Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Recherches à la bibliothèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clio
Muse de l'Histoire
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 17/10/2013

Feuille de personnage
Hp:
241/241  (241/241)
CS:
502/502  (502/502)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Recherches à la bibliothèque   Sam 14 Juin - 18:49

 Arrow Temple de Zeus!


Clio apparût aux abords de Sparte, toujours en compagnie de ses trois homoculus. Elle aurait tout aussi bien pût apparaitre dans la bibliothèque, mais tant qu'à se trouver sur Terre, autant faire comme tous les mortels. Même ceux ayant du cosmos n'apparaissaient pas tous à certains endroits comme par magie. Elle diminua l'intensité de son cosmos et fit disparaitre ses deux ailes blanches. Elle voulait avoir l'air la plus humaine possible, même si elle doutait que beaucoup de jeunes filles se trimballaient en robe blanche, accompagnées d'un trio d'homoculus! Elle se tourna d'ailleurs vers eux.

-Écoutez, maintenant que ne nous sommes plus en Olympe, mais sur Terre, j'aimerais que notre identité reste secrète, au moins pour le commun des mortels. Pour l'instant je ne suis qu'une jeune humaine appelée Cléo, et vous êtes heu... Mes cousins. Normalement, cela devrait pouvoir passer.

Elle s'assura que les trois avaient bien compris, et espéra qu'aucun ne feraient de bêtise. Il fallait dire que les deux prénoms se ressemblaient vraiment beaucoup. Mais la petite Muse ne voyait pas l'intérêt d'en inventer un autre pour le moment. Et puis, c'était son ancien nom, celui qu’elle avait utilisé pendant... Pendant 9 ans. Elle ressenti un vague malaise en se rappelant qu'elle avait actuellement le corps d'une ado de 14 ans, alors qu'elle n'en avait que 9.

-Vous pouvez vous éloigner un petit peu si vous voulez, mais restez tout de même près de moi. Je ne sais pas ce qui nous attend là-bas. Et n'oubliez pas que nous sommes cousins pour le moment.


Oh, elle se doutait bien qu'ils allaient rester auprès d'elle. Ne serait-ce que parce-que Hermès avait dû leur enfoncer ça bien profondément dans le crâne et qu'ils n'oseraient pas désobéir à leur créateur. Elle se mit à marcher vers Sparte, qui n'était qu'à quelques dizaines de mètres de là où le quatuor était apparût. L'espace d'un instant, elle fût tentée d'aller voir le Haut Commandeur, mais se souvint qu'Hermès avait été dépêché par Zeus pour le ramener en Olympe. Le divin Messager avait sans doute dû s'en charger.

"Oh moins, tant qu'Hazama est en Olympe, Hermès n'a pas à craindre que je tombe sur lui. J'espère que Thalie va bien et qu'elle a entendu mon message..."

Pendant qu'elle marchait dans les rues spartiates, elle repensa à Arwen qui avait été dépêchée à Sparte par Zeus. Elle ne ressentait pas sa présence dans la ville. Peut-être s'était-elle réfugiée quelque part pour pleurer la disparition de son père. En fouillant dans les flots du temps, elle aurait pût le savoir. Mais se serait risqué pour elle. Clio n'était pas du genre à craindre les risques lorsqu'il s'agissait de sa famille, mais savait que certains seraient tristes s'il lui arrivait quelque chose.

"Où qu'elle soit, j'espère qu'elle va bien et que quelqu'un pourra prendre soin d'elle. Quand je pourrais, je pourrais essayer de la trouver."

Elle et son trio de protecteurs arrivèrent enfin dans la bibliothèque de Sparte. Elle se tourna une nouvelle fois vers Ragna, Jin et Tsubaki leur expliquant ce qu'ils étaient en train de rechercher. Une livre, le plus complet possible, sur l'histoire des différents camps et plus particulièrement sur l'histoire de l'Olympe et des divinités y étant reliées.


"Ce peut-être une bonne manière de commencer mes recherches."

Elle commença donc à fouiller les rayons, peut-être aidée par les trois robots, avant de finir par dénicher un livre qui semblait pouvoir l'aider. Malheureusement trop petite pour l'atteindre et ne désirant pas faire appel à ses ailes, elle dû faire appel à l'un des membres du trio pour qu'il puisse l'aider à l'atteindre. Une fois le livre en sa possession, elle le posa sur la table et commença à le feuilleter.

[A partir de là, j'aimerais avoir l'avis ou l'intervention du staff afin de gérer les informations que ma perso pourrait obtenir. Ceci afin d'éviter d'aller dans le sens contraire du scénario  Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

MessageSujet: Re: Recherches à la bibliothèque   Dim 15 Juin - 20:53

Ayant tout juste eu le temps d’enfermer les derniers récalcitrants de son vaisseau noir là où désormais se dérouleraient le reste de leur existence, l’un des chauffeurs d’Hazama referma derrière lui les portes du passage secret menant aux entrailles de la cité du cosmos.

L’air de la nuit était doux, bien différent de celui vicié du laboratoire d’expérimentation. Le silence environnant fit du bien à cet émissaire du haut commandeur alors qu’il quittait des légions hurlantes et damnés, désormais plus monstres qu’humains.

Les expériences du haut commandeur étaient des plus audacieuses, du genre qui ferait friser les cheveux des plus endurcis. Connaitre l’Homme, connaitre le cosmos, jusque dans leurs moindres détails, cela requérait de toujours repousser l’ultime frontière, de toujours chercher plus loin, et cela coûtait énormément en matière première.

Heureusement pour le haut commandeur de Sparte, les sujets d’expériences ne manquaient pas, pas du tout en vérité. Les potentiels ayant refusés l’offre du chauffeur, ceux ayant refusés d’intégrer Sparte, sans parler de ceux échouant à devenir spectre, chevalier ou même ceux dont les dieux avaient détourné le regard. Tous ces pantins sanglant s’agitaient à présent sous les fils invisibles d’Hazama au nom d’une cause plus grande encore que celle occupant l’esprit du roi des dieux.

S’en retournant alors discrètement à l’embarcadère où l’attendait son vaisseau noir, le chauffeur sentit le haut commandeur s’en aller avec le dieu des voleurs, juste avant qu’un nouveau cosmos de nature divin n’arrive à tire d’aile aux abords de la cité du cosmos.

« Tiens ? »

Qui que fut cette divinité, elle n’était pas seule. Trois autres cosmos l’accompagnaient, de puissants cosmos, très puissants même, sans aucun doute des gardes du corps.

Amusé par la prudence la plus élémentaire qui désormais animait jusqu’aux immortels, l’un des chauffeurs d’Hazama tira de sa poche intérieur un précieux étui à cigare dont il extrait bientôt une de ces douceurs qu’il appréciait tant.

« Pile j’y vais… »

Fouillant alors dans sa poche, il en sortit une petite pièce de monnaie que d’une pichenette, il envoya dans les aires avant de la saisir au vol, un sourire ravis sur le visage.

Sa main était toujours fermée, mais son intuition lui disait qu’il allait beaucoup s’amuser.

Ouvrant alors sa main, son sourire s’agrandit encore.

« Bon et bien c’est partis. »

Ses semblables pourraient bien se passer de lui pour quelques temps, et puis les règles de l’hospitalité étaient sacrées à Sparte. Un dieu était venu, en l’absence d’Hazama, le chauffeur devait faire preuve de courtoisie…

Aspirant une nouvelle bouffée de fumée, le chauffeur se laissa guider par ce cosmos, diminué, mais encore facilement reconnaissable, qui le conduisit alors tout droit à l’immense bibliothèque Spartiate où l’ancien préfet Raziel aimait tant passer son temps libre.

*Amusant, ainsi même les dieux apprécient la lecture, ou est-ce seulement valable pour ceux en quête de vérité ?*

Le chauffeur ne tarderait pas à avoir sa réponse, car rapidement, il tomba sur l’improbable quatuor composé de deux hommes et deux femmes. Si trois d’entre eux semblaient comme sortir d’un moule, la quatrième quant à elle était très différente. Plus douce dans ses manières, plus innocente dans son regard et surtout, beaucoup plus jeune d’apparence. Ce fut vers elle que l’attention du chauffeur se porta avant tout, elle qui lisait à présent un épais volume relatant l’histoire de l’Olympe et des divinités lui étant affiliées.

« Bonjour. »

S’inclinant légèrement de la tête, le chauffeur s’avança vers le petit groupe assit autour d’une table de lecture, et remarqua alors la broche dorée qui brillait encore aux vêtements de la plus jeune d’entre elle.

« Hum… Si je vois votre broche, où sont celles de vos… Accompagnateurs ? Vous savez que cette bibliothèque est réservée aux seuls membres de Sparte ? »

Prenant alors un air des plus sérieux, le chauffeur éclata bientôt d’un rire amical alors qu’il se penchait plus en avant sur l’épais volume que tenait entre ses mains la jeune demoiselle.

« Mais pour ma part, je ne vous mettrais pas dehors jeune gens. Mais la prochaine fois que vous voudrez accompagner votre amie, essayez au moins de vous cacher, car d’autre pourraient bien ne pas être aussi coulant que moi. »

Tirant une nouvelle bouffée de son cigare, le chauffeur sécha ses larmes avant de poursuivre.

« J’ai moi aussi mes défauts. Alors faisons comme ça, je ne vous dénonce pas, et vous ne me dénoncez pas en retour ? Ça me semble tout à fait raisonnable comme marché non ? »

Sous l’ombre de sa visière de casquette, les yeux du chauffeur semblèrent comme luire un très bref instants avant de disparaître. Le quatuor avait-il rêvé ? Tout s’était passé si vite…

« L’Olympe, des origines à aujourd’hui… Un ouvrage plutôt assommant n’est-ce pas ? Puis-je ? »

Demandant à s’assoir à leur table, le chauffeur les laissa répondre avant de poursuivre.

« Vous semblez un peu perdu dans ces milliers d’ouvrages, peut être avez-vous besoin d’un peu d’aide, d’une personne qui ait souvent parcouru ces rayonnages par exemple ? Avec les derniers événements survenu dans la journée, le personnel est un peu sur tous les fronts, mais je suis là moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Main du Destin

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 03/08/2013

MessageSujet: Re: Recherches à la bibliothèque   Jeu 19 Juin - 12:58

Les homonculus, n'ayant rien à dire, laisse Clio s'exprimer à leur place. Ils passent leur tour. ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clio
Muse de l'Histoire
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 17/10/2013

Feuille de personnage
Hp:
241/241  (241/241)
CS:
502/502  (502/502)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Recherches à la bibliothèque   Jeu 19 Juin - 15:47

Clio ne faisait pas attention à ce qui l'entourait, et les trois homoculus ne semblèrent pas percevoir de danger. C'est ainsi qu'elle ne remarqua l'arrivée de l'homme que lorsque ce dernier pénétra dans la pièce. Absorbée par sa lecture, l'enfant-Muse ne releva la tête que lorsque le nouvel arrivant la salua. Elle ne se souvenait pas l'avoir vu à Sparte. Il semblait pourtant connaitre les règles de Sparte, notamment la règle des broches. Et ce fut précisément l'absence de celles-ci sur les ses trois compagnons que l'inconnu nota.

"Oups..."

Comment expliquer à cet homme la présence du trio à ses côtés? Déjà ne pas le laisser deviner ce qu'ils étaient réellement. Si cet homme était un employé d'Hazama, autant rester méfiante. Sous le regard sérieux du nouvel arrivant, Clio baissa la tête, pendant que son esprit cherchait une solution. L'explosion de rire qui suivit la sortie de ses pensées.

"On dirait qu'il n'est pas si en colère que ça."

En effet, il semblait laisser passer cette petite bévue, mais argua tout de même que la prochaine fois ils devraient être plus prudents. Oui, la prochaine fois Clio penserait à coller des broches aux trois Homoculus, ça éviterait les ennuis de ce genre. L'enfant-Muse déposa doucement le bouquin sur la table, tandis que l'individu lui proposa de passer sur cela, en échange de quoi elle ne le dénoncerait pas parce-qu’il fumait dans un lieu public.

-Entendu, fit-elle avec un sourire innocent, je vous remercie de fermer les yeux sur la présence de mes amis ici. Je ferais plus attention la prochaine fois.

Voilà, tout cela dit sur un ton plein de reconnaissance. Après tout les choses auraient pût se passer d'une plus mauvaise façon que cela. Le trio était resté calme pendant tout ce temps. Sans doute n'avait-il rien d'autre à faire ou à dire. Ils n'avaient pas non plus eut l'air de remarquer l'étrange lueur dans les yeux de l'homme. Continuant à jouer la petite fille innocente, ce qu'elle était d'une certaine manière, Clio accepta qu'il s’assoit avec elle.


-J'aimerais me renseigner sur l'histoire des divinités olympiennes, et particulièrement sur celles dont on entend le moins souvent parler. J'aimerais en savoir plus sur les Olympiens auxquels ma broche semble me rattacher et sur l'histoire de ce camp.


Tout le monde plus ou moins l'histoire des principales divinités olympiennes celles que l'on désignait généralement sous le terme des Douze Divinités de l'Olympe. Mais les autres divinités quant à elles étaient bien moins citées dans les légendes que les humains sans cosmos se racontaient. Ouvrant l'ouvrage à l'index, elle observa avec attention la liste des noms s'y trouvant.

-J'ai entendu parler d'un groupe de 9 divinités appelées les Muses. Se seraient-elles qui inspirent les artistes. Est-ce qu'il y a un livre ici qui parle davantage d'elles?

Voilà, deux sujets de conversations de lancés. L'histoire de l'Olympe, et le groupe des Muses. L'homme qui se tenait face à elle pourrait-il lui donner de nouvelles pistes de recherche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

MessageSujet: Re: Recherches à la bibliothèque   Jeu 19 Juin - 20:09

« Je vois… »

Jetant des coups d’œil amusés au trio d’accompagnateurs encore muet le fixant avec insistance, le chauffeur tira une grande bouffée de son cigare avant de recracher un large rond de fumée au-dessus de sa tête.

« En ce qui concerne l’histoire de l’Olympe, vous tenez entre les mains l’ouvrage le plus conséquent. Il relate l’histoire de la montagne des dieux de la titanomachie jusqu’à la nomination par Zeus d’Athéna en tant que gardienne de la terre aux environs de… l’an 0 en fait… »

Cela faisait certes plus de deux milles ans de vide, mais des suites de la disparition du maitre des cieux, l’Olympe n’était plus que l’ombre d’elle-même, pas même de quoi noircir une page.

« Mais on dirait bien qu’il faudra bientôt ajouter de nouvelles pages à cet ouvrage. »

Faisant un clin d’œil à la jeune fille, le chauffeur était curieux de voir comment celle-ci interpréterait ce geste et surtout comment elle y réagirait.

« Maintenant concernant l’histoire des 9 muses… »

Se levant alors de sa chaise, le chauffeur se dirigea rapidement vers une des hautes étagères voisines et y scruta avec attention le rayonnage du bas.

« Il existe un ouvrage qui devrait vous satisfaire… Un ouvrage leur étant dédié… Bon sang où est-il celui-là ? Arrrrh... Dès que ça ne touche pas les douze Olympiens… Ah ! Le voilà ! »

Tirant alors de sous une pile de parchemin le mince livre traitant des neuf filles de Zeus et de Mnémosyne, le chauffeur se stoppa net sur le chemin du retour, comme se souvenant de quelque chose d’important.

« En fait… Il existe d’autre type de document narrant… Des histoires, les concernant. A la différence de cet ouvrage pour le moins académique, ces histoires ne sont pas vérifiées, au point que certains les considère au mieux comme des légendes. »

Reprenant alors sa route vers la jeune demoiselle, le chauffeur déposa devant elle l’ouvrage intitulé "divines inspiratrices" avant de reprendre, un nouveau rond de fumé recraché.

« Ce n’est pas vraiment le genre de document que l’on laisse à la portée du grand public, car les professeurs n’aiment pas forcément que l’on cite des rumeurs et des légendes dans un devoir… Mais vous n’êtes pas là pour un devoir, n'est-ce pas ? »

Et voilà, l’appât était posé. La jeune fille dont les pensées étaient impénétrables au chauffeur devrait choisir entre le savoir académique et celui plus sombre, plus secret, mais aussi bien plus complet du trésor caché des yeux du commun des mortels, le genre de savoir qui n’était pas à mettre entre toutes les mains.

« Ca vous intéresse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Main du Destin

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 03/08/2013

MessageSujet: Re: Recherches à la bibliothèque   Dim 22 Juin - 3:02

Le trio d'homonculus semblait être parfaitement synchronisé et capable de ne faire qu'un quand la situation le demandait. Chaque geste était parfaitement calibré, mais pourtant le trio ne se lisait pas dans les pensées pour une telle chose. Le simple fait d'avoir été programmé faisait un tel miracle, c'est comme le phénomène qu'on peut observer chez les jumeaux, des fois on peut y percevoir des gestes et des pensées similaires.

Ragna et Jin... Chaque fois qu'ils se regardèrent, une aura de défi se faisait sentir, décidément les deux n'arrivaient pas à s'entendre parfaitement. C'est limite si on ne voyait pas de l'électricité passer par leurs yeux pour s'affronter. Heureusement que Tsubaki était là pour leur tirer les oreilles et les remettre à leur place et se reconcentrer.

Dans la bibliothèque, le trio qui accompagnait la muse semblait bien plus calme et posé... Enfin en partie vu comment cela pouvait se passer à chaque regard qui s'échangeait. Alors certes ils cherchaient des livres que Clio leur disait et ça ne posait aucun souci, mais dès qu'il était possible, le duo tentait de s'affronter du regard.


-Eh... Tu t'es trompé de livre, tu pense que c'est comme ça qu'elle avoir ce qu'elle veut ?

-Parce que tu sais reconnaître un livre ? Faut croire qu'il y a eu des miracles quand tu as été fait.

Alors Ragna vint se saisir de son arme pendant qu'une aura sombre entoura son bras droit. Jin pour sa part posa la main sur son sabre qui émit une petite vague de froid. Le duo était sur le point de se battre quand d'un coup, Tsubaki s'interposa entre les deux hommes, ce qui calma aussitôt l'ambiance.

Finalement l'arrivée du chauffeur permit d'occuper l'esprit des homonculus, son air louche agaçait Ragna qui se forçait à ne rien dire. Ce gars-là lui sortait par les trous de nez comme jamais. Rien qu'à le voir, l'esprit de Ragna l'assimilait à Hazama, l'homme que le trio avait pour but de détester.

Après tout leur instruction pour cela était relativement simple; si jamais ils rencontraient Hazama, alors ils devaient se méfier ou bien mettre Clio à l'abri en étant prudents. Oh en soi il donnait cet air cool et détendu qui voulait inspirer confiance mais, étant des homonculus d'Hermès, ça ne fonctionnait pas ainsi.

Si Clio demandait un type de livre, les homonculus regardaient ici et là, des fois des livres sur les créatures mythologiques, des fois des livres sur l'histoire de certains pays. Après tout certes ils étaient artificiels, mais ils avaient une conscience et une personnalité propre à chacun.

D'un coup la foudre se fit entendre et une voix qui fit vibrer le sol put s'entendre peu de temps après la foudre. C'est en rangeant proprement leurs livres que les homonculus s'approchèrent de Clio sans attendre. C'est sans surprise que Tsubaki se mit à parler calmement sans montrer le moindre signe d'inquiétude.


-Il est temps de rentrer, nous avons à faire à la maison. Il se fait tard et il serait dommage que de louper notre moyen de locomotion. Nous venons de loin il faut dire, veuillez m'excuser pour cette interruption.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clio
Muse de l'Histoire
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 17/10/2013

Feuille de personnage
Hp:
241/241  (241/241)
CS:
502/502  (502/502)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Recherches à la bibliothèque   Dim 22 Juin - 10:08

Ragna, Jin et Tsubaki étaient toujours aussi calmes, se contentant d'observer les deux personnes qui parlaient. Clio se demanda si c'était parce-qu'ils avaient finis leurs recherches, ou parce-qu'ils voulaient la surveiller. Après tout, elles ne savaient pas comment marchaient les homonculus, ni ce qu'Hermès leur avait donné comme consignes au cas où ils rencontreraient des étrangers et qu'elle se mettait à parler avec eux.

"A moins qu'ils n'aient ressentis quelque chose chez lui?"

Certes, il y avait eut cette étrange lueur bizarre dans les yeux du Chauffeur, mais elle n'avait rien vu d'autre. Mais rien n'empêchait le fait qu'ils soient tous les deux en train de se jouer l'un de l'autre. Après tout, Clio mentait à celui qui était pourtant en train de l'aider, se faisant passer pour ce qu'elle n'était plus. Plus tellement du moins. Peut-être Cléo se cachait-elle encore quelque part en elle?


-Je pense que je vais garder celui-là alors, il pourra sans doute m'aider à comprendre des choses.

Mais tout de même, deux mille ans de vide... Comme si la disparition de Zeus avait stoppée le court de l'Histoire de l'Olympe. Est-ce que ça voudrait dire que peu des autres Olympiens, hormis Athéna, Poséidon et Hadès, se sont réincarnés depuis? Il faudrait qu'elle parle de cela aux autres...

"Artémis avait parlé de quelque chose concernant la réincarnation des divinités... Est-ce que ça pourrait être lié?"

Ne s'étant plus incarné depuis longtemps, et sa dernière incarnation divine datait d'avant la disparition de Zeus, elle ne pouvait pas savoir. Artémis et Hermès sauraient peut-être eux. Ainsi que Thalie... Enfin, si jamais elle voulait bien lui ré adresser la parole. Ce qui n'était pas forcément gagné.

"Des histoires non-officielles et non reconnues par les académies?"

Ainsi, il existait des légendes concernant les 9 Muses dont peu de gens avaient probablement entendues parler. Mais que pouvait bien être ces histoires? Etant elle-même une Muse, Clio prenait de gros risques en s'intéressant à ce livre. Prudence était mère de toutes les Vertus parait-il.

"Mais ce livre est sans doute le meilleur moyen pour moi d'en apprendre plus sur moi..."

Elle aurait sans doute du mal à transporter les deux livres en même temps, il n'était pas sûr qu'elle puisse les emprunter tous les deux. Après tout, la bibliothèque spartiate n'était pas une bibliothèque comme les autres. Après tout rien ne l'empêchait de prendre le livre concernant l'Olympe en premier et même d'en faire sa priorité. Au pire, elle reviendrait chercher l'autre parchemin plus tard.

-Je pense que je vais consulter celui sur l'Olympe en priorité. Mais je vais garder le deuxième sous la main.

Soudain, elle ressenti une étrange impression de vide, comme si quelque chose qui lui était cher venait de disparaitre. Non, ce n'était pas possible... Pas ça, non... Soudain, le ciel s'assombrit aussitôt alors que la foudre se fit entendre. Au loin, il lui semblait entendre un cri... Un cri empli de rage.

"Zeus! Thalie! Thalie n'est plus là! Elle est partie! Non, elle a disparue! Non!"

Le chauffeur n'aurait pas été là, elle se serait sans doute mis à tournoyer  dans la bibliothèque sous le coup de la panique et de la tristesse. Mais quelqu'un était avec elle, et elle devait s’obliger à contenir ses sentiments. C'est à ce moment-là que le trio se rapprocha d'elle et que Tsubaki prit la parole. Semblant par la même occasion lui dire qu'ils devaient partir.

-Quoi? Ah oui, c'est vrai que je n'avais pas fait attention à l'heure. Il falloir rentrer, tu as raison. Monsieur, puis-je garder le livre sur l'Olympe voire même le deuxième? Je les ramènerais dès que je le pourrais bien sûr.
Merci encore pour votre aide.

Elle attendit la réponse du Chauffeur, puis prit la direction de la porte de sortie, envoya au passage un message télépathique à Hermès pour lui dire qu'elle venait vers lui.Son frère avait sûrement dû remarquer sa présence ici, de plus la disparition de Thalie risquait de le secouer.

 Arrow
là où se trouvent Hermès et Athéna (avec ou sans les livres selon la réponse du chauffeur)         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

MessageSujet: Re: Recherches à la bibliothèque   Dim 22 Juin - 15:58

Et tandis que le chauffeur attendait la réponse de la jeune divinité se voulant incognito, le ciel au-dessus d’eux craqua dans un tonnerre d’éclair précédé d’un hurlement de rage ne pouvant appartenir qu’à un seul être.

*Ainsi c’est fait.*

La réaction de la jeune déesse fut sans équivoque, et bien qu’elle fit de son mieux pour la dissimuler, son regard et sa respiration étaient pour le chauffeur plus qu’un aveu oral.

*Tient donc ? Ainsi elle serait malgré tout capable de subtilité ? Hihihi, intéressant…*

Si la demoiselle savait feindre pour cela, elle le savait surement pour bien d’autre chose, à commencer par son attitude en présence d’autrui.

*Nous portons tous un masque il est vrai. Voyons qui sera le plus malin dans ce cas.*

Mais ce fut alors que le jeu devenait intéressant que la détestable créature à l’apparence féminine accompagnant la jeune déesse prit la parole et arracha sa protégée des mains du chauffeur.

*Espèce de …*

Soufflant alors le grand nuage de fumée qu’il venait d’aspirer, le chauffeur ôta de sa bouche ce qui restait de son cigare avant de l’incinérer entre ses doigts.

Devant de toute urgence se débarrasser de la frustration d’avoir ainsi été dépossédé de son jouet, le chauffeur, porteur d’un étrange nouveau sourire à demi moqueur à demi méprisant, sortit de sa veste son étui à cigare et en alluma un nouveau de la pointe de son doigt.

« Et bien et bien, le manieur de foudre semble en colère n’est-ce pas ? »

Une affirmation à double sens, car en plus de l’évidence de la situation, il était d’adage commun que de dire que le tonnerre et l’orage étaient du fait du mythologique père de l’Olympe.

Jetant au trio d’homonculus un regard noir mais occulté par l’ombre de sa visière, le chauffeur se promit intérieurement de leur apprendre un jour à faire la différence entre le rôle de gardien et celui de nounou.

« Je vois. Etrange que vous veniez d’aussi loin, alors que votre amie elle porte l’insigne de la cité. Je croyais que les Spartiates vivaient… et bien à Sparte… Et que j’étais seul à utiliser un moyen de transport… »

Au jeu du chat et de la souris, le chauffeur avait été à bonne école, et en tant que plus proche allié d’Hazama, le moindre mot pouvait entre ses mains devenir une arme au même titre qu’une épée.

Imaginer une déesse aussi petite soit-elle prendre le bus pour rentrer chez elle à la manière d’une Saorie incapable même de téléportation fit rire aux éclats l’émissaire d’Hazama.

« Haaaaaaaaaaaaaaaa… Et plus étrange encore et le fait que vous les suiviez, eux qui n’appartiennent même pas à ce lieu, ni à aucun autre d’ailleurs, et dont la voie n’est pas la vôtre. »

Oh le chauffeur n’était pas dupe. Si l’improbable quatuor ignorait tout de lui, lui, d’un simple regard, en avait appris long sur eux, en particulier sur le trio d’accompagnateurs aussi artificiel qu’insultant.

Oui, le chauffeur avait une haine des plus viscérales pour tous ce qui touchait aux mutants, aux êtres crées par le cosmos et aux familiers autre que ceux d’Hazama, aussi ses mots allèrent un peu plus loin qu’ils ne l’auraient dut.

« Mais bon, vous êtes une grande fille. Vous avez l’âge de remettre votre libre arbitre entre les mains de qui vous voulez, même si ceux-ci devraient même baisser les yeux en notre présence… »

Il fallait que le chauffeur se passe les nerfs sur quelque chose, mais quoi ?

*Misérables créatures sans âmes et sans entrailles, pathétiques répliques d’êtres humains issus d’esprits jaloux, rêvant d’atteindre le talent du père originel, le seul vrai donneur de vie.*

Tirant une grande bouffée de son cigare qui diminua d’un coup de moitié, le chauffeur disparaissait peu à peu au cœur d’un nuage de fumée obscur, laissant seulement paraître à présent ses deux yeux brillants.

« Emportez-les. Une pauvre petite fille perdue et sans liberté a besoin de toute l’aide dont elle peut disposer. Ramenez-les seulement en bon état et avant deux semaines, ou il y aura des conséquences. »

La fumée occultant le chauffeur sembla frémir alors que la voix de l’émissaire d’Hazama devenait plus lointaine, plus diffuse.

« Lorsque vous souhaiterez vraiment apprendre les secrets de l’Histoire, revenez donc, et cette fois, faites leur une faveur, et apprenez à vos… »

Milles qualificatifs, tous aussi peu flatteurs les uns que les autres, passèrent dans l’esprit du chauffeur glissant alors loin, très loin de la bibliothèque de Sparte.

« Chaperons, la place qui est la leur. »

Et soudain sans crier gare, le nuage de fumée se dissipa comme sous l’effet d’une bourrasque puissante, laissant l’ancien emplacement du chauffeur vide, purgée de la présence devenue de plus en plus inquiétante de celui n’ayant laissé dernière lui que l’écho de son dernier mot, et une odeur persistante de tabac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Recherches à la bibliothèque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RECHERCHES de Bibliothèque Rose et Bibliothèque Verte
» Bibliothèque philatélique
» Bibliothèque d'images
» Mystère de la Bibliothèque Verte / Bibliothèque de la Jeunesse
» Anapharm ( recherches cliniques )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Bibliothèques-
Sauter vers: