Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'arrivée d'une dame et de son paon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héra
Déesse du Mariage et reine des dieux
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/04/2014

Feuille de personnage
Hp:
325/325  (325/325)
CS:
800/800  (800/800)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: L'arrivée d'une dame et de son paon   Lun 9 Juin - 18:28

[Premier post de Claudia après sa présentation ^^]

Le voyage s'avéra être plus court qu'elle ne l'aurait cru. Une chance d'ailleurs pour le chauffeur. Dès son entrée en son bus, la jeune femme avait été plus qu'insistante sur les détails concernant la cité du cosmos et son mystérieux Haut Commandeur. Et ce ne furent pas les quelques bribes d'informations que lui concéda le Chauffeur qui la satisfirent. Ce fut même un véritable interrogatoire que le conducteur du subir. De quoi mettre sa patience en plus de sa vigilance à rude épreuve en bien des termes. En effet, Claudia n'était pas le genre de blonde sans cervelle que les hommes aiment tant tourner en ridicule en des plaisanteries qui ne faisaient rire qu'eux.

" Bien, nous allons à Sparte ? Mais où exactement à Sparte et y sera-t-il possible de communiquer avec l'extérieur ? Car personne n'en a jamais entendu parler de cette cité et encore moins de ce Haut Commandeur que semble être si important. "

Le ton était à la fois doux et ferme quoique trop doux comparé aux flammes ardentes semblant animer le regard de la jeune femme. La façon qu'elle avait de darder son regard sur le dos du Chauffeur montrait bien qu'elle ne lâcherait pas aussi facilement son interlocuteur en dépit de l'odeur nauséabonde de son cigare. Qu'elle détestait l'odeur de tout ce qui comportait du tabac ou autre ne serait en tout cas pas un obstacle à son désir. Claudia voulait en savoir le plus possible sur Hazama et Sparte et ce ne serait pas quelques ronds de fumée qui la découragerait.

" Donc si je comprends bien, vous ne souhaitez pas en dire davantage ? "

De quoi la renforcer dans sa méfiance, faisant encore briller ses yeux quoiqu'elle se contrôlait parfaitement. Ne pas trop en faire si elle voulait arriver à bon port. Le tout étant de ne pas se précipiter comme la brebis entre les pattes du loup.

" Ou bien, vous avez des instructions précises de la part de ce dénommé Hazama. Un être aussi important que lui doit posséder des moyens autrement plus importants que ceux qu'il veut bien montrer en envoyant vers les êtres dotés de dons comme les miens un bus qui tente de passer pour n'importe quel autre moyen de transport dans le monde. Car ce bus n'a rien de banal tout comme vous. Personne ne pourrait retrouver ainsi une personne par le simple fait du hasard. J'ai la certitude que non seulement, vous cherchez ceux comme moi mais que vous ne les perdez pas de vue. Qu'une fois que vous les avez découvert, vous leur laisser une certaine liberté sans jamais les oublier.

Oui ? Que deviennent ceux qui refusent votre offre aussi alléchante soit-elle ? Ou échoue dans leur apprentissage ? Je ne vois pas des êtres aussi puissants que moi livrés à eux-mêmes sans repère, sans garde-fou après avoir vu certaines de leurs capacités se développer. Je pense qu'il est logique de songer que le lien avec cette Sparte ne s'efface plus une fois créé ? "


Le ton de sa voix se chargeait d'inquiétude sans laisser sa méfiance trop affleurer à la surface. Claudia connaissait son pouvoir et sa puissance mais se doutait bien que cela ne serait pas une surprise pour le Chauffeur.

" Oui, une dernière chose ? Que deviennent toutes les personnes ayant pu nous entendre ou être simplement témoins de certaines de vos apparitions disons plus spectaculaires ? J'aurais aimé avertir des proches mais je crains que cela ne soit pas possible et en ce cas, je préférerais m'assurer que tout aille pour le mieux sans leur faire d'ennui. Ils en ont déjà eu assez de par le passé. "

L'image de sa mère repassait dans sa tête alors qu'elle posait cette question. En effet, elle aurait aimé la prévenir mais se douter aussi que cela ne pourrait pas se faire sans certaines permissions surtout connaissant le genre de personnes que cette Sparte accueillait en son sein. Le secret était en somme compréhensible surtout pour qui avait été poursuivi par la presse dont certains de ses pires éléments.

Et ce fut sur cette dernière question d'ailleurs que le bus arriva en vue de Sparte. De quoi mettre un terme au matraquage de questions dont avait été l'objet le chauffeur. En effet, Claudia, constatant cela, s'était déplacée vers la place où elle avait laissé son paon, oiseau qu'elle avait installé d'autorité dans le véhicule, déclarant qu'il ne salirait rien et se tiendrait bien mieux que la plupart des passagers humains. Chose qui avait fait ricaner le Chauffeur qui visiblement avait du en croiser de drôles d'oiseaux en plus d'elle et de son compagnon à plumes. Le temps de ramasser son large sac de voyage et son modeste sac à trésors et elle se dirigea vers la porte qui la laisserait descendre au grand soulagement du seul autre occupant humain des lieux. Tenant son sac, elle pensa à son contenu. Le sceptre et le diadème précieux qu'elle avait découverts lors de ses fouilles de l'antique temple de Héra. Chose qui tenait du miracle d'ailleurs. Connaissant la rapacité des hommes et celle des pilleurs de tous poils prétextant tantôt la Religion tantôt la science voire l'Archéologie pour faire main basse sur tout ce qui semblait avoir une quelconque valeur, c'était incroyable que tels trésors avaient pu échapper aussi longtemps à la main de l'Homme. Chose d'autant plus étrange qu'elle les avait découvertes sans trop de difficultés.

A croire que ces objets m'attendaient...

Une intuition qui ne trouverait peut-être un jour sa réalité. Pour l'instant, il ne lui restait plus qu'à attendre l'ouverture des portes à présent que le moteur avait cessé de tourner. Enfin, cela arriva et d'un ton très affable, elle s'adressa à l'homme.

" Merci pour tout et j'espère que notre conversation vous aura plu autant qu'à moi. "

Sur ce, elle descendit dans la cour de Sparte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Mar 10 Juin - 9:02

Et tandis qu’un de ses semblables s’occupait des apprentis se trouvant à N-Y, un autre des nombreux chauffeurs d’Hazama s’occupait quant à lui d’un potentiel des plus particuliers, si ce n’est le plus grand que Sparte n’avait jamais accueillis.

*Si Hazama à raison à son sujet…*

Et tandis qu’il écoutait sans réagir les innombrables questions auxquelles le soumettait Claudia, le chauffeur, plongé dans son for intérieur, communiquait avec ses semblables dispersés de par le monde à la recherche des apprentis.

Pratiquement un d’entre eux par pays, de quoi couvrir rapidement l’ensemble du globe. Un réseau dont l’existence même était tenue secrète.

« De nombreuses questions sont la preuve d’un esprit vif, mais la patiente reste une vertu des plus fondamentale pour celui qui cherche la vérité. »

Faisant des ronds de fumée tout en conversant mentalement avec les autres lui, le chauffeur notait l’agacement progressif de sa passagère et se demandait jusqu’où il pourrait aller avant qu’elle ne se fâche pour de bon.

*Encourir la colère de cette femme ne nous apporteras rien de bon… Arf… Puisqu’il le faut.*

« Disons plutôt que c’est au haut commandeur lui-même de vous apporter ces réponses, et non à son émissaire. Le plongeon dans l’inconnu fait partie de l’épreuve. Le saut de la foi, vous connaissez ? C’est toute la différence entre connaitre le chemin, et l’arpenter. Vous avez eu suffisamment de foi pour débuter votre voyage sur un chemin inconnu, oubliez donc la peur et le doute. Concentrez-vous sur le présent, et faute de connaitre l’avenir, bâtissez-le. »

La blonde jeune femme ne se laissait pourtant pas décontenancée, ce qui au fond, plaisait beaucoup au chauffeur qui pour une fois, laissa filtrer plus que ses ordres ne lui auraient permis en temps normal.

*Si Hazama m’entendait, il serait exaspéré… Comme la fois avec Geralt.*

Le sourire du chauffeur s’agrandit encore d’avantage au souvenir de sa dernière rencontre avec le sorceleur, une rencontre s’étant achevée par une étreinte aussi chaleureuse que non définitive.

*Hihihihihi… J'ai hate de le retrouver.*

« Très bien très bien… Pédale douce. Nous allons à l’entrée de Sparte, et oui, une fois à l’intérieur, vous pourrez toujours communiquer avec le reste du monde, mais pas à la manière des gens du dehors. Oubliez donc l’internet et le réseau sans fils. Vous devrez vous contenter de papier et de stylos, comme à l’époque de vos ancêtres.

Concernant ceux qui refusent l’invitation, avec le temps, la rencontre elle-même leur apparaît au final comme un rêve irréaliste, et ils finissent par oublier. Ils demeurent sous surveillance, plus ou moins importante en fonction de leur dangerosité, mais leur choix étant fait, jamais plus nous ne réapparaissons devant eux.
»


Enfin, seuls les plus insignifiants d’entre eux avaient cette chance, les autres eux se voyaient collecter par un tout autre véhicule de couleur noir, et leur destination n’avait rien de la cité du cosmos, quoi qu’elle en ait le même haut commandeur.

« Quant à ceux échouant à leur formation, les plus chanceux survivent et peuvent devenir serviteurs, les autres… disons que le cimetière de Sparte a été battit avec de grandes proportions justement pour cela. »

Sans s’arrêter, Claudia ingérait littéralement les réponses du chauffeur et renchérissait sans même accuser réception. Il était évident qu’elle avait l’habitude d’obtenir ce qu’elle désirait…

« Ceux nous ayant vu ? Avez-vous seulement vu un visage se tourner vers nous pendant notre entretien ? Avez-vous seulement vu un non-initié s’approcher du bus pour y monter ? Je vais vous révéler un petit secret… Ceux n’ayant pas nos dons ne peuvent pas entrevoir le monde dans lequel nous évoluons, ni même l’entendre, enfin du moins, sans que nous le voulions... Vous voyez où je veux en venir ? »

Arrivant alors aux portes d’entrée de la cité du cosmos, le chauffeur et Claudia cessèrent un instant leur conversation pour mieux admirer l’architecture audacieuse de la cité qui sous la couverture de la nuit, ressemblait à une montagne d’étoile adossée au néant de la nuit chargée de nuages.

« Vous n’aurez surement aucun soucis pour envoyer vos derniers mots à vos anciens proches. N’oubliez pas, votre ancienne vie risque de s’achever d’ici seulement quelques minutes, et on ne saurait construire sans détruire au préalable. »

Garant son véhicule sur la place principale de Sparte, le chauffeur tira une dernière bouffée de fumée avant d’écraser son cigare et d’ouvrir les portes du bus.

« Terminus… Tout le monde descend. »

Et tandis que Claudia ramassait ses affaires et quittait le bus, le chauffeur répondit à ses derniers mots avant de repartir sur les routes.

« Ce fut un plaisir partagé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Dim 15 Juin - 0:00

HRP:
 

Arrow New York

Las d’attendre le jeune Elnath qu’il raya de la liste de ses passagers, par ce simple geste, le chauffeur transmettait un message des plus clairs aux escadrons noirs de la cité du cosmos.

Une nouvelle expédition, un nouveau sujet d’expérience pour le grand œuvre.

Fermant ses doubles portes sans plus se préoccuper du sort du jeune homme déjà oblitéré de son esprit, le chauffeur mit lentement en marche son véhicule tout en écoutant les réponses de ses deux passagères faisant connaissance d’une manière bien singulière, en échangeant des friandises.

*Je devrais peut être proposer un cigare plus souvent…*

Jetant un regard presque amoureux au précieux étui en airain se trouvant à ses côtés où se trouvaient ses précieux Habanos, le chauffeur se reprit bien vite.

*Et puis quoi encore ? Leur proposer mon bus tant qu’à faire ? Jamais ils auront mes cigares.*

Se retournant à demi pour scruter ces passagers qui pourraient bien tenter de lui voler ses précieuses douceurs, le chauffeur changea bien vite d’expression en les voyants mâchonner à la manière d’étudiante dans les mangas pour adolescent en pleine libido.

*Hihihi.*

Retrouvant son sourire énigmatique qu’il avait hérité de son haut commandeur, le chauffeur, ou plutôt, l’un des chauffeurs alors en patrouille cette nuit, accéléra progressivement, jusqu’à rendre bientôt le monde environnant flou et indistinct.

« Il vous faudra rapidement vous départir de ces idées grotesques que le cinéma vous a mis dans la tête mademoiselle Zoé. Vous n’êtes pas l’héroïne d’une histoire déjà écrite, il n’y aura pas de grand méchant riant au éclat devant la magnificence de sa personne et de son plan machiavélique, il n’y aura pas de longues péripéties se concluant par un happy-end larmoyant. Là où je vous emmène, le monde ne connait plus de limite, pas même celle du bien et du mal. Là où je vous emmène, seuls les dieux pourront décider de ce que seront vos lendemains. »

Après le cosmos, venait maintenant le tour des principaux acteurs du destin du monde. Les immortels, les marcheurs du ciel, les sangs-bleu, les dieux glorieux se partageant le monde, et se le déchirant à l’occasion.

« Si vous embrassez ce chemin, votre destin ne vous appartiendra pas plus qu'à cet instant, mais au moins, vous saurez entre quelles mains ils se trouvent. Vous aurez alors le choix, le choix de celui ou celle en qui vous déposerez votre confiance et votre puissance. Le choix de celui ou celle qui commandera votre vie. »

Prenant encore soin de garder certaines informations secrètes, le chauffeur savait que de toute manière, Samina, de part son passé d'apprenti chevalier, pourrait éclairer sa camarade plus ignorante si jamais elle en présentait l'envie.

« Quelle différence au final ? Que ce soit une académie ou une école de magie, c’est un lieu où les gens spéciaux, pourvu d'un don rare et précieux, apprennent à utiliser leurs dons auprès d’instructeur chevronnés. »

Sentant arriver la digression de fans, le chauffeur s’éclaircit la gorge et aspirant une nouvelle bouffé de son cigare.

« Vous aurez bien assez tôt l’occasion de vous faire votre propre opinion. Nous sommes arrivés. »

En effet, lorsque le paysage cessa de n’être qu’un maelstrom de lumière et de formes indécises, devant les yeux des deux jeunes filles apparut alors la cité du cosmos et son colossale mur d’enceinte culminant à près de cinquante mètres de haut.

« Pin… Pin pin piiiiiiiiiiiiiiiiiiin. »

Chantonnant alors la musique thème de Jurassic Park, le chauffeur, un grand sourire aux lèvres, franchit alors avec son véhicule les larges portes d’entrées en remontant une route de pierre taillées le menant tout droit à la place d’accueil, là où d’ordinaire le haut commandeur lui-même recevait les nouveaux venus.

« Bienvenue dans la cité du cosmos. Bienvenue à Sparte la sacrée. »

Presque invisible depuis l’extérieur à cause du mur d’enceinte, la cité du cosmos se dévoilait alors dans toute sa gloire, aux lumières qui filtraient au travers de ses innombrables fenêtres ouvragées.

Si les traces du combat ayant opposé Artémis et Arès étaient encore visibles, les incendies avaient été éteints, et les travaux de réaménagement avançaient à une vitesse que seuls les élus du cosmos savaient fournir, à une vitesse surhumaine.

Bientôt, très bientôt, Sparte serait restaurée, plus rayonnante et plus florissante qu’elle ne l’aurait jamais été.

Stoppant alors son bus devant une montée d’escalier semblant aller jusqu’à la plus haute structure de la ville s’élançant au loin telle une flèche de nacre et d’argent, le chauffeur ouvrit ses portes et souriant à ses passagères, les invita à descendre de son bord pour aller rejoindre la demoiselle déjà sur place avant de s’en aller comme il était venu, dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samina
Chevalier d'or du Lion
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 14/04/2014

Feuille de personnage
Hp:
160/160  (160/160)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Sam 21 Juin - 20:38

[Je pensais que Zoé allait poster avant-moi puisqu'elle était montée la première mais bon, je poste maintenant]

Samina étudiait la texture qu'elle avait en bouche, au point à un moment de tirer dessus afin de tester l'élasticité de cette chose. Et elle devait bien admettre que ce truc était bien élastique, même s'il ne pourrait jamais s'étendre aussi loin que la chaine d'Andromède. Mais ce petit jeu allait bien 5 minutes, au bout d'un moment il commençait à devenir ennuyant. L'ancienne apprentie du Sanctuaire se résolu d'attendre d'être sortie du bus pour aller jeter le chewing-gum dans un coin. A moins qu'il n'y ait une poubelle quelque part dans ce bus?

"Dire que je viens d'un endroit où les habitudes de vie sont plutôt rudimentaires. Je doute que beaucoup ne connaisse cela."

Pourquoi était-elle soudainement si nostalgique du Sanctuaire sacré, alors qu'elle s'était fait un devoir de l'oublier jusqu'à maintenant. Jamais elle n'avait pût véritablement se remettre de la mort de son maitre. Elle ne s'était pas sentie digne de pouvoir porter son ancienne armure, après son sacrifice face au Mur des Lamentations. Elle écouta alors les paroles du Chauffeur.

"Comparer Hadès à un vulgaire méchant de film... Je ne suis pas sûr qu'il serait ravi de l'apprendre."

Même si en apparence les divinités que le Sanctuaire poursuivaient toujours le même but, anéantir l'humanité parce-qu’elle était corrompue, on pouvait se demander s'il n'y avait pas d'autre projets cachés... Ah moins qu'au final, Hadès et Poséidon ne soient comme les méchants qui voulaient envahir le monde afin d'étendre leur domination ou juste parce-qu’ils voulaient tout casser.

-Si le monde était réellement comme celui que l'on voit dans les films, alors les héros ne mourraient pas ou reviendrait à la vie parce-qu’ils le méritent.

Elle avait dit cela à voix basse, et de la tristesse se reflétait dans ses paroles. La chauffeur comprendrait peut-être de quoi elle voulait parler, Zoé beaucoup moins probablement. Enfin, si elle voulait savoir des choses elle pourrait demander à Samina qui lui répondrait peut-être. Elle écouta le reste de la tirade du Chauffeur.

-Oui, normalement ceux ayant choisi de suivre telle ou telle voie se doive de respecter leur serment jusqu'à la mort... Et parfois même au-delà. Le cosmos ouvre la porte de tous les possibles. En bien comme en mal.

Oui, le cosmos pouvait paraitre comme un monde merveilleux. Mais il était surtout terriblement dangereux, et ceux qui s'y risquaient avait de fortes chances d'en sortir meurtris. Samina le savait, mais quelque chose la poussait à revenir vers ce monde qu'elle avait pourtant fuit il y a treize ans. Ils finirent par arriver à Sparte, et leur accompagnateur leur fit signe de sortir.

-Eh bien, je suppose que nous devons vous remercier de nous avoir amené jusqu'ici.

Fut tout ce que l'ancienne apprentie Or trouva à sortir au chauffeur jusqu'avant que ce dernier ne s'en aille. Samina se retourna ensuite, et découvrit une ville à l'aspect antique qui semblait avoir été ravagée. Même si les ravages semblaient avoir quasiment été réparés. Le regard de l'ancienne apprentie du Sanctuaire se posa alors vers une jeune femme à la chevelure rousse.

-Bonjour mademoiselle.

Soudain, un grondement horrible se fit entendre avant que le ciel ne s'assombrisse soudainement. Cela raviva dans l'esprit de la jeune fille les souvenirs de l'Ultime Eclipse qui avait failli engloutir la Terre. Presque instinctivement, elle alluma son cosmos, s'attendant à voir des Spectres arriver. Mais au lieu de Spectre, ce fut un son qui parvint à ses oreilles. Un son empli de colère.

-Qu'est-ce qui se passe? Zoé, tu y comprends quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé
Spectre de la Succube


Messages : 46
Date d'inscription : 03/05/2014

Feuille de personnage
Hp:
145/145  (145/145)
CS:
250/250  (250/250)
Pa:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Lun 23 Juin - 19:32

Si Zoé pensait vivre un remake d'Harry Potter, Twilight et autres merdes hollywoodiennes, elle dut vite déchanter car le Chauffeur lui mit les points sur les "i" et les barres sur les "t" à ce sujet : elle ne sera pas la seule héroïne, une Élue avec pour ennemi un Grand Méchant qui éclatera d'un rire sardonique sur fond d'orage et d'éclairs et qui sera vaincu après moult péripéties, coups de théâtre et grosses ficelles cinématographiques. Point de tout cela !

Ce sera plutôt une lutte âpre entre des forces dépassant l'entendement des mortels et où Zoé et Samina seront aux premières loges.

Au bout d'un moment, la jeune fille eut un petit sourire et dit :

- Ça me va ! J'ai toujours détesté la guimauve finalement...

Le voyage continua et Zoé reporta son attention sur l'étrange serre-tête qu'elle avait acheté, prêtant une attention distraite à l'échange verbal entre Samina et le Chauffeur. Quand elle l'avait mis sur sa tête tout à l'heure, elle avait ressenti une impression étrange, comme si quelque chose enfoui au plus profond d'elle-même s'était éveillé. C'était plus une présence qu'une personne - du moins pour le moment, mais Zoé ne le savait pas encore - et qui était à la fois forte, sensuelle, puissante, magnétique, féroce, un peu comme un parfum capiteux ou un alcool fort. C'était difficile à décrire.

A un moment donné, elle releva la tête et regarda au dehors : sous ses yeux, le décor des rues new-yorkaises sembla se fondre pour devenir une sorte de kaléidoscope de couleurs qui se fondirent à leur tour, créant ainsi une lumière blanche et aveuglante. Zoé ferma les yeux et quand elle les rouvrit, elle vit un paysage de roches et d'arbres baignés par un soleil radieux. Puis elle vit une cité à l'antique, tel qu'on en voyait dans les péplums.

- Ah ça, c'est pas banal !... s'exclama-t-elle. Encore mieux qu'au cinéma !

Après avoir pris congé du Chauffeur, Zoé et Samina descendirent du véhicule. La russe nota que les lieux avaient dû subir récemment de gros dégâts car des bâtiments n'étaient plus que ruines et bon nombre de gravats jonchaient le sol.

Zoé prit son portable afin de prendre quelques photos  et poussa un juron : il était complètement éteint !

- Saleté de "Made in China"...

Samina se mit à briller comme un lampadaire puis quand elle vit une jeune femme rousse venir à elles, elle éteignit aussitôt sa "lumière", lui demandant si elle comprenait quelque chose.

- Non je capte que dalle, tout comme mon portable d'ailleurs ! Purée, c'est quoi ce bordel ?!


Dernière édition par Zoé le Sam 11 Oct - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinius
R.I.P.
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 07/11/2013

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Mar 24 Juin - 0:51

Arrow Palais du haut commandeur

Lentement, une plume aussi lumineuse que le soleil est tout aussi doré que celui-ci, vint annoncer l'arrivée de Sanguinius avant que sa forme ailée ne se pose en face des deux bus qui venaient d'arriver avec en leur sein: les nouveaux apprentis de Sparte. Dire qu'il avait été à leur place dans l'un de ses bus il y a quelques heures à peine, pensât le préfet de la maison dorée tout en posant un genou au sol quand sa silhouette d'ange vint atterrir face à deux jeunes femmes tout en écartant ses immenses ailes d'or et de plume. Non, en fait: elles étaient trois, remarqua alors le spartiate voyant alors l'immense aura qui se dégageait du deuxième bus tandis que la troisième apprentie vint apparaître à ses yeux, lui arrachant un pincement au coeur tandis que sa double vue olympienne lui montra, qu'elle était d'une certaine manière, pareille à Delphine, celle qui se révéla être en fait la déesse de la Sagesse. Serait-il en présence d'une autre divinité ? Il en avait vu plus de deux au cours de la journée que le pressentiment qu'il avait ne laissait aucune place au doute...

Toussant légèrement pour captiver l'attention de la dernière arrivante tout en vérifiant qu'il avait capté celle des deux jeunes femmes qui discutaient autour d'un téléphone portable, celui-ci les accueillit alors d'une élégante salutation en pliant ses ailes vers l'arrière tout en leur faisant la révérence sous les échos de la colère de Zeus: il n'était pas bien sage de rester dehors quand le maitre des cieux laissait éclater sa fureur.

"Mesdemoiselles et futures apprentis de l'antique cité de Sparte, laissez moi avoir l'honneur de vous saluer et d'être celui qui vous guidera en ce lieu: Je me nomme Sanguinius et je suis le préfet de la maison Olympienne. Comprenez par cela que je suis la personne qui veille et protège le dortoir doré ainsi que les nouveaux apprentis en l'absence de notre haut commandeur Hazama. Bienvenue dans un monde qui sera très prochainement le votre."

Auraient-ils la même tête ahurie que ses propres camarades quand ceux-ci perçurent une parcelle de l'univers improbable dans lequel ils se trouvaient ? Pouvaient-ils appréhender pleinement ce qui était en train de se passer dans le monde ? Si tel n'était pas le cas, c'était à lui de les préparer pour cela et, faisant rougeoyer sa main de son propre cosmos rouge: celui-ci empruntât le téléphone de l'une des jeunes filles avec le sourire.

"Excusez moi mais, en raison de soucie d'ordre climatique, voir divin: cette chose ne vous est plus d'aucune utilité, mademoiselle. En ce moment même, le monde est le spectateur d'un affrontement qui nous dépasse tous. En ce lieu sacrée, vous êtes ici pour apprendre et ne plus être spectateur de ce monde mais acteur d'un mouvement qui pourrait bien changer la trame de l'univers."

S'approchant alors de la propriétaire du téléphone, celui-ci le fit flotter via son cosmos avant de les regarder une par une dans les yeux et finalement demander:

"Maintenant que j'ai toute votre attention, je vous laisse vous présenter et me dire si vous êtes capables de répondre a la question suivante: qu'est ce que le cosmos ?"

Terminât l'ange en observant les trois demoiselles tout en venant fouiller l'une de ses poches à sa ceinture: venant caresser trois sortes d'insignes du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héra
Déesse du Mariage et reine des dieux
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/04/2014

Feuille de personnage
Hp:
325/325  (325/325)
CS:
800/800  (800/800)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Sam 28 Juin - 17:28

Le moins que l'on pouvait dire, c'était que tout au long du voyage, les doutes de Claudia n'avaient fait qu'amplifier. Chose peu surprenante de sa part dans le fond puisque de tout temps, elle avait eu cette méfiance qui l'avait menée parfois au seuil de la folie. Si fine, elle était devenue si fine, capable de sonder les âmes, de percer à jour ceux qui tentaient de s'en prendre à elle ou à ses proches. Il était loin le temps où enfant, elle avait maladroitement provoqué la folie de son voisin, le poussant au suicide.

Défendre les femmes, les épouses et les mères, veiller sur les familles et présider aux naissances. Tout ces mots ne cessaient de se répéter en elle tout comme elle ne pouvait s'empêcher de guetter le sac où reposaient le sceptre royal et le diadème qu'elle avait mis au jour lors de son périple. Le regard qu'elle échangeait avec Argus montrait qu'il était plus qu'un simple oiseau à ses yeux.

A chacune de ses plumes s'accroche une ocelle qui n'a rien d'anodin. Tout mécréant l'apprendra à ses dépends.

Et des mécréants, la jeune femme s'attendait à en rencontrer. Déjà ce chauffeur qui avait tenu bon face à ses paroles et son regard plus que perçant, dégageait quelque chose de malsain, de perfide qui éveillait l'instinct batailleur de la dame. Fine tout en étant aussi confiante en ses intuitions, elle ne pouvait que reconnaître en cet homme un défi à sa hauteur : un défi pouvant se révéler périlleux voire mortel.

Excellent, toutes mes félicitations, chauffeur. Votre art d'éluder les questions est non seulement plus que parachevé mais aussi inquiétant qu'attirant.

Pas une seconde, Claudia ne s'était relâchée. Pas un des mots de ce que l'homme au cigare avait dur ne lui avait échappé. En son fort, intérieur, elle l'avait mené au plus loin, espérant que l'orgueil de l'homme le conduirait à faire une erreur. L'orgueil, l'excès de confiance, ces défauts, ce qu'elle les connaissait. Plus que quiconque, Claudia savait ce que l'excès d'orgueil ou de confiance en soi pouvait entraîner. L'amener à parler, encore et encore. C'était une ruse plus que connu mais qui avait fait ses preuves.

Certaines réponses, certaines bribes de conversation avaient fait leurs chemins en son esprit. Le cimetière de Sparte était là pour accueillir les vaincus mais, il y avait plus. Ces mots l'avaient frappée mais elle n'en avait rien laissé paraître. Trop fière elle aussi pour laisser paraître son trouble. Plus grande que la moyenne, elle en imposait autant par sa taille et son maintien que par son esprit fort et ce regard que peu pouvait soutenir.

Dommage de ne pas en avoir tiré davantage, enfin, je ne suis pas seule.

Deux autres jeunes femmes venaient en effet de descendre d'un bus jumeau du sien. Chose dont elle ne put s'inquiéter vu l'arrivée ou plutôt l'atterrissage d'un... Ange ?

Décidément...

Sans rien montrer à nouveau de son trouble, elle s'était rapprochée d'Argus et de son précieux trésor lorsque L'orage éclata de plus belle. Des manifestations de ce genre, elle en avait déjà tant vu mais cet orage là avait quelque chose de différent. Ce tonnerre et ce cri si puissant qu'il en était abasourdissant. A ses côtés, Argus gonfla son plumage mais elle ne put le voir. Non, elle ne le put.

Ce tonnerre... Ce tonnerre.

Sans rien comprendre à ce qui lui arrivait, Claudia leva la tête vers les cieux, se plongeant dans le cœur de l'orage et de la tourmente. C'était comme l'effet d'une hypnose, d'un magnétisme auquel elle ne pouvait se soustraire alors qu'au plus profond d'elle-même, elle sentait une joie et une chaleur anciennes remonter. C'était comme un flot continu qui la faisait agir comme jamais elle ne l'avait fait, laissant son cosmos divin s'embraser sans la moindre retenue.

Ce tonnerre...

Sous la garde d'Argus, une immense lumière commença à jaillir depuis le sac. Les attributs sacrés de la déesse Héra se chargeaient de cosmos, menaçant de mettre le feu à une toile pourtant épaisse.

Tu m'appelles ? Ô grand Zeus, quel est ton tourment ? Quelle peine te ronge pour ainsi te faire hurler...

Ces mots, ils étaient sorti tout seul alors que son cosmos en plein éveil venait d'exploser...

" Zeus, mon frère, mon époux, que te prend-il ?"

L'âme d'Héra venait de réagir à la colère légendaire de son mari. Même encore en partie endormie, elle était présente, capable de prendre le devant de la scène et de s'imposer en force. Et avant que l'on ne puisse l'en empêcher, elle tendit la main à la Foudre...

" Mon frère, viens me chercher !!! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samina
Chevalier d'or du Lion
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 14/04/2014

Feuille de personnage
Hp:
160/160  (160/160)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Dim 29 Juin - 15:30

Samina ne comprenait pas ce qu'il se passait, et Zoé non plus comme une mystérieuse chose qu'elle appelait "son portable". L'ancienne apprenti du Lion aurait bien voulu la questionner un peu plus sur cette chose qu'elle avait déjà vu aux mains de plusieurs personnes, mais qu'elle n'avait jamais vraiment eut envie d'utiliser. Le Sanctuaire avait beau ne pas être totalement replié sur lui-même, ça ne voulait pas dire qu'il était au faite des nouvelles technologies. Et bien qu'elle ait passé les 13 dernières années loin du domaine sacré, Samina ne s'était jamais vraiment intéressé à ce genre de chose.

"Le plus important pour le moment c'est savoir ce que c'est que cet endroit. Le chauffeur nous a donné quelques informations mais... Je ne comprends rien!"

Non, elle ne comprenait pas ce qu'elle fichait ici! Elle avait accepté de grimper dans le bus parce-qu’elle avait eut envie de renouer avec le monde du cosmos et là... Là elle se sentait complètement dépassée par les évènements. Peut-être parce-qu’elle s'était éloignée du cosmos pendant 13 ans et que, comment disait-on déjà? Ah oui, elle n'était plus vraiment à la page. Elle ne comprenait pas d'où venait cette expression mais bon.

-Mais qu'est-ce...

Semblant venir du ciel, une plume de la même couleur que le soleil apparût, tranchant avec la noirceur du temps présent. Soudain, ce qui ressemblait fortement à un ange apparût à son tour. Samina ouvrit de grands yeux, n'ayant jamais vu de personnages pareils. L'etranger se présenta comme étant Sanguinus, celui qui allait les guider dans leur nouvelle vie d'apprenties. Samina haussa légèrement un sourcil, repensant à son arrivée au Sanctuaire il y a... Plusieurs années.

"Je suis en train de refaire le même parcourt que lorsque je suis arrivée dans le monde du cosmos. Repasser par la case apprentie, alors que si ces évènements ne s'étaient pas produits..."

En choisissant  de monter dans le bus, c'était comme si elle avait acceptée de tout reprendre à zéro. De repartir sur d'autres bases dans ce monde. Mais cette fois, elle n'avait pas encore entendu parler de servir une quelconque divinité style Athéna, Hadès où elle ne savait qui d'autre encore. Ça allait peut-être venir.

"Vont-ils me laisser le choix? Ou bien vais-je être obligée de subir un entrainement pour servir une divinité ou une autre."


Elle avait déjà fuit le Sanctuaire d'Athéna, accepterait-elle de revenir vers elle si on le lui demandait? Là n'était pas la question,  pendant que Sanguinus les interrogeaient sur le cosmos, Samina laissa son regard dériver sur la cité antique.

-Le cosmos est une fabuleuse énergie qui nous apporte une puissance que peu de gens pourraient mesurer. Mais il apporte aussi un lot important d'épreuves et de sacrifices.

Samina laissa filtré quelques brides de son énergie cosmique, mais bien moins que tout à l'heure où elle avait plutôt réagi par automatisme et crainte. C'est à ce moment là que la dame au Paon sembla s'exciter, levant la main vers le ciel et appelant Zeus qu'elle désigna comme étant son frère.

-Hein? J'ai peur de comprendre. Cette fille est une divinité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé
Spectre de la Succube


Messages : 46
Date d'inscription : 03/05/2014

Feuille de personnage
Hp:
145/145  (145/145)
CS:
250/250  (250/250)
Pa:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Sam 5 Juil - 10:12

Là, Zoé allait de surprise en surprise : tandis qu'elle pestait sur l'inactivité de son téléphone portable, un beau gaillard fit son entrée. Blond, la carrure large, la mâchoire carrée, il était le genre d'homme que la jeune fille trouvait carrément craquant. Mais ce qui était le plus remarquable était une espèce d'aura de puissance qui l'entourait, tel un manteau, ainsi qu'une magnifique paire d'ailes.
Elle avait déjà vu des gravures et des bas-reliefs représentant des Anges et cette personne en était l'incarnation vivante.

Le Chauffeur n'avait pas menti en lui disant qu'elle aurait accès à un monde plus vaste et plus passionnant !

D'une voix d'airain - enfin, Zoé eut l'impression qu'il avait une voix comme ça - il leur souhaita la bienvenue avant de prendre le téléphone portable des mains de l'allemande qui n'esquissa pas un geste pour le reprendre tant elle était encore sous le choc de la vision de "l'Ange" ; il lui dit que cet objet était inopérant en ces lieux et qu'elle n'en aurait plus besoin de toute manière, parlant de conflit cosmique ou divin.

Puis il lui demanda leurs noms et leur posa une question : "qu'est ce que le Cosmos ?"

- Zoé, enchantée. Et vous ? répondit-elle de la voix de quelqu'un qui vient d'être tiré de son sommeil. Elle ne répondit pas à la seconde question car elle n'y connaissait rien ; elle préférait laisser Samina le faire : elle avait l'air plus familière de toutes ces choses.

-Le cosmos est une fabuleuse énergie qui nous apporte une puissance que peu de gens pourraient mesurer. Mais il apporte aussi un lot important d'épreuves et de sacrifices.

Zoé haussa un sourcil : la première partie était des plus intéressantes mais la seconde la tentait moyennement, surtout la partie "sacrifice". Mais bon, il était écrit quelque part qu'on n'avait rien sans rien et qu'il fallait payer de sa personne si on voulait la puissance.

Un coup de tonnerre ébranla le ciel, la faisant sursauter et la jeune femme rousse, que Zoé avait quelque peu zappée - "l'Ange" lui avait paru bien plus intéressant - se mit à s'agiter, appelant son frère Zeus !...

-Hein? J'ai peur de comprendre. Cette fille est une divinité ? s'exclama Samina.
- Ouais ou alors elle est complètement frappée et sa place est dans un asile... lâcha Zoé qui reprit son téléphone portable : il ne marchait pas en ces lieux mais il pouvait encore lui être utile. Sans compter que c'était un cadeau et qu'elle y tenait, sentimentalement parlant.

Puis elle se tourna vers "l'Ange" et, les poings sur les hanches, le toisa d'un air effronté :

- Bon, beau gosse, on fait comment pour développer ce "Cosmos" ? On passe des épreuves ? On subit un entraînement ? Faut tuer quelqu'un ?

Zoé ne s'en rendait pas compte mais l'être ou la chose qui l'avait habité quelques secondes, quand elle avait failli se faire agresser par les voyous à New-York, était lentement en train de s'immiscer dans sa personnalité, d'où le ton quelque peu insolent qu'elle avait adopté face au type ailé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinius
R.I.P.
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 07/11/2013

Feuille de personnage
Hp:
150/150  (150/150)
CS:
400/400  (400/400)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Jeu 17 Juil - 17:43

Voici un groupe des plus atypiques, murmurât intérieurement l'ange en observant les auras de chaque personne présentes face à lui tout en se servant de sa double vue pour essayer d'identifier la nature même de leurs cosmos: lors de son propre arrivé à Sparte il y a deux jours de cela, il avait remarqué que la nature des cosmos qui l'animé lui et celle qui devint Athéna, n'étaient absolument pas le même que ceux d'Abaddon ou de Dante. Et, il pouvait clairement voir qu'aucune de ses trois jeunes femmes n'était muée par la même énergie... Quel dommage, soupirât l'ange aux ailes d'or avant de remarquer la présence d'un quatrième personnage aux côtés de celle qui était sortie en dernier du bus: une immense roue de plume venait d’apparaître près d'elle, le tout porté par un ... Paon ? La chose n'allait pas passer inaperçu, se dit-il en se souvenant qu'il avait marqué les esprits lors de son arrivée.

Sortant de ses pensées à la voix de la personne a qui il avait emprunté le téléphone, l'ange posa son regard sur elle avec le sourire pour lui répondre avec chaleur: bien qu'elle semblait être teinté de la même couleur que Dante et Pandore, elle semblait bien moins froide.

"De même que vous, Zoé. Comme je l'ai dit en arrivant, je ne nomme Sanguinius de la maison doré et mon devoir sacrée est d'aider chacun d'entre vous à travers Sparte, a vous guider sur la voie que vous décideriez de prendre."

Fit-il avant de reporter son attention sur la seconde demoiselle qu'il avait aperçu: Observant celle-ci avec intérêt, il fut ravi de voir que, contrairement à lui, elle semblait bien connaitre le monde dans lequel elle venait de poser le pied... Peut être avait-elle déjà était entraîné ? Les mots qu'il entendit par la suite le conforta dans son idée.

" Un grand pouvoir implique toujours de grande responsabilités et, le cosmos apporte plus de pouvoir que vous ne pourriez l’imaginer."

Dit-il en souriant avant de remarquer a son tour les mots de la dernière personne du groupe: comprenant alors pourquoi son aura était semblable a celle d'Athéna et d’Hermès. La chose se précisa quand le cosmos de la déesse explosa brutalement autour d'elle, obligeant l'ange a ouvrir les ailes pour attraper Samina et Zoé dans deux cocons de plumes. Rouvrant doucement ses ailes, celui-ci s'approcha de Claudia avec précaution sans pour autant arrêter sa leçon:

" Chaque personne porte en elle un fragment du Big Bang originel qui donna naissance à l'univers, et ceux qui parviennent à ressentir le Cosmos deviennent alors capable de créer en eux un sous-univers à partir duquel ils tirent une énergie capable de briser les atomes. C'est comme cela que la légende affirma que des hommes purent détruire la terre d'un coup de poing ou fendre le ciel d'un coup de pied. Le Cosmos ne connaît aucune limite, hormis la force de volonté de celui qui cherche à l'élever. L'entrainement est la meilleure des nécessités cependant: comme nous sommes tous différents, certains feront grandir leurs cosmos d'une certaine façon, et d'autres apparaîtront tout simplement avec un cosmos gigantesque... "


Prenant doucement la main de Claudia, l'ange jugea qu'il était nécessaire de trouver une zone où le tonnerre ne serait pas vue. Laissant alors son cosmos d'ange de l'Olympe entrer en contact avec les doigts de la future déesse, sa voix se fit plus douce:

"Dame Claudia.... Reprenez vous, s'il vous plait. Il n'est pas encore temps de le rencontrer... Si vous êtes ici c'est pour apprendre qui vous êtes et vous contrôler, vous n'aimeriez pas apparaitre de cette façon devant "lui" ?"

Se dirigeant alors vers Zoé et Samina, l'ange les invita a le suivre d'un sourire:

"Nous continuerons cette discussion un peu plus tard, je vous prierais de me suivre à présent, s'il vous plait."

 Arrow Salle d'etude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héra
Déesse du Mariage et reine des dieux
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/04/2014

Feuille de personnage
Hp:
325/325  (325/325)
CS:
800/800  (800/800)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Dim 20 Juil - 12:44

[post court pour marquer la transition, je me rattraperai après]

Le bouleversement s'était fait en un coup sans même que la blonde ne s'en rende compte. Tout avait été si vite, si naturellement comme si elle n'avait attendu que cela. Attendu le retour de celui qui avait été un si mauvais époux, en parfaite épouse grecque. De toutes les déesses, elle était la plus trompée, la plus meurtrie. Toutes les aventures et les coups vite faits de lapin en chaleur de Zeus avait été autant de piques dans son cœur et sa dignité. Épouse bafouée, Héra était aussi trop bien trop fière pour montrer la douleur qui était la sienne. La décharger en fureur lui avait toujours bien plus convenu que pleurer sa honte. Le roi des dieux, son frère et époux, lui avait fait tant de mal et pourtant, Héra demeurait en cet instant figée d'inquiétude...

A quelques pas de sa maîtresse, Argus avait déployé sa parure en d'une beauté inégalée. Ces centaines d'ocelles brillaient tout en reflétant l'immense énergie du maître de l'Olympe. Rien, il n'avait rien d'un simple gallinacé de basse-court. Plus qu'un poseur, il était doté de certaines capacités propres aux familiers divins. Artémis avait ses chiens, Athéna sa chouette et Aphrodite son boiteux, et tout allait au mieux sur la plus étincelante des montagnes sacrées. Le tout était d'y retourner, cet appel, malgré toute la fierté et la jalousie étant la sienne, toute la rancœur et les blessures successives de son passé, Héra n'avait pu que l'entendre et du plus profond de l'esprit de Claudia y avait répondu avec toute la hargne et la poigne étant la sienne.

L'orage s'effaça soudain laissant une Claudia tétanisée, sourde et aveugle à la présence des deux autres femmes. Deux mortelles, deux rivales en puissance desquelles elle tiendrait le regard de son cher Zeus éloigné. Soudain, elle sentit une main se poser sur la sienne. L'ange dénommé Sanguinius la tira de son état en la piquant là où il fallait, l'orgueil immense de la déesse. Un éclat dans le regard de la jeune femme avant qu'elle ne se détende.

" Vous avez raison, je dois être digne de mon nom et de l'essence qui coule en moi. Veuillez ne pas en gardez souvenance, je vous en serai infiniment reconnaissante, seigneur Sanguinius."

Le ton était calme tout en trahissant une certaine fatigue. User de l'immense cosmos d'Héra en plus d'alerter Argus était encore une épreuve trop épuisante pour Claudia. Apprendre, elle devait apprendre et bien elle apprendrait.

==> Suis Sanguinius en compagnie des deux autre dames


Dernière édition par Claudia le Dim 31 Aoû - 10:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samina
Chevalier d'or du Lion
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 14/04/2014

Feuille de personnage
Hp:
160/160  (160/160)
CS:
300/300  (300/300)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'une dame et de son paon   Mar 29 Juil - 15:39

Le monde du cosmos pouvait être impressionnant, surtout pour des gens venant à peine d'y pénétrer. Samina comprenait l'état de Zoé et avait même sourit devant son comportement devant Sanguinus et plus particulièrement la manière dont elle s'était présentée. D'ailleurs, l'ancienne apprentie Lion d'Or avait complètement oublié de le faire. Sans doute qu'elle avait perdu l'habitude des civilités, pourtant les gens pouvaient être civils au Sanctuaire. Malgré le mode de vie assez rustique. Enfin bref.

"Cette nouvelle immersion, même si elle doit rester brève, me permettra sans doute de réapprendre certaines choses..."

C'est fou ce qu'on oubliait vite lorsqu'on se coupait volontairement du monde dans lequel on avait toujours vécu, et qu'on n'arrivait pas à s'intégrer dans celui où on était obligé de vivre. Mais ce n'était pas le moment de philosopher. Zoé avait supposé que la place de l'autre fille était dans un asile, ce qui pouvait être normale venant de quelqu'un ayant toujours vécu une vie ordinaire.

"Elle ne sait pas encore que les divinités existent, et qu'elles peuvent s'incarner sur Terre. Cette fille est peut-être bien l'incarnation de la déesse Héra."


Samina ne pouvait pas dire ce qui caractérisait une incarnation divine exactement, n'ayant fait qu'apercevoir Athéna peu avant le début de la guerre contre Hadès. Et on ne pouvait pas dire que cet aperçu lui ait laissé un souvenir mémorable, puisqu'il n'avait pas suffit à la retenir au Sanctuaire. Toujours concentrée sur la prétendue Héra, elle ne fit pas attention à la question de Zoé. Et de toute façon, l'ange y répondit lui-même, leur servant la même explication qu'elle avait eu au Sanctuaire.

-Ce que vous racontez là correspond à la légende des Chevaliers protecteurs de la déesse Athéna. Ce sont eux qui sont principalement connus pour avoir ce genre de pouvoir. Même s'il existe d'autres individus pouvant manifester ce cosmos.

Oui, d'autres individus comme les Spectres ou les Marinas. C'est à ce moment précis qu'elle réalisa que Zoé pouvait aussi bien être une future Sainte qu'une ennemie en devenir. Devait-elle laisser les choses aller ainsi? Peut-être. Qui était-elle pour entraver la marche du Destin?

-Eh bien puisqu'il semblerait que vous êtes notre guide ici, je vous suis. Je ne saurais pas où aller de toute façon dans cette cité. Fit-elle en emboitant le pas de l'ange et de la probable incarnation divine.  

----> Sur les traces de l'Ange ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'arrivée d'une dame et de son paon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» arrivée d azalniole dame de saint maffré
» Le parfum de la dame en noir...
» LES TV 3D sont arrivées
» Médaille N-Dame d'Einsiedeln - Suisse (1) - XVIIème
» Sandition, un roman achevé par une autre dame (Marie Dobbs)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Porte d'entrée de la ville et bureau d'accueil des apprentis-
Sauter vers: