjà, je savais que cela se finirait ainsi. C’est mon destin, autant que le vôtre il faut croire… »

Le pathétique vestige humain qui me faisait face eut seulement le temps d’interposer sa main d’orichalque face à ma lame argentée qu’elle la lui transperça pour lui percer le cœur et part en part. Sous son masque, son visage balafré, usé par le temps et la lassitude, portait-il la surprise de voir sa plus grande fierté transpercé comme une vulgaire pièce de tissu par mon arme ? Ce corps aussi inhumain que grinçant, maintenant parcouru de spasmes tandis que le peu de vie qui lui restait s’en échappait au rythme des gouttes vermeilles qui s’écoulaient le long de mon arme.

« Après tout, je suis le chevalier d’or des gémeaux, et vous, n’êtes plus rien à présent. »

Lui murmurant mes adieux à l’oreille, ne sachant même plus s’il était déjà mort ou s’il lui restait encore un fragment de conscience, je retirais d’un coup sec ma lame de son corps inerte, et le laissais s’effondrer de toute sa hauteur sur le sol glacé de la salle d’or. S’en était fini de son règne fantoche, s’en été fini de sa lecture d’étoile et de ses ordres insipides. Le sanctuaire méritait beaucoup mieux, JE méritais beaucoup mieux.

« Rejoins donc tous les Grands Popes avant nous, et dit leur qu’à leur différence, je compte bien vivre éternellement. »

Rengainant mon arme dans son fourreau, je scellais par là même mon destin dans un bruit métallique. Il me fallait désormais choisir. Prendrais-je la place du grand pope, et ferais-je de l’armure d’or des gémeaux ma marionnette ? Ou ferais-je du Grand pope ma marionnette en demeurant le chevalier d’or des Gémeaux ?

*Par Athéna… Qu’as-tu fais ? Qu’as-tu fais pauvre fou ?

J’ai fait ce qui devait être fait. Ce vieillard était déjà mort, la facilité avec laquelle il est tombé en est la preuve. Dirais-tu que cela était digne d’un Pope ? Le plus puissants des chevaliers d’or ? Le dirigeant suprême des 88 chevaliers sacrés ? Voudrais-tu de cela comme dirigeant ? Même toi ne peut dire cela. Admet le, nous sommes le plus digne d’être le Grand Pope, tant par la puissance que par notre héritage.

Tu te trompes, on ne devient pas Grand Pope par la puissance, on le devient parce que l’on a avec soit le soutiens de ceux sous notre responsabilité. Qui te suivra une fois qu’ils sauront pour ton geste ? Tu ne seras jamais qu’un assassin, un imposteur. Autant les secrets de la divination que celui du Genro Mao Ken resteront à jamais impénétrables à nos esprits.

Tu sais parfaitement que c’est faux, Saga y est arrivé, Aspros y est arrivé, alors nous y arriveront. Tout ce qu’il nous faut, c’est accéder à Star Hill, et maintenant, plus personne ne peut nous barrer la route.*


Et emportant alors le sac de fruit laissé par Crystalia, j’ouvrais la porte d’une autre dimension dans laquelle je jetai le corps inerte de Roboute avant de quitter sans regret aucun la salle d’or.

Mon rôle comme chevalier d’or des gémeaux touchait à son terme, celui de Grand Pope ne faisait que commencer, mais avant de pouvoir me draper des habits sacrés de ma nouvelle fonction, il me fallait encore aller là où se trouvaient les ultimes secrets des Grands Popes.

Arrow Star Hill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion des 12, Crusos Sunagein [PV Chevalier d'or]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevalier orientale
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Chevalier Medieval
» [ VIDEO ] Notre Chevalier de GROLAND et le DARK DOG 2009
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sanctuaire de la déesse Athéna-
Sauter vers: