Forum fermé - Bonne continuation à tous et à toutes - et merci pour les bons moments passés en rps.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Terminus, tout le monde descends !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pandore
R.I.P.
Pandore

Messages : 80
Date d'inscription : 21/12/2013

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeDim 9 Mar - 15:59

C'est un peu comme l'une de ces émissions à la mode, de la télé réalité, dont le seul but - non avoué, non avouable - mais seul intérêt notable en fin de compte, est de prendre un groupe de quidams de tous horizons, de les brutaliser psychologiquement afin de se repaître des émotions qui en ressortent, dans une complaisante fascination voyeuriste. Lâchez les vannes de la sensibilité. Il faut que cela crie, que cela pleure, que cela s'étonne, que cela saute de joie, que cela s'indigne dans l'outrance. Ne vous offusquez pas. Le spectacle des affects est délicieux, mais vous n'osez vous l'avouer.

Le cahier des charges est pour le moment bien rempli, huis clos, exubérance du présentateur, intrigue abracadabrante … Cela dit, malgré la désagréable impression de se sentir dépassé par ces évènements et observé comme des souris de laboratoire, il est quasi impossible de se tenir au-dessus de tout cela pour les nouveaux arrivants, au mieux dans un vague sentiment d'inquiétude et de vertige. Le déluge de miracles – ou plus vraissemblablement de maléfices – dissout un paysage de certitudes rationnelles et de repères affectifs ainsi que du sucre, ne laissant qu'un brouillard épais et impénétrable.

Le visage fermé, Pandore attend le détail qui lui permettrait de prendre pied dans cette autre réalité.

Cela reste une situation assez angoissante. Certains gardent le silence, mais le ton commence à monter chez d'autres, surtout du côté d'Abbadon. Au comble de la nervosité, le voyou fait comprendre une fois de plus qu'il n'aime pas que l'on s'amuse à ses dépends. Il choisit son bouc émissaire en la personne de Dante et celui-ci ne se prive pas de l'insulter en retour, avec un mélange de hargne et de malice. Le parler agressif du rockeur contraste singulièrement avec celui, suave et enjôleur, avec lequel il a invité Pandore à une découverte de la ville - et plus si affinités.

« Je préfèrerais m'installer dans un premier temps. Mais j'accepte ta proposition, si tu veux bien prendre la peine de te faire guide pour moi. »

Lui avait alors répondu l'héritière des Heinstein, marquant brièvement sa réponse d'un léger et indéchiffrable sourire qui décrispa fugitivement son visage.

Cependant, la promenade est compromise. Tout dépend de la tournure que prendra l'affrontement avec Abbadon. Ces deux-là … Le rapport de force leur plait, cela se sent comme l'odeur musquée du cuir neuf. Cela n'est pas forcément déplaisant, au-delà de la vulgarité de leurs invectives. En voilà qui savent laisser parler leur nature. Tant que l'on n'en fait pas les frais … De toutes façons, il aurait été vain de se placer entre eux pour les séparer, les viscères parleront inévitablement à un moment ou à un autre.

Le Haut Commandeur rappelle Dante à l'ordre. Hazama a enfin décidé de leur offrir ces premières explications qu'il s'amuse à leur faire miroiter depuis tout à l'heure. Alors commence un récit qui doit offrir les premiers dévoilements, les premiers véritables bouleversements : la magie - ou plus exactement le cosmos et ses élus, les dieux - il n'y a donc pas de Dieu unique en fin de compte.

Tout cela est à peine croyable. Pourtant pour Pandore c'est une porte vers de nouveaux possibles qui rendraient enfin justice au réel. Au fond, elle ne s'est jamais sentie satisfaite de tout ce qu'elle a appris des philosophies et des religions. La tentation de se raccrocher à un quelconque système pour étouffer l'angoisse métaphysique a toujours avait toujours trouvé des limites pour la laisser sur sa faim.

Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés.

Enfin Hazama parle de cette éclipse, il y a treize ans de cela, cette éclipse qui a semé le trouble dans la communauté scientifique et qui n'a trouvé aucune explication astronomique rationnelle.

Pandore est comme frappée par la foudre.


    Le souvenir a ressurgi, une ombre qui la couvre. Elle n'a que huit ans. Maman et elle-même sont sur la terrasse de l'hôtel à Atlanta. Le soleil darde les parasols de ses rayons. Après la disparition de papa deux ans plus tôt, maman a éprouvé le besoin de voyager. Si cela ne fait pas disparaître le chagrin, cela fait quand même du bien.

    Le souvenir du diabolo menthe est encore présent. L'employé du bar a forcé sur le sirop, et la boisson trop sucrée lui laisse une langue verte. Elle est en pleine partie de jeu sur sa console portable, assise sur une chaise en plastique et balançant ses courtes jambes dans le vide, dans sa bulle.

    Et puis soudain, l'ombre engloutit tout. Le froid glacial hérisse le fin duvet sur les bras nus de la fillette. Celle-ci détache son regard de l'écran vidéo où Yoshi a arrêté de sautiller à l'assaut des pièces d'or. Le chatoiement du soleil s'éteint tout doucement, et les couleurs s'évanouissent dans une nuit grise.

    C'est une éclipse. Les gens assistent au phénomène avec curiosité, la main en visière au-dessus des yeux, le bras tendu pour désigner l'astre mangé par la nuit.

    Maman veut rentrer, mais Anesidora veut continuer à regarder cet excitant phénomène. C'est du jamais vu … Elle sent la main de maman la tirer en arrière mais elle résiste. Anésidora ne se retourne que lorsqu'elle sent la chute du corps de sa mère à côté d'elle.

    On appelle un médecin. Un simple malaise est diagnostiqué. Mais Anésidora a vu que les yeux de maman a changé. Elle est la première à avoir décelé les prémices de la folie dans le regard de sa mère.


Le Haut Commandeur les gratifie d'un nouveau tour de magie, moins effrayant que le précédent – un tour de magie prend moins bien la seconde fois, mais plus éblouissant certainement. Le pacte faustien est présenté aux cinq néophytes. Abbadon et Dante ont déjà choisi la voie du sang. Delphine elle a presque tendu la main au hasard pour se saisir de la broche dorée, et accepte son lot de bonne grâce. Hadès, Zeus … Aucun de ces noms ne suscite une quelconque sympathie de Pandore. Peut-être Athena, car son nom est lié à la sagesse, à l'assiduité de l'étude à laquelle elle s'est toujours adonnée.

Mais alors qu'elle regarde les broches flotter devant ses yeux entre les crocs des dragons, elle se rend compte qu'elle n'a pas le droit de prendre la broche blanche. Pas davantage la broche dorée d'ailleurs.

Il n'y a pas à se faire d'illusions. Personne ne me donnera de blanc manteau, ni ne m'acceptera dans une gloire dorée. Pas après ce que j'ai fait.

Il y a une perturbation cosmique dans les parages. Pandore a manqué de peu le message destiné à la maison noire et aux éveillés de l'armée d'Hadès.

Ce n'est qu'après le message de Perséphone que les longs doigts démesurés de la jeune femme saisissent la broche en forme d'épée.

Sa résolution est prise, elle ne veut pas revenir en arrière. La magie - le cosmos – fait déjà partie de sa vie, et elle a bien l'intention de le maîtriser. Elle répond à Dante – passeur des âmes pour l'enfer et sage pas si sage – sur le mode du détachement, imitant l'attitude cool du gaillard :

« J'aime bien celle-là de toutes façons, ça a l'air intéressant cette histoire. »

Elle est déjà en train d'épingler l'insigne à sa robe. Le plus simplement du monde elle donne son nom à son voisin.

« Je m'appelle Pandore Heinsterne. Appelle-moi Pandore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystalia
Chevalier d'or de la Vierge
Crystalia

Messages : 241
Date d'inscription : 01/01/2014

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue150/150Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/150)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue354/354Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (354/354)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue150/150Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/150)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeLun 10 Mar - 4:24



-> http://knights-of-hope.forumactif.org/t186-les-mysteres-de-sparte-suite

Tout droit venus de la Maison Blanche, Crystalia et Ozymandias arrivèrent à leur destination. La jeune femme ralentit le pas, les silhouettes des cosmos resentis précédemment se faisant plus précises. Un homme vêtu de noir, qu’elle identifia comme Hazama se tenait devant cinq personnes : trois hommes et deux femmes qui devaient être des apprentis. Ne voulant pas jouer les troubles fêtes car ils devaient marcher sur des oeufs, elle s’arrêta laissant le Haut commandeur faire son travail et surtout analysant un peu la scène. Elle resta immobille, tout en écoutant ce qu’Hazama finissait de dire, ce qui semblait être une présentation des trois maisons et une à choisir, elle observa un à uns les apprentis qui commençaient à répondre.

Le premier n’avait aucun respect pour le commandeur et laissa monter son cosmos un peu plus, un cosmos noir, remplit de violence et de rage et il choisit la Maison Noire. Le second fit de même, il n’était pas plus respectueux, moins enflammé, mais plus...fanfaron et ne semblait guère s’entendre avec le premier. Il s’adressa ensuite à l’une des jeunes femmes, se présentant comme un dragueur incorrigible. Crystalia fit une moue, elle n’aimait pas ce genre d’individus. Son attention ne resta guère plus longtemps sur cet individu, mais se focalisa sur la seconde jeune femme. Elle jeta un regard à Ozymandias.

**C’est d’elle que cela émane** lui dit-elle mentalement.

Il n’y avait aucun doute, il s’agissait bien de cette jeune femme qu’elle sentait cela. Celle-ci avait choisi la Maison Dorée, celle de Zeus. Un ange du roi des dieux ? Impossible, ils n’avaient pas de lien direct avec eux. Une déesse ? La force latente qu’elle sentait chez la jeune femme lui disait que cela étai le cas et il y en avait qu’une seule liée au Sanctuaire. Mais pourquoi la Maison Dorée dans ce cas. Il fallait s’en assurer mais cela était délicat avec des spectres et Hazama présent.

**Il ne faut pas la laisser filer surtout dans la mauvaise maison sans savoir ce qu’il en est** ajouta-t’elle toujours mentalement.

Elle regarda la scène de nouveau puis Ozymandias, cherchant son avis. Il avait été instruit ici et était passé par cela sans doute, il savait comment les choses se déroulaient et donc ce qui allait suivre après le choix des maisons. il connaissait également Hazama et donc savait comment s’adresser à lui. Même si elle était dégourdie, dans une situation qui pouvaient être autant protocolaire, mieux valait savoir ce que l’on faisait et Ozymandias connaissait toutes les règles et coutumes des lieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinius
R.I.P.
Sanguinius

Messages : 39
Date d'inscription : 07/11/2013

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue150/150Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/150)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue150/150Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/150)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeJeu 13 Mar - 10:51

La voix du commandeur faisait naitre une myriade d'images dans l'esprit de l'ange doré, bien mieux que toutes les visions qu'il produisait à l'aide de ses serpents verts et dégoûtants: parabole et formes humanoïdes se battaient sur un fond émeraude des plus confus alors que Sanguinius arrivait, bien qu'il ne comprît pas comment, à voir les scènes se dérouler devant lui comme s'il s'y trouvait. Encore cette impression de double vue, murmurât l'ange en voyant clairement l'affrontement devant lui: découvrant alors le "cosmos" tomber entre les mains des premiers hommes sous le règne d'un dieu provenant de la mer avant de les voir affronter une légion d'or, d'argent et de bronze conduite par une jeune femme irradiant de lumière tel un soleil miniature... Alors qu'Hazama continuait à faire le récit de ces guerres "cosmiques", l'ange observait quant à lui le déroulement de celle-ci lorsque la personne qu'il reconnut comme étant la déesse de la guerre de la Grèce antique: menait ses "chevaliers" contre des barbares en armes sous la main de fer du dieu de la guerre, contre les combattants du monde souterrain appartenant au maître des Enfers et même au retour des soldats du dieu de la mer.

Des centaines et des centaines d'affrontements pour des milliers de morts au final... Depuis que les hommes avaient découvert le cosmos: ils n'avaient fait que s'en servir que pour porter la guerre à un tout autre niveau sous le regard des dieux depuis le tout début. Comment une telle chose pouvait exister ? Et pourquoi avait-il l'impression que le point de vue qu'il avait, était celui d'un simple figurant ? Lui aussi avait été touché par le cosmos alors pourquoi, n'avait-il pas dans l'âme de poursuivre pareil conflit en tant que guerrier sous le commandement d'une divinité aussi ancienne que réelle ? Les questions se succédèrent dans son esprit jusqu'à une révélation qui allait sceller son chemin: S'il existait des dieux alors, il était tout bonnement logique de croire qu'il existait des anges... La réponse à ses interrogations de toujours serait-elle dans la main des dieux de l'Olympe ? Sanguinius a toujours su qu'il était différent des hommes ordinaires, même différent de ces êtres autour de lui manipulant un pouvoir qui n'aurait jamais dû exister... Avait-il été fabriqué par les dieux en suivant un but précis ou était-il simplement le rejeton de la lubricité des divinités d'antan...

Soupirant en redressant le visage pour observer le ciel remplis de nuage depuis l'arrivée d'Hazama, l'ange eu un nouveau frisson désagréable lorsque le haut commandeur leurs fit une proposition tout en convoquant encore plus de ses "apparitions cosmiques": Révélant trois chemins possibles à chacun d'entre eux dans un sourire aussi étrange que dérangeant. Sans aucune hésitation, il vit le démon incendiaire se saisir de la broche des Enfers: il s'y attendait un peu au vu du caractère de celui-ci et prédit alors que celui-ci n'allait pas tarder a exploser sous les paroles du second membre de la maison d'Hadès. A croire que la maison noir récupérait ce qui représentait les péchés de l'humanité se dit Sanguinius avant de voir la jeune femme au regard sombre se joindre aussi à la maison du mal... Quel lien avait-elle avec cette bande de demeuré ? Se demanda l'ange avant de voir la broche que prit Delphine entre ses doigt: la broche dorée. Ainsi donc, elle voulait rejoindre la maison des dieux pour sa destinée ? La chose était amusante pour lui car, elle n'était pas si éloigné de son propre choix.

"Je choisis à mon tour la maison Dorée. Je ne veux pas prendre part au conflit que vous semblez préparer, Haut commandeur et je prie pour que de là-haut: les dieux accepteront de répondre à mes questions..."

Dit-il en se saisissant de la broche dorée avant de remarquer une présence non loin d'eux: une jeune femme blonde qui semblait plus agé qu'eux... Ainsi qu'une autre présence non loin mais tout aussi étrange dans leurs auras que pouvait percevoir l'ange.

"Ne restez pas aussi loin et rejoignez nous, contrairement à l'autre excité et l'autre dragueur on ne mord pas."

Dit-il simplement à cette personne en arrière tout en la saluant de la main avec le sourire avant de vouloir se présenter, jusqu'à ce que son regard ne change d'expression et que ses immenses ailes ne s'ouvrent en grand:

"Je serais ravi de faire connaissance avec vous mais je pense que l'on doivent reculer."

Terminât-il en venant alors envelopper la silhouette de Delphine de l'une de ses ailes et celle de Pandore dans l'autre: les tirant doucement en arrière tandis qu'il pouvait pleinement sentir un vent chaud balayer ses longs cheveux d'ors tandis que le pressentiment qu'il avait depuis le début n'allait pas tarder à se prononcer: Abbadon allait exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
Ozymandias

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue192/192Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (192/192)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue152/152Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (152/152)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Mar - 9:04

 Arrow Crystalia et moi venons d'ici

Comme je m’y étais attendu de la part d’un chevalier d’or aussi versé dans les arts psychiques que le successeur de Shaka, Crystalia répondit favorablement à ma question. Ainsi nous pourrions elle et moi profiter d’un moyen de communication indécelable aux yeux de nos « hôtes », ce qui serait désormais un avantage tactique non négligeable.

« Parfait, à partir de maintenant, et tant que nous serons au sein des murs de Sparte, pour tout ce qui concerne nos affaires, je te propose de communiquer ainsi. Si j’ai besoin de te parler, je te ferai un signe pour que tu le remarques, et si jamais nous venions à être séparés, et bien tu pourras ainsi garder contact avec moi. »

Evidemment, dans ce cas elle serait seule à pouvoir me contacter, et je devrais alors attendre son appel pour la tenir informée, mais nous étions tous deux des chevaliers, qui plus est des chevaliers d’or, nous pouvions nous débrouiller chacun de notre côté si la situation venait à l’exiger.

« Je te suis. »

Quittant rapidement la chaleur apaisante de la maison blanche, Crystalia et moi allâmes d’une traite en direction de ce cosmos particulier, de nature encore indéfini, mais à la chaleur oh combien agréable et nostalgique, comme si je l’avais déjà ressentis auparavant.

*Où ‘est-ce que j’ai bien pu le sentir ? Aaaaaaaaaaaah fichue mémoire !*

Aussi frustrant que cela pouvait bien être pour moi, je devais poursuivre mes recherches mémorielles, peut être que quelque chose m’échappait, quelque chose d’important.

"Prudence Crystalia, c’est lui…"

L’homme en noir, Hazama se tenait au centre d’une petite cour pavée, entouré de nouveaux venus auxquels ils venaient de tendre les broches qui les désigneraient bientôt comme membre de telle ou telle maison et forgeraient ainsi leur destin.

"… Hazama."

Fronçant les sourcils en le voyant de nouveau après plus de six mois passés au sanctuaire, j’observais son petit manège, cette fois armé d’une confiance nouvelle, une confiance assurée par ma nouvelle situation et par mon appartenance à un ordre légendaire de guerrier surpuissant.

*Cette fois, plus question de trembler face à lui.*

Restant encore dans les ombres, scrutant l’évolution de la situation, je savais n’avoir pas besoin d’apprendre à ma camarade la possible escalade de conséquence que provoquerait une arrivée impromptue ou maladroite. Ici de toute évidence, le haut commandeur avait les mains pleines, et à en juger par les cosmos de nature divine que je ressentais aux alentours, cela n’allait pas aller en s’arrangeant.

*Arès, Artémis, et maintenant cette nouvelle énergie provenant de la maison noire… Qui cela peut-il bien etre ?*

Une divinité faisant éclater son pouvoir au cœur de la maison noire, très probablement une divinité associée aux enfers. Le choix était plutôt réduit.

*Hypnos est déjà éveillé, reste son frère jumeau et Hadès lui-même.*

J’avais toujours imaginé le pouvoir du dieu de la mort beaucoup plus sombre, beaucoup plus froid que le cosmos que j’avais alors ressentis. Quant au cosmos du maitre de l’outre-monde, je l’imaginais bien plus intense et profond. Quelque chose ne collait pas.

"Tu l’as senti toi aussi n’est-ce pas ? Ce cosmos sombre et clair à la fois… Est-ce qu’il te dit quelque chose ?"

Je posais la question plus par rhétorique que par curiosité, mais ignorant tous des connaissances de ma sœur d’arme peut être aurais-je droit à une surprise de sa part.

"Oui, je le sens encore plus clairement maintenant que nous nous sommes rapprochée. Cette jeune femme… Je crois que… J’ai déjà ressentis son cosmos auparavant."

J’étais pourtant certain de ne l’avoir jamais rencontré, mais j’étais également persuadé d’avoir déjà ressenti cette impression jadis.

"C’est si frustrant, le souvenir m’échappe, et pourtant, je sais qu’il est là…"

Où donc pouvais-je bien l’avoir ressenti ? Au sanctuaire ? Non… A sparte ? Oui, c’était à Sparte certainement. Mais ne l’ayant jamais vu elle, où donc avais-je bien put sentir son cosmos ? En un autre être ? En un lieu ? En un objet ?

*En un sceau !*

La vérité m’éclata alors au visage comme un jet de lumière. Ce cosmos chaud et bienfaisant, bien qu’encore pale et endormis m’évoquait la même sensation que celui qui imprégnait les sceaux de la déesse entourant la cité.

"Crystalia. Je… Je n’en suis pas sûr, mais je crois que cette jeune femme est Athéna, son cosmos correspond à celui des sceaux de protection placés autour de Sparte, je n’ai pas de doute à ce sujet."

Etait-ce possible ? Athéna était-elle véritablement devant nous ? Venait-elle vraiment de choisir la maison dorée placée sous l’égide du roi des dieux ? Qu’est-ce que cela signifiait ?

*A supposer que ce soit bien elle, pourquoi rejoindre la maison de son père ?*

Je n’y voyais qu’une explication, Athéna lui était restée fidèle. Après tout, d’après les textes anciens, Zeus lui avait confié la Terre jadis, mais comme à une gardienne, pas comme à une souveraine. Mais si elle rejoignait sa maison, alors c’était qu’elle se plaçait sous son autorité, et donc qu’il était de retour !

*Zeus… Je le savais !*

Comment en être sur ? Qui pourrait bien m’en apporter la preuve ? Une preuve que je pourrais ramener au sanctuaire afin que tous sache ?

*Artémis ! Elle, elle saura !*

Oui, la déesse de la chasse saurait forcément. Et bien que ne souhaitant aucunement explorer cette autre possibilité, Hazama aussi pourrait le savoir.

"Attention !"

L’étrange personnage ailé sembla regarder en notre direction, nous avait-il vus ?

Sa voix nous parvint alors, confirmant mes soupçons. Si lui nous avait remarqué, alors il ne faisait aucun doute que le haut commandeur savait également. Vu ses fantastiques capacités sensorielles lui permettant de trouver partout dans le monde les élus du cosmos, il savait sans doute pour nous depuis notre arrivé ici, nous cacher de lui était sans doute un doux rêve.

Le vin était donc tiré, et maintenant que l’on avait attiré l’attention sur nous, il nous fallait le boire.

"Suis-moi Crystalia. Tachons de faire bonne figure devant eux, pour les notre et pour notre déesse."

Sortons alors des ombres, superbe et d’une grande prestance, je voulais désormais apparaitre comme le digne successeur des gémeaux et de leur légende. Et cela commencerait sur le champ.

*Athéna… Est-ce vous ? Est-ce bien vous ?*

Fixant sans le remarquer son beau visage, je voulais courir vers elle pour en avoir le cœur net, je voulais en finir avec ce doute affreux me mettant au supplice. La possibilité était énorme, de l’ordre de quatre-vingt-dix pour cent, mais ce n’était pas encore une certitude.

« Toutes nos excuses messieurs dames. Votre petite troupe nous paraissait bien impressionnante et surtout fort occupée de là où nous étions. D’autant que certains d’entre vous… Semble déjà passablement énervés. »

M’arrêtant à bonne distance des deux nouveaux membres de la maison noire tandis que l’homme ailé couvrit de son aile celle qui pourrait bien être notre déesse, je lançais un rapide coup d’œil à Crystalia, l’invitant ainsi à conserver elle aussi quelques distances du duo qui vraisemblablement dans quelques secondes allait en venir aux mains en présence du haut commandeur.

*Pourvu qu’ils ne l’énervent pas d’avantage…*

A vrai dire, je n’avais encore jamais vu le haut commandeur s’énerver, et très franchement, je ne tenais pas du tout à le voir un jour sous le coup de la colère, pas par crainte de sa puissance, mais par celle de son esprit dérangé et de ce qu’il pourrait bien accomplir sous le coup d’une rage débridée.

« Haut-commandeur Hazama, cela faisait longtemps. Mes respects. »

Le saluant d’un hochement de tête, je lui faisais ainsi comprendre qu’il n’était plus mon commandant, mais bien juste un haut personnage d’une terre aussi neutre que souveraine, un homme que je devais respecter, mais seulement respecter.

Puis, me tournant vers le reste de l’assistance tout en ne perdant pas de vue la jeune femme, je tachais de graver à jamais tant leur visage que leur cosmos en ma mémoire afin de pouvoir à l’avenir immédiatement les identifier même à longue distance.

« J’en oublie mes bonnes manières. Je me nomme Ozymandias, et voici... »

Pas question d’en révéler plus que nécessaire aux yeux de cette hétérogène assistance. Je laissais donc le soin à Crystalia de se présenter elle-même.

"Reste naturelle, et soit prête à réagir si jamais la situation devenait un peu trop explosive. Je sens une énorme tension."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadon
R.I.P.
Abbadon

Messages : 20
Date d'inscription : 21/12/2013

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Mar - 14:17

Citation :
[Avec l'autorisation d'Hazama, Dante et Moi même posteront avant lui pour régler un petit quelque chose. Notre cher serpent postera à la suite de Dante]

Le sang d'Abbadon ne fit qu'un tour alors qu'une étincelle explosa subitement dans son esprit aux paroles du décoloré non loin de Pandore, une lueur brûlante et mortelle venait d’apparaître dans les yeux sombres du jeune démon: transformant alors ses deux pupilles sombres en deux orbes rouges comme le feu et la violence, deux yeux à la couleur inhumaine sont teintés d'un désir de violence pleinement accepté...

"T'as dit quoi... Le punk ?"

Demandât Abbadon en tournant lentement le visage en direction de Dante tandis qu'un vent chaud commençait a naître autour de lui en un tourbillon de chaleur faisant flotter ses cheveux et les lambeaux de sa veste en jean partiellement brûlé. Révélant le feu qui brûlait dans son regard, le jeune homme fit un pas en direction du second personnage qui venait d'entrer dans la maison d'Hadès: le fusillant du regard tandis que l'aura qui l'avait avant entouré d'une cape de feu, se changea brutalement en une énorme apparition ardente sous la forme d'un gigantesque oiseau de feu.

"Tu me traites de clebs alors que tu ne sais rien faire d'autre qu'ouvrir ta petite gueule et remuer la queue sous le moindre petit minois ? Tu veux me donner un os ? Restes où tu es, je vais directement de l'arracher et te le faire avaler !"

Rugit Abbadon dont l'eveil en tant que spectre n'était pas encore complet, il était encore bien trop tôt pour que l'esprit de l'étoile de la violence soit pleinement incarné en lui, contrairement à sa rage et son cosmos qui eux: exsudaient par chaque pore de sa peau. Cependant, Abbadon ne semblait pas remarquer la chose ni même les fissures qu'il creusait dans le sol à chacun de ses pas alors que son aura de feu se déversait à chacune de ses foulés, laissant l'empreinte brûlante de son passage en direction de l'autre Spectre en devenir. Ne portant aucune attention aux autres personnes présentes et se moquant complétement des choix que ceux-ci pouvaient faire, le future spectre du Bénou entendit cependant une voix venir parler directement à son esprit bouillant de fureur.

Spoiler:
 

Une voix... Qui lui disait de s’entraîner... Mais qui étaient-ils tous pour essayer de le commander ?! Serrant les dents en arrivant en face de Dante, le bénou laissa son cosmos envelopper ses membres tout en incendiant plusieurs mètres autour de lui sous sa fureur grandissant, levant de véritables colonnes de flammes noires autour d'eux: laissant naître un sourire mauvais sur ses lèvres sans retirer la soif de sang qui enflammait son esprit et son âme.

"Vas-y ! Refroidis-moi, le punk ! Tu voulais un public . C'est l'heure de mettre le feu à ta tronche de caniche ! Porte ta grande gueule et ne vient pas pleurer quand je t'aurais démoli !"

Rugit alors Abbadon en faisant exploser la fureur qui l'avait enveloppé, laissant naître deux gigantesque ailes de feu sombre dans son dos: devenant lentement le démon qu'il prétendait être.

Citation :
Des fois que vous l'auriez pas compris:
Abbadon lance un défi à Dante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Spectre de l'Incube
Dante

Messages : 126
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue187/187Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (187/187)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue300/300Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (300/300)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue100/100Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (100/100)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Mar - 19:36

Oui... C'est ça, tuer... Tous les tuer, ne penser qu'aux morts que tu pourrais faire, te bercer dans l'extase et le plaisir du sang... Les femmes, je pourrais m'en rassasier pleinement, sentir leur vie entre mes mains, ça serait le vrai pied... Ou pas du tout ! Hors de question de devenir une sorte de monstre tueur, je n'ai pas cette envie à vrai dire, à quoi tuer si au final plus personne n'est là pour écouter mes concerts ?

Je sens pour la première fois cette envie de tuer, la vraie envie, le besoin de sentir l'odeur du sang, qu'elle m'enivre d'extase et me laisse enfin vivant. C'est ça un spectre ? Non ce n'est pas ça, c'est cette fichue épée que j'ai qui me fait ça, mais pas question de succomber à cette chose. Le métal, le rock and roll, le hard rock, voilà ma raison de vivre... Avec les femmes bien sûr.

Je vois que mes paroles marchent du tonnerre vis-à-vis de la torche humaine, ah que c'est amusant de le voir perdre son calme pour vouloir être encore plus impressionnant. J'en ai encore un sourire en coin pendant que je bouge mes mains pour venir me saisir d'Ebony et Ivory sans pour autant les sortir. Pourquoi pas un peu d'amusements, mais... Pandore a accepté ma demande, alors je suis en train d'hésiter entre une danse avec la torche humaine et elle.

Il trouve les mots qui me font encore plus sourire et j'en ai même un rire d'amusement, oui ça serait formidable de danser avec. J'en ai même un frisson rien qu'à l'idée. D'un coup je dégaine mes révolvers et je les pointe droit sur lui, je peux presque sentir le moment précis où je pourrais appuyer sur la détente, d'une seconde à une autre, on rentrera dans la danse... Ou pas.

D'un coup, je sens quelque chose résonner en moi, une voix forte et puissante... Perséphone ? Oh voilà qui promet d'être intéressant. Une femme pour me diriger? J'aime ! Rien de tel pour motiver mais ça veut dire qu'une chose; si on se bat, la patronne va pas aimer ça... Ah que c'est dur que de devoir renoncer à la promesse d'une belle danse. Mais une chose me fait davantage sourire alors que je tourne la tête vers Pandore. Ainsi elle est celle qui va nous contrôler ? Ah bah je suis chanceux dis donc. Je parle avec une voix détendue et toujours le même sourire vers Pandore.


-Ah... La patronne vient de revenir Pandore, et de ce que j'ai entendu, tu dois nous commander. Remarque moi j'aime bien ça, je vais pas m'en plaindre.

Je tourne ma tête vers la torche humaine et hésite encore quelques secondes avant de finalement ranger mes révolvers. J'en suis presque à me dire que des fois, je suis trop gentil. Mais que voulez-vous, quand c'est pour une demoiselle, je suis un vrai nounours... Ou un fauve, au choix.

-Dis-moi donc ton ordre Pandore, après tout je suis ton guide ici et puis Perséphone la patronne a dit que tu étais sa volonté.

Puis sentant la présence de deux autres personnes arriver, je me tourne vers elles et je vois un homme plutôt bien bâti et une autre demoiselle à en faire tomber des mâchoires. C'est sans gêne que je lui fais un clin d'oeil et lui fait un bisou dans le vide avant de me tourner vers l'homme qui m'avait provoqué.

-Désolé mais je crois qu'on va devoir remettre notre danse à plus tard, tâche de bien te préparer. J'aime jouer avec le feu. Et puis comme on dit pour les chiens, c'est les plus petits qui aboient le plus.

(Dante refuse le défi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazama/Eris
Ennemi public n°1
Hazama/Eris

Messages : 99
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Qui sait ?

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue330/330Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (330/330)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue1130/1130Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (1130/1130)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue0/0Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeSam 15 Mar - 16:25

Le choix des broches. Un moment fondamental pour tout nouvel apprenti étant amené à passer par Sparte. Et pourtant, malgré le coté solennel de l’instant présent, Hazama avait le regard perdu dans le vide. Scrutant un endroit éloigné, situé vers les arènes. Il semblait déjà ailleurs, comme focalisé sur quelque chose de bien plus important que le choix des apprentis.

*Artémis… A quoi cela peut-il bien te servir de revenir ici maintenant que ta tâche est accomplie ? Ta meute n’est qu’une excuse, pas une raison. Alors pourquoi ?*

Ainsi la déesse de la chasse s’en retournait sur les lieux de son éveil, sur les lieux de sa dernière défaite, sans doute dans l’espoir de reprendre sa relation avec Sparte d’un meilleur pied, ou peut-être de tromper son ennui maintenant que son père était de retour.

Ne prenant même pas acte des beuglements furieux de l’animal enflammé pestant devant lui, le haut commandeur analysait la foule d’information que ses sens aiguisés lui faisait parvenir.

*Voyons… Un, deux, trois eeeeeeeeeeeeeeeeeet… Quatre ? Tout ça pour moi ? Je devrais me sentir honoré.*

Nombre de chevaliers d’or s’étaient depuis peu introduit dans la cité du cosmos, et pour un pareil déploiement de puissance, il fallait sans doute que le sanctuaire n’ait plus que ce genre de force à disposition.

*Huuuuuuuuuuum. Le temps est-il venu pour annoncer la prochaine scène ? Si vite…  J’aurai voulu d’avantage de temps, pour rendre le scénario encore plus horrible. Enfin, qui a le temps ? Qui a le temps ?*

Le retour d’une Olympienne, l’arrivé de quatre chevaliers d’or, et maintenant ? L’arrivée imminente d’un des gardiens du bureau du haut commandeur, sans doute envoyé porteur d’un message. Juste au moment où Ozymandias et sa compagne se décidaient enfin à sortir de l’ombre.

« Juste une petite seconde je vous prie. »

Se retournant sur lui-même, accueillant son familier d’un bras posé sur le sol, le haut commandeur le fit ainsi rejoindre son cosmos, assimilant alors ses souvenirs et le message dont il était porteur.

*Oooooooooooooooooooooh ? Même lui ? Décidément, je vais devoir leur demander de prendre un rendez-vous si ça continu.*

"Retourne à Arwen, dis-lui que j’ai bien reçus son message et que je la retrouverais sitôt mon entrevue avec Artémis achevé."

Renvoyant alors le reptilien messager à son expéditrice, Hazama savait pertinemment qu’une convocation du roi des dieux ne pouvait se refuser, et s’interrogeant déjà sur ce qu’il allait bien pouvoir retirer de cette entrevue, il sourit de plus belle en imaginant l’embarras du roi des dieux.

*Hihihi, si seulement j’avais pu voir Sa tête lorsqu’il découvrit ma cité.*

Zeus devait se sentir perdu devant la création de Sparte et les promesses qu’elle contenait. Il était donc naturel pour lui d’aller mendier des réponses à son commandant en attendant le retour de sa fille chérie.

*Retour qui ne saurait tarder vu les choses… Il faut me hâter, Artémis me sera encore utile on dirait, à moins que je ne n'utilise Arwen... Enfin j'improviserai le moment venu, tant que j'arrive à temps, le moyen importe peu. Et puis peut-être que mon petit projet trouvera un écho favorable à Ses oreilles, surtout avec la performance d’Arès. Hihihihi… Oui je pense que ce sera le bon moment pour le Lui proposer.*

Se relevant le sourire aux lèvres, Hazama assista l’air absent aux échanges aussi véhéments que grotesques que s’échangeaient les deux nouveaux membres de la maison noire. S’il n’intervenait pas, ces deux idiots en viendraient vraisemblablement aux mains, et là il devrait intervenir.

*Quelle plaie…*

« Juste une petite chose, avant que vous ne fassiez quelque chose que vous seriez amené à regretter. En prenant ces broches… Non. En franchissant les murs de Sparte, vous vous êtes engagé à respecter sa loi. Et sa loi est neutralité, calme et respect mutuel. Les combats sauvages sont strictement interdits, de même que les combats non encadrés entre membre de maison différente. Si vous voulez vous battre, il vous faudra aller aux arènes. Le premier contrevenant à ces règles aura affaire à moi, et je vous jure, par tous les dieux et leurs enfers, que vous n’aimerez pas avoir affaire à moi. »

Visiblement déjà beaucoup trop énervé pour entendre les dires du haut commandeur, le dénommé Abaddon embrasait son pouvoir au point de passer immédiatement du rang de tapageur diurne au rang de danger public à traiter de toute urgence.

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa… »

Redressant son chapeau sur son front, le sourire du haut commandeur disparu l’espace d’une fraction de seconde, révélant un visage en proie à une fureur insensée que l’on aurait cru insoupçonnable en un être aussi placide. Tout son être se mua alors en un éclair pour devenir un prédateur à l’image de ses yeux jaunes à présent pleinement ouverts où deux pupilles verticales s’ouvraient sur un abîme sans fond reflétant les flammes de sa prochaine victime.

Dévoilant dans un rictus méprisant une paire de canines résolument inhumaines, la suite fut si fulgurante qu’elle dut paraître indistincte, même aux yeux des chevaliers d’or resté à bonne distance.

« Ouroborooooooooooos ! »

D’un geste de la main, Hazama invoqua l’un de ses familiers, qui cette fois, bien au contraire de siffler et montrer ses crocs, fila tel un éclair noir en direction du flamboyant Abaddon avant de l’engloutir d’un coup sec, comme s’il s’était agi d’un savoureux entremet.

Le corps filiforme et énergétique de l’animal cosmique ne gonfla même pas malgré la taille de l’homme ingéré, comme s’il avait simplement disparut de la réalité en franchissant les mâchoires du serpent cosmique qui déjà, avec souplesse et lenteur, retournait au cosmos de son créateur, rappelé par son maître une fois son œuvre achevée.

« Sssssssssssssh. »

Momentanément hors de lui, le haut commandeur scruta de ses yeux étincelants le reste de l’assistance médusée par ce geste avec une promesse silencieuse. Le prochain qui en viendrait à provoquer son déplaisir connaîtrait un sort similaire, si ce n’est pire encore.

Se redressant tout en rajustant son chapeau et sa manche de chemise, Hazama retrouva peu à peu son sourire. Se donner ainsi en spectacle n’était pas pour lui déplaire, mais le faire d’aussi vulgaire manière n’était pas dans ses goûts. Décidément, cette journée avait commencée en fanfare avec le duel des Olympiens, et maintenant, en plus du retour d’Artémis et de l’arrivé des quatre émissaires du sanctuaire, voilà qu’un nouveau pouvoir divin s’éveillait au cœur de la maison noire, porteur d’un message psychique qu’Hazama reconnu aussitôt être celui de la déesse des saisons.

"Et bien, et bien… Je regrette de ne pas avoir su vous recevoir comme il se doit, mais je sais que grande est la tâche qui vous attends, d’autant plus qu’avec le retour de votre père, votre peuple encours désormais la peine capitale. Soyez prudente divine Coré, il ne faudrait pas qu’après plus de six siècles d’absence, votre retour ne soit au final qu’un dernier sursaut avant le scellement éternel n’est-ce pas ?"

Souriant alors comme à son habitude, le haut commandeur assistait sans réagir à la disparition de ce cosmos divin, s’en allant à présent vers les enfers où Perséphone aurait déjà fort, fort à faire.

« Bon, et bien sur ce, je vais vous laisser. D’autres affaires m’attendent, des affaires… urgentes… »

Se tournant vers les nouveaux membres de Sparte, Hazama fit de son mieux pour retrouver sa voix habituelle en lieux et place de celle plus hystérique qu’il avait eu quelques secondes auparavant.

« Je ne saurez que trop vous conseiller d’aller rejoindre vos maisons respectives. Là-bas présentez-vous à vos aînés, où à votre préfet de maison. Ils vous instruiront sur les lois et les coutumes de la cité et vous montreront vos quartiers. »

Jetant juste un regard aux deux chevaliers d’or, Hazama s’amusa de la nouvelle prestance d’Ozymandias, vraisemblablement rassuré par sa nouvelle situation. Otant son chapeau en gentleman qu’il était, Hazama retrouva son plus beau sourire en comprenant le signe associé à la jeune femme en scrutant plus en détail son cosmos et son esprit.

« Bienvenue à Sparte mademoiselle, et bon retour à toi Ozymandias. Que de souvenirs et de nostalgie n’est-ce pas ? Pardonnez-moi de ne pouvoir vous entretenir sur le champ, mais un événement de dernière minute requiert toute mon attention. Si vous voulez me parler, retrouvons-nous là-bas. »

Pointant alors du doigt l’arène où Artémis avait élu domicile, le haut commandeur s’éloignait déjà de l’improbable assemblée, à présent délestée de son membre le plus impulsif.

"Bienvenue Crystalia de la vierge, celle qui ne fut formée ni par le sanctuaire ni par Sparte."

Trahissant sans doute sa puissance psychique en s’insinuant ainsi avec facilité dans l’esprit de celle qui disposait de la plus grande force d’esprit de l’élite dorée d’Athéna, Hazama aurait pu percer au travers elle jusque dans ses moindres souvenirs si l’envie lui avait prise, mais pour le moment, la condition de Crystalia lui suffisait, et le temps lui manquait pour un tel divertissement.

"Nous nous reverrons bientôt chevalier, vous et moi avons beaucoup de choses à nous dire… Oh, une dernière chose. Gardez un œil sur votre nouvel ami, il est plus sale qu’il n’y parait malgré son costume impeccable, après tout, c’est un gémeau lui aussi. Hahahahahahaha…"

Jetant un dernier coup d’œil amusé à l’assistance avant de s’en retourner comme il était venu, le haut commandeur disparu dans les ombres de la ruelle au bruit régulier de ses pas qui disparurent en même temps que lui.

HRP:
 

Arrow Le cor et la meute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Déesse de la Guerre et de la Sagesse
Athéna

Messages : 125
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue435/435Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (435/435)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue622/622Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (622/622)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeDim 16 Mar - 17:14

Si vite, tout se passait trop vite. J'avais à peine quitté Sanguinius des Yeux que Pandore s'était emparée de la broche noire. J'en éprouvais aucune surprise ni préjugé. J'avais moi-même laissé mon choix se faire sur une simple affinité. Mon cosmos avait suffi à me diriger vers ce que je considérais maintenant comme ma planche de salut. Il me fallait maîtriser ce pouvoir pour moi et les miens. C'était l'essentiel à mes yeux. Je n'avais pas réellement conscience de tout ce que cela impliquait. Trop de choses s'étaient passées en si peu de temps. Un peu comme si j'avais basculé dans la quatrième dimension. Seulement, c'était la réalité, ma réalité.

Un instant, j'entendis comme des voix.

D'autres arrivants ?

De quoi me faire rater le départ de Sanguinius avant de le voir revenir en portant la broche dorée. Un soulagement immense m'envahit avant qu'il ne se mue en joie débordante. Lui aussi allait se rendre dans l'enceinte de la Maison Dorée. Ainsi, je ne serais pas seule à affronter un destin aussi singulier que le mien. Cela était un poids de moins sur mes épaules.

- Sanguinius... ?

Je sentis son aile se refermer sur moi.

- Ils vont vraiment en venir aux mains et se battre avec cette puissance dépassant l'entendement ?

C'était effrayant. La colère et la haine que j'avais juste devinées en Abbadon lors de notre trajet en bus avaient grimpé en flèche avant de se muer en une véritable torche de fureur sombre. La chaleur montait à une vitesse alarmante quasi instantanément tant cela était rapide.

Mais il risque de tout faire brûler...

Sans m'en rendre compte mes mains s'était crispées contre l'aile de Sanguinius alors que je me serrais contre lui. J'avais comme un volcan noir à quelques pas de moi. Un volcan sur le point d'entrer en éruption. D'autres personnes nous avaient visiblement rejointes mais dans le trouble présent, je ne voyais que cette menace sur le point d'exploser. Ce garçon était dans une telle rage que rien ne semblait pouvoir l'arrêter. Instinctivement, je me blottissais entre les plumes de Sanguinius avant qu'un flash ne vienne balayer l'homme, le faisant disparaître de la vue de tous et de toutes.

Quelques secondes à peine...

Je n'y comprenais rien. Cela dépassait l'entendement. Tout était trop rapide pour moi dont les forces avaient encore besoin de se refaire. J'avais de sérieux doute sur mon état mental. Peut-être avais-je été victime d'une hallucination ? Je n'avais pas le moyen de le savoir maintenant. Aussi quand j'entendis la voix du Haut Commandeur, je lui répondis aussitôt.

- Oui, je pense que je vais suivre votre conseil et me rendre aussitôt dans la Maison Dorée. J'ai besoin de reprendre des forces et de faire le point. Cela sera sans le moindre doute plus simple entre les murs d'une chambre qu'au milieu d'une cour ouverte à tous vents. Puis...

Je me tournais vers les nouveaux arrivants.

- Vous avez d'autres invités et je ne souhaite pas les faire attendre. Monsieur, madame, passez une bonne journée. J'espère que vous n'avez pas trop attendu par ma faute. Haut Commandeur Hazama, merci de votre accueil. A bientôt peut-être.

==> Maison Dorée


Dernière édition par Delphine le Ven 21 Mar - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandore
R.I.P.
Pandore

Messages : 80
Date d'inscription : 21/12/2013

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Mar - 20:27

L'ange Sanguinis a choisi la maison dorée. Réaction un peu attendue, mais l'autodétermination cohérente du blond macroptère a le mérite d'avoir un minimum de cohérence au milieu de cette scène inédite d'Ubu roi. Des explosions de cosmos dans tous les sens, des arrivées impromptues, sans doute cela traduit le mieux possible un Stalingrad de la raison. On commence à s'habituer -on s'habitue à tout, même si l'inquiétude persiste à habiter là, au creux de la gorge.

Rien de tout ce foisonnement ne perturbe Hazama, heureux comme un poisson dans l'eau, gai et vif comme un pinson. Il regarde à droite, à gauche, prend des notes, s'arrête sur l'arrivée de nouveaux arrivants. L'homme et la femme ne sont apparement pas d'ici, mais n'ont pas l'inquiétude d'eux autres, les disciples. Pandore n'a pas le temps de les observer attentivement, ses deux camarades de maison se décident à en découdre. Là, maintenant. Juste pour le fun.

Ravageant le sol un peu plus à chaque pas, Abbadon avance telle une torche humaine. Dante lui a une épée que la poupée bavaroise a bien remarquée d'abord mais qu'elle peut détailler maintenant. L'arme est assez baroque, dégageant une impression malsaine, ce n'est pas une simple lame de parade, et il semblerait que Dante brûle de s'en servir. Un rideau de plumes d'une chaleur moite vient s'interposer. C'est Sanguinis. Il faudrait être folle pour refuser une telle aide.

« Laisse-moi tranquille. »

Pandore repousse l'aile avec irritation. Les bonnes soeurs lui ont souvent reproché son mauvais caractère, mais elle tient son propre instinct pour son meilleur allié.

Je veux voir ce qu'il va se passer.

Dante revient finalement sur son impulsion première. Pour Pandore ce serait un sentiment de déception, si ses mots ne contenaient pas une nouvelle énigme à résoudre. La patronne – qui ça ? - est revenue, et elle l'a choisie pour commander. Commander aux membres de la maison noire ? L'héritière des Heinstein ne saisit pas sur le coup. Mais l'attention est ausssitôt détournée par Hazama qui use une fois de plus de ses terrifiants pouvoirs pour punir Abbadon le dissident.

Le déliquant disparaît purement et simplement. Est-il mort, désintégré par ce flash de lumière ? Teleporté dans un cachos ou une cellule capitonnée ? Qui sait. Personne ne semble s'en émouveoir en tout cas, peut-être à cause de la brutalité de l'évènement. Sans exprimer autre chose qu'un rictus amusé, Hazama engage les novices à se disperser et à regagner leurs maisons. Circulez, il n'y a rien à voir. Delphine la bonne disciple le salue poliment et annonce qu'elle file à son dortoir. Sanguinis ne tardera à la suivre, c'est sûr.

Pandore tend l'un de ses bagages à Dante. Il n'y a plus rien à faire ici désormais. Elle a retrouvé son visage de poupée inoffensive, réservée mais aimable.

« Tu veux bien me montrer la maison noire ? Je voudrais trouver ma chambre. Et puis rencontrer le préfet de maison si c'est possible ? »

>> maison noire sans doute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozymandias
Grand Pope et Chevalier d'or des Gémeaux
Ozymandias

Messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Chaque jour vers l'Enfer descendant d'un pas, sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue192/192Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (192/192)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue152/152Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (152/152)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeVen 21 Mar - 22:05

Arrow La suite par-là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystalia
Chevalier d'or de la Vierge
Crystalia

Messages : 241
Date d'inscription : 01/01/2014

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue150/150Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/150)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue354/354Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (354/354)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue150/150Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/150)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeSam 22 Mar - 15:58

Ozymandias prévint Crystalia de faire attention quand ils arrivèrent devant le commandeur de la cité, un homme qui ne lui inspirait pas confiance. Elle ne savait pas en quoi précisément, enfin si en quelque sorte, car c’était l’ensemble du personnage qui lui inspirait cela. Leur attention se porta sur un autre cosmos et elle confirma au Chevalier des Gémeaux qu’elle l’avait bien senti.

**Je ne l’ai jamais ressentit auparavant, mais je peux te dire avec certitude qu’il est divin. vu sa nature, il est lié à la mort. Il n s’agit pas de celui d’Hypnos ou de Thanatos, cela ne colle pas à ce que l’on sait d’eux, il a deux aspects trop bien distincts.**

Elle fit une pause calculant et trouva sa réponse.

**Peut-être Perséphone, vu qu’elle est partagée entre le ciel et les Enfers. Cela collerait.**

Elle laissa ensuite son confrère lui dire ce qu’il ressentait en observant la jeune femme dont ils avaient suivi la trace. Comme elle, il connaissait ce cosmos, sans pouvoir mettre le doigt où précisément. Elle sourit quand il finit par dire qu’il avait sentit ce cosmos dans un des sceaux et qu’il émit sa supposition, sur l’identité de cette jeune femme.

**Je n’ai rien dit pour voir ce que tu allais ressentir et ne pas influencer tes sens, mais tu confirmes ce que je pensais. Si tu l’as sentis en plus dans un des sceaux alors cela le renforce.**

Si le cosmos de cette jeune femme semblait retenu, alors cela signifiait qu’elle ne s’était pas encore éveillée. Cependant elle avait choisi la maison des olympiens car elle devait déjà sentir qu’une part d’elle appartenait à ce côté là. Il ne restait plus qu’à ce qu’elle découvre l’autre partie. Cela n’était cependant pas totalement de bonne augure. Veilleur sur elle serait plus difficile, mais il faudrait faire avec.

Elle hocha de la tête suivant Ozymandias pour aller à la rencontre d’Hazama, car tout le monde avait noté leur présence, bien que le spectre en furie ne semblait pas se calmer, allant en venir aux mains avec son comparse. Confrère qui en la regardant passer lui fit un clin d’oeil et d’un bisou de loin. Elle tourna la tête de nouveau vers Hazama, quelque peu gênée par cela. Non seulement  c’était le genre d’homme qui la mettait mal à l’aise mais en plus c’était le genre qu’elle n’aimait pas. mais bon, elle n’était pas là pour cela.

Le temps qu’ils arrivent devant Hazama, celui-ci s’occupait des spectres, surtout le colérique d’une manière qui ne rassura en rien Crystalia sur cet homme. Non, il avait quelque chose de malsain, il suffisait de voir l’attitude qu’il avait pris pour l’envoyer dans une autre dimension ou lieu. On aurait dit un démon, comme ceux qui hantaient son Pandémonium. Elle avait presque l’impression de se retrouver en face de l’un d’eux. Mais surtout, sa rapidité d’action et son cosmos étaient impressionnants. Elle comprenait pourquoi il avait pu défendre sa cité quand Arès y était venu. Il n’était pas un individu ordinaire.

Quand ils arrivèrent vers lui, Hazama leur souhaita la bienvenue et expliquant qu’il devait se rendre ailleurs.

*Artémis* se dit-elle.

Hazama devait sans doute se rendre là-bas, voir pourquoi la déesse étaient revenue et signalait sa présence comme un phare en pleine nuit. Ozymandias fit les présentations, mais il n’eut pas le temps de finir celle de la jeune femme qu’Hazama l’appela par son prénom, précisant son rang. La jeune femme imprima un léger recul en sentant Hazama entrer dans son esprit.

*Ce n’est pas possible* se dit-elle.

Cela la troublait, car cela faisait plusieurs années déjà que plus personne ne parvenait à passer sa barrière psychique, or Hazama l’avait fait sans avoir l’air de forcer. Ozymandias avait raison, il fallait être prudents, cet homme était redoutable, il n’était pas humain. Le fait qu’il sache quelle ait été instruite ne l’étonnait pas. Si comme elle l’avait il s’occupait du choix des apprentis vers  la maison de leur choix, alors il ne l’avait jamais vu devant lui, bien qu’il avait pu le voir aussi dans son esprit.

Elle regarda Ozymandias sans rien dire après la dernière phrase d’Hazama qui avait filé. Cherchait-il à semer le trouble en évoquant qu’en tant que porteur de l’armure des Gémeaux, Ozymandias pouvait être ambigu comme ses prédécesseurs et surtout basculer par moment du mauvais côté ? Elle ne voulait pas vraiment y penser, Ozymandias ne s’était pas montré comme quelqu’un de mauvais jusque là. Mais Hazama le connaissait, il l’avait peut-être dit par rapport à son passé. Elle se savait pouvant être un peu naïve parfois, peut-être devrait-elle  le garder dans un coin de sa tête.

Elle sortit de ses pensées voyant la jeune femme qui était sa raison d’être là s’en aller et Ozymandias également pour suivre Hazama.

**Je m’occupe d’elle, mais pour le moment n’en parle à personne, même au Sanctuaire. Il faut être sûr qu’il s’agit bien d’elle et tant qu’elle n'est pas éveillée, moins de personnes le sauront, mieux cela sera pour sa sécurité.**

Elle poussa un léger soupir en voyant son confrère s’en aller. Elle se concentra et repéra la jeune femme rapidement qui était en direction de la Maison Dorée.

“Bon…” lâcha-t’elle.

Elle alla de s’approcher de l’apprenti de la Maison Dorée qui n’était pas parti.

- Bonjour, dit-elle en le saluant de la main en même temps. Je suis Crystalia de la Vierge, enfin tu as sans doute entendu le commandeur le dire. Excuse-moi de te déranger, tu as sans doute beaucoup de choses à faire après avoir choisi ta maison, mais j’aurai voulu parler à la jeune femme qui était là à l’instant.

Elle fit une pause avec un sourire amical.

- Je mettrai des heures ou des jours pour avoir l'autorisation d’entrer dans votre Maison pour la voir. J’aurai voulu savoir si tu pouvais m’y conduire. Je te rassure je ne lui veux aucun mal, je veux juste lui demander quelque chose.

Elle attendit, espérant que le jeune homme allait accepter. Sinon elle se retrouverait à devoir la surveiller à distance et la guetter dès qu’elle mettrait le nez dehors. une perspective qui ne la réjouissait pas, elle préférait faire les choses de manière plus simple et plus “sociable” que devoir presque la traquer toute la journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinius
R.I.P.
Sanguinius

Messages : 39
Date d'inscription : 07/11/2013

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue150/150Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/150)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue150/150Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/150)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeMer 26 Mar - 0:12

Une nouvelle fois encore, la clairvoyance et le don de double vue de l'ange eurent raison: Abbadon était sur le point d'exploser et encore, le mot était faible, pensât Sanguinius alors que l'aura de chaleur du démon commençait à devenir pratiquement étouffante pour tout le monde... À la manière d'une étoile se changeant en supernova, le corps du voyou émettait des pulsations ardentes, des ondes de chocs si bouillants que l'ange pouvait facilement voir le sol sous ses pieds se vitrifier ou se fissurer par sa simple présence. Laissant pleinement voir la puissance qu'il possédait: on aurait dit un soleil plein de haine, murmurât l'ange en reculant tout en protégeant les demoiselles prés de lui de deux cocons de plumes les préservant de la chaleur mais pas des éclats brutes de l'oiseau de feu.

"Il fallait s'y attendre... S'il vous plait, ne bougez pas: on ne peut déjà plus les arrêter..."

Murmura l'ange avant de ressentir un nouveau frisson ainsi qu'une aura sombre si dense et si noire qu'elle semblait être plus ténébreuse que la nuit elle-même. L'emportement d'Abbadon contre son camarade était des plus prévisibles mais pas ce qui suivit: l'intervention d'Hazama. Celle-ci était d'une grandeur et d'une puissance monstrueusement supérieur à celle du voyou, encore plus dans les yeux du nouvel élève du dortoir de Zeus alors qu'il avait l'impression de voir revivre une légende d'Égypte sous ses yeux: celle du dieu Apophis qui, à chaque soir doit avaler le soleil d'Égypte... La scène qui se déroulait devant lui était du même acabit et monstrueusement facile pour le haut commandeur dont la rage venait d'éclipser celle du démon. Prouvant par là même, qu'il était le seul et l'unique maitre de cet endroit. Hazama... Quel personnage effrayant, pensât Sanguinius avant de sentir Pandore ouvrir son aile de force pour aller rejoindre l'unique rescapé du combat qui n'était pas eu lieu et parti sans prêter plus d'attention au sort de leur « camarade », espérons qu'on le ne revoit pas de sitôt, se dit alors l'ange en esquissant l'ombre d'un sourire avant de relâcher Delphine, décida alors d'aller voir le dortoir doré pour se reposer: la seule bonne chose à faire pour le moment, pensât l'ange qui lui emboîtait le pas avant qu'une voix ne vienne l'arrêter d'un timbre doux et amical.

Celle-ci appartenait à une jeune femme blonde à peine plus âgé que lui et qui, d'après les dires d'Hazama: était la vierge ? Surement l'une des armures qu'il avait vue dans ses visions sans pour autant savoir à qui elle appartenait ni à quoi elle faisait référence... L'observant d'un oeil curieux, l'ange sentait... Qu'elle ne voulait aucun mal à Delphine et haussa les épaules: sa clairvoyance ne lui montrait rien de dangereux pour sa camarade blessée.

"Pourquoi pas, je sens que vous ne lui voulez aucun mal, bien au contraire... Suivez-moi alors. Si jamais je me perds au moins je ne serais pas tout seul, pour ce qui est de la voir, à elle de décider de vous recevoir ou pas."

Fit l'ange en souriant avant de dissiper les flammes autour d'eux d'un battement d'aile: soufflant l'incendie qu'avait allumé Abbadon tout en allant dans la même direction que Delphine, confiant en sa décision.

 Arrow avec Crystalia vers la maison dorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Spectre de l'Incube
Dante

Messages : 126
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Dans un lit

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue187/187Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (187/187)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue300/300Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (300/300)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue100/100Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (100/100)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeJeu 3 Avr - 16:00

Ah qu'est-ce que je m'adore ! il n'y a pas à dire, quand il est question de savoir quoi faire et quand, je suis le maître ! Je vois déjà dans ma tête l'endroit parfait pour composer et installer le tout pour faire un concert qui va faire trembler le sol des cris des gens qui m'aiment. il n'y a pas à dire, me faire diriger par une femme, ce n'est pas un souci pour moi, j'aime bien ça, puis bon si je dois me faire punir par une femme... Autant qu'elle soit belle mais je pense que je serais gentil avec... Sauf si elle demande à que je sois un vilain garçon.

Spectre... Saint... Olympien... Que des titres qui sont seulement des mots à mes oreilles. J'aurais pu choisir les Saints mais je crois qu'on m'aurait pas aimé mais peu importe. Je trace ma propre route comme je l'entends, pas de prison, pas de chaînes pour me retenir, la liberté à tout prix.

Jusqu'à maintenant, j'ai vécu ma vie comme je l'entendais, ce n'est pas maintenant qu'on va me dire quoi faire... Bon sauf sur certaines choses. Je compte bien en profiter et puis si je deviens celui qui sera le plus à même de rassembler le plus de femmes au monde, alors qu'il en soit ainsi !

À peine je cligne des yeux que je vois la torche humaine disparaître d'un coup. Alors déjà il fait penser au Joker, il pique les répliques de Morpheus, mais en plus il se la joue Flash ? Ce commandeur me plaît moins... Et puis il est passé où l'autre ? Oui bon vaut mieux ne pas chercher à savoir, c'est un coup à me prendre la tête ça.

Ah Pandore, celle qui devra me donner des ordres... Oh en soi si elle est d'accord, je pense que je vais rester avec elle quoi qu'il arrive... Une sorte de garde du corps si on y pense. J'en souris rien qu'en l'imaginant. Tout le monde se met à avoir des projets et des plans pour l'avenir... C'est tellement futile.

Un plan ne se déroule jamais comme on le pense de ce que j'ai appris dans la vie. C'est ce qui fait que je vis chaque jour comme le dernier et j'apprends comme si je devais vivre pour toujours. Pandore me tend un bagage que je m'empresse de prendre sans me plaindre, après tout c'est elle qui décide de tout.


-Pas de soucis, je suis sûr que tu vas aimer l'endroit. Et je compte bien te guider ici, faudrait pas que la torche humaine s'en prenne à toi, remarque s'il fait ça, Perséphone va pas aimer ça. Mais ne t'en fais pas, je suis là aussi.

Sans même faire gaffe au reste, je me mets en marche en sifflant en jetant quelques regards à Pandore pour voir ne serait-ce qu'une petite réaction de sa part. Je verrais un vrai sourire un jour, j'en suis sûr et certain.

 Arrow Maison noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

Le chauffeur

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeMar 30 Sep - 15:26

Arrow Simbad et moi venons d'ici

« Qui a dit que vous aviez peur pour vous ? J’ai demandé si vous connaissiez votre ennemi. »

Le jeune Simbad éludait la question. Que ce soit pour lui ou pour ceux qu’il aimait. S’il éprouvait de la crainte à la simple mention de son nom, c’était qu’il en savait bien plus qu’il ne voulait l’admettre.

« Allons, nous sommes seuls ici. De puissants enchantements protège ce bus, et tant qu'il conserve son intégrité et que ses portes sont fermées, seuls les dieux peuvent nous entendre. Et croyez-moi, si un dieu voulait vraiment vous détruire, vous ou votre famille, ça serait fait depuis longtemps. »

Et enfin, après maints détours, une réponse franche.

« Oui hihihi… Athéna n’a pas pour habitude de terminer les choses. Vous voulez mon avis ? Elle aime ce cycle de guerre où elle finit toujours victorieuse. Après tout, elle n’est pas déesse de la guerre pour rien. »

Le fardeau d’un secret aussi illusoire qu’encombrant enfin disparut, les choses sérieuses allaient pouvoir commencer.

« Qui sait ? Vous rencontrerez bien assez tôt votre destin jeune homme. Maintenant, accrochez-vous, nous avons de la route à faire. »

Et suite au démarrage pour le moins brutal que le bus enchanté venait de réaliser, Simbad, des plus instinctivement, déploya son cosmos en une onde protectrice qui fit voler en éclat les vitres du véhicule.

« Hey là ! On se calme ! »

Semblant plus dépité que véritablement agacé, le chauffeur décrivit de ses doigts une série d’arabesques dans les airs, et comme animés d’une volonté propre, les éclats de verre se ré-assemblèrent les uns les autres, reprenant lentement leur place dans le puzzle qu’étaient devenues les vitres de l’autobus, avant que les fissures les séparant ne se résorbent totalement.

« Si vous saviez le nombre de fois que j’ai du retaper ce bus… J’ai eu de tout. Des vandales, des punks, des émodark, des pyromanes même… Sans le cosmos, ça ne serait plus qu’une épave fumante je vous le dis. »

Mais Simbad semblait déjà s’être endormis, après qu’un étrange cortège aquatique ait accompagnée le tout aussi étrange véhicule sur une partie des eaux de l’océan indien.

*Faudrait pas que j’écrase un poisson ou un dauphin moi… J’aurai encore droit à un blâme de l’administration.*

Qui ne dit mot consent. A la dernière question du chauffeur concernant Sparte, Simbad n’avait pas dit non, c’était donc un oui, et fort de cette conclusion, le chauffeur activa de nouveau les pleins pouvoirs de son véhicule qui quasi instantanément se retrouva sur une route de terre menant aux portes d’une ville défiant l’imagination.

Rien que la vision de son mur d’enceinte, dépassant les cinquante mètres de haut, était le signe évident que l’on était plus dans le monde de hommes, mais bien dans celui des mythes et des légendes.

« C’est bon d’être chez soi… »

Franchissant les énormes grilles marquant l’entrée de la cité du cosmos, le chauffeur et son unique passager entrèrent sans un bruit dans ce qui aller devenir le point de départ d’une nouvelle existence pour Simbad, une existence qui déjà se devait de passer à côtés des sentiers habituels.

*Je ne peux le déposer à l’accueil, il n’appartient à aucune maison, et son sort est encore incertain… Arwen saura quoi faire.*

C’était décidé. Pour sa première journée à Sparte, le jeune Solo aurait le privilège de rencontrer jusqu’à la reine dont il n’avait cessé de demander le nom, Alice elle-même ne pouvait en dire autant.

Garant alors en douceur son véhicule à l’une des places lui étant réservée strictement, le chauffeur coupa son moteur, et ne prenant pas garde aux autre bus si semblable faisant le ballet autour du sien, se leva de son fauteuil et se dirigea vers le jeune Simbad encore endormis.

« Réveillez-vous jeune monsieur Solo, nous sommes arrivé. »

Rendant sa casquette au jeune Simbad dans un grand sourire amical tout en recrachant par ses narines la fumée de son cigare, le chauffeur attendit que l’adolescent se réveil avant d’ouvrir les portes de son autobus sur ce qui semblait être un bon millier de marche menant tout droit à une immense construction surplombant l’architecture démentielle de la cité du cosmos.

« Bienvenue à Sparte la sacrée. Ne faites pas attention à tout ce qui vous semble incroyable ou fou ici, vous aurez tout le temps de vous y faire après votre entretien avec le haut commandeur. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous y conduire. »

Le chauffeur faisait-il mention aux immenses tours flottantes que l’on pouvait apercevoir aux fenêtres ? Aux immenses cristaux enchâssés dans des anneaux d’orichalques servant de réverbères ? Aux spires et ponts démesurés qui les relaient entre elles par dizaine ? Sans doute tout cela à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simbad
Invité
avatar


Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeMar 30 Sep - 17:58

Arrow Comme a dit le monsieur

Au milieu de ses songes, Simbad s'était perdu quelque part, chevauchant avec insouciance au milieu de chevaux couverts d'écailles, des dauphins, des sirènes, mais aussi de milliers de poissons multicolores. Il avait rencontré baleines, léviathans, requins de toutes espèces jusqu'aux plus carnassiers, krakens légendaires, sans savoir pour quelle raison ils le saluaient avec tant de déférence. Son lien avec Julian peut-être ? Même Titis était là, le regard rempli de respect et de bienveillance, avec d'autres femmes portant des armures étranges, similaires à la sienne. Et ensemble ils se dirigeaient vers le plus prestigieux des territoires, une île en harmonie avec la mer, ses occupants. Entrant dans un temple, il se vit avancer vers une femme qui lui semblait familière. Il avait pris sa main, déposé un baiser dessus, et puis perdu son regard éperdu dans le sien. C'est alors que, penchant son visage vers le sien...

"Réveillez-vous jeune monsieur Solo, nous sommes arrivés."

Un léger sursaut le secoua quand il ouvrit les yeux, peu sûr d'être encore dans le rêve, et tout aussi d'en être sorti lorsqu'il vit au-dehors l'endroit défiant toutes les lois de la physique où ils étaient arrivés. Il mit plusieurs secondes à se remettre et récupéra alors sa casquette, tendue par le chauffeur dans un grand sourire. Un air un peu déçu se peignit sur ses traits.

"Où sont-ils ?"

L'absurdité de la question lui sauta aux yeux quand il s'aperçut qu'ils étaient de nouveau sur un sol ferme. Les créatures aquatiques, si elles n'étaient pas issues de son imagination, devaient sans doute avoir stoppé leur danse lorsque la berge avait montré le bout de son nez. Il se promit de retourner voir plus tard. Ramassant son sac, il suivait déjà les premiers pas du chauffeur à l'extérieur.

"Où sommes-nous ?
- Bienvenue à Sparte la sacrée. Ne faites pas attention à tout ce qui vous semble incroyable ou fou ici, vous aurez tout le temps de vous y faire après votre entretien avec le haut commandeur. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous y conduire."

Ouaw. Question sang-froid, cet homme devait détenir quelques records. Même en prenant en compte le fait que TOUT ce qui se trouvait autour d'eux avait vraiment l'air singulier d'un autre monde, au sens propre du terme, le simple fait de voir les masses imposantes des tours en pleine gravitation et toute une série d'autres détails futuristes aurait de quoi déstabiliser quelqu'un. Il ne put s'empêcher de demander :

"Cheshire... sommes-nous toujours au XXIe siècle ?"

Perplexe, il ouvrit ses maigres bagages, y trouva bien les affaires de rechange qu'il avait emmenées, l'ordinateur portable qui le reliait au réseau d'entreprises océanographiques de la famille, quelques affaires de toilettes et son matériel de croquis et peinture. Donc, soit il avait été téléporté à son insu dans une autre dimension, soit le chauffeur fou avait vraiment bien pesé ses mots en parlant de mortels et de dieux, de cosmos comme s'il s'agissait de magie.

*Il faut que j'en aie le cœur net !*

Il rattrapa puis dépassa son guide d'une dizaine de marches, s'arrêta près d'une colonne ornementale et posa une pleine paume dessus, ferma les yeux. Le temps d'une grande inspiration, il fit en sorte d'oublier tout ce qui se trouvait autour de lui, du bruit aux odeurs, aux présences humaines et animales, de la chaleur du soleil à la solidité de la pierre sous ses pieds. C'est alors qu'il
sentit. L'âge de la colonne pulsait à travers ses doigts comme le battement secret d'un cœur enrobé dans une carapace de titane. Même s'il n'était pas capable d'en voir concrètement l'histoire, ses connaissances aidant, il frissonna en imaginant les vibrations des pas des légionnaires, à l'endroit même où il se tenait et tout le long de l'escalier, le son du cor, l'odeur du sang des ennemis pourfendus. Autrefois, Sparte avait été ville de soldats, de combats. Et puis il y avait eu les Wisigoths, les Francs, le choc des armures et des épées, l'indépendance, la reconstruction.
Il retira ses doigts comme s'il s'était brûlé, reconsidéra l'incommensurable montée avec un nouveau regard. Le lieu était incontestablement ancien, très ancien, tenu secret par les différents Ordres de chevalerie pour une raison qui lui échappait encore.

Indifférent aux regards qu'on pouvait poser sur lui, il se remit à monter, s'astreignant à la patience en ne dépassant plus son chauffeur, par respect pour son grade, s'il en avait un.


"Quel endroit incroy... fascinant ! Ce village devrait être en ruines, et pourtant il vit avec ce qui me paraît être des siècles d'avance... Ou tout du moins est-ce l'impression qu'il donne... Et le Haut-Commandeur dans tout cela, qui est-ce ? Il gère tous les habitants, comme un maire ? Ou un général plutôt. Vous parliez tout à l'heure de quatre visionnaires de la fin de la précédente guerre sainte... Si j'en crois mes maigres connaissances, c'est celle qui a opposé Hadès et Athéna avec pour l'enjeu l'avenir du monde entier... Les quatre personnes sont-elles de leurs chevaliers ? Quelle fonction a cette cité exactement ? Que suis-je censé y trouver ?"

Cédant à son besoin de curiosité, Simbad harponna le chauffeur de questions tout en jetant autant de regards autour de lui, remarquant d'insignifiants détails ou des faits qui ne devaient, théoriquement, pas être possible. Ils croisèrent même un homme dont le bas du corps était protégé par une armure, torse nu, portant un morceau de colonne trois fois plus gros que lui sur son épaule. Le jeune homme en resta bouché bée un moment -pour le plus grand bonheur des oreilles de son guide- avant de se ressaisir.
Plus le temps passait et plus ses interrogations croissaient, de même que son enthousiasme et son appréhension mêlés. Car s'il était prêt à sauter dans l'inconnu, dans l'objectif d'aider coûte que coûte son frère à revenir sur le devant de la scène, Simbad ne saurait pas comment réagir face à ses "ennemis". On lui avait déjà parlé de systèmes scolaires dans plusieurs pays qui regroupaient des enfants, puis des adolescents et de jeunes gens de son âge dans des structures où on les éduquait par groupes de vingt ou trente, selon un niveau défini et une ancienneté correspondante. Devrait-il intégrer une sorte d'établissement de formation des chevaliers sur le même modèle ? Démontrer l'étendue de ses capacités comme avait voulu le tester le chauffeur ? Pourrait-il changer de voie s'il échouait ?
Revenir en haut Aller en bas
Le chauffeur

Le chauffeur

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Oct - 15:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

Le chauffeur

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeVen 21 Nov - 16:45

Arrow Minami et moi venons d'ici

« La toute-puissance est une illusion mademoiselle. Aussi grand soit un pouvoir, plus grande encore est la peur de le perdre, surtout pour un fils de la lignée d’Ouranos. Vous comprendrez cela bien assez vite. »

Comme il s’y était attendu, la réponse de la jeune japonaise ne tarda pas, et bien qu’elle lui laissa comme une certaine déception dans l’âme, l’émissaire de Sparte s’en contenta.

*Dommage… Mais bon, onze âmes dans le monde entier, même si les élus du cosmos sont relativement rare, ça reste de l’ordre du miracle à trouver, surtout si peu de temps après leur libération.*

Faisant alors diminuer la lumière dans ses yeux trahissant ses origines surnaturelles, le chauffeur se replaça dos à son siège, l’esprit en paix concernant sa nouvelle passagère.

« Ce n’est rien, ne vous en occupez plus. C’est juste la preuve que vous êtes celle que vous êtes, et rien d’autre. Allez, direction Sparte la Sacrée. »

Notant dans sa tête de réfléchir plus en profondeur sur la réponse à donner en cas d’échec de la demande d’identité, le chauffeur, d’une simple pensée, activa le voyage instantané de son véhicule qui sembla alors être aspiré dans un aveuglant tunnel de lumière chatoyante, juste avant qu’il n’émerge sur un chemin de pierre pavée en pleine campagne menant à la plus fantastique cité que le Terre ait jamais portée.

« Nous y voilà, bienvenue à Sparte mademoiselle Minami. »

La découverte des hauts remparts et des tours flottantes de la cité du cosmos devait à elle seule assurer quelques instants de tranquillité à l’émissaire de Sparte, finalement bien content de n’avoir à emprunter que le chemin habituel, et non celui qui à terme menait au labyrinthe sous la cité, là où se trouvait l’unique arche d’onyx encore crée par le roi des titans, seule et unique manière de rejoindre le royaume secret de Cronos pour ceux n’ayant pas encore reçu le laissé passer du seul maitre des lieux.

« Je vais vous déposer là où se regroupent tous les nouveaux arrivants. Là-bas vous serez pris en charge par ceux et celles qui vous expliqueront le fonctionnement de la cité, et vous proposerons alors de choisir votre maison, ainsi que votre destin. N’ayez crainte si cela vous parait encore obscur, vous aurez tout le temps de poser vos questions le moment venu. »

Franchissant alors les immenses portes d’entrée de Sparte, le chauffeur et son bus remontèrent l’avenue principale jusqu’à la place circulaire où des dizaines de bus identiques faisaient le ballet, allant et venant quotidiennement et déposant au même endroit des dizaines d’hommes et de femmes de tous âges partageant le même pouvoir et le même visage éberlué.

*Je me demande comment je m’en sors en Espagne avec les deux affreux ?*

Préparés de toutes manières à intervenir dans la seconde en cas d’agression caractérisée sur l’un d’eux, l’ensemble des chauffeurs, quel que soient leurs positions actuelle de par le monde, se tenaient en cet instant prêt à tout laisser tomber et filer aussi vite qu’il le pouvait là où un duo particulièrement difficile attendait leur dernière leçon.

« Terminus ! Sparte la Sacrée. »

Stoppant alors son bus sur une place qui lui était réservée, l’émissaire de Sparte ouvrit alors les doubles portes de son véhicule, rompant ainsi le triple sceaux de protection l’entourant.

« Je vous souhaite une excellente journée, pleine de surprises et de révélations. »

Déjà un petit groupe de personne se faisait rassembler non loin par un gradé de la maison noire dans l’attente des derniers arrivants, il ne restait plus à la jeune japonaise qu’à les rejoindre et ainsi débuter sa première journée à Sparte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thétys
Titanide des Océans
Thétys

Messages : 24
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue600/600Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (600/600)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Déc - 10:39

Vient d'ici

Minami avait écouté les explications du chauffeur sans vraiment les comprendre. Elle ignorait que quelque part dans son corps, une divinité millénaire se réjouissait d'avoir pût duper le moustachu qui leur servait de guide pour le moment. La Japonaise observa la lueur diminuer dans le regard de l'émissaire de Sparte. Mais qui était donc ce type si étrange? Et que voulait-il dire par "celle que vous êtes"  


"Pourquoi serais-je une autre personne que moi-même. Ma vie est déjà suffisamment chamboulée comme cela, il vous en faut plus?"

Elle avait dit cela sans réelle animosité,elle se sentait juste légèrement perdue. Chamboulée. Et sans aucune source de réconfort. Et se fût pire lorsque, un tunnel lumineux plus tard, elle se rendit compte qu'elle n'était plus dans son pays. Elle ne savait pas où elle était à présent, mais savait que le Japon était loin, très loin à présent.

"Et cet endroit ne semble pas se situer près de la mer ou de l'océan. Même pas de fleuve ou de petite rivière en vue..."

Aucune source d'eau en vue, ce qui ne fit que renforcer le désarroi de la pauvre jeune fille qui se senti prête à pleurer. Ne souhaitant pas que son hôte le flanche maintenant, Téthys décida de lui inspirer une ardeur nouvelle qui l'aida à se lever. Minami écouta les dernières recommandations du chauffeur.

"Merci de m'avoir menée jusqu'ici. Même si je ne comprends pas tout, je vous ait trouvé fort aimable avec la pauvre âme perdue que je suis."

"Prenez bien garde à toujours vérifier qui vous prenez dans votre bus. Les apparences peuvent parfois être bien trompeuses."



Ce furent les dernières paroles que le Chauffeur entendit juste avant que Minami ne dépose un pied hors du véhicule. Une fois sorti, la jeune Asiatique regarda autour d'elle et vit un groupe d'élèves regroupé autour d'une personne qui semblait les diriger. Ne sachant pas trop quoi faire, la jeune fille se dirigea vers ce groupe.

De son côté, Téthys s'interrogeait sur l'apparence de Sparte qui lui semblait très... Rustique, comparé à ce qu'elle pouvait voir à travers les souvenirs de son hôte. Les Olympiens avaient décidemment une bien étrange manière de gouverner ce monde... A moins qu'en fait, ils en aient totalement perdu le contrôle.

"Pfeuh! Bandes d'incapables! Et qu'ont-ils fait de notre royaume à Océanos et à moi. Quel gâchis!"

Il était temps que les Titans reviennent. Et l'ancienne reine des flots avait bien l'intention de commencer son retour ici même, à Sparte. Mais pour le moment, elle allait devoir s'arranger pour atteindre le dirigeant de cette cité en guidant Minami sans qu'elle ne se rende compte de rien.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

Le chauffeur

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Jan - 17:02

HRP:
 

Arrow Mes passagers et moi venons d'ici et d'ici

Un flash de lumière aux allures de kaléidoscope plus tard, et voilà que le bus enchanté cariant à son bords deux êtres d’une taille et d’un pouvoir plutôt démesuré arpentait non plus les routes boueuses du fin fond de l’Espagne, mais une route de pierre pavée menant à l’entrée de la plus extraordinaire cité jamais construite sur Terre.

"Bienvenue à Sparte, cité du cosmos."

Passant par la porte d’entrée, n’écoutant même pas les dires de ses deux passagers prenant un malin plaisir à utiliser une langue inconnue dans l’unique but de l’exclure de leur conversation, l’émissaire de Sparte savait qu’actuellement, un autre bus approchait, avec à son bords, un autre enfant de Gaia, bien plus agréable quant à lui.

*Si j’ajoute celui-là à ceux que je transporte à mon bord, nous en sommes à trois. Bon, il s’agit maintenant de les faire se retrouver, sans attirer l’attention des autres.*

Prenant alors une toute autre avenue que celle empruntée d’ordinaire, le chauffeur prit cette fois une voie plus secrète, plus sombre, faite de ruelles et de chemin où l’on aurait pourtant juré ne jamais pouvoir voir circuler un véhicule de la taille d’un bus. La voie que d’ordinaire n’empruntaient que les vaisseaux noirs chargés de recueillir les potentiels qui refusaient d’accepter leurs dons.

"Je vais vous déposer à l’entrée des souterrains de la cité, là un autre moi viendra vous conduire à l’arche d’Onyx, et à votre roi par la même occasion."

Prenant soin d’éviter la masse de potentiel qui encore et toujours allait et venait au sein de la place principale, attendant leur prise en charge et les réponses aux innombrables questions qui leur occupaient l’esprit, l’émissaire de Sparte fit stopper son véhicule aux abords d’une petite bâtisse d’apparence tout à fait normale, se fondant dans le décor à telle point que seul un regard des plus attentif l’aurait remarqué parmi les bâtisses environnantes.

"Bien pensé n’est-ce pas ? Cette entrée est protégée par un enchantement rendant cette bâtisse quasi invisible aux yeux de ceux ne la cherchant pas du regard. Une autre des brillantes idées du fondateur de cette cité."

Ouvrant alors les doubles portes de son autobus, le chauffeur pria alors ses deux imposants passagers de se donner la peine de descendre.

"Terminus, tout le monde descends."

**********

*Zut, je vais être en retard...*

Pressant alors l’allure de son véhicule au sein des chemins dédaliques de Sparte, le chauffeur ayant à son bord l’élégant et auto proclamé philanthrope divin tacha de combler l’écart de quelques secondes qui le séparait de son autre lui ayant déjà déposé ses encombrants passagers.

« Je vais vous déposer à l’entrée des souterrains de la cité, là un être de confiance viendra vous conduire à l’arche d’Onyx, et à votre roi par la même occasion. »

Tout était une question de timing. La présence des premiers enfants de Gaia dans les rues de Sparte ne devait pas excéder les trente secondes, car le secret représentait encore la meilleure chance de survie de ces dieux pour le moins en situation délicate, et par conséquent, l’accomplissement des plans du seul maître du chauffeur.

« Le triple sceaux à été réalisé à l'époque de la fondation de Sparte, par les trois divinité ayant liés leur puissance pour la faire s'ériger hors du sol. Leur noms vous sont sans doute connues, il s'agit d'Athéna, d'Hypnos, et de Thalie. Maintenant, ses secrets ne me sont pas connus malheureusement. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il entoure et parcoure la cité, veillant à son maintien et à son isolement du reste du monde, un peu comme si elle s’y trouvait sans pour autant y être vous comprenez ? Est-il dangereux pour vous ? Non, je ne crois pas. Il n’a pas été conçus comme un glaive, mais comme un bouclier, du moins, c’est ce que je crois. »

Souriant devant sa réponse aussi sincère qu’incomplète, le chauffeur arriva enfin en vue des deux colosses attendant maintenant depuis près de dix secondes devant l’entrée de la demeure servant de trompe l’œil à l’une des nombreuses entrées du dédale situé sous la cité.

« Tiens tiens quelle coïncidence, des amis à vous si je ne m’abuse. »

Se garant alors au niveau des deux urlu berlu ayant ainsi eut le privilège de voir deux chauffeurs dans la même journée, l’émissaire de Sparte invita alors son passager à les rejoindre.

« Terminus, tout le monde descends. »

**********

Le deuxième véhicule enchanté eut tout juste eu le temps de disparaître au coin de la ruelle que la porte de la petite maison devant laquelle s’était regroupés les premiers enfants de Gaia s’ouvrit sans un bruit.

« Mesdames, messieurs, si vous voulez bien vous donner la peine d’entrer. »

Dans l’embrasure de la porte, un troisième chauffeur se tenait, un cigare à la bouche, et un sourire malicieux sur le visage tandis qu’il invitait les trois compères à rapidement le rejoindre à l’abri des regards indiscrets.

*Vingt-cinq secondes, nous sommes dans les temps.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thémis
Titanide de la Justice
Thémis

Messages : 30
Date d'inscription : 15/09/2014

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue422/422Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (422/422)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue600/600Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (600/600)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeSam 31 Jan - 21:02

Mon cher Cosmos et moi venons d'ici...


Enfin, ce voyage plus qu'ennuyeux touchait à sa fin. Cet engin quoique qu'exigu avait au moins l'avantage d'être rapide tout en offrant une débauche de couleurs plutôt agréable. De quoi faire quelque peu oublier le peu de manières et l'impudence plus que certaine de son chauffeur. Viendrait l'instant où mon cher époux et moi mettrions un terme à sa suffisance. Dans l'attente, nous retrouverions les autres membres de notre puissante fratrie. Le temps de la souffrance était achevé pour nous et commencerait pour les Olympiens. Après tout, la balance devait retrouver un nouvel équilibre et nous nous ferions une joie de le faire. Le tout était de trouver l'arche noire et d'arriver à bon port sans que les bâtards de notre neveu maudit ne nous tombent dessus, eux et leur armée de parasites. Il nous faudrait être discrets. Ce qui était loin, très loin d'être dans notre nature. Enfin, nous y arriverions. Gagner les têtes d'Athéna et d'Hadès valaient bien ces petits sacrifices à nos incommensurables orgueils. Nous le leur ferons simplement payer des intérêts en plus tout comme à lui.

Achevais-je pour moi lorsque notre chauffeur s'arrêta enfin. Cet être n'avait pas manqué une seule occasion de nous narguer et qu'il en profite pour nous décocher une de ses phrases sans éclat sinon celui de son sourire narquois était à prévoir. Ce à quoi je m'attendais, me préparant à apaiser mon frère au cas où cet impertinent pousserait le jeu un peu trop loin...

~ Mais il irait jusque là ? Voilà qui est surprenant voire même attirant. Cet être remonte dans mon estime, périr serait trop simple pour lui, devenir notre cobaye serait bien plus indiqué...

En effet, face à ce qu'il venait de se passer, je devais bien reconnaître certaines qualités à cet olibrius. Il était capable d'accomplir toutes les taches qu'il se voyait confiées. De quoi attiser encore davantage mon intérêt. Ce genre de jouet devait être plus que précieux. Aussi, je ravisais quelque peu mon jugement. Nous lui ferions sa fête plus tard.

Un sourire se dessina sur mes lèvres lorsque je me relevais, tendant la main à mon frère pour qu'il la prenne et descende après moi. Après tout, j'étais plus fine et plus rapide et en même temps, je pourrais ainsi tirer plus rapidement mon cher Japet loin de cet être qui ne demandait qu'à recevoir notre châtiment sacré.

" Merci pour votre zèle et votre patience, envoyé de Sparte. Vous avez au mieux servi votre maître, ce que je dois vous reconnaître en tant que Justice pure et dure. Ce voyage fut plus qu'intéressant même si votre véhicule n'est pas adapté aux titans comme mon frère et moi. Je dois aussi reconnaître le bon sens de celui qui vous a envoyé vers nous. Ce Haut Commandeur Hazama qui doit lui aussi tenir à ce que nous arrivions à bon port sans attirer de trop l'attention. Chose qui n'est que le reflet de sa grande connaissance du monde actuel. Aussi, merci pour votre dévouement et à très bientôt... "

Ces derniers mots n'avaient rien de bien surprenants contrairement à ceux que j'avais employés avant, si courtois qu'ils ne pouvaient que créer méfiance voire crainte et pour en revenir à mes trois derniers mots, c'était tellement simple au fond. J'avais bien compris que tous ces chauffeurs étaient reliés entre eux et que ce que celui qui viendrait à notre rencontre verrait et entendrait avait certaines chances de se répercuter vers les autres.

Et prenant la main de mon époux pour l'attirer vers moi, je me concentrais sur les essences divines présente en ces mêmes lieux que nous.

" Japet ? Tu as senti ? Toutes ses forces qui émanent de cette cité sans que rien n'en transpire à l'extérieur ? "

Chuchotant cela à son oreille, après tout mieux valait être prudent, j'attendais sa réponse face à la façade sans prétention se mêlant si bien au décor.

~ Hummmmmmmmm...

Et passant aux pensées...

* Un camouflage de la plus belle facture, signe d'un être qui aime réunir des forces vives et antagonistes en un même lieu mais sans se mêler à elles. Un être aimant le risque, les tensions et tout ce qu'il peut en découdre tout en restant dans l'ombre pour se délecter du spectacle. Cela restreint déjà les possibilités. Cet Hazama ne peut être que de nature divine. Peut-être même sans le savoir mais une chose est certaine, ce qui couve ici ne pourra qu'éclater. Qu'en penses-tu, mon amour...*

Et nous laissant à peine le temps de discuter entre nous, un autre de ces engins stoppa devant nous avant de laisser descendre un nouvel arrivant qui visiblement allait se joindre à nous. Un être qui me paraissait familier sans que je ne sache exactement déterminer son identité mais cela ne tarderait sans doute plus vu une parfaite copie de celui qui nous avait déposés en ces lieux faisait également son apparition. Quelques mots s'échappèrent aussitôt de ses lèvres, nous invitant à le suivre, mots auxquels je répondis aussitôt.

" Avec le plus grand plaisir, c'est une joie de vous revoir aussi vite.. ".

Le ton était de nouveau trop doux mais qu'importait. Nous devions paraître les plus amicaux possibles. Autant que pouvaient l'être des titans emplis de vengeance mais je sentais aussi que cet être était loin d'être aussi pacifique qu'il souhaitait le montrer. En lui couvait quelque chose de malsain, quelque chose que je ne pouvais encore définir malgré toute mon intuition typiquement féminine mais que le temps rendrait plus palpable à mes sens...

* En route, mon amour. Je te laisse cette fois ouvrir le passage... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iapetos
Titan des Dimensions
Iapetos

Messages : 30
Date d'inscription : 03/10/2014

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue415/415Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (415/415)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue606/606Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (606/606)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeDim 1 Fév - 21:03

Arrow Comme l'a si bien dit ma chère soeur, nous venons d'ici

Au moins autant que moi, ma sœur semblait des plus perplexes devant les révélations abracadabrantes de ce chauffeur nous narrant que l’extraordinaire cité de Sparte avait à la base était l’idée d’un simple humain.

« Ανθρώπινο ? Αυτό είναι για να πούμε το λιγότερο ... Είναι δύσκολο να πιστέψει κανείς. » (Un humain ? Voilà qui est pour le moins… Difficile à croire.)

Mais malgré ma réticence à pouvoir accepter un tel projet comme émanant d’une intelligence aussi primitive, la voix autant que les yeux luisants de notre conducteur semblaient confirmer ses dires.

Il disait la vérité, ou tout du moins, il était certains de la dire.

« Ναι αγαπημένη ανθρώπινη ιστορία μου ... Αυτό οικοδόμος με προβληματίζει επίσης ό, τι μπορείτε. Έχουν αλλάξει τα πράγματα τόσο πολύ έτσι ώστε κατά τη διάρκεια της απουσίας τους θνητούς μας είναι πλέον σε θέση τέτοια κατορθώματα ? » (Oui mon aimée... Cette histoire d'humain bâtisseur me laisse aussi perplexe que toi. Les choses auraient-elles donc tant changées durant notre absence que des mortels soient maintenant capables de telles prouesses ?)

Car oui, il s’agissait bien d’un acte bien plus audacieux et surprenant que celui de la simple édification d’une cité. Si le chauffeur disait vrai, il s’agissait de réunir en un même lieu l’ensemble des élus du cosmos, mortels comme divins, de tous bords et de toutes origines, et les maintenir dans une paix qui, quoiqu’imposée, n’en était pas moins réelle.

« Είναι ... Μπερδεμένη. Πραγματικά σύγχυση. Όσο για το γεγονός ότι είναι πράγματι ένας θεός ... Αθηνά σίγουρα δεν είναι παιχνίδι για εμάς να συγκριθούν, αλλά στοιχηματίζω ότι θα υλοποιηθεί. Αν δεν ήξερε, αλλά δεν είπε τίποτα σε κανέναν... » (C'est... Déroutant. Vraiment déroutant. Quant au fait qu'il s'agisse en vérité d'un dieu... Athéna n'est certes pas de taille à nous être comparé, mais je gage qu'elle s'en serait rendu compte. A moins qu'elle le sache, mais qu'elle n'en ait rien dit à personne...)

A cette simple hypothèse, mon esprit se mit à bouillir sous l’afflux de causes et de conséquences hypothétiques. Qui était cet Hazama ? Qu’est-ce qu’il pouvait bien être ? S’il cachait véritablement son essence, est-ce que quelqu’un savait la vérité ? Et plus important encore, qu’est-ce que cela impliquait pour nous autre titans ?

« Χμμ ... Αθηνά Γη, το Hypnos στην κόλαση, και η Θάλεια στον ουρανό ... ότι η επιλογή του Hazama είτε να εστιάζουν την μούσα της κωμωδίας είναι ίσως απλά έπρεπε να το γεγονός ότι αυτά τα θρυλικά ηδονιστική n «τότε δεν ήταν παρόντες κατά τη στιγμή της δημιουργίας της Σπάρτης, θυμάται την προηγούμενη ρολόι μας, η οποία δεν είναι το λιγότερο από τους μισούσαν σύμπαν εμφανίστηκε σε εμάς, αυτή τη φορά και οι δύο τόσο κοντά και τόσο μακρινό, όταν ο κόσμος θα μας έχουμε πίσω, αν οι Ιππότες της Αθηνάς δεν μας είχε σταματήσει, και αν Μνημοσύνη όσο Πόντο μας είχε ξεγελάσει ...
Αυτό που βρήκα πιο εκπληκτικό, ωστόσο, και δεν υπάρχει κανένας εκπρόσωπος του ωκεάνιου σφαίρας. Δεν εκπρόσωπος του Ποσειδώνα φαίνεται να έχουν λάβει μέρος στην οικοδόμηση αυτής της πόλης ... Μήπως αυτό σημαίνει ότι ... ?
»
(Hum... Athéna pour la Terre, Hypnos pour les enfers, et Thalie pour les cieux... Que le choix d’Hazama ce soit porté sur la muse de la comédie est peut-être simplement dut au fait que ces légendaires hédonistes n’étaient alors pas présent au moment de la création de Sparte, souviens toi de notre précédent réveil où pas le moindre de leur cosmos honnis ne nous ait apparut, cette époque à la fois si proche et si lointaine où le monde aurait pu nous revenir, si les chevaliers d’Athéna ne nous avait pas stoppé, et si Mnémosyne autant que Pontos ne nous avait pas dupé…
Ce que je trouve cependant plus surprenant et l'absence de représentant de la sphère océanique. Aucun représentant de Poséidon ne semble avoir pris part à l'édification de cette cité... Cela veut-il dire…?)

Je n’osais le croire. Comme lors de notre dernier éveil, le souverain des flots était-il encore en sommeil ? Voilà une nouvelle qui ravirait sans le moindre doute Océanos et Thétis. D’autant plus qu’avec l’un des trois plus puissants seigneurs du monde encore endormis, cela nous faisait un redoutable adversaire de moins à affronter.

« Φαίνεται ότι δεν θα πρέπει να αναλάβει τη φροντίδα της αυτοκρατορίας των κυμάτων. Όσο για την αξία του Θάλεια, νομίζω ότι δεν έχει κανένα, εκτός από εκείνες της διαθέτει ένα σχεδόν ασήμαντο βαθμό στο αίμα του βασιλιά των θεών, το αίμα του Ουρανού επένδυση. Πιστεύω ότι η συμβολή του έγινε από δυσαρέσκειες και όχι επιλογή, αλλά είμαστε βέβαιοι ότι θα απαιτούν από εμάς να ρίξετε μια ματιά στα διάσημα τριπλό θεία σφραγίδες, και να δούμε το χέρι που Θάλεια είχε στην ανάπτυξή της. » (Il semble que nous n'aurons pas à nous occuper de l'empire des flots. Quant à la valeur de Thalie, je crois qu’elle n’en a aucune, si ce n’est celui de posséder à un degré quasi insignifiant le sang du roi des dieux, le sang de la ligné d’Ouranos. Je crois que sa contribution s’est faite par dépits plutôt que par choix, mais pour nous en assurer, il faudrait que nous puissions jeter un œil à ce fameux triple sceaux divin, et voir la part que Thalie aurait dans son élaboration.)

Tant de choses restaient à faire, mais nous ne devions pas pour autant oublier nos priorités, ni nous perdre en hypothétiques conjonctures. Si bien des questions demeuraient encore sans réponses, et devant peut être le rester encore pendant longtemps, nous avions néanmoins un but à accomplir, un but à court terme, retrouver notre roi.

« Αυτό το μικρό θνητός; Να βλάψει τα κυριαρχικά μας; Μπορείτε να το πάρετε για την αγαπημένη μου θεός; Η δύναμη του μικρότερου αδελφού μας είναι πέρα από την κατανόηση, θα πρέπει όλοι συνδυασμένη δύναμη μας για να το επιτύχουμε, ενώ ένας θνητός μπορούσε να κάνει εναντίον του ? » (Ce petit mortel ? Faire du mal à notre souverain ? Le prends-tu pour un dieu mon aimée ? La force de notre jeune frère dépasse l'entendement, il faudrait l'ensemble de nos pouvoirs conjugués pour l'atteindre, alors que pourrait faire un seul mortel contre lui ?)

Mon aimée semblait extrapoler quelques hypothèses qui m’échappaient, d’autant plus que le destin ne risquait pas de se répéter en cette époque de profond changement. Plus question pour nous de devoir ainsi brader notre fierté et nos pouvoirs divins pour les investir en un seul champion humain comme preuve criante de notre incapacité à décerner la vérité.

Cette fois le voile s’était levé de nos yeux, la trahison de Mnémosyne avait été révélée. Les masques étaient tombés, les fils de la marionnette étaient devenu visibles, tout comme les mains de son manipulateur… Le plus ironique, c’était le dernier cadeau que nous avait offert le chevalier d’or du lion Aiolia. Plus puissant que son poing chargé de notre dunamis, plus vif que la vision de son sacrifice pour notre roi. Le premier gout amer de cette terrible illusion, l’espoir.

« Μήπως φοβούνται την αγαπημένη μου. Η μοίρα μας δεν είναι αυτό που ήταν πολύ μας από τη γέννησή του, όχι αυτή τη φορά. Προς το παρόν είμαστε επίγνωση των ορίων μας, και οι δυνάμεις που μας αντιτίθενται. Έχουμε υποτιμήσει τον άνθρωπο μια φορά, δείτε πού μας οδηγεί. Καμία ερώτηση του κάνει το ίδιο λάθος. Εμείς θα φροντίσουμε Hazama στο χρόνο, αλλά εν τω μεταξύ, δεν απορρίπτουν την ιδέα ότι μπορεί πράγματι να είναι ανθρώπινη. Έχουν ήδη αποδείξει ότι μπορεί να κάνει θαύματα στο παρελθόν. » (N’ait crainte mon aimée. Notre sort ne sera pas celui qui fut notre lot depuis la naissance, pas cette fois. Car à présent, nous sommes au fait de nos limites, et des forces qui nous sont opposés. Nous avons sous-estimé l’Homme une fois, vois où cela nous a conduit. Plus question de refaire la même erreur. Nous nous occuperons d’Hazama en temps voulu, mais en attendant, ne rejetons pas l’idée qu’il puisse en effet être humain. Ils nous ont déjà prouvés qu’ils pouvaient accomplir des miracles par le passé.)

Oui. Le cas Hazama attendrait, car déjà, devant nos yeux maints et maintes fois millénaires, la cité du Cosmos se dévoilait enfin.

« Η μητέρα θεά, αγαπημένη μου ματιά αυτό... » (Par la déesse mère, mon aimée regarde cela…)

Ceinturée par un mur d’enceinte qui devait allègrement dépasser les cents trente pieds de haut, l’improbable et à la fois singulièrement fascinante Sparte scintillait devant nous, avec ses hautes spires d’orichalque flottantes et ses innombrables ponts élancés les reliant entre elles comme une vaste toile d’or et d’argent.

« Είναι όμορφη ... έχει ο άνθρωπος ήταν πραγματικά σε θέση να σχεδιάσει ένα τέτοιο θαύμα; Ή αυτός έχει εμπνευστεί από ορισμένες θεία δυνάμεις ? » (C'est magnifique... Un humain a-t-il vraiment pu concevoir pareille merveille ? Ou bien a-t-il été inspiré par quelques forces divines ?)

Plus que jamais à présent, la question se posait.

Mais déjà je dus la remettre à plus tard, car nous franchisâmes alors les portes d’entrée de la cité du cosmos, et son fameux triple sceaux divins.

Prenant pour le moment le temps de l’analyser avec une attention toute particulière, uniquement  devancée par l’idée fixe de retrouver Kronos, je caressais tendrement les hanches et les cuisses de mon aimée alors qu’elle se lovait contre moi, aimante et fidèle jusque dans la mort et même au-delà.

« Έχεις δίκιο, αγαπημένη μου, η παραμελημένη και ζηλιάρης θα είναι η πρώτη μας προσπάθεια θα είμαστε όταν εμείς οι ίδιοι ενωμένη. Μόλις παγιωθεί στις τάξεις μας πίσω από ένα πανό και πίσω από μια κοινή επιθυμία, εμείς δεν θα διαβρώσει μόνο την τρομερή οικοδόμημα που φαίνεται να είναι η βασιλεία του Δία, υπόσχομαι να το γιγαντιαίο κεφάλι του χρυσού, τον κορμό και τα χέρια του αργύρου, οι μηροί από χαλκό, κνήμες από σίδερο για αλλά με πήλινα πόδια. » (Tu as raison mon aimée, les délaissés et les jaloux seront notre première tentative lorsque nous nous serons nous même unifié. Une fois nos propres rangs consolidé derrière un unique étendard et derrière une seule volonté commune, nous n’aurons plus qu’à seulement effriter l’édifice inébranlable que semble être le règne de Zeus, je gage, colosse à la tête d'or, au torse et aux bras d'argent, aux cuisses de bronze, aux jambes de fer, mais aux pieds d’argile.)

Une simple pierre bien placée suffirait à le faire s’effondrer, car il avait bâti son règne sur une arme qui ne lui revenait pas de droit, une technique qu’il avait volé à un autre, et ce péché allait maintenant devoir être expié, ce qui entraînerait sans aucun doute la fin du règne de ce parvenu.

Et puis, alors que j’étais en train de démêler les innombrables cosmos environnant du flot constant qui émanait du triple sceaux divin, tentant d’en percer le secret autant que les fonctions, notre très estimé chauffeur nous fit un signe. Notre voyage touchait maintenant à son terme.

« Τέλος ... περιμένουμε τον Κρόνο. » (Enfin… Kronos nous attends.)

"Très bien, nous te suivrons donc encore un peu, créature. Tache de ne pas ménager ton zèle, car l’avènement d’une nouvelle ère en dépend. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut participer à l’histoire, alors profite en tant que cela durera."

Le sens caché de mes mots prendrait sans doute encore un peu de temps à atteindre l’esprit de notre chauffeur, mais celui-ci avait malgré tout fait la preuve d’une psyché plutôt bien éveillée. Comme quoi quoi qu’il fût, il n’était pas dépourvu d’intelligence, et de finesse.

* Πάρα πολύ κακή συμπεριφορά είναι λυπηρό ... Και τι είναι ... ραβδί βρωμάει, αυτό είναι φοβερό.* (Dommage que ses manières soient si déplorables… Et qu’est-ce que son… bâton, empeste, c’est infecte.)

Et suivant tant bien que mal ma sœur-épouse hors de cet exigus petit véhicule duquel je m’extirpais en tordant encore quelque peu l’intérieur de mes gestes pourtant aussi délicats que possible, j’adressais à notre chauffeur un dernier mot, un dernier conseil, si d’autre comme nous devait suivre.

"Par contre, tachez pour la prochaine fois de venir avec un moyen de transport adapté à nos besoins, sinon, autant user de nos propres moyens."

Et ceci dit, tenant encore la main ferme et délicate de ma sœur-épouse qui m’avait aidé à sortir de ce cercueil de métal, elle et moi nous dirigeâmes en direction de cette petite bâtisse enchantée que même nos yeux divins peinaient pourtant à fixer.

« Χμμ ... Είναι πραγματικά πολύ όμορφη δουλειά. Η ποιότητα της γοητείας είναι ένα θεϊκό επίπεδο δεν υπάρχει αμφιβολία, αλλά κάτι δεν πάει καλά. Δεν αναγνωρίζω ούτε το σύμπαν της Αθηνάς, ούτε του Ύπνου, ούτε ότι από Thalia, στο πλαίσιο του. Είναι κάποιος άλλος που ανεγέρθηκε το φράγμα. » (Hum… C’est vraiment du très bel ouvrage. La qualité de l’enchantement est d’un niveau divin cela ne fait aucun doute, mais quelque chose cloche. Je ne reconnais ni le cosmos d’Athéna, ni celui d’Hypnos, ni celui de Thalie dans sa trame. C’est quelqu’un d’autre qui a érigé cette barrière.)

Etait-ce ce fameux Hazama ? Etait-il donc capable d’un tel niveau de virtuosité ? Son pouvoir allait-il jusque-là ? Voilà un allié qui s’avérait à chaque seconde devenir de plus en plus précieux, et de plus en plus inquiétant par la même occasion.

Et alors que j’examinais avec attention tant la qualité de l’enchantement entourant l’entrée des souterrains de Sparte que le triple sceaux endémique à cette cité, un second véhicule, identique à celui que nous avions emprunté pour venir céans, arriva par le même chemin que nous, et s’arrêta bientôt juste devant notre nez.

« Τι είναι αυτό ... ? » (Que signifie cette… ?)

M’attendant à devoir encore adresser la parole à ce chauffeur ayant probablement oublié de nous dire quelque chose d’important l’ayant fait faire demi-tour, je fus néanmoins surpris par l’apparition imprévues d’un inconnu au costume trois pièces blanc et noir qui descendit du bus d’un air tranquille.

La surprise de voir ainsi un parfait étranger se faire débarquer juste devant nous eut tout d’abords sur moi l’effet d’un guet-apens, et en conséquence, me fit immédiatement me mettre en garde devant cet individu, prêt à défendre chèrement ma vie et celle de mon aimée en prenant néanmoins en compte le fait que nous étions maintenant en terrain ennemi et souverain, quoi que protégé par ce fameux triple sceaux.

« Προσέγγιση, έρχονται γεύση λακέδες δύναμή μου του Δία. » (Approche, viens goûter à ma puissance, laquais de Zeus.)

Mais rien d’agressif n’émanait de cet inconnu, aucun signe d’une attaque imminente, pas même la moindre trace d’un cosmos encore en sommeil. Non, c’était comme si un simple humain s’était fait déposer devant moi, comme pour que je l’écrase.

« Λοιπόν ? Τι περιμένεις ? Και ποιος είσαι στην άκρη ? Καταλαβαίνετε τουλάχιστον τι λέω ? » (Et bien ? Qu’attends-tu donc ? Et puis qui es-tu d’abords ? Comprends-tu au moins ce que je dis ?)

Mais déjà, la porte derrière moi s’ouvrit, et un second chauffeur, identique à celui que nous venions de quitter et nous ayant imposé cet humain inconnu, nous invita à entrer le rejoindre.

"Avant d’entrer, dis-moi créature, qui est cet être sans le moindre cosmos ? Et ce qu’il fait ici ?"

Et attendant la réponse de ce second chauffeur des plus à pic, j’entrais en me baissant presque au ras du sol dans la petite maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeos
Titan de la Foudre Noire
Coeos

Messages : 31
Date d'inscription : 27/11/2014

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue600/600Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (600/600)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeMar 3 Fév - 22:03

J'avais enfin là quelques réponses bien que je susse forcément qu'uniquement les responsables de cette barrière pouvaient tout me dire. Athéna... Cette déesse possède des chevaliers qui me pousse au respect et à l'admiration. Hypnos... Ce dieu oui... J'en ai le souvenir que ce dieu est le maître du sommeil et des rêves... Voilà bien un rôle des plus... Particuliers avec son frère Thanatos.

Et enfin Thalie... Cette muse ne m'intéresse aucunement dans le sentiment de vengeance que j'ai malgré moi. Les muses n'ont aucun intérêt pour moi et de toute façon, je n'ai aucune hostilité envers elles. Leur rôle est on ne peut plus évident et les humains ont besoin d'elles quoi qu'il arrive, il ne peut rien arriver de bon si elles venaient à disparaître.

Je dois me préparer à être enfin en éveil total, ma puissance doit enfin revenir mais pas brusquement, pas question de me faire repérer. Et puis si je me fie à ce que ce chauffeur a dit, il n'est pas celui qui s'y connaît le plus... Si je m'y fie du moins. J'ignore envers qui je peux avoir confiance si ce n'est mon roi envers qui je dois tout.

Mais malgré tout, je dois quand même prendre ces informations pour ce qu'elles sont, combien même elles sont fausses. Je n'ai pas non plus l'intention de me contenter de cela mais simplement être prudent comme un être comme moi doit l'être tout naturellement. Enfin Sparte était visible, une cité qui donnait cette impression de retour en arrière malgré l'époque, comme si tout ce que le monde moderne avait apporté était oublié en ces lieux.

Il y a là une oeuvre des plus surprenantes et particulières... J'avoue en être le premier surpris de voir autant de choses qui viennent du passé comme autrefois où nous étions encore en liberté. Trois dieux pour cette cité après tout... Je vois.

J'ai à peine le temps d'admirer l'endroit que déjà le paysage changeait pour finalement mener là où il semblerait je dois descendre. Il y avait vraiment quelque chose pouvant me faire revenir là où était mon roi ou bien était-ce un piège ? Je devais d'abord jouer le jeu pour en déterminer si oui ou non, c'est le cas.

La voix du chauffeur se fait entendre pour me signaler qu'il y a deux personnes comme moi... Ainsi je ne suis pas le seul titan à avoir pu retrouver un corps aussi rapidement... En théorie du moins. En me levant suite à la demande du chauffeur en désignant l'endroit comme l'endroit où je dois descendre, je me mets à parler en me tournant vers lui.


-Au plaisir de vous reparler un jour, j'ai apprécié cette discussion avec vous

Enfin la terre ferme, je peux sentir mon corps tenir sur ses deux jambes avec une certaine forme de plaisir qui me fait sourire. Mais rapidement, une voix m'interpelle et me parle avec une langue que je n'avais pas pratiquée depuis... Fort longtemps.

L'être en question est clairement l'unique être qui peut manipuler les dimensions à sa guise et à ce que je vois non loin, il y a sa femme dont le nom lui aussi ne m'échappe aucunement... Japet et Thémis... Comment pourrais-je oublier ces noms qui ont été ceux parmi d'autres les seuls avec qui j'ai passé toute mon existence.

Moi un serviteur d'un imitateur ? Voilà un humour dont je n'avais pas le souvenir venant de Japet... Sauf s'il ne plaisantait pas et sans hésitation, je devais immédiatement lui montrer que je n'étais pas ce qu'il pensait. En lui jetant un regard amusé, je me mets aussitôt à lui répondre.


-Υπηρέτης μου αυτό μιμητής του Δία; Δείτε Ιαπετού, που φαίνεται να έχουν χάσει την αντίληψη και λογική, εκτός από ένας από εμάς θα μπορούσε να έρθει εδώ; Η αίσθηση του χιούμορ είναι αμφίβολη και θα είναι ο ρόλος μου να σας συμβουλεύσει να το αλλάξετε. Είμαι ο πλοίαρχος του ουρανού και επίσης αυτός που ανακάλυψε την αλήθεια για εμάς και αυτό που μου έκανε προδότη να πετάξει
(Moi un serviteur de cet imitateur de Zeus ? Voyons Japet, tu sembles avoir perdu en perception et en logique, qui d'autre que l'un d'entre nous pourrait venir ici ? Ton sens de l'humour est douteux et il est de mon rôle que de te conseiller de le changer. Je suis le maitre des cieux et aussi celui qui a découvert la vérité sur les nôtres et ce qui a poussé une traitresse à me voler.)


Puis me tournant vers Thémis, je lui fait un sourire en inclinant légèrement la tête.

-Je suis content de voir que ma soeur est de retour, ton mari semble avoir quelques difficultés à s'exprimer autrement qu'en Grec mais je comprends cela. Il semble aussi avoir du mal à réprimer son désir de vengeance mais il est normal que de ressentir un tel sentiment après tout ce qui s'est passé. Nous avons tous nos... Motivations et désirs bien que nous devions tous revenir auprès de notre roi.

Une fois que j'ai terminé de parler, mon attention se pose alors sur ce chauffeur ou du moins un autre chauffeur... Un être pouvant séparer son existence en plusieurs corps ou bien plusieurs personnes partageant la même conscience ? Il est encore dur de déterminer quelle était sa nature mais au moins, ce dernier semblait au moins vouloir nous emmener dans cette maison et c'est ce que je fis avec curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thétys
Titanide des Océans
Thétys

Messages : 24
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue600/600Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (600/600)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Fév - 11:35

Contrairement à son incarnat, Téthys ne se sentait pas trop dépaysée dans cette cité qui ressemblait à l'une de celle que l'on pouvait trouver en Grèce ancienne. Peut-être étais-ce parce que cet univers leur était familier que les Olympiens avaient décidé de construire cette cité ainsi. Étendant prudemment son cosmos, la titanide pu sentir que plusieurs cosmos divins étaient en œuvre.

"Ces maudits Olympiens sont déjà au courant de notre retour et se tiennent sur le pied de guerre. Qu'à cela ne tienne, nous finirons bien par les vaincre."

Mais pour le moment, elle devait rester cachée, et donc continuer à guider Minami sans que celle-ci ne se doute de quoique se soit. La pauvre Japonaise complètement perdue s'était jointe au groupe d'apprentis de la maison d'Hadès et écoutait sans trop comprendre ce qu'il se disait.Elle s'accrochait à sa flûte, seul élément qu'elle connaissait dans ce lieu.

"Le Japon lui manque, surtout la mer. Cette pauvre humaine ne se doute pas qu'elle les voyaient pour la dernière fois de son existence."


Oui, la Titanide doutait bien que la jeune fille puisse un jour revoir sa terre natale. Les évènements risquaient de ne pas lui en laisser l'occasion. La souveraine des mers comptait bien rencontrer le gouverneur de Sparte, mais avec tous ces ennemis autour d'elle cela risquait d'être compliqué. Elle pesta intérieurement contre ce ralentissement imprévu. Elle senti alors la présence de trois nouveaux cosmos. Deux de ses frères et une de ses soeurs s'étaient également éveillés.

"Thémis, Japet et Coeos. Tous trois ne semblent pas désirer cacher leur identité."

Trop fier sans doute, surtout Japet qui devait bouillir d'impatience de se venger. Mais le temps de la vengeance n'était pas encore venu. Et celui de créer des liens chez les ennemis non plus. L'ancienne reine des flots devraient attendre un temps plus favorable. Le mieux à faire était peut-être de rejoindre Cronos, et pour cela elle allait devoir rejoindre ses frères et sa sœur. Mettant son hôte en état de stase qui la rendrait inconsciente de ce qui se passait autour d'elle, sans pour autant forcer la titanide à se révéler complètement, Téthys se dirigea vers le trio en leur envoyant un message télépathique.

"Je ne suis pas une personne au service de Zeus ou de l'un de ses sous-fifre si c'est ce que vous pensez. Je suis heureuse de vous voir éveillés et en pleine forme visiblement."


Oui, ils allaient visiblement bien. En comptant leur jeune frère absent, ils étaient maintenant 5 titans à s'être éveillés. Presque la moitié de leur fratrie était présente sur Terre pour réclamer aux Olympiens ce qui leur était dû. Le seul regret qu'elle pouvait formuler était l'absence d'Océanos. Mais elle s'emploierait à restaurer leur ancien empire en attendant.

"Vous rendez vous auprès de notre frère, Cronos? Cet individu est-il sensé nous conduire à lui?"

Et pour la première fois depuis qu'elle était arrivée, elle daigna accorder un regard au moustachu qui ressemblait singulièrement à celui qui l'avait amené jusqu'ici.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chauffeur

Le chauffeur

Messages : 59
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Partout où m'envoit le Maitre

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Fév - 17:57

Les choses allaient dans le bon sens. Les titans semblaient capables de se reconnaître d’un simple coup d’œil, sans doute disposant d’informations sur leur paire connus d’eux seuls, ce qui convenait tout à fait à l’émissaire de Sparte tapotant du pied pendant que Japet démontrait encore une fois son impétuosité face à l’imprévu.

*Quel bouillant personnage… il me fait penser à l’un de ses neveux, tout aussi bouillant et direct.*

D’une génération à l’autre, des archétypes de personnalité semblait revenir, comme s’ils étaient gravés dans leurs gènes. C’était là une pensée des plus fascinantes que le chauffeur se garda bien d’évoquer à voix haute. Le temps n’était ni aux débats métaphysiques, ni aux conversations aux pieds de la porte.

"Hurm hurm. Excusez-moi, mais si vous voulez bien rentrer, vous aurez tout le temps de vous câliner une fois à l’intérieur."

Usant cette fois encore de messages télépathiques pour être entendu et compris par l’ensemble des trois divinités vraisemblablement partie pour s’expliquer un bon moment, l’émissaire de Sparte obtint de rapides réactions et dut s’écarter pour laisser passer le colosse qu’était le titan des dimensions, suivit bientôt par Thémis et Coeos.

Et alors qu’il allait refermer la porte, il vit s’approcher avec une surprise mêlée de stupeur la jeune japonaise Minami, semblant être complètement en transe, comme possédée.

*Ca alors…*

Le chauffeur avait eu des doutes concernant la présence d’une entité divine au sein de Minami, mais celle-ci était demeuré invisible tout du long de leur entretiens.

*Prudence, il peut s’agir de n’importe qui. Y compris d’un Olympien.*

"Attendez-moi ici, le temps que je m’occupe de cette petite curieuse. Surtout ne vous montrez pas, il se pourrait bien qu’elle soit une ennemie."

Et sortant pour sa part de la petite bâtisse où il laissa l’improbable trio, l’émissaire de Sparte, refermant la porte, et réactivant l’enchantement de camouflage du même coup, alla à la rencontre de la jeune fille qui bien qu’en transe évidente, semblait pourtant le reconnaître, et lui porter même un soupçon d’intérêt.

« Quelle surprise de vous voir ici Minami, ou quel que soit votre nom. J’aimerai dire que c’est une agréable surprise, mais je mentirai… Tout d’abords, félicitation pour m’avoir ainsi trompé, ce n’est vraiment pas donné à tout le monde. Maintenant, bas les masques. Qui êtes-vous ? »

La tension environnante monta soudainement d’un cran au point de devenir presque palpable. La situation pouvait bien devenir catastrophique si jamais cette humaine était bien l’hôte d’un Olympien. Par ses yeux devenu flamboyant et son aura oppressante, le chauffeur était passé du gentil accompagnateur au gardien implacable des secrets de sa cité, et comme si une sonnerie d’alarme venait de soudain retentir, un vaste réseau d’entités semblables les unes aux autres se mit en marche, comme une fourmilière sur le pied de guerre.

Il suffirait d’un seul soupçon porté contre Sparte pour que Zeus décide de l’investir, voir pire. Aussi, en fonction de la réponse de celui ou celle se trouvant maintenant aux commandes de Minami, le chauffeur était prêt à prendre des mesures drastiques, en temps normal réservées aux commandants des vaisseaux noirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thémis
Titanide de la Justice
Thémis

Messages : 30
Date d'inscription : 15/09/2014

Feuille de personnage
Hp:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue422/422Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (422/422)
CS:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue600/600Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (600/600)
Pa:
Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Left_bar_bleue400/400Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (400/400)

Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitimeSam 21 Fév - 20:34

[HRP : j'ai tenu compte des actes du chauffeur et du fait qu'il n'avait pu entendre Thétys. Aussi, je tente d'entrer en contact avec lui malgré l'activation des protections ^^ tout en évitant de trahir d'office notre présence dans Sparte]

C'était étrange et fascinant. Cette cité avait quelque chose qui ne manquait pas de piquer mon intérêt en plus de celui de mon cher frère et époux. Et c'était en ce sens que j'avais répondu à chacune de ses paroles. L'équilibre était l'un de mes attributs, je pesais les actes des êtres et les jugeait de cette façon. Quant à cette Sparte dont l'architecture dépassait largement ce que tout humain pouvait créer seul, je songeais de plus en plus à elle comme à un chaudron. Le tout était de savoir qui tenait la louche, qui remuait le contenu et les ingrédients. Cela me semblait si intrigant tout comme ce qui pouvait en découler.

~ Pour nous qui sommes des créateurs, cette cité ne peut qu'attirer notre attention. Tous ces ponts, ces tours, les sphères et l'ensemble des bâtiments montrent l'immense talent de celui qui en est à l'origine mais est-il réellement seul ou comme ce chauffeur, existe-il en plusieurs exemplaires ?

Et poursuivant dans la foulée au sujet des humains et du fait que le Haut Commandeur pouvait en être un et non un dieu.

* J'ignore jusqu'où les humains sont capables d'aller mais une chose est certaine, quelques-uns d'entre eux ont hérité de faveurs divines qui n'ont pu que croître et se diversifier avec le temps tout comme leurs connaissances de ce monde dont ils ne gardent pourtant qu'une vue ne cessant de se restreindre avec l'épanouissement de certaines idées. La Balance ne peut que s'en retrouvée affectée, oscillant entre équilibre et déséquilibre. Oui, je comprends mon adoré. Je comprends chacun de tes mots. Regarde ce que notre cher enfant Prométhée a fait de l'humanité naissante en lui offrant le feu dérobé à Zeus. *

Un tremblement dans la voix s'adressant directement à l'esprit de mon cher époux. Je ne pouvais lui dissimuler la peine d'une mère qui ne savait que trop bien ce qu'était les tourments du Tartare. Nous qui avions tous été châtiés au plus profond de ce lieu qui n'est que souffrances éternelles n'en avions pas pour autant perdu tout sentiment. Me laissant cajoler un instant, je repris ensuite.

* Oui, ce que les hommes ont pu accomplir avec un seul don de Prométhée montre qu'ils sont la parfaite glaise pour des divinités ou toute autre puissance descendant des puissances primordiales. Les former est peut-être source de générosité et de Sagesse mais l'homme est-il réellement digne de tels don divins surtout quand les dons peuvent enfler jusqu'à rendre les dimensions d'une telle cité. Qu'il soit humain ou divin, cet Hazama mérite notre intérêt. Cette immense architecture baigné dans tant et tant d'énergie ne peut qu'avoir un lien avec les dieux ou un dieu et puis connaissant leurs ego surdimensionnés, je ne peux croire qu'ils se soient laissés convaincre par un simple mortel. Et s'il s'avère en être finalement bien un, il doit au moins être lié à une essence divine. *

Puis, revenant sur le choix des divinités.

* Hum, je ne pense pas au hasard, surtout pas venant d'un être ayant placé tant de détails et de soins en ces murs mais plutôt à quelque chose d'infiniment plus subtil, un choix délibéré en tout cas. Je ne peux croire qu'il ait laissé le moindre détail déplaisant dans son plan voire ses plans. Mais je n'exclue pas non plus quelque chose de personnel. Après tout, les êtres humains sont souvent guidés par leurs passions. Plus que nous encore, des êtres capables du meilleur comme du pire. Tu vois, mon aimé, je m'intéresse malgré tout à eux malgré la haine que je ne peux que leur porter quand je pense à notre malheureux enfant. *

Un sourire malicieux tandis que je posais ma main sur celle de mon aimé, appuyant ainsi davantage ses caresses sur ma peau. Un peu d'intimité nous était ainsi offerte et je comptais bien savourer cet instant qui ne reviendrait peut-être pas de sitôt entre la venue d'un nouveau chauffeur et celle d'un homme vêtue de l'une de ces étranges tuniques moulant le corps selon des canons que je ne connaissais peu. Les humains étaient assez étranges mais passons car il n'en était pas un et s'avérait même être un des nôtres.

" Je suis également ravie de te retrouver mon frère. Hum, mon cher époux s'exprime tel qu'il le souhaite et selon notre langage le plus sacré. "

* Je pense que comme nous, tu as un désir de justice insatisfait après avoir été aussi mal traité que nous qui avons été trahis de la plus odieuse des façons. Maintenant, mieux vaut éviter de trop s'épancher tant que nous ne serons pas hors de portée d'oreilles ou de regards indiscrets. *

Et comme pour donner du poids à mes dires, une jeune femme approcha. Sans la moindre crainte, le plus naturellement du monde avant que sa voix ne retentisse dans ma tête et que je ne me tourne vers Japet.

* Thétys, la souveraine des flots. Comme je suis heureuse de retrouver une de mes sœurs. Je me sentirais un peu moins comme la seule titanide parmi les titans éveillés. Hum, même si toi, tu es celui dont je veux la présence plus que tout, mon cher frère et époux. *

Un sourire apparut sur mes lèvres lorsque le chauffeur reprit la parole nous invitant de nouveau à entrer en précisant certaines choses qui ne pouvaient que m'amuser. Le temps, nous avions tant de choses à rattraper et cela ne manquerait pas. Une fois que nous aurions remis les Olympiens et l'engeance humaine à leur place.

* Moi aussi, je suis heureuse de te retrouver ma sœur, nous sommes en effet sur le point de retrouver notre cher Cronos. Hâte-toi de nous rejoindre... Nous t'attendrons de l'autre côté du portail. *

Et ce ne fut que lorsque nous étions passés de l'autre côté qu'il sembla se rendre compte de l'approche de notre sœur et referma le passage tout en en activant les protections.

" Quoi mais ? Tu te rends compte mon amour, il ne l'a pas reconnue. Il ne l'a pas reconnue comme étant l'une des nôtres et nous voilà coincés de ce côté du mur. Le crois-tu capable de nous entendre ? Où au moins nos messages télépathiques. "

Ne souhaitant pas perdre un instant, je lançais un appel télépathique en direction de cet être.

* C'est notre sœur, notre sœur Thétys, chauffeur. Votre zèle et votre préoccupation de notre sécurité sont plus qu'admirables mais ne la confondez pas avec une olympienne. Cette jeune femme est la titanide Thétys, tous trois pouvons vous le confirmer. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Terminus, tout le monde descends !   Terminus, tout le monde descends ! - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Terminus, tout le monde descends !
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» salut tout le monde!
» Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
» Bonjour, bonsoir tout le monde
» Salu tout le monde!!!
» Hello tout le monde !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Porte d'entrée de la ville et bureau d'accueil des apprentis-
Sauter vers: