Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un peu de calme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clio

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 17/10/2013

Feuille de personnage
Hp:
241/241  (241/241)
CS:
502/502  (502/502)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Un peu de calme   Dim 3 Aoû - 18:25

Arrow Bureau du Haut Commandeur, Sparte

Dans un premier temps, Clio avait voulu emmener Hermès dans son antre, pensant que c'est peut-être là qu'il voudrait être. Mais elle avait pensé qu'avec les diverses armes et autres babioles légendaires potentiellement dangereuses s'y trouvant, il valait mieux l'éloigner de toute tentation. Et c'est pourquoi ce n'est pas dans le Repère d'Hermès mais dans les Terres enchanteresses des Muses que les deux divinités apparurent.


-Vient, suis-moi. Fut la seule parole qu'elle lui adressa.


Clio déploya ses ailes qui la soulevèrent à quelques mètres du sol et entraina son petit-frère à sa suite, ne lui laissant toujours aucun moyen d'initiative. Vu l'état du divin messager, l'Histoire se devait de ré endosser son rôle de grande-sœur, si elle ne voulait pas le voir se perdre dans les affres de la colère. Elle traina le dieu ailé à l'écart de l'entrée du temple, près d'une fontaine et y fit apparaitre un banc avant de le forcer à s'asseoir et d'assener une gifle sur la joue qui avait été épargnée par Athéna précédemment.

-Voilà, fit-elle d'un ton dur, je pense que ça devrait te faire définitivement comprendre que ta crise de colère devant la maison Dorée n'était définitivement pas une bonne idée! Tu te rends compte de ce qui aurait pût se produire si Athéna n'avait pas été là! Et Thalie tu crois qu'elle aurait été contente!

Une fois sa colère évanouie, elle se reprit et reposa ses pieds sur le sol et continua à faire face à Hermès. En temps normal, elle ne l'aurait surement pas giflé comme elle l'avait fait. Mais voilà, on n'était pas en temps normaux. La situation était grave, et douloureuse pour tout le monde, et la moindre étincelle de trop à Sparte aurait pût causer leur perte.


-Écoute petit-frère, je ne sais pas à quel point tu es attaché à Thalie pour que tu perde ainsi ton sang-froid, mais tu dois comprendre que tous ceux ayant connus Thalie doivent souffrir de ce qui lui arrive. Je te l'ai déjà dit à Sparte, mais je te le redis Thalie a besoin de nous. Elle a besoin de soutient et ce n'est pas en détruisant cette ville sur un coup de sang que tu arrangeras les choses. Est-ce que tu comprends?

Puis elle alla s'asseoir à côté d'Hermès et posa une main sur l'épaule de son frère tandis qu'une de ses ailes enveloppa le dieu Messager, comme pour l'envelopper d'une chaleur duveteuse et réconfortante. Elle laissa passer quelques minutes, laissant le bruit de la fontaine emplir l'air. Douce fontaine dont l'eau s'écoulait en un bruit mélodieux pouvant rappeler le bruit des flots du Temps coulant et coulant toujours. Ses yeux s'emplirent de nostalgie et de tristesse. Malheureusement, ce n'était pas à elle de pleurer pour le moment. Elle l'avait assez fait.

-Je suis désolée de t'avoir frappé tout à l'heure, reprit-elle d'une voix plus douce que précédemment, je n'aurais peut-être pas dû être aussi violente avec toi. Mais j'ai vraiment eut peur de te perdre toi aussi tout à l'heure. Tu es une des dernières personnes en qui j'ai confiance à présent et je sais que je peux compter sur toi pour m'aider à sauver Thalie. Tu ne la laisserais pas dans la situation où elle est, n'est-ce pas?

Puis, elle fit disparaitre ses ailes et se releva à nouveau pour se replacer devant Hermès. Mais cette fois elle ne leva pas la main sur lui, se contentant de lui poser les deux mains sur les épaules en un geste qu'elle voulait aussi apaisant que le bruit d'eau de la fontaine coulant non loin d'ici.

-J'ai assez parlé, à présent c'est à ton tour. Nous avons un peu de temps devant nous, et je ne pense pas que quelqu'un vienne nous chercher ici pour te faire du mal. Et si cela devait arriver, je serais là pour l'en empêcher. Si tu veux me parler de Thalie, fait-le. Tu as le droit de t'exprimer et je ne te réprimanderais pas même si ton comportement ne correspond pas à celui que doit avoir une divinité. Si je t'ai amené ici c'est uniquement pour que tu puisses te reposer et te calmer. Après nous irons voir Zeus.

Ou peut-être irait-elle le voir toute seule et irait jusqu'à endosser le rôle de messager temporaire. Après tout si elle ne parvenait pas à apaiser Hermès, mieux valait ne pas le renvoyer à Sparte et tant pis si elle devait subir des conséquences. Pour le moment, elle pensait juste à aider la seule personne qu'elle pouvait vraiment aider.           
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeus
Roi des Dieux
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 04/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
542/542  (542/542)
CS:
1004/1004  (1004/1004)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un peu de calme   Dim 17 Aoû - 21:02

Au-dessus des élus divin du manieur de foudre, le ciel se chargea soudain d’éclairs opalins, symboles de la toute-puissance du roi des dieux. Le tonnerre enfla en grondant avant qu’un trait de foudre aveuglant ne tombe face à lui, n’infligeant nul dommage ni aux alentours, ni aux immortel auquel il était adressé.

Le flash de lumière passé, les yeux qui purent le contempler découvrirent une forme à demi-humaine, couronnée d’éclair et faite de nuages crépitants. Le visage impérieux du fils de Rhéa s’y matérialisa avant que la voix sans pareille du père de l’Olympe ne s’en échappe.

« Hermès ! Clio ! Par ma couronne et ma Loi, je vous convoque céans en mon palais céleste ! Mes enfants, marcheurs du ciel, glorieux immortels parmi les dieux, accourez sur l’heure ! Que rien ne vous retiennent ou craignez ma colère ! »

Et la forme éthérée disparut alors, ne laissant derrière elle que l’écho des mots du roi des dieux avant que les sombres nuages chargés d’éclairs ne disparaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermès
Messager des Dieux
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Quelque part à m'amuser

Feuille de personnage
Hp:
340/340  (340/340)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un peu de calme   Jeu 21 Aoû - 17:43

Avoir sa propre famille envers qui on a donné sa confiance et son cœur pour finalement se faire traiter de monstre par cette dernière… Cette sensation d’avoir quelque chose dans son thorax se serrer, elle était si forte et intense. Non pas de la colère, mais une chose si forte qu’il ne sut pas quoi dire. Pour la première fois, Hermès fut blessé par quelqu’un qu’il pensait être proche. Comment pouvait-elle lui dire qu’il voulait se débarrasser d’elle ? Seul un monstre sans cœur pouvait faire une telle chose, Hermès ne pouvait lever la main sur sa propre nièce ainsi.

Néanmoins, Arwen ne réfuta pas le fait que Hazama lui avait parlé… Tout était plus clair à présent, Hazama parle à Arwen et la voilà à reprocher des choses impossibles. Arwen était perdue… Perdue dans les mensonges d’un homme qui n’hésitèrent pas à la retourner contre les siens. Même Athéna ne semblait pas remarquer ce détail si pertinent pourtant. À croire qu’il était le seul à voir clair dans tout cela.

Si d’une part sa colère ne s’était pas calmé, son calme fut revenu. Désirant s’en aller pour ne plus à entendre d’autres paroles mensongères, la divinité réfléchissait déjà à ce qu’il allait faire dans les temps à venir. Déjà parler de son avis à Zeus, son père devait savoir avant qu’Arwen ne puisse lui parler et pouvoir l’influencer.

En vouloir à sa nièce était facile, mais elle n’était qu’une victime d’Hazama, Déverser sa colère sur elle n’aiderait en rien, encore moins maintenant qu’elle était persuadée que son oncle se débarrasserait d’elle. Sa décision fut prise à contre-coeur ; Arwen n’était plus sa nièce à ses yeux, si pour certaines personnes, décider ça était horrible mais il était nécessaire pour éviter d’avoir à souffrir encore plus.

Tournant le dos à tous, une unique larme se versa le long de sa joue avant que le pendentif porte-bonheur d’Arwen se brise en morceaux pour disparaître peu de temps après. Clio l’emmena ainsi peu de temps après en Olympe, quitter cet endroit ne sera pas un mal, ni un soulagement, juste une période de troubles et de changements.

~~Olympe.

Clio… Au moins elle, était encore digne de sa confiance, sans sa présence… Hermès serait pris par la solitude malgré la présence des autres personnes. La crainte de la perdre l’envahissait et serait la chose qui l’achèverait pour de bon avant de sombrer dans une vengeance faisant appel aux êtres pouvant satisfaire son besoin de vengeance.

Déjà aller voir l’une des personnes qu’il détestait rien que pour lui proposer un marché était dans sa tête. Personne mis à part eux deux ne seraient au courant de cet arrangement. Encore fallait-il qu’Hermès puisse le faire.

La malchance du monde avait les yeux braqués sur un seul être ; celui qui pouvait la diriger afin de s’en servir pour maudire à tout jamais l’être vivant et ce, même à travers la mort. Quitte à demander à Perséphone de torturer son âme dans la mort, il n’hésitera pas à le faire après l’avoir fait endurer tout ce que la colère d’un dieu pouvait offrir.

Voilà donc le duo non pas devant le palais de Zeus mais l’endroit où les muses vivaient, à croire qu'apparaître devant était trop dur mais leur présence était toute autre. Sans prendre conscience,, le voila assit à être devant Clio qui lui mit une gifle qui le fit revenir à la réalité. Tout cela n’était qu’un mauvais rêve ? Non… Impossible.

La leçon de morale de Clio le surprit, la voir ainsi fut à la fois surprenant et le fit oublier l’espace d’un moment sa colère. De sa joue légèrement brûlante, le dieu montra cette fois un état plus calme bien qu’encore tinté de tristesse. La présence de Clio fut salvatrice, que deviendrait-il sans elle pour lui faire la morale ?

Son regard posé sur le sol, il resta ainsi alors que sa grande sœur se posa à côté d’elle à lui parler. Ce qu’il ressentait pour Thalie . De l’amour… Non… Quelque chose qui pouvait facilement se faire passer pour de l’amour ; de l’envie. L’envie d’avoir lui aussi une personne à aimer à un point qu’aux yeux des autres, Hermès pouvait aimer Thalie. Oh en soi il l’aimait, mais pas comme il l’aurait cru il y a quelque temps encore. Fort de cette découverte, sa voix se fit entendre.


- Sparte m’importe peu… Je n’ai que faire de cet endroit maintenant. Arwen est perdue… Hazama l’a retourné contre nous comme tu as pu voir. Elle pense que j’ai volontairement piégé Hypnos pour avoir Thalie… J’ai été en enfer c’est vrai, oui j’ai rencontré Hypnos mais en aucun cas, je savais que Zeus m’utiliserait pour l’avoir… M’en prendre à ma propre famille… Hazama l’a vraiment manipulée pour lui souffler cette idée. Athéna n’a rien vu alors qu’elle incarne la sagesse… À croire que la tristesse l’aveugle. Je lui avais dit que je n’accusais rien et que ce que je disais n’était que des hypothèses… Tu as vu à quel point elle a réagi quand j’ai supposé que Hazama lui a parlé ? Je ne suis pas encore fou, ce que j’ai vu est une personne qui cachait la vérité derrière des paroles vide de sens. Je mens, je l’avoue, mais je n’en suis pas encore réduit à tuer ma nièce, même Athéna sait que je ne peux pas faire le moindre mal et que la violence est une chose dont j’évite de faire usage.

Alors il se tourna vers Clio et la prit dans ses bras, fermant les yeux en parlant à voix basse.

- Tu es la seule personne qui me reste Clio… La seule envers qui je peux encore parler sans mentir… Ne m’abandonne pas… Sans toi je ne saurais plus quoi faire. Thalie est entre les mains d’Hazama, j’en suis complètement sûr et je ferais tout pour la sauver. Tu vois maintenant ? Tu vois à quel point Hazama est malfaisant ? On est tout seul maintenant, Zeus n’osera punir Hazama sans preuves, je sais que père est sage et pourra comprendre mais il a les mains liées par sa propre loi… Nous agirons avec ou sans son consentement Clio… Tu es prête à le faire pour Thalie ? Je ne te force en rien, tu peux même refuser mais sache que je ferais ce qu’il faut pour la sauver d’Hazama… Je ne peux pas rester les bras croisés à ne rien faire...

Relâchant ses bras, il se leva et tendit sa main.

-Allons-y, père doit nous attendre maintenant, il doit connaître la vérité et savoir ce que nous savons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clio

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 17/10/2013

Feuille de personnage
Hp:
241/241  (241/241)
CS:
502/502  (502/502)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un peu de calme   Jeu 21 Aoû - 20:15

Pendant le retour en Olympe, Clio avait ressasser les dernières paroles que la Sagesse lui avait envoyées par télépathie. La petite Muse espérait vraiment qu'Athéna puisse ramener Arwen a de meilleurs sentiments, et qu'elle ne se laissera pas atteindre par le poison contenu dans les paroles de la fille de Thalie. Faire preuve de moins d'hostilité envers Sparte, ça elle pouvait le faire puisqu'elle ne reprochait rien à la cité... Mais envers Hazama? La Sagesse se rendait-elle vraiment compte de ce qu'elle lui demandait? Ce serpent à cheveux verts venait de lui arracher deux membres de sa famille et il faudrait que...

"Non, je ne pense pas que j'y arriverais aisément. Il m'a déjà fait trop de mal pour que je puisse le considérer comme autre chose qu'une personne à abattre..."

Si Athéna ou quelqu'un d'autre avait pût entendre ces paroles, ils auraient sans doute été surpris de voir de telles pensées chez une petite créature sensée être inoffensive. Mais voilà, même Clio ne pouvait rester pacifique devant un tel déploiement de haine et de destruction envers l'Olympe. Et même si elle parvenait à afficher un visage souriant face à Arwen et Hazama, sa colère n'en restera pas moins vivace.

"Le rire? Est-ce le rire que l'on cherche à atteindre en visant Thalie?"

Les dernières paroles de la Sagesse firent leur petit bout de chemin dans l'esprit de l'Histoire. Athéna avait dit que Thalie incarnait le rire, la joie, la gaieté. Thalie disparût, ces choses allaient-elles disparaitre? Et les autres Muses incarnaient-elles aussi des faces de l'Humanité comme semblait le sous-entendre la déesse du Sanctuaire?

"Hazama a-t-il seulement une dent contre Thalie ou... Ou alors cherche-t-il à détruire les hommes en les privant peu à peu de ce qui les caractérisent? Mais dans ce cas ça voudrait dire que..."

Ça voudrait dire qu'Hazama allait continuer à s'en prendre aux divinités et plus particulièrement aux plus faibles d'entre elles! Ils lui avaient quasiment servit la Comédie sur un plateau d'argent en la privant d'Hypnos et en la laissant toute seule! L'horreur de la situation lui apparaissait de plus en plus tandis qu'elle attendait que son frère lui réponde.

Elle pouvait sentir la tristesse la tristesse de son frère, mais elle ne pouvait pas faire grand chose pour lui. Elle ne pouvait même pas lui offrir la vision des jours anciens, de cette époque bénie où les dieux vivaient aux côtés des mortels sans que rien ne vienne les séparer. Si les flots du Temps n'étaient pas à ce point troublés, peut-être aurait-elle pût le réconforter en réveillant de vieilles images venant de cet âge perdu.

"J'aimerais tant pouvoir utiliser mon Livre ou ma Fontaine pour plonger dans le passé et en faire ressortir tous ces merveilleux moments... Ce réconfort est malheureusement impossible. Il y a trop de risques à cela, et ce n'est pas le moment d'en prendre..."

Pas devant son frère en tout cas, si les choses tournaient mal il serait fichu de vraiment perdre pied. Et puis il y avait toujours cette possibilité qui voulait qu'Hazama souhaitait anéantir l'Humanité en s'en prenant aux Muses... Et que Thalie ne soit que la première victime. En ce cas, il était peut-être heureux que ses autres sœurs ne se soient pas encore incarnées.

"Mais moi je le suis, et Hazama risque de vouloir s'en prendre à moi... Peut-être a-t-il déjà essayé de le faire lorsque je n'étais encore que Cléo..."


Elle sorti de ses pensées lorsque la voix de son frère s'éleva. Après un bon moment d'absence, le dieu Messager semblait avoir retrouvé l'usage de la parole.  Hermès n'était plus en colère, mais toujours aussi triste. Cette tristesse ne le quitterait pas jusqu'au retour de Thalie sûrement...  Tant que la Comédie serait entre les mains du Serpent, elle devrait s'attendre à pareille détresse dans le cosmos du Voleur divin. Son passage aux Enfers, avait provoqué une véritable descente dans ces même lieux... Cruelle ironie de l'His... Non, rien.

-Tu vas peut-être me trouver trop confiante mais... De ce qu'elle m'a dit, Athéna perçoit chez Arwen une profonde tristesse... Ainsi que de l'affection et de l'inquiétude chez Arwen envers Hazama, et d'autres personnes qu'elle n'a pas cité. Peut-être n'a-t-elle rien laissé paraitre devant elle pour ne pas aggraver la situation... Quant à Arwen, ce qu'elle t'a dit était vraiment affreux. Je ne sais pas si elle pensait vraiment ce qu'elle a dit ou si elle ne faisait que répéter les paroles d'Hazama mais je regrette de ne pas avoir pût t'aider plus que ça à ce moment-là. Et peut-être que si je n'avais pas retenu Thalie après ton départ pour les Enfers, notre sœur aurait pût être aux côtés d'Hypnos et que cela se serait passé autrement... Nous n'en serions pas là aujourd'hui...


Encore cette sensation de ne pas être utile à grand chose dans cette histoire, à part peut-être facilité l'arrivée des catastrophes. Ou pire, les permettre! La petite Muse se laissa aller dans les bras de son frère et profita de ce moment fraternel pour lui frotter gentiment le dos tout en le laissant parler et en essayant de refréner sa propre tristesse et ses propres interrogations.

-Ne t'inquiète pas petit frère, je t'aurais laissé tout seul à Sparte si j'avais cessé de te faire confiance et aurais voulu t'abandonner. Je me rend compte à présent du mal qu'Hazama peut produire, je ne sais pas ce qu'il se serait passé si Thalie et toi n'étiez pas venu me chercher lorsque je n'étais pas encore éveillée. Je ferais ce qu'il faut pour vous aider tous les deux.

S'il fallait qu'elle plonge dans les flots de l'Histoire pour trouver des preuves quant à la culpabilité d'Hazama, elle le ferait même si cela devait s'avérer risqué. Et elle allait devoir se préparer quant à une éventuelle tentative de l'ancien Haut Commandeur pour la capturer... S'il voulait vraiment détruire les Muses, elle serait surement la prochaine sur la liste. Et cela ne lui plaisait pas du tout, et avait même tendance à l'effrayer. Mais il valait peut-être mieux qu'Hermès ignore ce risque tant qu'elle n'était pas certaine de sa réalité.

-Ce que je veux c'est nous débarrasser à jamais de ce serpent et sauver Thalie.  Peut-être pourrions-nous trouver des informations utiles dans l'un des livres que Tsubaki avait avec elle à Sparte. Mais pour le moment, allons rejoindre Père. Voyons ce qu'il a à nous dire. Je suis sûre que quoiqu'il pense d'Hazama, il veut tout autant que nous sauver Thalie.


Et c'est craintive envers l'avenir qui lui paraissait bien sombre, mais confiante envers son frère qu'elle le suivit vers le temple de Zeus. Elle ne savait pas ce que le roi des dieux désirerait d'elle, mais elle avait maintenant conscience qu'elle allait devoir changer si elle voulait vraiment aider les siens.

 Arrow Temple de Zeus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de calme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de calme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme est endormi (le calme est revenu)
» Calme et sérénité
» Un peu de calme et de sérénité
» Creer le calme en soi
» QU'IL FAIT BON VIVRE DANS LE CALME ET LA SERENITE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Terres sacrées de l'Olympe :: Temple d'Apollon :: Terre enchanteresses des Muses-
Sauter vers: