Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les inquiétudes d'une déesse de la Chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Déesse lunaire de la Chasse
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
249/249  (249/249)
CS:
630/630  (630/630)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Les inquiétudes d'une déesse de la Chasse   Mar 20 Mai - 19:37

==> Je viens d'ici

Fait assez extraordinaire pour être noté, la réaction d'Hermès avait surpris Artémis. Elle qui n'aurait jamais cru son jeune frère prêt à lever les armes contre elle avait presque écarquillé les yeux de surprise.

Court mais méritant d'être retenu...

Les pensées de la déesse étaient fermes tout comme elle et la poigne dont elle avait fait preuve. Sa demande était normale. Après tout, n'était-elle pas plus tendre que certaines de ses sœurs. Athéna la surpassait en cruauté. Personne ne semblait se rappeler de son côté implacable et impitoyable. Peut-être s'était-elle réellement adoucie au fil des siècles.

Athéna semble devenue tellement plus tendre mais est-ce réellement une bonne chose ?

Les paroles de Zeus étaient justes. Les dieux s'étaient ramollis. Bien trop ramollis au terme de siècles d'absence, il suffisait de voir la façon dont ils se comportaient alors que le monde était à un tournant sans précédent. L'Aéropage avait été un premier pas vers le retour des dieux mais cela ne se ferait pas sans heurts. Tant de périls menaçaient. Elle songeait aussi à sa nièce à qui elle avait offert une peau de biche. Cela n'était sans doute rien mais serait d'une aide si jamais elle aurait un jour besoin du soutien de la déesse de la Chasse. Celle dont les colères pouvaient faire trembler tous les hommes mais était-ce encore le cas à présent ?

L'attitude d'Ozymandias pouvait le faire penser mais c'était bien trop restreint pour se faire une idée réelle. Artémis n'avait rien perdu de son énergie mais elle aussi semblait s'être attendrie. En d'autres époques, Hermès aurait subi les foudres de la déesse de la Chasse. Une telle façon de lui parler n'aurait jamais passé auparavant. La déesse lunaire l'aurait remis à sa place. Qu'avait-il pu lui arriver pour qu'elle ne dise rien ?

Non, ce n'est pas que je n'avais rien à dire. C'était que cela n'en valait pas la peine et que d'autres choses accaparaient mon esprit. Je sens que les ennuis ne tarderont plus à venir. L'Olympe va avoir besoin de nous et mieux vaut se préparer chacun selon ses talents plutôt que se perdre en vaines querelles.

L'Olympe avait perdu de sa force, c'était un fait. La majorité de ses divinités demeuraient encore en sommeil et pire que tout, elle demeurait divisée. La haine et les ambitions de certains de ses frères étaient des faiblesses de plus. Non, seulement, elles troublaient le calme de la montagne des dieux mais elle l'affaiblissait. En cas d'assaut, les choses seraient plus que compliquées s'ils ne pouvaient compter sur l'aide d'Arès. Bien sûr, Apollon et elle étaient bien sûr des divinités combattantes, surtout elle en fait, mais aucun des jumeaux nés de Léto ne pouvait rivaliser avec le dieu des Carnages. Les Enfers avaient perdu l'un de leur plus puissants alliés, laissant Perséphone encore plus seule qu'elle l'était. La sanction de Zeus bouleverserait encore bien des existences. La déesse au front d'argent ne pourrait s'y opposer ni même discuter. Jamais, le maître des Nuées ne l'écouterait. C'était trop tard maintenant.

Soupirant en repassant devant ce qu'il restait du temple d'Apollon, Artémis se disait qu'elle aussi était trop faible. Bien trop mais comment pourrait-elle se renforcer ? S'entraîner serait l'idéal mais avec qui ? La déesse ne pouvait compter sur Hermès et encore moins sur Arès. Prendre le temps de se pencher sur ses propres pouvoirs et devenir encore plus puissante qu'elle ne l'avait été. La chasse à l'homme quoique tentante attendrait. Se quereller avec Athéna était sans le moindre doute la dernière chose à faire. Par contre, les monstres des Enfers devaient s'être égailler avec la chute du Royaume d'Hadès. L'idée que certains d'entre eux puissent avoir trouvé refuge là où personne ne penserait à aller les trouver se faisait de plus en plus nette en elle. Capturer ces êtres serait une épreuve digne d'elle. Cela se ferait dans le plus grand silence en plus de remettre un peu d'ordre dans le chaos qu'avait du déclencher la chute des Enfers.

Qui sait si certains d'entre eux ne sont pas déjà à l'oeuvre parmi les mortels ?

Son temple ne tarda pas à apparaître devant elle. Elle en était fière de cette bâtisse à nulle autre pareille. Une terre d'où elle pouvait diriger sa meute comme bon lui semblait. Le tout était de la remettre en état avant de mener son projet à exécution...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
389/389  (389/389)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Les inquiétudes d'une déesse de la Chasse   Dim 25 Mai - 18:28

Arrow Le repaire d'Hermès

Franchissant rapidement la distance te séparant du temple d’Artémis, tu te retrouves alors en train de gravir un vaste escalier de marbre couvert de végétation et de restes de repas d’animaux.

Noix, graines et fruits s’étendent à tes pieds à perte de vu alors qu’à ton approche, tu roussis et dessèche toute végétation environnante.

Dieu de la destruction et du carnage, ton seul passage est une malédiction tant pour Gaia que pour ses innombrables enfants.

Sous tes pas, le bois devient braises ardentes, les feuilles s’embrasent et l’ensemble de la vie peuplant ce petit bois s’enfuie à ton approche.

Une myriade d’écureuil s’évade alors de branches en branches, fuyant ta fureur sourde qui gronde au travers de ton cosmos incandescent tandis qu’une volée d’oiseau s’envole au loin. De petits lapins et d'innombrables rongeurs s'enterrent dans leur terrier alors que la foret se dépeuple à ton approche. Mille et mille petit cris de frayeur strident résonnent alors tandis que tu avances sans même y prendre garde.

Artémis ne peut qu’être à présent au courant de ton arrivée, et pourtant son cosmos n’explose pas. On dirait même qu’elle t’attend.

Fière, si fière demeure ta bâtarde de demi-sœur. Tu sais qu’elle ne te fuira pas, tu sais qu’elle te fera face, avec cette détermination et ce courage faisant d’elle malgré tout un adversaire digne de toi.

Pendant une seconde, tu oublis jusqu’à ton passé avec elle pour la voir comme une déesse semblable à toi par quelques aspects. Sa soif de sang n’étant que dissimulé par les proies idiotes qu’elle chasse, elle qui ignore encore que nulle proie ne vaudra jamais ses paires ou les humains doué du cosmos.

Elle apprendra, tu le sais, tu t’en assureras. Par l’exemple autant que par la contrainte, tu lui feras découvrir ce plaisir à nul autre pareil.

L’amener à être plus comme toi… Oui, cette pensée te serait presque séduisante si elle n’était pas irréalisable.

Seul tu as toujours été, et seul tu resteras parmi ta trop nombreuse famille. Artémis pourrait bien découvrir le plaisir de la chasse véritable, elle resterait à jamais la jumelle de cette éphèbe efféminé d’Apollon. Rien ne la détournerait des deux seuls hommes qu’elle avait jamais aimés.

Et pourtant… Et pourtant, tu te surprends à y penser, à soupeser les possibilités, ce jeu de séduction te tente, toi qui d’ordinaire ne jure que par le fer et le feu. Te serais-tu lassé de l’absence d’Aphrodite ?

Une nouvelle aimante ? Artémis ?

« Huk huk huk… »

Autant attendre qu’il neige en plein désert.

Accélérant ton pas et chassant ces absurdités de ton esprit, tu pénètres alors au sein du temple de la Chasse et te laisse guider par ce cosmos familier que tu sens émaner de ses tréfonds.

D’étranges créatures te font alors face, luttant contre leur instinct de survie et te montrant timidement les crocs.

Inspirant profondément, ton sourire dévoile alors tes dents limées en pointes alors que tu pousses un rugissement si violent qu’il les projette au loin avant de les faire déguerpir.

« Huk huk huk huk… »

Décidément, ton voyage en ce temple t’aura mis de bonne humeur, et alors que tu t’enfonces toujours plus loin dans la demeure d’Artémis, tu provoques l’exode massive de toujours plus de créature vers leur déesse protectrice.

Enfin ton voyage touche à sa fin alors que tu débouches au cœur de la meute aboyant et grognant d’Artémis, immobile et droite en son centre, l’arc à la main, un regard fier et intense lancé à ton encontre.

Déjà tu sens le frisson de l’excitation te faire frémir, tu sais ce qui arrive à présent. C’est inévitable. Tes bras tendus le long de ton corps, prêt à frapper, il ne reste plus à la Chasse que le choix du lieu de l’affrontement.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis
Déesse lunaire de la Chasse
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2013

Feuille de personnage
Hp:
249/249  (249/249)
CS:
630/630  (630/630)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Les inquiétudes d'une déesse de la Chasse   Sam 14 Juin - 18:22

Redresser l'Olympe, lui rendre sa puissance et son rayonnement passé lui tenait à cœur autant que la puissante Artémis pouvait aimer. Les temps avaient changé, les humains se comportaient comme s'ils avaient eux aussi perdu la mémoire. Au fond, cela avait une certaine logique, la muse de l'Histoire était privée de son passé et cela ne pouvait que se répercuter sur ceux qu'elle inspirait. Si Clio n'était plus capable de jouer correctement son rôle en son état et rappeler aux êtres sa propre existence, les tords étaient en quelque sorte partagé.

Ce n'est pas une excuse mais une conséquence de ce qui en ce moment est à l'oeuvre et ronge lentement mais sûrement les forces de l'Olympe si on se contente de rester immobile.

Non !!!


Le cri de rage intérieur de la terrifiante vierge de la lune se répercuta dans l'ensemble du temple, faisant se réveiller la Meute en pleine convalescence avant que le cosmos divin n'explose en un mélange de pureté farouche et d'éblouissement. Des salves qui à chaque explosion faisait renaître l'antre de la Chasse et de la Lune, le faisant resplendir comme jamais auparavant. Sous le désir la redoutable fille de Zeus et Léto, le temple se voulait resplendissant et empreint de Mystère. La lune Blanche, changeante, insaisissable était l'une de ses facettes autant que celle de la Nature sauvage. Face à la faiblesse des autres divinités, son père excepté, Artémis se sentait seule face aux ennemis se tenant dans les ombres. Seul Arès serait capable de leur tenir tête à défaut d'Athéna. Enfin, l'Athéna de ses souvenirs et non celle ayant totalement occulté sa nature divine, préférant noyer la terre dans des cycles de guerre incessants alors que l'ensemble de sa famille voyait ses réincarnations décimées sans le moindre soucis. Tout cela était les signes d'un avenir sombre pouvait déboucher sur le pire de tout. Les pensées de la Chasse se voulaient pourtant combatives et non déprimantes mais les faits étaient là. Hormis Athéna, Poséidon et Hadès, quels dieux semblaient encore exister aux yeux des hommes au cours de ses derniers siècles. Se préparer et préparer l'ensemble de ses familiers était une urgence dont elle avait parfaitement conscience. Les premières. Le temps de redevenir celle qu'elle était, sauvage, mais aussi insaisissable que l'astre lunaire, était venu et plus que tout autre fille de Zeus, Artémis se voulait être autant une farouche guerrière qu'une déesse fière et robuste.

Splendide était à présent son temple, mélange de blancheur pure et argentée, et verdoyant à en faire pâlir la grande forêt d'émeraude des temps anciens, celle rayonnant d'avant la venue des hommes blanc de la lointaine orient...

Dans sa rage et son inquiétude en l'avenir de la Maison de Zeus, la déesse laissait sa colère s'exprimait de la plus belle des façons, changeant les terres avoisinante en une nature triomphante, merveilleuse et cruelle dans sa splendeur. Prédateurs et proies se mêlaient comme jamais. La Nature vive s'ébattaient en tout sens dans l'écho de la vie. Les terribles cerfs sacrés parés de leurs dix cors se défiaient déjà pour le plus plus violents des combats alors que les loups se croisaient et s'entrecroisaient avec les plus inattendus des prédateurs sous le regard satisfait de la déesse prête à appeler sa Meute et rameuter les Nymphes destinées à son escorte sacrée. La Chasse allait reprendre. Les premiers animaux sacrés se joindraient à elle pour la plus fascinante des traques.

Les animaux ne sont plus mes proies. Seuls les saints et les spectres ou les dragons d'Arès seront dignes de moi. Pour devenir puissante, on n'affronte pas des brebis mais les pires des Lions à défaut de Tyrannosaures...

Arès !!!

Elle le sentait grimper vers elle, aller à sa rencontre.

Arès, mon frère, tu viens vers moi. Je ne pouvais espérer meilleure compagnie. En ces temps incertains, je ne sais quel sera l'avenir. L'animal en moi hurle sa fureur et sa crainte de la venue du pire des prédateurs. Moi, la proie, la Biche aux abois, arme mon bras et offre moi la force du désespoir alors que Toi, le prédateur, le loup, m'offre ton endurance et ta férocité. Proie et prédateur ne seront jamais qu'un à travers moi.

Je suis la Chasse Éternelle comme tu es la Guerre Éternelle, Arès. Notre présence conjointe sera peut-être la seule force dont père disposera pour sauver notre monde. Toi et moi, la Vierge impitoyable et la Guerre effroyable seront les deux épées de père contre ce qui menace de frapper l'Olympe comme jamais auparavant. Pour cela, je suis prête à affronter mon plus grand défi, te supporter, toi le pire de tous les mâles.


Un sourire sans équivoque venait de se dessiner sur ses lèvres lorsqu'elle sentit son demi-frère arriver au seuil de son temple. Un regard circulaire vers la masse qui s'était rassemblée autour d'elle. Toutes les espèces étaient là, entourant la déesse ainsi que la Meute, l'immense Meute faisant sa fierté. Les Nymphes firent leur révérence à la demande de la déesse, juste avant l'apparition d'Arès devant elle.

Arc en main, elle s'avança devant son demi-frère. Puissante, fière et droite, elle rayonnait de mille feux d'une pureté à toute épreuve. Sans attendre, elle renvoya l'ensemble des autres êtres, ne gardant que les familiers rompus au combat à ses côtés. La force destructrice d'Arès s'était exprimée tout le long de son ascension avant de s'éteindre et de voir ses effets effacés par la Nature dévorante et triomphante. Deux puissances colossales allaient se heurter d'ici peu. Deux versions aussi éloignées l'une de l'autre que pouvait l'être la Guerre mâle, pure et implacable et la Chasse, mystérieuse, femelle et insaisissable.

- Arès, mon frère, le temps est venu pour nous de tester nos forces. Toi et moi sommes désormais la force armée de Zeus. Plus encore qu'Athéna que son rôle la retient sur terre, loin des siens qu'elle oublie au fil de ses réincarnations...

Viens que la Guerre et la Chasse se heurtent pour mieux se renforcer. La flèche contre l'épée. Il est temps pour nous d'achever ce que nos réincarnations ont maladroitement commencé.


Les flammes de la déesse s'étendirent avant qu'elle n'ouvre un passage vers un autre lieu bien plus commode que son temple.

Que la Chasse commence jusqu'à que sonne l'Hallali...


Citation :
Entraînement accepté. En route pour le choc entre les deux pires divinités olympiennes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès
Dieu de la Guerre et de la destruction
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Là où me porte l'odeur du sang

Feuille de personnage
Hp:
389/389  (389/389)
CS:
600/600  (600/600)
Pa:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Les inquiétudes d'une déesse de la Chasse   Lun 16 Juin - 13:51

Arrow Le massacre par-là  Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les inquiétudes d'une déesse de la Chasse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inquiétudes...
» Quelques inquiétudes à propos de ce cistophore
» Petites inquiétudes & Conseils
» inquiétudes sur FFX1
» Inquiétudes, stress, doutes, questions pour les futures sorties de poupées limitées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Terres sacrées de l'Olympe :: Temple d'Artémis-
Sauter vers: