Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En quête de lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeus
Roi des Dieux
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 04/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
552/552  (552/552)
CS:
1004/1004  (1004/1004)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: En quête de lumière   Lun 2 Juin - 8:22

Arrow Salle du trône

En quittant la muse de l’Histoire, je sentais comme une étrange sensation m’envahir, comme si je n’allais plus la revoir avant un temps effroyablement long.

Avec le flot du temps encore envahis par l’ombre, qui pouvait désormais savoir ce que nous réservait l’avenir ?

*Les moires seules pourraient nous aider… Si seulement je savais où les trouver.*

Disparues, perdues depuis des millénaires maintenant, les trois sœurs du destin s’étaient exilées loin de l’univers connus bien avant que j’entre en sommeil il y a plus de deux milles ans.  A présent seules nous restaient d’elles les légendes et les rumeurs de leur voyage aux confins des dimensions, loin, si loin, par-delà les limites du temps et de l’espace, en ce point précis de la création où tous les avenirs possibles convergent, en ce point où commencent et se terminent toutes choses.

*La frontière… Le plus grand trésor de l’univers, ou alors une légende ayant rendu fou tous les êtres l’ayant cherché corps et âme.*

Après plusieurs dizaines de milliers d’années d’existence, tout ce que je pouvais dire à son sujet, c’était que bien malgré moi, malgré tous les efforts que j’avais déployé pour la trouver, je n’avais rien découverts, pas même un fragment de preuve de son existence, au point qu’à présent, je ne songeais plus à elle qu’avec un étrange mélange de nostalgie et de frustration, ainsi que l’on se remémore un beau rêve.

*Peut être qu’Hypnos est derrière tout cela, ce serait bien son genre d’ailleurs… Enfin, il n’est pas en position de me le dire pour le moment.*

Activant les mécanismes secrets cachés au sein même de mon palais divin, je découvrais alors l’ouverture ancienne d’un passage creusé au cœur de la montagne des dieux et menant droit à son plus grand trésor, celui qu’à présent je devais examiner dans l’espoir d’en apprendre plus sur notre ennemi.

Descendant alors l’immense passage que j’avais déjà emprunté hier à mon réveil, j’arrivais rapidement devant les larges portes scellées de la salle de la flamme.

Scrutant rapidement l’ensemble des sceaux de protections parcourant le mur d’enceinte de cette pièce, je ne fus nullement surprit de les trouver intact et actif. Si l’intrus avait pénétré cette pièce, il l’avait fait comme il l’avait fait lorsqu’il s’était introduit dans mon palais, sans laisser la moindre trace de son passage.

Apposant alors ma main sur la demi-sphère d’airain se situant au milieu des deux portes, j’y diffusais un puissant éclair qui immédiatement fut absorbé par l’imposant mécanisme me faisant face et qui avec lenteur, s’activa alors.

Avec un rythme bien à lui, dans une lenteur presque cérémonieuse, les larges portes s’ouvrirent vers l’intérieur de la pièce, et la lumière éclatante de la flamme originelle me frappa tandis que je pénétrais dans le saint des saints du palais du roi des dieux.

Vaste pièce circulaire sans le moindre meuble, sur ses murs se trouvaient enchâssé par l’or et le marbre l’histoire de l’univers, de ses origines jusqu’à mon entrée en sommeil, plus de deux milles ans en arrière. Un héritage pour les générations futures, mon héritage, un héritage qu’il me fallait encore achever.

Immaculée, inaltérée, inchangée ou presque depuis son émergence du chaos à l’aube du temps, la flamme réagissait sensiblement à la présence du keraunos dont elle était la matière première.

Sentant mon arme attitrée résonne en présence de sa source, je me sentais alors comme le porteur d’un message transcendantal, comme si en tant que porteur de la foudre divine, mes actes étaient dictés par une force encore supérieur à la mienne.

C’était bien dans ces instants, où même mon existence me semblait ridiculement petite, que je me rendais compte qu’au final, je n’étais qu’un instrument du destin en même temps que son exécuteur. Si seulement j’arrivais à l’infléchir, si seulement je pouvais l’écrire au lieu de le subir…

*Si seulement il n’était pas écrit à l’avance.*

Oh oui, si seulement le destin n’était pas implacable, si seulement nous avions le choix.

Soupirant malgré moi face à ces souhaits aussi irréalisables que stériles, je reportais alors mon attention aux immenses fresques ornant la salle de la flamme. Chacune d’elles racontant un des événements majeurs ayant marqué mon existence, et même certains événements s’étant déroulés longtemps avant ma naissance.

C’étaient eux qui en l’occurrence m’intéressais tout particulièrement, plus précisément, ce passage où mes ancêtres avaient formés aussi bien les mers que les montagnes, y compris celle contenant maintenant la flamme originelle.

Effleurant du doigt les reliefs dorés de la fresque représentant les dieux primordiaux forgeant la Terre, j’accédais alors au récit de leur exploit alors qu’une voix étrangement nostalgique s’invitait dans mon esprit.

La voix me narra alors l’émergence de la Terre hors des flots, de l’extinction des volcans et de la fin de l’ère primaire, juste avant que Gaia n’enfante ceux qui deviendraient les premiers bâtisseurs divins avant de se laisser pervertir par leur pouvoir et leur hégémonie.

Cependant, malgré les intérêts historiques et moraux de ce récit, je me sentais frustré de ne rien savoir en tirer de bien utile pour le moment. Je savais être sur la bonne piste en cherchant à découvrir qui pourrait bien avoir accès aux anciens domaines titaniques et primordiaux, mais à présent, je me rappelais que les connaissances contenues dans cette salle ne me serviraient de rien.

*Pourquoi ne m’en suis-je pas souvenu avant ? Et pourquoi je n’arrive pas à mettre de nom sur ces deux voix ?*

Ma mémoire me semblait alors véritablement affectée. Si la majeure partie restait limpide et acérée, certaines zones étaient quant à elles plongées dans une étrange brume les rendant impénétrables. Cela ne pouvait être le fait que d’un seul être, la déesse avec laquelle j’avais conçus les neuf muses.

*Mnémosyne… Pourquoi ? Et surtout quand ?*

Me tourmenter, me perdre ? Elle ? Elle qui m’avait soutenu malgré son vœux d’allégeance ? Elle que j’avais dut châtier avec ses pairs pour préserver les apparences ? Était-ce là sa vengeance ? Ou une manœuvre faisant partie d’un plan plus complexe ?

Je comprenais sur le moment une chose, quelles que fut les raisons l’ayant poussées à agir, la pire réaction aurait été d’attendre et de réfléchir. Non, au contraire, je devais agir, au risque de faire des erreurs, mais au moins ainsi j’attirerais à découverts mon véritable ennemi, là où il serait perdu.

Je devais poursuivre mes projets sans me retourner, au moins pour cette révélation, ma visite à la flamme n’avait pas été inutile.

Lui adressant un dernier regard empli d’émerveillement, je quittais alors sa compagnie pour m’en retourner à la salle du trône où arriveraient bientôt tant mon fils espiègle que son étrange passager, ce haut commandeur Hazama si mystérieux.

 Arrow Salle du trone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
En quête de lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Terres sacrées de l'Olympe :: Palais de Zeus :: Salle de la Flamme-
Sauter vers: