Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comme au bon vieux temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermès
Messager des Dieux
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Quelque part à m'amuser

Feuille de personnage
Hp:
340/340  (340/340)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Comme au bon vieux temps.   Ven 20 Juin - 11:41

Arrow Olympe

Son portail si fétiche, si particulier, le dieu peut s'amuser à aller là où il veut comme bon lui semble. Bien entendu il faut qu'il ait connaissance de chaque endroit qui existe. Son savoir mélangé à celui de David lui permet de connaître exactement chaque endroit comme il se doit. Et en effet, là où il allait se rendre semblait tout ce qu'il y a de plus logique.

Zeus qui parlait avec Hazama... Voilà une situation qui méritait toute son attention s'il ne devait pas faire autre chose à côté. Il savait que son père n'écouterait pas cet homme encore plus malsain et sadique que lui. Zeus avait la sagesse et la connaissance pour savoir que cet humain n'avait rien de bon en réserve. C'est alors qu'il sortit du palais de son père qu'il se mit à réfléchir sur sa prochaine action. Après tout il pouvait aller où il voulait, mais encore fallait-il savoir quoi faire.

Oh mais... Il pourrait très bien aller la voir oui... Ce serait parfait. Après tout il pouvait très bien aller faire un petit coucou et s'en aller après pour faire autre chose. Mais en soi, ça n'avait rien de mal comme visite et surtout tenter de la faire revenir en Olympe depuis tout ce temps. Oui oui vous savez de qui il doit sans doute penser.

Son portail s'ouvrit droit devant le dortoir de la maison de Zeus. Posant son pied sur le sol bien solide, il referma son portail et regarda la porte encore fermée. Il n'hésita pas et poussa les portes pour enfin entrer sans même chercher à demande, ni quoi que ce soit. Une femme qui allât le recevoir commença à parler mais simplement d'un mouvement de main, Hermès la laissa silencieuse sur le coup de la surprise. Son pas souple et léger comme une plume s'engagea dans un couloir sans avoir à se guider, suivant simplement l'origine d'un cosmos puissant et imposant.

C'est même en flottant dans les airs à peine à quelques centimètres qu'il s'approcha d'une chambre. Oui Athéna était enfin là, juste derrière cette porte. Se posant sur le sol tranquillement, Hermès vint cogner à la porte avant de tourner la poignée pour voir sa soeur.


-Ma chère soeur... Comme ça fait longtemps que je ne t'avais pas vu.

Hermès s'avança sans hésitation et vint alors faire une accolade à sa soeur tendrement. Après tout, les personnes avec qui il pouvait se permettre de faire une telle chose étaient rares. Surtout en ces temps ou la faiblesse ne pardonnait pas. Et puis au moins ça lui permettait de se détendre rapidement. Alors qu'il s'écarta d'Athéna, il se mit à sourire grandement.

-Tu m'as manqué ma soeur, j'avoue qu'on se demandait ce que tu faisais. Au moins tu es bel et bien là pour de bon j'espère. J'ai des choses à te dire, et pas qu'un peu mais seulement... Cet endroit n'est pas sûr... Sparte n'a rien de sûr Athéna. Je ne sais pas pourquoi tu as fondé cet endroit avec un homme aussi dangereux que Hazama mais ce n'est pas le moment d'en parler. Il faut que tu ailles auprès de père, l'Olympe est en danger et une ombre menaçante est quelque part à empêcher les oracles à voir dans le passé et dans le futur. Viens avec moi ma soeur, allons en Olympe et faisons en sorte de résoudre les soucis là-bas. J'ai déjà enquêté sur des choses et je peux te dire que l'on nous cache des choses qui sont importantes. Mais avant...

Sa tête se tourna vers une direction bien précise.

-Je lui avais pourtant dit de ne pas aller à Sparte... Bon faut qu'on aille rejoindre Clio, il n'est pas question qu'on se sépare ma soeur, l'Olympe est vulnérable et il faut être prudent.


Dernière édition par Hermès le Lun 23 Juin - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Déesse de la Guerre et de la Sagesse
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Hp:
435/435  (435/435)
CS:
622/622  (622/622)
Pa:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps.   Dim 22 Juin - 20:33

==> La Sagesse est toujours en cette pièce

La chambre de la Maison dorée était si calme d'un coup. Pensive, je regardais la pile de vêtements que Solange avait déposée sur l'une des consoles toutes proches. En robe de chambre, je ne devais pas payer de mine. Une chance que je l'avais quand j'y pensais. Hormis mes bandages et une blouse médicale, je ne portais en effet aucun autre vêtement lorsque tout ce petit monde avait fait irruption dans la pièce. Non pas que j'avais honte de mon corps, en fait, je le trouvais splendide avec ces formes sculpturales et sa peau parfaite, mais en tant que déesse Athéna, j'avais une réputation à tenir. Celle de ne pas laisser aucun homme, fut-il un de mes propres gardes, poser les yeux sur ma semi-nudité.

Porter le nom d'Athéna était dur sur certains points mais révélateur pour d'autres. Comme le fait qu'à mon âge et avec mon physique, j'étais Virgo intacta. Un état que je conserverais et défendrais chèrement. Ma virginité était l'une de mes plus grandes fiertés même si cela n'avait plus le même sens en cette époque qui se voulait libre.

Enfin, j'avais gagné un peu de solitude que j'employais à me rendre plus présentable. La petite salle de bain toute proche était parfaite et j'y faisais honneur avant de m'habiller en toute hâte. J'avais comme le pressentiment que je n'aurais pas le temps de faire autre chose qu'une toilette rapide avant que d'autres ne me rejoignent. En effet, tout autour de la tour de l'Olympe et même entre ses murs, je sentais les sceaux s'agiter. Les miens, bien sûr, mais aussi ceux de Thalie et Hypnos. Quoique, ceux-ci émettaient davantage une plainte qu'une véritable activité. La perte d'Hypnos se faisait ressentir tout comme les souffrances de Thalie.

Ma pauvre sœur. Pourquoi t'es-tu éprise de ce dieu et non d'un autre ? Aphrodite ou Éros ont été bien cruels si ce coup.

J'en voulais un peu à ma tante, je le reconnaissais mais elle avait si souvent été elle aussi à l'origine de pas mal de guerre. Celle de Troie n'en était qu'un exemple avec le choix de Pâris lors de l'attribution de la pomme d'or. Enfin, cela ne m'avançais pas plus que cela. Il me fallait comprendre certaines choses comme cette sensibilité accrue.

Est-ce le fait que je sois l'un des quatre fondateurs de cette cité qui me rend plus que réceptive à toute les émanations cosmiques ?

Effectivement, je ressentais en plus de l'énergie des sceaux et des apprentis en pleine progression, celles d'autres divinités, certaines encore latentes. J'en reconnaissais certaines alors que d'autres étaient assez intrigantes. Le glas sonnait toujours et en l'absence du fils de Nyx et de la divine Thalie, il faudrait reprendre au plus vite la destinée de Sparte en mains. J'en étais l'une des dirigeantes et mon rôle était d'en prendre soin au même titre que de tous les autres territoires sous la protection du Sanctuaire.

Soudain, le messager des dieux frappa à ma porte avant d'entrer. Je le reconnaissais bien là, enjoué et beau parleur, d'une humeur agréable et tendre par instants. Contrairement aux autres, lui pouvait m'embrasser fraternellement sans risque d'encourir mes foudres.

- Bonjour mon frère, moi aussi, je suis heureuse de te revoir.

Le reste par contre me plut moins. Me prenait-il pour une idiote ou avait-il oublié la quasi habitude de comploter qui était celle de certains olympiens ? Aucun endroit n'était sûr à cent pour cent, pas même mon propre sanctuaire. Enfin, je ne pouvais lui en vouloir. Sa sollicitude était même plus que touchante.

- Mes raisons sont un peu trop longues à expliquer Hermès.

" Dois-je te rappeler à quel point il peut être dangereux d'apprendre à l'ennemi qui pense encore se jouer de nous que nous sommes en passe de le démasquer ? Hazama est malsain mais au moins, on a pu le repérer et on sait que certaines choses pouvant causer sa perte sont aussi en ces lieux. Je n'ignore rien des périls qu'encoure l'Olympe. Jamais ô grand jamais, l'Olympe n'a été hors de portée de la folie de certaines divinités voire d'humains. Se précipiter n'aidera personne et encore moins si on se braque sur cette ville sans lui laisser le temps de livrer ses secrets. J'ai mes apprentis ici et d'autres forces vives qui s'y entraînent. Tu devrais me faire un peu plus confiance, Hermès. Cette fois, personne n'a pu m'enchaîner dans le corps de mes incarnations. Le tout est de correctement interpréter cela. "

Question plus qu'intéressante mais je ne pus pousser davantage cette idée. Clio s'était faite ressentir et cela avait mis mon jeune frère de très mauvaise humeur. Se laissait-il prendre au jeu des sentiments ? Je n'étais peut-être pas la mieux placée pour cela mais je savais que la précipitation pouvait l'amener à se mettre en danger aussi repris-je.

- Paix, mon frère. Je comprends mais j'ai aussi des choses à faire en ces lieux, au Sanctuaire qui a été pris pour cible par Arès et négliger cela pourrait nous priver des forces vives que le Sanctuaire ne cesse de rassembler depuis sa fondation. Les Hommes, ne les sous-estime pas ni les miracles qu'ils sont capables de le faire. Hermès...

Je posais la main sur son bras.

- Tache de contrôler tes émotions. Elles peuvent t'offrir une force immense mais aussi causer ta perte.

D'ailleurs, parlant de la fille de Mnémosyne, je la sentais nous rejoindre. J'allais d'ailleurs en faire part à mon frère lorsque l'orage éclata. La colère de Zeus retentissait comme elle ne l'avait plus fait depuis tant de siècles. Me concentrant sur l'ensemble du cosmos, je sentis soudain l'origine de l'une des plaintes qui avait éclaté en même temps que le cri de notre père.

- Thalie !!! Le cosmos de la Comédie a disparu. Père, père pleure et hurle sa colère pour elle. Pour elle qui a été enlevée à sa barbe et à son nez !!!

C'était fou. Jamais, je n'aurais cru cela possible. S'en prendre à une Muse, une divinité normalement sans ennemi. Pourquoi elle ? Je devais savoir pourquoi elle mais auparavant, je devais accomplir tout ce qui était essentiel pour garantir notre défense mais aussi notre contre-attaque voire notre offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermès
Messager des Dieux
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Quelque part à m'amuser

Feuille de personnage
Hp:
340/340  (340/340)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps.   Dim 22 Juin - 22:11

La douce nostalgie, celle d'un passé lointain, celle qui fit souvenir au dieu des voleurs pourquoi il appréciait Athéna à sa juste valeur. Oh en soi il aurait très bien pu narguer sa soeur mais il en avait pas spécialement envie en la revoyant, et puis au pire, il pourrait toujours le faire un autre jour. Mais juste pour ce petit instant, il baisserait le masque de dieu moqueur et farceur pour celui de frère soucieux de sa soeur. Une sorte de privilège bien unique en soi alors que ce qu'on pouvait s'imaginer envers lui était simple; un dieu qui se fichait de pas mal de choses, que seul l'amusement et le divertissement sont son plaisir principal.

Certes cela est un aspect d'Hermès mais en vérité, il aspire qu'à faire en sorte que l'Olympe se porte comme il faut en veillant à que tout se passe bien. Après tout en étant le plus diplomate des dieux, il fallait bien faire en sorte de pouvoir être capable de s'adapter à la situation pour la retourner à son avantage. Si sa soeur était bien plus sage que lui, rien n'était joué, après tout si la déesse de la sagesse s'était faite avoir par Hazama, alors il fallait ne pas négliger le moindre détail.

Alors la divinité recula jusqu'à la porte en s'appuyant le dos dessus en croisant les bras, écoutant sa soeur lui parler. Au moins elle n'avait pas perdu son caractère à la fois fort et pourtant, une certaine douceur dans sa voix. C'est avec un petit sourire qu'il pensa qu'effectivement, elle avait mérité le fait de protéger l'humanité contre les dangers qui peuvent arriver. Si Hermès avait été choisi, alors le monde serait autre chose assurément, mieux . Aucune idée et cela n'était qu'une supposition comme une autre après tout.


-Tu n'es pas pour rien la déesse de la sagesse... Tu me surprendras toujours pour ça. Père t'a toujours aimé en première après tout, mais je n'en suis pas jaloux, après tout j'ai toujours fait ce qu'ont me demandais de faire sans même à avoir des soucis... Enfin sauf envers Arès mais lui... Et bien il est resté le même malgré... Oh rien d'important en soi, mais il y a toujours à se méfier d'Arès quoi qu'il arrive. Ah tiens avant que j'oublie par rapport à Arès, il a quatre généraux qu'il a envoyés attaquer divers endroits comme ton sanctuaire, tu devrais te méfier de ça.

Puis s'écartant de la porte, Hermès montra de la déception mais il se rendit à l'évidence de sa soeur.

-Je te crois ma soeur, après tout j'aide les mortels avec la chance. Ne t'en fais pas pour mes émotions, mais par contre fais attention aux tiennes, j'ai entendu dire que ta précédente incarnation s'était plongé dans sa partie humaine et non divine ce qui a été sa faiblesse. Bon et bien fais comme tu le sens, mais n'oublies pas de venir nous rejoindre en Olympe, tu manques à plusieurs personnes, on a même deux muses qui sont réincarnées, je suis sûr que Clio et Thalie seront heureuses de te revoir après tout ce temps, surtout que...

La foudre se fit aussitôt entendre et un cri, un long et puissant cri... Celui de Zeus, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas entendu son père autant en colère... Pourquoi ? En tout cas la peur se fit aussitôt ressentir dans son coeur, une chose naturelle que d'avoir peur de son père quand il était en colère mais le pourquoi... Voilà qui fut surprenant.

Un hoquet de surprise se fit entendre de la part d'Hermès quand il ne put que se rendre compte de la raison de la colère de Zeus... Thalie avait disparu... Complètement et purement... Sa tête tourna vers la porte en l'air alors qu'il parla à voix basse en hésitant sur ses paroles et s'il n'avait pas été sous le choc, alors le message de Clio aurait été compris.


-Non... C'est impossible... Pas elle... Non... Je refuse de la perdre...

Non ! Jamais ! La colère de Zeus faisait écho dans le coeur d'Hermès, n'arrivant plus à contenir sa propre fureur avant de démolir la porte de la chambre d'une simple onde de cosmos qui fut brusque et soudaine. Sans même chercher à écouter quoi que ce soit, seules la colère et la rage émanaient du donneur de chance, incarnant à présent toute la malchance du monde. Marchant vers la sortie en pulvérisant la porte d'entrée, c'est en étant dehors qu'il laissa un cri de colère échapper de sa bouche.

Alors son cosmos tout le temps paisible et calme, explosa littéralement dans une colonne dorée qui s'éleva dans les airs, son cri puissant fit trembler la terre elle-même et Sparte trembla sous sa plus sombre colère qui soit. Qui osa ?! Qui put se permettre de prendre le trésor le plus précieux du messager des dieux ?! Qui ?! Oui... Enfin quelque chose envers qui diriger cette colère... Hazama... Lui seul aurait pu être assez dangereux pour oser une telle chose ! Pile au moment où il vient en Olympe, son plus précieux trésor disparaît... Colère... Toujours plus, l'envie de le tuer oui... La malchance du monde se focalisera sur lui, oh oui il prendra un malin plaisir à le tuer de ses propres mains, peu importe le prix.

Le dieu criait de colère et de tristesse, son cosmos se dispersa en ondes tout comme en colonne vers le ciel. Un cri long et puissant, certes moins terrible que celui de Zeus, mais la colère d'un dieu tout de même. Jamais la colère d'Hermès n'avait atteint un tel seuil, le calme légendaire du dieu des voleurs était connu, mais sa colère elle... Était le signe de la pire des malchances du monde.


-HAZAMA !!! JE JURE DE TE TUER DE MES MAINS !!! GHHHHAAAAAAAAAAAAAA !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clio
Muse de l'Histoire
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 17/10/2013

Feuille de personnage
Hp:
241/241  (241/241)
CS:
502/502  (502/502)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps.   Lun 23 Juin - 16:19

 Arrow Bibliothèque de Sparte

Thalie, oh Thalie, mais qu'est-ce qui pouvait bien t'être arrivé? Avais-tu quitté cette Terre de toi-même où quelqu'un avait-il fait disparaitre ton cosmos? Les deux réponses étaient possibles vu l'état de la Comédie suite à la condamnation de son cher et tendre. Mais quelque chose lui soufflait que la deuxième solution était plus probable. Même si Thalie avait décidé de ne plus adresser la parole aux Olympiens, elle n'aurait quand même pas abandonné Arwen? N'est-ce pas? Clio faisait de son mieux pour cacher sa détresse.

"Je ne dois rien laisser paraitre... Si quelqu'un a réussi à enlever ma sœur alors qu'elle se trouvait au sommet de l'Olympe, alors il pourrait très bien s'en prendre à n'importe lequel d'entre nous..."

Les Olympiens étaient en danger, tous en danger. Cela elle en était déjà consciente, mais cette réalité venait de s'abattre avec davantage de force qu'auparavant. Il valait peut-être mieux qu'elle remette ses recherches à plus tard, ou alors jouer les déesses des Voleurs en embarquant les livres avec elle.

-Oui, c'est ce que les grecs disaient à chaque fois que le tonnerre grondait. Ils pensaient que c'était Zeus qui manifestait sa colère à leur égard.

Elle avait répondu cela de sa voix la plus calme possible, sentant que la situation commençait à lui échapper aussi de ce côté là. Est-ce qu'il savait tout sur elle? Et sur ses trois compagnons? Elle ne le savait pas, et dans le doute mieux valait continuer à jouer l'ignorante enfant.

-Ces trois étrangers sont mes cousins. Et même si je suis normalement une résidente spartiate, je quitte parfois la ville pour aller chez eux. Après tout, il n'y a aucune règle qui ne stipule l'obligation pour un élève de rester dans l'enceinte de la cité. Enfin, je ne crois pas non.

Et voilà, elle avait lâché cela en espérant que cela pourrait induire le Chauffeur en erreur, même s'il valait mieux ne pas trop espérer. Pendant ce temps, l'étrange personne achevait sa tirade sur ses "chaperons" qui semblait lui attirer un profond dégout. Puis, il disparût soudainement. Se fut comme s'il n'avait jamais été là.

"Que..."

Ce type n'était pas humain, pas humain du tout. Il ne s'était pas servi de son cosmos, sinon elle aurait probablement ressenti quelque chose. La petite Muse frissonna, se demandant bien quels secrets cachaient cette ville. Probablement de sombres mystères que ses dirigeants désireraient cacher. Tout en réfléchissant, elle se dirigea vers la maison dorée après avoir confié les deux livres à Tsubaki.

-J'ai l'impression que quelque chose s'est mal passé avec lui, et que les choses pourraient continuer d'aller mal. Surtout soyez discrets, ne vous faites pas remarquer. Vous resterez à l'extérieur de la maison de dorée.


Conseil qui arrivait peut-être un peu tard, mais mieux vaut tard que jamais paraissait-il. Au-dessus d'elle, le tonnerre continuait de gronder et le ciel était toujours aussi sombre. Elle ne pouvait pas s'empêcher de penser à Thalie qui s'était volatilisée si soudainement.

-Mais qu'est-ce qui se passe... Pourquoi est-ce que tous ces évènements s'enchainent? Qui est derrière tout ça?

Sa voix tremblait alors qu'elle parvenait difficilement sa peur. Elle était en colère, oui. Mais pour le moment, c'était bien la crainte qui la dominait, même si elle s'efforçait de garder le contrôle sur son corps et son cosmos. Par contre, il y en avait un qui ne cachait pas ses sentiments non loin d'ici. En effet, le cosmos du dieu Psychopompe se fit violemment ressentir, plein de colère.

-HERMÈS !!!

Le dieu ailé pourtant si calme était en train de laisser libre court à sa furie contre Hazama, si elle avait bien compris son dernier cri. Le seul souci c'est qu'Hazama n'était pas là, et que c'était plutôt Sparte qui risquait de pâtir. Le sol s'était mis à trembler violemment, tandis que le cosmos de son frère s'assombrissait de plus en plus. Il aurait été plus simple pour Clio de se déplacer avec ses ailes, mais vu la situation mieux valait garder quelques atouts secrets. Se fut donc en courant, et toujours en compagnie du trio, qu'elle fonça vers l'entrée de la maison dorée. Elle attrapa son frère par les bras.


-Grand-frère! Grand-frère calme-toi, calme-toi! Hermès, écoute-moi je comprend ta colère mais je t'en prie le laisse pas toucher des gens innocents. Il y a des personnes en bas qui ne mérite probablement cela.

Vu dans l'état où il était, et même s'il était probablement l'une des divinités les plus proches des humains, Hermès devait se moquer de cela comme de sa première sandale ailée.

-Thalie est vivante grand-frère, fit-elle en resserrant sa prise sur lui, elle est vivante, je ne veux pas croire qu'elle soit morte. Et elle a probablement besoin de nous. Il faut que nous la retrouvions et que nous arrêtions ceux qui nous menacent. S'il te plait...


Elle ne pût continuer plus loin, les mots refusaient de sortir de sa bouche, souhaitant vraisemblablement rester bloquer dans sa gorge. Elle aurait aimé pouvoir faire quelque chose pour aider sa famille, mais tout ce qu'elle pouvait faire c'est constater... Constater et espérer pouvoir trouver une solution. S'essuyant les yeux, elle remarqua enfin l'autre cosmos présent. Elle mit un temps avant de le reconnaitre. Ses yeux se tintèrent un peu d'espoir et de joie.


-A... Athéna grande-sœur, c'est toi? Je suis si heureuse de te revoir après tout ce temps! Tu vas nous aider? J'ai l'impression que tout le monde est en danger, nous avons besoin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Déesse de la Guerre et de la Sagesse
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Hp:
435/435  (435/435)
CS:
622/622  (622/622)
Pa:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps.   Sam 28 Juin - 21:51

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Comme au bon vieux temps.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Dortoirs :: Maison de Zeus-
Sauter vers: