Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Main du Destin

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 03/08/2013

MessageSujet: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Mar 2 Sep - 15:43

Cerbère vient d'ici avec Pégase

Depuis le lieu de sa victoire, le chien des Enfers filait droit vers la reine. Sans s'attarder sous les cris des quelques défunts dispersés sous la route et pris en sandwich entre ses pattes robustes et un sol l'étant encore plus, il filait aussi vite qu'il le pouvait.

Entre ses mâchoires pendait fermement agrippé le corps d'Alcor de Pégase. Le petit oiseau lui en avait fait des misères mais il avait fini par perdre ses ailes sous la puissance du molosse tricéphale. Le combat avait été âpre mais la malchance avait poursuivi le malheureux tout au long de l'affrontement.

Soudain la végétation se fit plus dense, plus épaisse forçant l'animal à ralentir avant que, enfin, il n'atteigne le lieu de son appel. Installée sur son trône, toute de rouge vêtue la sublime déesse attendait sans un mot. A l'approche du chien, elle se leva, descendant lentement le long de son trône sculpté. Les événements du Tartare n'avait pas encore affecté les terres de l'Outre-monde plus en surface mais cela ne tarderait plus. Pour l'instant, elle était juste face à lui, tandis que le chien après avoir déposé le fruit de sa traque aux pieds de la divine Coré se couchait sans le moindre bruit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coré/Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Dim 7 Sep - 8:10

==> Je viens d'ici

Les dernières secousses suivirent l'arrivée de Cerbère et de son trophée. Le Tartare avait été frappé sans que personne d'autre qu'elle ne puisse le comprendre en cet instant. Le chien tricéphale avait bien frémi sous l'effet du séisme mais sans plus. La brusque croissance végétale sous l'effet du divin cosmos provoquait déjà son lot de bouleversements. Entre les entremêlements d'arbres, les premiers fruits de magnolier entamaient leur lente croissance. Quelques petites boules si frêles, si fragiles et en même temps porteuses de tant de dangers pour les spectres des Enfers. De ces fruits pouvaient naître les perles d'un chapelet plus que spécial dont l'une des pires caractéristiques étaient d'être capables d'emprisonner les âmes des sombres combattants tombés au combat.

D'autres, d'autres s'éveillent.

Le cosmos surpuissant de l'Etoile de la Domination venait de se faire ressentir. Depuis déjà pas mal de temps d'ailleurs. Sa force était l'une des plus mystérieuse, ce qui la rendait encore plus dangereuse pour tout ennemi. Avec l'éveil récent de Minos, les Enfers commençait à voir leurs fers de lance reparaître en surface.

L'Hécatonchire...

Un sourire se dessina soudain sur le visage magnifique de la souveraine des Enfers. Son époux avait confié certains secrets à la splendide déesse et celui de l'existence de cette cent neuvième étoile en faisait partie.

Lui serait parfaitement capable de mener cette mission qu'Arès a négligée en dépit de sa promesse de sang.

De la part du maître des Carnages, cela était assez surprenant, surtout connaissant l'amour fou qui l'unissait à la déesse Athéna, mais il avait de fait une dette envers sa demi-sœur. Coré avait plus qu'apporté sa part de marché et lui n'avait pas encore donné la sienne en retour. Pourtant, ce n'était pas l'envie qui avait du lui manquer. Quelque chose d'autre avait du agir. Quelque chose qui avait le mérite d'attiser la curiosité de la divine Perséphone.

Enfin, cela attendra. Commençons par notre invité de marque.

L'aura de la belle s'embrasa alors, montant en puissance avant de flamber littéralement. D'un geste, elle tendit la main vers le défunt que son énergie enveloppait.

- Relève-toi, saint de Pégase...

Sans attendre, le chevalier obtempéra. Fier, il l'était encore malgré sa récente défaite.

- Je vois en toi l'étoffe d'un grand guerrier trop vite tombé sur les champs de bataille. Ta volonté est intacte mais il me faut veiller à te renvoyer là où tu seras vraiment utile sans nous nuire.

D'un geste, elle fit passer un message mental aux servantes...

- Allez me puiser une pleine coupe de l'eau sacrée du Léthé...

Sous le regard surpris du défunt Pégase, elle enchaîna.

- Ne sois pas surpris. En toi coule aussi le sang des guerriers du grand nord et je pense que ta place sera mieux parmi ceux de ton peuple. A l'énoncé de ton nom, je ne peux savoir que tu es capable tout comme tes prédécesseurs de reprendre vie ou de t'éveiller au plus mauvais moment. Aussi puisque ta nature de saint s'est éveillée et s'est terminée sur un combat, je vais t'offrir directement le cycle de renaissance sans passer par les cases prisons et t'offrir l'opportunité de découvrir le nouveau visage des Enfers.

D'un puissant embrasement cosmique, elle enveloppa le jeune homme avant de le plonger dans l'eau du Léthé que des mains invisibles tant elles étaient furtives avait ramenée en grande quantité.

L'effet de surprise fut tel qu'Alcor ne put qu'avaler plusieurs gorgées avant de refaire surface et de se rendre compte qu'il ne portait quasi plus rien. Son esprit ne tarda pas à le mettre face aux effets de cette eau si particulière.

- Oui, tu ne te trompe pas, comme toutes les âmes quittant les enfers pour entamer un nouveau cycle, ta mémoire va totalement s'effacer et te permettre de regagner la terre en tant qu'âme prête à se réincarner. Un long chemin qui te fera de nouveau entrer au service d'un dieu lié lui aussi aux combattants tombés au combat. Pour ta nouvelle vie, tu retrouveras ton seigneur Odin que tu n'auras au final quitté que peu de temps. Va, Alcor, retourne auprès du peuple de ton père. Lorsque ta réincarnation sera accomplie, qui sait combien d'années se seront écoulées...

Adieu, saint de Pégase...


Sur ces dernières paroles de la déesse, l'âme s'éloigna de la reine avant d'être emmenée sur une voie privilégiée dont il n'aurait jamais le moindre souvenir. Telle était la puissance de l'eau du Fleuve de l'Oubli tourné vers la vie mais dont l'action demeurerait à jamais méconnue de ceux l'ayant expérimenté.

Athéna va regretter ta présence mais autant te faire partir sous peine de te voir de nouveau te dresser face à nous...


[L'âme d'Alcor est expulsée des Enfers avec sa mémoire effacée pour se préparer à une nouvelle réincarnation au sein d'une nouvelle génération de guerriers]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stelios
Spectre de l'Hécatonchire
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 22/08/2014

Feuille de personnage
Hp:
131/131  (131/131)
CS:
350/350  (350/350)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Mar 16 Sep - 14:38

Viens d'ici Arrow  Une dernière nuit parisienne



Guerrier étrange parmi ses pairs, il bondissait à travers les brèches dimensionnelles qu'il ouvrait et fermait derrière lui. Depuis combien de siècles le surplis de l'hécatonchire n'avait-il pas trouvé de guerrier à la hauteur pour devenir son porte-étendard? Son retour dans les sphère infernales se ferait surement entendre, pour le plaisir de certains et probablement le malheur d'autres.


Il ne s'était pas encombré de parcourir les chemins officiels des enfers. Pour l'heure, la visite des lieux ne l'intéressait pas, il avait bondit à travers les espaces temps pour se diriger vers la source d'énergie qui régnait sur les lieux. Suivant à la trace l'incommensurable cosmos, signature des Dieux et Déesses.


* Sens tu cela Stelios?  L'aura de l'épouse de nôtre maître Hades *

Le chevalier ne laissait pas apparaitre sa surprise. Pour la première fois, il allait être en présence d'une créature divine. En tant que Spectre de la domination, le contrôle de soit était primordial, quelle que fut la situation.

Comme à son habitude, il eut un sourire, marque de sa capacité à prendre du recul sur une situation nouvelle.

*Oui je vois Cottos, c'est un spectacle magnifique... Mais je ressens aussi des perturbations. Les enfers eux mêmes semblent être soumis à de nombreux mouvements.*


La dernière porte s'ouvrit laissant apparaitre sa silhouette si particulière, L'hécatonchire, Totem d'une créature appartenant à l'ère mythologique la plus ancienne.
Son pied se posa dans l'herbe verte fraichement apparue, séquelle de la présence surnaturelle de Perséphone.

Il fit alors bruler son cosmos pour s'annoncer. Il n'était pas question de tenter un effet de surprise. Il allait rencontrer une déesse. Le minimum de politesse était nécessaire pour ce premier entretiens.
C'est alors qu'il la vit , accomplissant un rituel pour une âme destinée à être "recyclée". Sa silhouette pure de jeune fille apportait un sentiment de respect profond chez le guerrier.  Plus qu'une créature appartenant aux ténèbres, il percevait une énergie en elle qui était surtout liée à son essence première, la nature.

La déesse du renouveau et du printemps avait épousé Hadès. Leur union symbolisait en tout point le cycle de la mort et de la vie.


Stelios s'approchait et enleva son casque qu'il cala sous l'un de ses multiples bras.


Tous spectres auraient mis genou à terre en signe de déférence vis à vis de la déesse, mais lui se contenta d'un petit penchement de la tète  en fermant les yeux.

Respectueux, mais néanmoins insoumis. Tel l'avait voulu Hadès.


"Mes hommages Déesse, je suis Stelios De l'Hécatonchire, Spectre de la domination. En cette ère de chaos, mon étoile s'est illuminée au firmament pour que ma force aide les enfers dans sa cause."


Le guerrier rouvrit les yeux pour regarder la déesse en face cette fois-ci.


"Les yeux de mon surplis et moi même percevons des perturbations cosmiques à travers le monde des mortels, à travers les enfers, et peut-être au delà. Néanmoins tout ceci est trouble. Pour l'heure ma puissance n'est pas suffisante pour en déceler les mystères. Mais toi Déesse, tu dois savoir. Quels sont les conflits qui nous guettent? Quels rôles devront nous jouer dans tout cela?"


Stelios était direct. un guerrier sans détour, à l'image des guerriers antiques Achille, Ulysse, Persée ou encore Jason qui avaient œuvré pour et contre les dieux.

Allait-il lui aussi briller dans cette nouvelle ère mythologique? Pour l'heure il ne le savait pas, mais à cet instant précis, il eut une pensée fugace pour cette jeune femme du monde des mortelles qui avait été l'objet de son attention la nuit précédente. Il savait qu'en épousant le destin des héros aux armures d'orichalque, plus jamais sa vie ne pourrait reprendre le chemin de la normalité.



Fier et droit, le Chevalier attendait les réponses de la reine des enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coré/Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Sam 20 Sep - 17:55

Le temps de Pégase venait enfin de s'achever et celui des nouvelles incarnations des Etoiles des Enfers avait commencé. Quelque part dans les profondeurs de l'Outre-monde, le Magnolier avait entamé sa fructification. Les fruits ne tarderaient plus à en faire ployer les branches loin des mains avides des saints de la déesse de la Sagesse. Vivant au sein de ce monde souterrain, le splendide végétal n'enchanterait que la déesse des Saisons et des Enfers.

Le magnolier sacré n'est qu'à moi seule, grande sœur. Il est révolu le temps où tes hommes venaient se servir à loisir en nos terres à moi et mon cher roi.

D'un geste, elle héla les servantes.

- Cerbère a parfaitement accompli sa mission en empêchant le saint de l'espoir porteur de l'amure de Pégase de profaner les Enfers et désormais ce misérable est hors d'atteinte. Il faudra du temps avant que la parure du fils de Méduse et Poséidon ne refasse surface. Un coup bien dur pour ma chère soeur.

Maintenant allez chercher de quoi récompenser notre cher gardien. Un festin et un ensemble de coussins pour qu'il puisse goûter au repos d'un bon chien de garde. Oui, amenez-lui aussi trois nouveaux colliers et portez aux forgerons infernaux mon désir de lui offrir une armure comme en ont les chiens de guerre. Que plus aucun chevalier ne puisse imaginer commettre l'erreur de le prendre pour un caniche miniature juste bon à faire joli. Cerbère doit autant imposer la crainte que le reste de la partie la plus sombre de notre royaume.


De sa main, elle indiqua aux servantes d'ombres de se mettre en route, ce que les jeunes femmes quasi invisibles sinon à ses yeux aux iris violettes firent aussitôt. Seuls quelques discrets courants d'airs pouvaient trahir leurs présences mais cela seuls les spectres pouvaient le ressentir et parlant de spectre.

Hécatonchire...

Son cosmos venait de faire son entrée en ces terres en plein changements. Elle-même venait de sacrifier sa forme hivernale pour sauver les Enfers. L'été était encore tellement loin. Le temps de voir comment parer à la perte de l'une des deux enveloppes pour maintenir le cycle était encore si loin...

Mère, puissiez-vous me comprendre, je devais sauver l'Outre-monde. Qui se soucie du sombre séjour sinon nous. J'ai déjà perdu Hadès et Hypnos, je ne puis perdre aussi cette terre qui accueille les âmes et leur offre aussi le retour en surface aux termes de leurs expiations. Puissiez-vous me comprendre, mère, et ne pas faire souffrir les hommes pour une décision qui ne dépend pas que de moi...

Silencieusement, elle reprenait sa place sur le trône qui était le sien. Majestueuse dans sa robe rouge, teinte de passion et d'automne, au plus fort de la dégradation de la chlorophylle devenu inutile lorsque l'hiver plonge les plantes en sommeil, elle attendait, le visage neutre. L'Hécatonchire ne serait pas une tête folle comme l'Incube. Lui se soucierait de son monde et du peuple de celui qui lui avait confié l'un des puissants surplis au sein de l'armée des spectres.

La cent neuvième Etoile est enfin de retour, différente et secrète...

Son pas ne tarda pas à se faire entendre entre les arbres nouvellement poussés.

Un vrai marteau répercutant sa force sur le sol des Enfers. Un pas lourd mais de part sa masse de muscles et de puissance.

Et ce ne fut pas la silhouette qui parut enfin devant elle qui vint la contrarier. Gigantesque dans son surplis, casque en main, il dégageait une puissance aussi ancienne que plaisante. Elle était déesse mais aussi capable d'apprécier cela. La démarche du spectre était aussi fière qu'elle pouvait s'y attendre.

Fier et respectueux.

Même si elle n'en montrait rien, elle était satisfaite de la prestance et de la fierté éclatante de celui qui lui faisait face. Un instant s'écoula encore avant que sceptre en main, couronné d'une fine bande de tissu blanc rehaussée de pierre brillante unique en ces univers tout comme elle, cadeau de son époux, elle prit la parole, amenant Cerbère à se coucher auprès d'elle. Lui si immense qu'il la dépassait bien de deux tailles tout en se montrant soumis à sa maîtresse, l'unique souveraine des Enfers.

- La joie inonde mon coeur de te voir paraître parmi nous, spectre de l'Hécatonchire. Mon époux m'a si souvent parlé de toi et des secrets dont il t'a entouré. Les Enfers, mais aussi l'Outre-monde dans son entièreté, se réjouissent de t'accueillir en leur sein. Ton bras et tes talents seront que plus précieux face à ce qu'il se passe en ce monde.

Prenant une pause, elle étendit le bras, faisant s'épanouir une multitude de plantes.

- En ces jours, je suis complète en ce monde. Ce qui signifie que je le suis autant en tant que déesse des Enfers et des Saisons. Mes deux enveloppes se sont unies en une seule pour la survie de ce monde. Pour ce qu'il en est des changements, apprend que lors de la dernière guerre opposant mon époux à ma sœur, la déesse de la Guerre, la défaite du sombre monarque a pris une dimension extrême entraînant l'effondrement global du monde souterrain. Ce qui explique ce que tu ressens en ces terres. Privées de l'énergie et l'aura du seigneur Hadès, il ne reste plus rien pour maintenir son oeuvre. L'ensemble des terres se sont alors morcelées pour revenir à leur état originel avec toutes les conséquences que cela peut impliquer.

Sans le plan que nous avions tous mis au point en ce cas de perte extrême, le chaos se serait abattu sur nous, entraînant la libération et le retour sur terre de la totalité des prisonniers des Enfers mais aussi du Tartare qui se serait retrouvé irrémédiablement affaibli.


Tant de paroles qu'elle laissait la quitter pour la première fois depuis son réveil et la fin de l'Aéropage.

- Les portes se sont alors refermées sur les prisons de la plus efficace des façons. L'ensemble des défunts sont tombés au plus bas de notre royaume, comme jetés au plus bas de plus vaste des oubliettes, pelle-mêle, sans jugement. Ils prendront des siècles de pénitence supplémentaire de par les conséquences de ce qu'il s'est passé. Plusieurs années se sont écoulée ainsi laissant les terres à l'abandon. Il a fallu que je m'éveille pour que tout recommence à prendre un semblant de forme. Un renouveau sous le signe de la nature et de la germination que j'incarne et qui explique tous les changements dans le paysage.

Elle avait étendu les bras à ces quelques paroles puis, reprenant.

- Mais nous n'avons pas perdu qu'Hadès, notre roi, mais aussi le seigneur Hypnos dont Zeus s'est emparé de force avec l'aide d'Hermès avant de le condamner pour des siècles au vu des actes qu'il a commis au nom d'Hadès.

Mon père a marqué son retour et sa préférence pour Athéna mais nous ne sommes pas encore à terre. Il nous faut veiller à notre survie avant de repartir de l'avant...

Puis-je compter sur toi, Stélios ? Quel que soit l'ordre que tu recevras, l'accompliras-tu ? Qu'il entraîne son lot de carnages ou non, tout ordre de ma part se fera selon le respect des lois des nouveaux Enfers. J'attends ta réponse, spectre de l'Hécatonchire avant d'aller plus loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stelios
Spectre de l'Hécatonchire
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 22/08/2014

Feuille de personnage
Hp:
131/131  (131/131)
CS:
350/350  (350/350)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Sam 20 Sep - 23:21

La déesse avait pris place sur son trône. Si d'un premier abord, dans sa délicatesse, il avait perçu en elle son incroyable cosmos connecté à la nature elle-même, en constant mouvement. Une fois face au spectre ce dernier ressentait les variations d'énergie infernales coulant en son sein.

*La femme du seigneur Hadès est impressionnante. elle lie dans son corps le cosmos du royaume des morts à celui de la vie en renouvellement.*

Le surplis infernal ne répondait pas par respect inné. Stelios ressentait au niveau neural les pulsations de son surplis et complètement les sentiments de l'esprit de l'hécatonchire, Cottos. Il savait à quel point la déférence inondait son âme.

Mais Stelios restait maître de son destin. Quel que fut les sentiments de son armure, il avait besoin de se faire sa propre opinion. Il fallait rester Analytique dans une situation aussi exceptionnelle que l'entrevue avec une déesse.

Il vit alors L'immense chien tricéphale Cerbère prendre place au pied de sa maitresse. Gardien immortel, destructeur des intrus marchant dans le pays des ombres.
Il vit l'une des têtes l'observer d'un air circonspect. À la moindre demande de Persephone, le monstre aurait bondi sans réfléchir. Mais le cent neuvième spectre ne se laissait guère impressionner et sourit à l'immense canidé.

Le spectacle était en tout point extraordinaire. Un instant mythologique bon à raconter aux enfants ou dans un livre d'histoire contant des légendes métaphoriques. Pourtant, tout était bien réel, et pour Stelios, tout semblait naturel. Son humanité se perdait probablement à jamais. Il était désormais une créature engendrée par les volontés divines.

Alors la déesse lui expliqua la situation aux enfers. La précédente guerre entre Athéna et Hadès avait plongé l'outre-monde dans une situation de décrépitude avancée, et ironie de la situation, Perséphone avait prit les rênes pour maintenir un semblant d'équilibre au prix d'efforts dépassant l'imagination de simples mortels.
Le respect de cottos était peut-être contagieux et Stelios voyait ce sentiment grandir dans son coeur de plus en plus au fur et à mesure du récit.

Que ce soit dans le monde normal ou dans celui de ceux éveillé au cosmos, les enfers avaient mauvaises réputations et leurs maîtres encore plus. Les enfers sont ceux qu'ils sont, un mal nécessaire. Que cela plaise ou pas, y compris pour les dieux. Alors que les les enfers étaient déjà exsangues, Zeus s'acharnait en le privant d'un de ses régents en la personne d'Hypnos. Laisser le monde des morts à la dérive était une véritable aberration.
Cela était convaincant, mais le guerrier n'oubliait pas pour autant de réfléchir. Cottos n'avait pas participé aux deux précédentes guerres, mais avait pu avoir une vision parcellaire de celles-ci depuis sa dimension intemporelle et avait donc retranscrit sa mémoire à Stelios. Hadès avait déplacé ses pions trop loin, et grandement mis en déséquilibre la terre sous la souveraineté d'Athéna. Deux siècles auparavant Hypnos et Thanatos avaient aussi eut leur part de complots.
La réalité absolue était qu'aujourd'hui les enfers payaient les audaces de leur souverain face à l'ordre établi depuis des millénaires par Zeus.


Pourtant dans ce récit, ce qui impressionnait Stelios, c'était l'implication de Perséphone à garder sa fidélité aux enfers, et surtout à son sacrifice. De façon évidente, elle payait le prix des erreurs de son époux, et pourtant, elle s'érigeait en gardienne de sa mémoire et plus encore, elle en tenait plus que rigueur aux autres dieux, y compris son père le maître des olympiens.


C'est au milieu de son récit qu'elle fit alors sa demande. Puisque Hadès avait parlé de l'hécatonchire, la reine ténébreuse savait son caractère spécial. Sa fidélité n'était pas une chose acquise. Mais dépendait du choix de ce héraut.


Alors le guerrier fit plusieurs pas pour se rapprocher de la déèsse et arriver directement face à cerbère. Il fit alors bruler son cosmos et l'ouvrit de façon gigantesque. Il voulait en montrer la nature réelle à la déesse et au molosse.
Son regard était inébranlable. Entouré de son aura composée de volutes aussi noires que l'ébène pour certaines et d'un rouge flamboyant pour d'autres. Une énergie aux couleurs de sa dualité entre le libre arbitre et de son destin comme serviteur à la cause infernale.
Il prit la parole.


"Déesse ! Je te remercie de m'accueillir en ces termes. Devenir le spectre de la domination fut l'épreuve d'une vie. Depuis mon enfance, Cottos, l'esprit de mon armure, m'a formé. Je peux même dire qu'il m'a élevé et forgé dans le seul but de trouver son propre maître.
Aujourd'hui, mon étoile de la domination flamboie aux couleurs de mon cosmos. L'hécatonchire est l'agent du roi infernal, son assassin et son bras armé dont il se sert pour faire tenir l'ordre du monde des morts. Je me suis demandé pourquoi mon éveil s'était effectué alors qu'Hadès était en sommeil. J'en viens donc à une conclusion après t'avoir écouté. Malgré sa disparition, le cosmos d'Hadès a désiré réveiller un de ses plus féroces soldats pour aider son épouse qui se sacrifie pour le maintiens de l'équilibre des enfers.
Sache alors, Déesse Perséphone que si ton désir est le maintien de cet ordre, les bras de l'hécatonchire sont à ton service et ne craignent pas de faire verser le sang au besoin. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coré/Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Jeu 25 Sep - 19:54

Magnifique...

La prestance du spectre était d'une rareté quasi inégalée. Rares étaient ceux au sein de l'armée à dégager pareil charisme. A cette pensée, l'image du juge du Griffon nouvellement éveillé s'imprima en son esprit. Un juge qui avait enfin trouvé la solution au drame de sa Non-Vie en s'incarnant dans le corps d'un Vampire et par n'importe lequel, le plus puissant d'entre eux, le Vampire roi. Un roi qui a sa reine auprès de lui, un roi dont la férocité ne fera que grandir parallèlement à son amour. Plus les liens l'enchaîneront à sa Belle et plus sa puissance deviendra effroyable pour tous ceux osant se mettre sur sa route et celle de l'Etoile des Ténèbres. Cette Rose que m'avait offerte mon cher époux brille de nouveau et avec elle, la lignée des Carminia est de retour. Deux spectres surpuissants qui ne tarderont plus à revenir sous mon ordre...

Quel éclat inondera votre rencontre Stélios. Deux caractères aussi puissants que le tien et celui de Minos. Deux êtres indomptables au service de l'Outre-Monde.

Un sourire s'épanouit à nouveau sur ses lèvres lorsqu'elle surprit le regard de l'Hécatonchire sur Cerbère.

- Il apprécie les êtres capables comme lui de combattre sans peur et sans hésitation. Il a senti le battant, le dominant en toi. Et venant du fils de la terrible Echidna, prend cela comme un compliment, Stélios. Qui sait si un jour, il te défie, cela montrera qu'il te met sur le même pied qu'Héraclès, le plus grand guerrier de toute une époque. Savoure cela, spectre de la Domination. Ils sont rares ceux que Cerbère voit autrement que des laquets ou de la chair à Canon...

Une caresse sur l'immense tête qui s'était abaissée vers elle.

- N'en prend pas ombrage. Cerbère est un chien monstrueux, ses critères sont ceux de la meute. Seuls les Alpha peuvent l'intéresser réellement et à vous voir, pour lui, tu en es un. Un puissant combattant et un danger plus que sérieux...

Un dernier câlin et elle tapota doucement le haut du crâne de la bête, le faisant se relever.

- Mais assez parler de ce que tu dois déjà d'une façon ou d'une autre connaître. Mon époux malgré ses déboires et ses défaites ne fait jamais les choses à moitié pour ses spectres. Quoi que ceux-ci représentent, il leur donne le meilleur et je pense que tu dois en être plus que conscient. Ta vie et ton apprentissage t'en ont largement laissé le temps d'apprendre à savourer ce cadeau et ce privilège inestimables.

Fermant, les yeux, elle se plongea dans l'étude du cosmos que dégageait le spectre.

- Intéressant, tu es aussi fascinant que puissant. Un tel mélange de forces alliant l'éclat de l'ombre et la sang est rare maintenant, j'ai en effet une mission pour toi et peut-être deux si la première se passe sans trop d'anicroche...

Athéna nous a porté de trop gros coup et nous, de notre côté, sommes privés des soutiens qui furent de tout temps les nôtres. J'ai conclu un pacte avec Arès pour qu'il délaisse les Enfers et les guerriers que sa nature ne peut qu'apprécier...


Et retenant in-extremis un léger rire.

- Au sens martial du terme, soyons clairs sur ce point. Ce n'est ni un Apollon ni un Hermès. Ce genre de... relations ne l'intéressent pas et dans le meilleur des cas l'indiffère. Au moins, il ne viendra pas passer son ennui sur notre armée. Reste le cas de ma chère sœur. Dis-moi, as-tu eu le temps de voir quelle était l'âme que je viens de renvoyer et ce que cela implique pour nous ? Parle Stélios et songe à ce qui en ces lieux pourrait tant intéresser nos ennemis. Ces saints qui nous jugent sans se rendre compte que nous ne sommes que les fruits du terreau dont nous inonde depuis des siècles et des siècles la déesse Athéna en laissant les hommes livrés à eux-mêmes.

Renvoyer cette âme directement sur la voie de la réincarnation nous offrira un temps précieux en plus de la garantie de ne pas le découvrir éveiller au huitième sens, telle une bombe à retardement cachée en nos propres terres, comme a pu l'être dans le passé son prédécesseur. Athéna sera affaiblie mais ce ne sera jamais qu'une question de temps avant que d'autres ne viennent la rejoindre, aussi, poursuivons notre sape et comme ton nom est encore totalement inconnu de tous, fais en sorte d'en tirer le maximum pour qu'il le reste et que personne ne puisse lier tes actes à notre monde en plein renouveau, pour le coup qui va la frapper. Avec ce qu'il se passe en cet instant et l'attaque des forces d'Arès sur son domaine sacrée, toutes les forces d'Athéna s'y sont massées et le dernier lieu encore debout des assauts d'Arès nous nargue de trop. Oui, il suffit de suivre les âmes qu'il a emmenées de force, elles sont marquées d'un sceau que portent les pires criminels, le genre que l'on doit pouvoir localiser où qu'elles soient en Outre-Monde ou sur terre. Pour les autres lieux comme l'Olympe ou les mondes oniriques, c'est peine perdue mais la terre que protège Athéna suffit amplement. Arès n'a pas pris la peine de demander d'oublier ces âmes alors que j'ai fait en sorte de suivre leurs acte. Pour en revenir à ta mission, le lieu dont je te parle porte aussi l'avenir et l'héritage d'une lignée ne tenant qu'à un fil.

Va... Va à Jamir et détruit la tour, détruis le pont, fais en sorte que rien ne subsiste de ces lieux tout en restant discret. L'heure où ton étoile apparaîtra aux yeux de tous viendra mais pour l'instant, nous devons faire en sorte de ne pas attirer trop l'attention sur nous. Aucune des cent huit étoiles de l'armée officielle ne pourra être rendue responsable de la perte de ce que représente Jamir pour Athéna.

Et faisant apparaître un sac de sel qu'elle tendit aussitôt.

- Déverse son contenu sur le sol. Que ce sel le rende à jamais stérile et que l'ensemble de l'eau s'en charge aussi. De cette substance, Déméter, ma mère, privera Jamir et tout ce qui sert de terre nourricière à son peuple si unique de sa bénédiction. Ce lieu sera à tout jamais plongé dans une sorte d'hiver sans neige, sans saison comme la tombe de l'armure qu'il est sensé représenté pour tester tout visiteur. Détruit aussi le pont y menant. Que toute cette partie ne soit plus jamais accessible aux saints venant réclamer le secours du réparateur d'armure.

Quant au peuple jamirien, enlève-le dans sa totalité sans le détruire. Nul ne pourra nous reprocher la mort de qui que ce soit ni même la disparition d'un peuple de pleutres qui ne s'est jamais distingué que par sa lâcheté. Il rejoindra simplement ce qu'il appelle tant de ses voeux, une terre sans guerre et sans souffrances. Peut-on nous reprocher, à nous divinités, d'accéder à la demande si vaillante de mortels ?

Fais attention à ce que tu souhaites, à ce que tu demandes dans tes prières. Qui sait qui pourrait te répondre...

Un rire délicat suivit cette phrase avant qu'elle ne reprenne.

- Oui, je pensais te confier la mise à mort du Bélier d'Or mais son âme est déjà arrivée en ces lieux. Visiblement, elle a trouvé plus fort qu'elle entre les murs de Sparte. J'en ai fait cadeau à l'Incube. La dernière porteuse étant décédée, il ne reste plus qu'un détenteur du savoir du défunt Mû de Jamir ici présent...

Et d'un geste, elle fit apparaître l'âme au crâne rasé qu'elle avait déjà présenté à Arès avant de la précipiter par la puissance de son cosmos au pied de l'Hécatonchire.

- Je pense que tu vois où je veux en venir. Ce sacrilège est accusé des pires crimes mais il n'est pas le seul à avoir agi contre les dieux. son disciple en a fait autant. Aussi si tu le croises à Jamir, tue-le en combat singulier. Que son âme vienne tenir compagnie à celle de son ancien maître et purge sa peine à ses côtés. Qu'entre père et fils, ils puissent se soutenir. Maintenant qu'il est un homme, il peut combattre. Et s'il n'est pas là, ce ne sera que partie remise...

Acceptes-tu cette première mission, Stélios, même si elle t'impose de rester anonyme ?

Viendra le jour où tu pourras apparaître au grand jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stelios
Spectre de l'Hécatonchire
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 22/08/2014

Feuille de personnage
Hp:
131/131  (131/131)
CS:
350/350  (350/350)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Sam 27 Sep - 10:53

La déesse ne tarissait pas de louange pour le nouveau spectre. Apparemment, le fait que Cerbère et le guerrier appréciait leurs auras respectives avait plu à Perséphone.


La reine infernale ne faisait pas parti de ces dieux qui ne portent aucun intérêt à leurs alliés et encore moins pour leurs adorateurs. De façon indéniable, il y avait en elle une douceur qu'Hadès ne possédait pas. Pour autant, Stelios sentait une volonté de fer prouvant en tout point sa volonté de ne céder le pas à aucun adversaire.

Le mélange divin de la douceur et d'un esprit de fer était probablement la source de la passion qu'avait eu Hadès pour Perséphone. Selon la mythologie, le Dieu des enfers aurait enlevé sa nièce, la déesse des saisons et leur union avait causée la colère de Déméter. Zeus en personne avait du régler les termes du mariage demandant à Perséphone de séjourner six mois au prêt de sa mère et six mois avec son époux.

Stelios ne savait pas si la mythologie reflétait la réalité. Somme toute, cela avait été déformé pour alimenter les légendes. Mais pour l'heure le guerrier ne se souciait guère de savoir si l'histoire faisait part belle à la légende ou pas. Ce qui comptait était le présent, et la reine ne voulait plus rien céder à ses rivaux.

Elle fit alors référence à la dernière âme qu'elle envoya vers un cycle de résurrection. Pégase, le gardien suprême d'Athéna avait été étouffé dans l'œuf et ce fut le chien tricéphale qui en avait finit avec lui le broyant des ses mâchoires.

"C'est une sage décision déesse. Le chevalier pégase de tout temps a été le chevalier le plus acharné. Ce n'est pas sa puissance qui en à fait un déicide mais sa détermination, prouvant que tout être éveillé au cosmos pouvait se hisser à un rang qui ne lui est pas destiné. "


Il regardait a nouveau cerbère avec amusement.

"Mon seul regret est de ne pas avoir fait moi même l'expérience du combat avec ce saint à la constellation légendaire. Pour autant si cerbère l'a détruit, c'est qu'en cette époque, son incarnation était trop immature pour affronter les dieux. "

elle parla alors de Jamir. Lieu appartenant au peuple perdu de Mû, détenteur des secrets de la réparation des armures des saints d'Athéna. La déesse posa au pied du spectre le crane d'un précédent chevalier du bélier. Le message était clair, faire en sorte que les chevaliers scrés n'aient plus accès de façon définitive à la réfection de leurs armures, mais en plus, elle voulait que le dernier héritier du savoir si précieux soit tout bonnement éliminé.
Pour autant la mission se voulait discrète et de plus laisser en vie le peuple jamirien. Perséphone ne voulait pas marquer du sceau infernal une telle action. Et pour cause, cela passerait pour une véritable déclaration de guerre.

Stélios eut un sourire quand à cette dernière prescription prouvant que la déesse n'agissait pas non plus par pure cruauté, épargner un peuple était la marque de sa bonté. Les choix se voulaient tactiques et clément, néanmoins le guerrier trouvait cela gênant et considérait qu'il y avait une faille dans cette demande.

Il pointa son doigt vers le ciel infernal dans lequel on pouvait apercevoir les étoiles éveillées et indiqua la sienne, rougeoyante et éclatante.


"Déesse des enfers. Je ne cherche pas la gloire. la domination que je représente n'a pas besoin de prouver aux yeux de tous ce qu'elle est. Je te le répète, mon but est de maintenir l'équilibre aux enfers en attendant le retour d 'Hadès. Je détruirais donc la tour de Jamir et le pont qui lui donne accès. Et j'assassinerai l'héritier du savoir de la forge des armures. Quand au peuple de mû, sache que si Je n'éprouve aucun plaisir à éliminer plus faible, si je le laisse en vie, cela laissera des témoins de mon passage. Même si je déplace ses habitants, il ne faudra que peu de temps pour comprendre de quelle nature est le guerrier qui les attaques. Même si le cent neuvième spectre leur est inconnu,  Le peuple de mû est plus que tout autre éveillé à la nature du cosmos et ne pas donner mon nom ne suffira pas à trahir mon appartenance aux enfers.

Il te reste donc deux choix Déesse. Soit je détruis Jamir, et laisse son peuple en vie, laissant un témoignage possible de mon passage, soit j'élimine aussi ses habitants, éliminant toutes traces de mon action.

Une fois le peuple mort, il ne tiendra qu'à toi de transférer leurs âmes vers de meilleurs contrées.

Réponds moi déesse, et je ferai selon ton désir et partirait sur le champs pour accomplir cette mission.  "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coré/Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Sam 4 Oct - 20:02

Pas un instant, son regard violet ne ne détacha de Stélios. Le spectre était une force immense, méconnue et prête à frapper dans la seconde près. Face à cette montagne de muscles, la déesse savait qu'elle ne risquait pas de voir un cas Dante bis. Lui au moins était intéressé par le sort des Enfers et s'était penché sur le cas de Pégase que l'autre avait croisé sans sourciller. Laisser Cerbère se faire les crocs sur le poney favori d'Athéna n'avait provoqué aucun scrupule en lui. Seul son harem et ses conquêtes qui n'en étaient pas réellement l'intéressaient en plus de la quête sur son passé.

Comment pouvoir se fier à lui ? Ce spectre n'est qu'un enfant immature surtout maintenant que l'Etoile de la Domination est éveillée.

En effet, dans les pensées le plus profondes de la déesse des Saisons, Dante ne tenait pas la comparaison. Confronter Minos et Stélios serait d'un tout autre intérêt. Nulle peur ne semblait pouvoir jaillir de ce corps taillé pour la massacre et la mise à mort. Des muscles d'airains, des bras surnuméraires et un vrai cerveau pour diriger le tout à défaut d'un coeur.

Stélios...

Sans sourciller, ni paraître agacée, elle avait écouté son analyse de la situation et surtout le danger que représentait sa mansuétude envers le peuple de Jamir. La cruauté n'était pas dans sa nature profonde. Elle avait beau être la redoutable reine des Enfers, elle n'en demeurait pas moins fille de Déméter et respectueuse de la vie et de la justice. La Germination était aussi son domaine en plus de celui des Mystères. Une telle ambivalence était un vrai défi de tous les jours, tous les instants. Chaque seconde qui s'écoulait voyait les Enfers renaître au travers de son cosmos et de l'enveloppe qui s'était comme unie à l'autre terre. Cela renforcerait le Royaume Souterrain comme jamais auparavant mais avait aussi une contrepartie non négligeable. La sensibilité de la reine des Enfers s'en trouvait encore plus exacerbée. Les frissons qu'elle avait ressenti lors du bouleversement ayant secoué le Tartare l'avait laissée pâlie un bon moment.

Tout cela n'augure rien de bon pour l'avenir. Par chance, personne ne convoite nos mornes enfers pour ce qu'ils sont. Les saints ne font qu'y débouler à chaque nouvelle guerre aussi, tempérons leur ardeur en les renvoyant de la plus efficace des façons. Le cycle de Germination ne dépend que de moi et une âme en transit est lavée de toute mémoire. Tout comme Alcor, le lot des victimes sera le passage dans un nouveau cycle moyennant quelques changements...

Le peuple de Jamir peut transiter lui aussi... A moins de...


Ses yeux se fermèrent un instant avant qu'elle ne songe à certaines formes de plantes capables de conserver près d'elles les êtres même les plus ardents. Des plantes de l'envergure de celles dont raffolaient tant les Lotophages mais en mille fois pires;

Oui, cela leur conviendra à merveille.

Et les rouvrant, elle reprit la parole. Son ton était aussi royal que sa tenue et sa posture. Avec l'aide de ce spectre ainsi que la garde vigilante de Cerbère, elle pourrait mener son projet de renaissance des Enfers à terme.

- Stélios de l'Hécatonchire, je prends note de tes paroles qui sont celles d'un spectre entièrement dévoué à Hadès et doté du sens implacable de la justice et des principes des Enfers. Ta franchise est admirable, ce qui te place parmi les spectres de haut vol, de la trempe de Minos dont le réveil est plus que parachevé. Minos qui a déjà mis un terme à la vie de sainte du Bélier ayant directement succédé à cet efféminé de Mû au détriment de ce cher Kiki...

Un murmure outré.

- Silence, âme maudite. Je t'offre l'occasion de retrouver celui que tu considères comme ton fils. Témoigne au moins un peu de reconnaissance car je pourrais tout aussi bien vous maintenir éloignés aussi longtemps que durera l'éternité.

Et faisant disparaître ce sacrilège, Perséphone reprit.

- Ta franchise est à la hauteur de ton courage pour oser me parler en ces termes. Tu es un homme et un guerrier digne de ce nom. Une Etoile de choix dont l'heure sera aussi éclatante que le cosmos qui l'anime. Ton bras sera notre bras désormais. Quant à ton esprit purement spectral, il sera plus qu'apprécier lors des conseils. Je tiens d'ailleurs à ce que tu rencontres nos deux vampires, Minos du Griffon et Alicia du Nosferatu. Tout membre de notre conseil et notre élite se doit de connaître les forces en place pour les placer au mieux et décider de leurs places et rôles en ce royaume en plein renouveau.

Pars et mets un terme à la vie de ce peuple au lieu de l'enlever tout en restant anonyme et secret. Quant à ce peuple, il aura un traitement de choix en ces terres et personne ne pourra plaindre ces malheureux du sort qui sera le leur. Après tout, ce que je leur offrirai sera unique et une nouvelle vision.

Maintenant que tout est réglé, pars sur le champ, à chaque instant qui passe les saints se renforcent et il est temps de refroidir leurs enthousiasme et de parachever l'oeuvre si bien ébauchée par Arès.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stelios
Spectre de l'Hécatonchire
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 22/08/2014

Feuille de personnage
Hp:
131/131  (131/131)
CS:
350/350  (350/350)
Pa:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Mer 8 Oct - 11:19

Le spectre et la déesse se regardait face à face.

Elle avait compris les intentions du spectre. En aucun cas ce dernier n'analysait la situation sur la base de la bonté. Il fallait voir les faits avec la plus pure froideur. Si il devait y avoir des victimes, qu'il en soit ainsi. Les enfers ne possédaient que peu de protecteurs en éveil, ce qui ne laissait pas de marge d'erreur possible.

Elle lui parla à nouveau de Minos, du griffon. Un des trois juges était en action, et semblait-il avait prit une forme pour le moins original, celui du vampire. De plus il avait prit compagne parmi les élus d'Hadès.

Stelios ne laissait rien paraître. Bien qu'étant un jeune représentant du dieu des enfers, il avait déjà bien compris que le cosmos donnait accès à l’existence de toutes sortes d’aberrations. Le molosse à trois tête en était une et au fond, l'idée que certain spectres se soient débarrassé de leur humanité pour devenir des créatures embrassant totalement une autre nature n'était pas si étrange. Le temps d'une seconde, il se demandait amusé si ces vampires étaient allergiques au soleil, à l'argent ou l'eau bénite, ou si tout cela n'appartenait qu'à la légende.

"Ma rencontre avec le juge sera certainement des plus intéressants Déesse."

Perséphone parlait clairement et incluait L'hécatonchire dans l'élite. Elle faisait confiance en sa force et pour la première fois, le guerrier expérimentait un nouveau sentiment pour le moins agréable. Jamais il ne s'était battu pour quelqu'un d'autre que lui-même, et jamais personne n'avait eu de considération pour lui et ses facultés. Jusque là, soit il devait cacher sa véritable nature pour se fondre dans la masse, soit devenir une source de terreur. Pour la première fois il agirait pour quelque chose de plus grand que lui. Et si cela incluait un massacre, même si il n'en tirerait aucun plaisir, cela ne le gênait aucunement.

Pourtant il percevait chez la souveraine une gène. Si celle-ci se rattachait à la triste mais réaliste vision de Stelios, l'idée d'ordonner l extinction d'un peuple ne  lui plaisait guère.

« Déesse. Sache que je ferai au mieux pour éviter toutes souffrances inutile à ce peuple. Je ne sèmerai pas une mort cruelle et douloureuse pour autant que cela soit possible. Je frapperai la nuit, dans leur sommeil. Ainsi leurs âmes se détacheront de leurs corps en paix. Tu pourras les accueillir avec la douceur de la nature dont tu possèdes l'essence absolue. »


Stelios remis son casque sur sa tète renforçant sa silhouette aux allure de monstre magnifique. L'entrevue allait se terminer. Il lança un regard froid sur la créature décharnée qui fut autrefois un saint, gisant au pied de la déesse. Sûrement, une façon pour la déesse de motiver sa volonté à passer à l'attaque contre les saints.  

Étrange déesse, remplie d'un amour absolue pour son défunt époux, soutenant de ses pouvoirs la reconstruction de l'autre monde, et pourtant remplie de rage cruelle vis à vis d'Athéna. Tout en elle était un paradoxe, La mort et la vie étaient dans ses mains divines et il pouvait en apercevoir le poids que cela engendrait dans ses yeux aux couleurs violines. C'était peut-être cela qui motivait le plus l'Hécatonchire à soutenir Perséphone. La mission semblait simple dans son but, mais complexe quand aux répercutions possibles. Assassiner le peuple de Jamir permettrait de ne pas laisser de trace. Détruire le pont et la tour  ne semblait en rien insurmontable. Mais au final il faudrait aussi assassiner un chevalier d'argent. Éliminer ce dernier était une mission intéressante. Il était l'un des rares survivants de la précédente génération des saints et donc il ne faudrait pas sous-estimer cet adversaire. Les chevaliers d'Athéna avaient prouvé que le rang n'était rien. Alors il fallait être prêt à se battre de toutes ses forces.

Stelios fit brûler son cosmos d'ombres et de volutes écarlate ouvrant une brèche spatio-temporelle et accorda un dernier regard à Perséphone avec un sourire en coin.


« Concentrez vous sur l'équilibre des enfers à présent Déesse des saisons, laissez la haine de cotés et gardez la bonté qui vous caractérise. Pour semer la mort, nous les spectres sommes là. »



la brèche se refermait sur le cent neuvième spectre, laissant dans l'atmosphère des particules de cosmos voler tels des lucioles d'ombres et de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coré/Perséphone
Déesse des Enfers et des Saisons
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Partout dans l'autre monde, en Olympe ou au Château d'Heinstein

Feuille de personnage
Hp:
359/359  (359/359)
CS:
735/735  (735/735)
Pa:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   Sam 15 Nov - 14:21

[HRP : désolée pour le retard, j'ai eu pas mal de soucis avec mon PC et n'ai pas pu poster avant]

Stélios avait répondu à la déesse avant de la quitter pour remplir sa mission. Perséphone l'avait remercié pour avoir tenu compte de la bonté de la reine. Elle aurait aimé épargner le peuple de Jamir mais c'était impossible. Elle n'avait pu que se rendre à cette idée. Aussi cruelle avait-elle pu être pour elle et eux. La Guerre n'était pas histoire de fleurette mais de sang, de cendre et de mort. Elle s'y était résolue et n'avait pu qu'envoyer l'Hécatonchire massacrer le peuple en même temps que les lieux.

Porter ce coup diminuerait les forces d'Athéna tout elle le souhaitait. Déjà que la favorite de Zeus avait été avantagée par la perte du fils de Nyx. Les Enfers privés autant d'Hadès que du maître du Sommeil devait tout faire pour se préserver et survivre. Affaiblir au maximum l'ennemi ne serait pas de trop...

- A bientôt, spectre de l'Hécatonchire...

N'aie crainte pour les Enfers, il se peut que tu constates quelques changements à ton retour...


***********************

De longs instants plus tard...

***********************

L'Hadès comme personne n'aurait pu songer à le contempler auparavant...

Au loin, les arbres ne cessaient de tout envahir, renforçant de part leurs racines plus que puissantes les sols si malmenés de l'Outre-Monde. Plus que jamais, les lieux prenaient un aspect aussi effrayant que terrifiant. Quel pire supplice que d'admirer depuis les prisons la magnificence de la nature empreinte de la beauté irréelle de la reine des Enfers. Terrifiante était la sombre Perséphone. Rien ne pourrait maintenant stopper l'oeuvre de la puissante fille de Zeus et Déméter.

Le Cerisier, le Marronnier, le Châtaigner et le Fusain n'avaient de cesse de se répandre alors que le Hêtre sacré renfermant en son tronc le première enveloppe sacrée de la reine des Enfers ne pouvait maintenant que toucher le ciel des Enfers. Si haut si vaste était l'arbre s'élançant telle une flèche vers le ciel que, de part sa taille, il offrait une vue imprenable sur les enfers...

Installée sur son trône, la splendide reine vêtue d'écarlate s'était plongée dans une réflexion profonde tout en étalant ses sens vers la surface mais aussi l'entrée des Enfers. Ou plutôt les deux Entrées. L'officielle, du moins ce qu'il en restait ainsi que de son message et l'autre. L'Autre apparue sur terre au sein d'un asile. Déjà les âmes commençaient à affluer par cette nouvelle brèche entre les mondes.

Qui a bien pu... ?

La question était d’intérêt. Normalement, seul le puits des âmes pouvait s'ouvrir sans son désir de part la situation privilégiée du château d'Heinstein.

Voyons cela...

Se concentrant sur cette nouvelle fenêtre donnant sur les mondes, elle en découvrit soudain la source.

Danver State Hospital, l'ancien asile du Massachussetts. Quelqu'un aurait rusé d'un artéfact en ces lieux précis mais qui ? Les spectres devraient aller y faire un petit crochet et ce au plus vite. Le temps est venu de ramener nos tourtereaux à la réalité de ce monde et de leur conditions...

Aussitôt le cosmos de la puissante déesse explosa et sans attendre, elle lança son appel qui se répercuta dans l'ensemble du monde souterrain provoquant l'arrivée de ses messagers.

- Ombres, je vous ordonne vous rendre auprès des spectres du Griffon et du Nosferatu qu'ils se rendent en Amérique et enquêtent sur l'ouverture d'une nouvelle bouche des Enfers. C'est l'ordre impérieux de leur déesse. Annonce-leur aussi qu'il est grand temps qu'ils renouvellent leur allégeance aux royaumes des sombres monarques.

J'attends leurs retours et leurs rapports au plus vite...


Et sur son ordre, les messagers quittèrent les Enfers, remontant droit vers le monde de lumière. Pour les amants écarlates, le temps de l'intimité était achevé, la déesse leur avait laissé le temps d'une nuit, le temps d'une éternité pour savourer leurs retrouvailles mais elle ne pouvait leur accorder plus...

Non, je ne le puis...

Vampires, infants de la Nuit, le temps est venu pour vous de paraître en tant que vampires, en tant que spectres et en tant que juge. Que sous vos ailes et vos crocs l'humanité réapprennent ce qu'est la justice du monde de la nuit, la justice de l'Outre-Monde et que leurs destinées sera toujours de goûter au baiser ou à la lame de la Mort...


Ombres et âmes peupleraient de nouveau le Royaume des rois infernaux et personne ne pourrait les pénétrer aussi facile que l'avaient fait les cinq héros et leurs compagnons dorés. Les âmes des golds et de Shun toujours soumises au joug de la déesse ne pourraient être d'aucune aide. Pire encore, le temps venu, elle les utiliserait à l'avantage des Enfers mais cela n'était pas encore venu.

D'autres avaient la priorité. Celles qu'elle venait de convoquer à la table des Enfers par le biais de Stélios.

Ils arrivent...

Effectivement, depuis son trône, elle les sentait, elle sentait les âmes des Jamiriens affluer vers les Enfers. Sombres, hagardes, perdues en ce monde qu'elles ne pouvaient que redouter. Tout en elles montraient l'effroi d'avoir été arrachées à la paix du sommeil en leurs hauteurs traîtreusement isolées, si illusoirement imprenables.

La Mort frappe et personne parmi les mortels ne peut s'y soustraire. Tel est la loi de l'univers de la Mort...

De tout temps, Jamir s'est cru hors de portée mais cela n'est plus la réalité. La mort du peuple et de celle de son dernier gardien sonnera le glas de la lignée des réparateur d'armures. De quoi porter un coup immense à la déesse Athéna. Que son peuple le mieux caché se fasse rayer de la carte lui fera comprendre que les temps des anciennes guerres est révolues.

L'Outre-Monde doit vivre et avec lui, les autres mondes ne pourront que suivre le pas...

L'entrée tout comme le reste venait de changer à jamais. L'essence divine de la reine des Enfers s'était déversée dans l'entièreté des Enfers, quelle facilité était la sienne de diriger les âmes au centre du lieu qu'elle leur avait réservé.

" Âmes de Jamir, moi, la reine des Enfers vous offre l'oubli et l'illusion perpétuelle en lieu et place du Cocyte que vos actions contre le roi des Enfers vous auraient destiné. Que l'illusion et la joie éternelle soient votre châtiment tout comme l'oubli de tout ce qui avait pu vous tenir tant à coeur de votre vivant. Que votre châtiment prenne l'apparence du tourment des Lotophages...

Nul ne pourra arracher votre peuple au délice et à l'oubli du monde d'où il vient... "


Neutraliser le peuple coupable de servir Athéna en l'armant était dans la suite logique de la destruction de Jamir. Faire périr les habitants avait été une terrible épreuve pour une déesse respectant la vie plus qu'on ne le pensait. Cet ordre lui avait fait mal, aussi, le choix de la prison avait été fait suivant cette épreuve qu'elle avait subie comme toutes les autres.

" Que la Champignonnière se referme sur vous... "

D'un geste, elle venait d'envoyer ses servants escorter les défunts vers leurs lieux de détention. Les lieux étaient emprunts d'éléments capables de produire les plus puissantes illusions même chez les défunts soumis à la loi d'Hadès. Les rendre capables de continuer à souffrir les rendaient vulnérables aux illusions et autres pièges de la Champignonnière. Le Styx était devenu un lieu terrible et le centre des Enfers, plus encore pour les vivants que les morts...

Nul vivant ne pourrait travers la Champignonnière sans en ressentir les effets renvoyant les roses d'Aphrodite des Poissons à de charmantes fleurettes inoffensives. Telle était la marge entre une déesse et un simple mortel fut-il chevalier d'or.

Perséphone allait d'ailleurs se pencher sur le cas de plaqués or quand elle ressentit l'arrivée d'Hermès et son arrêt dans le jardin le plus proche de la surface.

Te voici donc de retour, mon frère...

Le voir se contenter de ce seul arrêt lui plut. Après tout, cela lui évitait de croiser les Jamiriens dont les âmes étaient en approche de leur dernier séjour. Autant faire en sorte que cela en reste le cas et aller à la rencontre du dieu des Voleurs...

J'arrive, mon frère...

==> Vers le voleur.



[Les âmes du peuple de Jamir sont prises au piège dans la Champignonnière.

Les messagers se dirigent vers le Griffon et le Nosferatu pour qu'ils enquêtent sur la nouvelle porte ouverte sur les Enfers et rentrent ensuite aux Enfers. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers une nouvelle destinée ~ Face à la déesse de la germination
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portail vers Equestria
» Vers une nouvelle Alpine berlinette ?
» Equinoxe d'hivers: vers une nouvelle saison?
» Vers une nouvelle révolution en slot racing ?
» Vers l'espoir d'une vie nouvelle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sombre Royaume d'Hadès :: Le Styx :: Les terres dorées-
Sauter vers: