Forum RPG dans l'univers de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Face the Sandman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hypnos
Dieu du Sommeil et des Rêves
Staff KoH
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 21/07/2013
Localisation : Jamais loin de ma reine

Feuille de personnage
Hp:
250/250  (250/250)
CS:
720/720  (720/720)
Pa:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Face the Sandman   Sam 2 Nov - 21:22

Arrow Je viens de

*Intéressant.*

Abandonnant la contemplation pure et passive, le nouveau chevalier du Sagittaire révélait à présent un coté beaucoup plus combatif, sans doute motivé par l’instinct de survie primaire et son désir de justice face aux victimes des centaures.

*De la force, cette humaine en a à revendre, sans aucun doute, quoi de plus normal pour un porteur d’armure d’or. Mais quel étrange enchaînement de réactions que celui-ci ?*

Ces mouvements, ses attaques, tout en elle fleurait bon l’insouciance et l’inexpérience mais à sa façon, elle détonnait déjà de ses prédécesseurs par un petit quelque chose que je ne savais encore définir.

*Tant de potentiel, si jeune et déjà le destin s’acharnant sur elle… A sa manière elle me rappelle ma reine…*

La nostalgie m’envahie alors soudain face aux souvenirs mille fois chéris d’une époque lointaine, une époque où j’avais trouvé l’âme sœur en la personne d’une ennemie mortelle, en la personne d’un chevalier d’Athéna.

*Chevalier de la lyre avant de redevenir toi, avant de redevenir Thalie…*

Le parallèle était assez intéressant pour me convaincre de pousser plus en avant mes expériences. Si cette humaine avait un avenir digne d’intérêt, digne de celui de ses prédécesseurs, alors un simple exercice suffirait à le démontrer.

*Jusqu’où peut bien aller ton potentiel jeune humaine aux ailes d’or ?*

De stupides et impotent centaures ne suffiraient jamais à embrasser le pouvoir de cette humaine, pour la pousser à bout, pour voir l’ampleur de la force de son âme, il me fallait lui donner plus, beaucoup plus.

Cette fois il était temps que j’entre moi-même en scène.

D’une seule pensée, le ciel se teinta de nuages noirs, un vent froid et sifflant se mit à souffler sur la plaine, surprenant jusqu’aux centaures survivants, parfaitement inconscient des changements que j’imposais au songe de Cypris.

« Très impressionnant jeune humaine. »

Une voix désincarnée, une voix transformée, la mienne en absolu, mais amplifiée de manière très théâtrale.

L’or, la poussière d’or s’éleva bientôt dans les airs à la manière d’une brise chargée de pollen, et avec cette nouvelle manifestation de puissance, c’est mon don d’ubiquité que je révélais aux sens de Cypris. Où que son regard pouvait la porter, où que sa perception du monde la conduisait, j’y étais déjà, la braquant du regard.

Prenant à présent une forme plus tangible, de la masse de vagues dorées émergea alors un colosse, une silhouette humaine aux traits effacés. Une simple marionnette de poussière d’or mais déjà un vaisseau digne de mon pouvoir.

De la masse colossale et sans bouche, la voix s’éleva de nouveau, semblable au tonnerre, faisant presque trembler la terre.

« Mais que pourras-tu faire à présent, face à la puissance d’un élu du cosmos ? »

Le ton était donné, et devant la fuite des centaures terrorisés s’éparpillant aux quatre vents, Cypris avait à présent le choix.

La silhouette de plus de dix mètres de hauts leva alors cérémonieusement son bras vers le ciel, et sa voix tonna à nouveau

« Allez petite humaine, fait donc brûler cette force qui caractérisent les tiens, la force de ceux qui avant toi ont portés les ailes d’or du plus sage des centaures. Je veux la voir en action, et je veux la comparer à mon propre pouvoir. Si tu m’ennuis, tu mourras sur le champ. »

Et c’est alors que le ciel tout entier sembla crever, dévoilant un espace noir bordé d’un immense anneau doré au centre duquel un énorme rocher grandissait tout en rougissant.

De mes vœux, j’avais invoqué dans ce songe l’équivalent d’un millier de lunes qui s’apprêtait à franchir l’anneau marquant la limite entre mon rêve et le sien.

Impossible, même pour le plus grand des chevaliers ayant jamais existé. Telle devait apparaître la tache aux yeux d’un humain normal. Devant cette vision, tous se laisseraient tomber à genoux et attendraient la mort impuissant. Tous sauf un, tous sauf l’irraisonné, tous sauf le porteur des ailes d’or, celui pour qui même la mort n’était pas une fin.

_________________
May my wishs comes trues
« Thalie, ma reine, ma lumière, ma vie, à jamais, je t'aimerai et serai tien... »
« Paroles » ~ *Pensées* ~ "Message télépathique"


Dernière édition par Hypnos le Ven 14 Fév - 0:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cypris
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sanctuaire, Temple du Sagittaire ou Sparte

Feuille de personnage
Hp:
215/215  (215/215)
CS:
310/310  (310/310)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Face the Sandman   Dim 3 Nov - 16:13

Arrow  Mon rêve a commencé ici ^^

Une pointe si fine, si étincelante lui avait percé le sein, atteignant sans le moindre doute son coeur et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de rêver à cette arme plutôt qu'à la douleur qui aurait du la clouer sur place. Cette pointe, c'était une merveille, une véritable digne du forgeron divin, l'arme d'Héraclès fils de Zeus qui avait atteint sans le souhaiter le centaure Chiron. La désolation se lisait dans le traits de l'homme. Un guerrier aussi puissant que noble, se battant avec la seule force de ses poings mais aussi de son intelligence contre la cruauté du destin et surtout celle de sa belle-mère. La force d'une âme se dressant contre les épreuves que les Moires ne cesseraient jamais de lever contre lui jusqu'à atteindre la plus haute de toutes les destinées...

Soudain, il lui sembla voir Chiron au loin. Le plus Sage de tous les Centaures se tenait là, au loin illuminé par un éclat de soleil si fort.

Mourir pour renaître...

Etait-ce cela la signification de la Flèche, la Flèche l'arme ultime du Sagittaire. Prendre possession de l'arme destinée à mettre une terme à sa vie, à l'anéantir. La capturer et la faire sienne, la plus grande des victoires du Sagittaire. Et tandis qu'elle se laissait tomber à genoux, juste pour ne pas risquer de s'effondrer sous le choc de la douleur, les deux êtres de légende se retrouvaient au loin. La légende de Chiron allait reprendre vie et avec elle se déploieraient les ailes d'une nouvelle combattante à l'habit doré.

Un regard, un dernier regard noisette vers eux et la blonde jeune femme se saisit à deux mains de cette flèche dorée. L'empennage lui-même défiait toute logique. Si elle avait du désigner une oiseau pour cette plume, elle aurait prononcer sans le moindre doute le nom de Phénix...

L'incandescent, l'immortel...

Comme nous, comme notre foi, notre espoir, la force animant notre cosmos.


" Immortel comme l'espoir et le cosmos qu'en cette flèche je dépose !!! "

Tel fut son cri, son seul cri lorsqu'en un jaillissement de sang, elle arracha la flèche d'or. Pas une plainte, juste le sang qui s'échapper en un torrent écarlate de son corps. A chaque goutte touchant l'herbe, une fleur s'épanouissait. Le sang et les fleurs porteuses d'espoir.

" Oui, pour cela, je verse mon sang, sans crainte, sans hésitation. Pour mener les hommes et les femmes loin de tout danger. Tout comme la déesse, ma vie sera aussi lumineuse que le soleil, aussi chaleureuse que les bras d'une mère se refermant sur ses enfants pour les protéger. Je suis l'espoir aux ailes d'or et aux flèches de soleil... "

Son hémorragie n'avait même pas eu le temps de stopper qu'un grondement se fit entendre. D'encre, le ciel se fit avant de se charger de nuages plus que menaçants...

Au loin, Héraclès et Chiron avaient levé la tête, méfiants mais maîtres d'eux tandis que les Centaures, eux, prenaient la poudre d'escampette, abandonnant pelle-mêle esclaves et  butin. La débandade aussi bancale que répugnante de bien piètres charognard tandis que faisant preuve de son incroyable puissance, Héraclès arrachait au manteau de dame Gaïa une vaste corniche de roche pour en faire une voûte protectrice.

La puissance surhumaine d'Héraclès et les soins de Chiron, que pouvait espérer de mieux les anciennes captives que cela en plus de leur libérations miraculeuses. Se redressant et se protégeant d'une cape surgie de nulle part, après tout, la jeune sainte n'était plus à cela près, elle fit un grand signe au fils de Zeus, au vainqueur des douze travaux. Un geste auquel répondit le colosse enveloppé de la dépouille du Lion de Némée. Tel était le message, le passage de témoin entre le plus grand combattant qu'avait connu les temps mythologiques et la sainte aux ailes d'or. La Flèche d'Héraclès serait celle qui sous l'effet de son cosmos incandescent deviendrait celle du Sagittaire. Un visage débordant de fierté, telle fut la dernière image qu'eut Cypris de Chiron avant qu'au centre de l'ombre ne jaillisse une nouvelle menace.

De l'or, du pollen et une voix désincarnée mais si puissance qu'où se tournent ses yeux noisette, elle ne pouvait lui échapper. Partout, cet être était partout si vaste était sa présence que bientôt ne demeurèrent plus qu'elle et lui.

Un élu du cosmos !!!

Nulle crainte en elle, pas maintenant que sa main serrait la flèche d'or, l'arme sacrée des saints du Sagittaire.

" Montre-toi !!! Elu !!! Montre-toi face à une élue !!! "

Telle avait été sa réponse face à ce qu'elle pensait être comme elle une combattant cosmique et non une essence divine. Un être dont la démesure n'avait d'égal que l'égo et l'assurance. Il en fallait pour oser paraître ainsi. Se dresser contre l'ancien Préfet de la Maison d'Athéna tout en faisant apparaître une telle marionnette. Une expansion de lui-même à la mesure de son ego.

Plus de dix mètres de haut, rien que cela. A croire que tu me voulais pour toi seul, pour ainsi vouloir faire fuir tous ceux incapables de reconnaître une forme née de l'action du cosmos et non ta véritable forme. Au fond, tu es comme le magicien d'Oz, tu te caches sous une forme qui n'est pas la tienne pour impressionner les plus faibles de coeur et d'âmes et ne faire face qu'à ceux qui en valent la peine. Du moins, à tes yeux. Ainsi, je serai digne de toi, digne de ton intérêt..

De nouveau, elle entendit la voix gronder en son âme. Cette fois, les choses sérieuses allaient se dérouler. En plein coeur du ciel apparut une déchirure qui ne cessa de grandir jusqu'à révéler la présence d'une immense masse se dirigeant droit vers elle, droit vers son monde onirique et avec elle, la menace de toute réduire à néant. Si vaste, si inimaginable était ce qui risquait de se produire sur-le-champ. Tout être normal se serait effondré sur le sol, implorant tous les dieux de l'univers de lui venir en aide face à une telle abomination mais Cypris n'était pas de ce bois-là. Elle ne l'était pas, elle ne l'était plus et jamais plus ne le serait. Le temps des hésitations, le temps de l'insouciance était passé. Sur la flèche qu'elle tenait encore dans sa main tachée de son sang, sur le serment muet qu'elle avait passé avec Héraclès et Chiron, elle ne pouvait qu'avancer et sainte d'Athéna demeurer. Elle ne pouvait que prendre la seule et unique décision digne d'elle, digne de ce qu'elle était devenue, digne de la lame qu'elle s'était forgée. Une guerrière, un chevalier sans peur, sans lien. Thanatos la prendrait si tel était son destin mais ce serait au terme d'un combat. D'un rude combat où elle mettrait toutes ses forces, toute sa vie.

" Tu veux me voir ? Et bien admire, ce que l'Ange aux ailes et à l'arc d'or est capable d'accomplir. Au nom de la grande Athéna, je pars en guerre !!! "

Sans autre procès, son cosmos explosa, si puissamment qu'il appela par-delà les frontières du rêve l'armure d'or du Sagittaire. Où que se trouvait sa porteuse, l'habit d'or jaillirait. Forme onirique tout comme elle, alors que sa forme réelle n'avait pas tardé à percer le ciel de Grèce en vue de rejoindre une de ces cités. Sparte la Sacrée ne pouvait désormais ignorer ce qu'il venait de se passer. Chiron avait fait son choix. En cette partie de la Maison d'Athéna, il avait porté son habit droit vers celle destinée à le revêtir. Qu'elle repose ne changerait rien à l'affaire, l'armure patienterait...

Elle patienterait jusqu'à ce que la sainte aux cheveux d'or ne revienne à elle sous le regard des trois témoins se trouvant à ses côtés...

Mais pour en revenir au rêve, la lutte n'était point achevée. Prenant son envol, Cypris s'éleva, encocha sa flèche avant de rassembler toutes ses forces. L'arc se tendit sous ses doigts alors que la masse approchait puis, enfin...

" Flèche du Sagittaire, prend ton envol et de ta pointe, perce et détruit à jamais toute ombre se dressant sur le chemin de l'espoir... !!!

Un geste, un dernier et la Flèche partit, droit vers sa destinée...

Cypris, le Préfet de la Maison d'Athéna, l'amie de Raziel et Sanguinius, n'était plus, Cypris, la sainte du Sagittaire venait de prendre son envol face au monde et d'accomplir son devoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypnos
Dieu du Sommeil et des Rêves
Staff KoH
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 21/07/2013
Localisation : Jamais loin de ma reine

Feuille de personnage
Hp:
250/250  (250/250)
CS:
720/720  (720/720)
Pa:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Face the Sandman   Ven 8 Nov - 9:40

*Je m’en doutais.*

Sans la moindre hésitation Cypris leva alors son arc vers ma création, fermement décidé à tenter le tout pour le tout. Pointant cette flèche d’or que tant avait appris à craindre vers ma création, son cosmos se mit bientôt à l’embraser au point de la rendre étincelante. Sans nul doute son potentiel avait de quoi anéantir l’équivalent de mille astres lunaires, mais dans l’état actuel du Sagittaire, cela restait encore de l’ordre de l’impossible.

*Il te reste encore tant de chemin à parcourir petite humaine… Compte sur moi pour observer avec la plus grande attention ce que te réserve l’avenir.*

Et dans ans un fracas aveuglant, le projectile chargé du cosmos de Cypris alla heurter mon météore en plein vol, le perforant simplement de part en part tout en affaiblissant considérablement sa structure au point de la faire se fissurer.

S’étendant alors à une vitesse vertigineuse, les crevasses recouvrirent l’amas rocheux qui rapidement commença à tomber en miette ou plutôt en une multitude d’astéroïde plus petit mais faisant quand même pour la plupart l’équivalent en taille d’une métropole occidentale.

Laisser le sagittaire se débrouiller face à autant de menaces tout aussi mortelles que leur génitrice aurait été un test amusant, mais pour l’avoir vu se débrouiller face aux centaures, je savais que je n’y apprendrais rien de bien intéressant. Après la détermination et la force, il me restait à présent une dernière épreuve à lui faire passer.

« Impressionnant. Grande est ta force petite humaine, mais sauras-tu l’utiliser intelligemment ? »

Manipulant ma marionnette de cosmos par la pensée, je lui fis faire disparaître d’un geste de la main la totalité des astéroïdes noircissant les cieux avant de la réduire jusqu’à une taille humaine, la mienne en l’occurrence. Affinant du même coup les traits de son visage, le nez et les pommettes apparurent en même temps que deux orbites creuses où brillait une flamme d’or impérissable.

« Tu approches du dénouement de notre rencontre, Cypris du Sagittaire. Sans nul doute as-tu héritée de la force de tes prédécesseurs, mais auras-tu aussi hérité de leurs bêtises légendaires ? »

J’allais passer à la dernière épreuve lorsque je ressentis poindre à l’horizon de mon univers la présence d’un intrus.

*Tiens donc, que vient-il faire là celui-là ?*

A peine libéré de mon royaume, le voilà qui déjà tentait de s’immiscer dans mes plans. Mais à ce jeu-là, il allait rapidement se rendre compte que nous ne jouions pas dans la même cours.

*Petit prétentieux, tu oublis où tu tentes d’apporter ton pouvoir. Ici nous ne sommes pas dans ta réalité monotone, ici nous sommes dans les rêves, ici tu es chez moi !*

Pas le moindre iota de son cosmos ne franchirait les portes de mon univers, de cela je faisais le serment. Après plusieurs millions d’existence humaine, il n’avait toujours pas compris les limites de son pouvoir. C’était moi, moi et personne d’autre qui avait bâtis ce monde, les rêves et tous ce qu’ils contenaient, ici c’était moi qui faisais la loi, et ici c’était moi qui faisais tourner l’univers.

*Apprends qu’ici, je suis Dieu le père ! Apprends qu’ici le destin et le chaos n’existent pas ! Apprends qu’ici tu es impuissant, tout aussi impuissant que ne l’as toujours été ton père face à moi !*

Faisant barrage de mes pensées à l’intrusion malvenue de ce petit prétentieux, je dus alors revoir mes prérogatives à la baisse tant la surprise causée par le dieu des voleurs réclamait mon attention.

« Je possède des yeux par milliard, pourtant je vis dans l'obscurité… »

Ma marionnette de cosmos arbora alors un sourire en coin avant de poursuivre.

« J'ai des millions d'oreilles, pourtant je n'ai que quatre lobes... »

Une énigme, quoi de plus savoureux pour tester les facultés intellectuelles de celle que ma fille prétendait si différentes de ses prédécesseurs.

« Je n'ai aucun muscle mais pourtant je commande deux hémisphères. Qui-suis-je ? »

_________________
May my wishs comes trues
« Thalie, ma reine, ma lumière, ma vie, à jamais, je t'aimerai et serai tien... »
« Paroles » ~ *Pensées* ~ "Message télépathique"


Dernière édition par Hypnos le Ven 14 Fév - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cypris
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sanctuaire, Temple du Sagittaire ou Sparte

Feuille de personnage
Hp:
215/215  (215/215)
CS:
310/310  (310/310)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Face the Sandman   Sam 9 Nov - 20:51

[HRP : je te mentionne pas David à cause de l'intervention d'Hypnos mais un grand merci pour avoir tenté de m'aider Very Happy ]

Lumière, pendant de longues secondes, tout n'était plus que lumière. Plongée dans une vision fantastique, et ce dès que sa flèche avait heurté l'astéroïde, Cypris n'avait pas cillé une seule fois. Ses yeux grand ouverts, elle n'avait pas un instant détourné le regard, au risque de se brûler les yeux. Etait-ce pure folie ou venait-elle simplement de réaliser. Réaliser qu'à une guerrière revêtue de l'habit sacré, rien n'était impossible aussi longtemps que son coeur battrait. Aussi longtemps qu'elle nourrirait cette pure étincelle d'espoir brillant au plus profond d'elle-même.

Oser regarder le soleil dans les yeux, oser simplement vivre et avoir confiance en l'avenir quelque soit ce qui s'étale devant moi. Avoir foi en moi, avoir foi en Chiron pour la plus grande gloire de la Sagesse. Je suis le Sagittaire, celui dont l'arme s'est forgée à même le coeur...

La flèche qui a failli me prendre la vie sera désormais la plus puissante de mes armes, celle que j'aurais vaincue avant d'assimiler sa force et la faire totalement mienne. Ne pas détruire mon ennemi mais en faire mon allié ou mieux encore mon serviteur dévoué, à jamais... Telle est la plus puissante des victoires. Approcher, apprivoiser et enfin faire siens les pouvoirs cherchant à nous soumettre...

Telle est la plus grisante des victoires...

Regarder le soleil en face sans succomber à la puissance de ses rayons. Oser lever les yeux vers l'avenir et croire en soi, apprendre sur soi et ses propres limites car aussi vrai que les spectres sont mes ennemis, mon pire adversaire restera à jamais moi lorsque le doute s'empare de moi...


Une nouvelle résolution si forte que le coeur de la jeune femme s'était endurci mais dans un sens tout personnel. Endurci pour tenir face aux guerres, face aux coups du destin tout en restant tendre et aimant. A chaque instant, son sentiment, à chaque instant, son durcissement.

Il faut être forte pour survivre et encore plus pour protéger et sauver ceux qui ont confiance en moi. Tout comme Chiron, je me nourrirai de Sagesse et de connaissance pour faire le bien autour de moi à la seule force de mes talents et de mes flèches.

En ces yeux, brillait la force de cette nouvelle résolution. Pas uniquement une arme faite de muscles et d'or mais aussi un esprit vif et délié...

Mens sana in corpore sano...

Alors que cette phrase s'était-elle soudain imposée en elle, le magicien faisait son apparition devant elle tout en anéantissant la multitude d'astéroïdes qu'avaient crée le choc de sa flèche contre l'énorme masse primitive. Plus qu'une taille quasi humaine aux yeux de flammes. Un sourire se dessina alors sur les lèvres de la jeune femme.

Le Magicien d'Oz, je vois que je n'étais pas si loin que ça.

L'image était séduisante mais loin de se laisser déconcentrer, la blonde archère redoubla de prudence.

Se laisser griser par ses propres pouvoirs est déjà une première défaite...

La voix était toujours aussi intense et puissante et cette fois, ce n'était pas sa force qui allait être déposée sur la Balance de ce bien surprenant juge mais bien son esprit. De quoi la plonger dans la tourmente. Cypris savait qu'elle n'avait pas le droit à l'erreur mais qu'en même temps, elle ne pouvait connaître tous les secrets de l'univers, pas en cet instant, si jeune, elle était encore si jeune malgré toutes ses victoires récentes. Ses victoires et ses blessures, la certitude de devoir affronter un jour Raziel et de devoir s'y préparer...

Tout cela, elle le savait. Se préparer, elle devrait se préparer mais pour cela, il lui fallait survivre et retrouver son armure. Elle seule la ramènerait dans la réalité. Il était temps, grand temps que tout cela cesse. L'énigme était claire, si claire...

Une image s'imposa à elle, elle ne devait pas craindre de perdre. Cette image ne pouvait qu'être une des réponses et puis, elle n'avait pas le choix autant tout tenter plutôt que retarder l'inéluctable sans posséder pour autant d'autres solutions. Au pied du mur, il fallait agir ou mourir...

" Le cerveau... "

Laissa-t-elle s'échapper.

" Le cerveau est enfermé dans la boîte crânienne, est relié à des milliers de cellules dont celles associées aux sens, la vue et l'ouïe en sont deux, quatre lobes externes, le frontal, l'occipital, le pariétal et le temporal, en plus des deux internes et enfin, il n'a aucun muscle mais est divisé en deux hémisphères... "

Telle avait été sa réponse et sans perdre sa posture défensive, elle se tut, dans l'attente de la réponse de son mystérieux interlocuteur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypnos
Dieu du Sommeil et des Rêves
Staff KoH
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 21/07/2013
Localisation : Jamais loin de ma reine

Feuille de personnage
Hp:
250/250  (250/250)
CS:
720/720  (720/720)
Pa:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Face the Sandman   Mar 12 Nov - 20:58

Une à une, les secondes s’écoulèrent, laissant à Cypris le temps de réfléchir à mon énigme.

De son point de vue, sans nul doute, sa vie était en jeu et cependant il n'en avait jamais été ainsi. Je n’avais jamais eu même l’envie de la tuer. J’avais été comme un enfant curieux, découvrant un objet singulier qu’un autre lui avait désigné. Un objet humain, un être pensant, un nouveau destin, un nouveau chevalier, un nouvel ennemi.

*Peut-être sera-t-elle plus que cela pour moi. Peut-être pourra-t-elle m’être utile à l’avenir. A condition de l’amener à de meilleurs conditions.*

La préparer. Oui il me faudrait être patient, et particulièrement habile si je voulais m’en servir. Certes ce chevalier était pourvu d’une puissance qui n’avait rien à envier à celle de ces contemporains, mais ma fille avait descellé en elle autre chose, un esprit ouvert.

*Un esprit ouvert est un château avec le mont levis baissé sans gardes pour le protéger.*

De l’ouverture d’esprit naissait la curiosité, de la curiosité naissait l’envie, de l’envie naissait l’insatisfaction, de l’insatisfaction naissait la frustration, de la frustration naissaient les rêves et les désirs.

*Hihi, j’ai hâte de m’y mettre.*

Souriant alors de plus belle à cette pensée, mon attente pris fin avec la réponse de Cypris.

« Bonne réponse. Félicitation. »

Sur une simple pensée, ma marionnette disparue dans un nuage de poussière d’or pour laisser la place à un son d’applaudissement en provenance du dos du nouveau sagittaire. Félicitant de mes deux mains le nouveau propriétaire de l’armure de Chiron, j’apparaissais devant elle en personne, tout en matérialisant dans mes bras un bouquet de pavot.

« Ma fille avait raison à ton sujet, tu es fascinante, pour un chevalier. »

Tout en m’approchant doucement de la jeune lauréate, je me demandais avec délectation la réaction du jeune Hermès devant sa dernière leçon. La chance était certes un pouvoir remarquablement versatile et puissant, mais il n’était ni absolu ni omniprésent.

*Même les rêves ont été créés. Ils auront une fin comme ils ont eu un commencement. Au final, seul le chaos perdurera. Une fois l’Ordre arrivé à son terme, l’univers retournera à son état primordial avant de connaitre une nouvelle révolution, et ainsi de suite dans une ronde sans fin.*

Un cercle vicieux, une prison dont il me fallait m’échapper. Un destin qu’il me fallait changer pour le bien de tous les êtres conscients.

« J’aimerai beaucoup faire plus ample connaissance avec toi, mais le temps me manque, et les tiens t’attendent déjà. »

Me tenant simplement prêt d’elle, mon étoile frontale apparente et mon cosmos à son plus bas niveau, je fis disparaître lentement la réalité dans laquelle nous nous trouvions tout deux pour lentement ramener le sagittaire à son réveil.

« Nous nous reverrons Cypris. Lorsque tu seras prêtes, ferme les yeux, et je serai là. »

Et d’un geste de la main, je lançais dans les airs le bouquet de pavots qui en un éclair se décomposa en une pluie de pétale pourpres. Ma rencontre avec le nouveau Sagittaire prenait alors fin tandis qu’elle s’estompait de mon regard pour retrouver son enveloppe physique. A son réveil, elle aurait peut-être quelques pétales dans les mains, si déjà ma rencontre avec elle avait porté ses fruits.

« A notre prochaine rencontre, Cypris du Sagittaire. »

 Arrow La suite par-là

_________________
May my wishs comes trues
« Thalie, ma reine, ma lumière, ma vie, à jamais, je t'aimerai et serai tien... »
« Paroles » ~ *Pensées* ~ "Message télépathique"


Dernière édition par Hypnos le Mer 26 Fév - 16:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cypris
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Sanctuaire, Temple du Sagittaire ou Sparte

Feuille de personnage
Hp:
215/215  (215/215)
CS:
310/310  (310/310)
Pa:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Face the Sandman   Sam 16 Nov - 14:16

Longues, jamais secondes lui avaient parues plus longues. Pas même lorsque sa flèche d'or s'était gorgée d'énergie divine à l'en faire flamber. En son âme, rien ne pourrait jamais égaler cet instant, ce passage définitif aboutissant à sa renaissance en tant que sainte du Sagittaire. Le soleil parut pâlir puis soudain, au son d'applaudissement qui éclata dans son dos, son coeur faillit rater un battement. Si fort, si inattendu.

Derrière...

Un long frisson remonta le long de son dos avant qu'elle ne calme. Il lui fallut encore un certain temps pour se persuader qu'elle avait réussi, qu'elle ne rêvait pas. Ou peut-être après tout mais qu'en tout cas, elle ne faisait pas un rêve dans le rêve. Puis, enfin, elle se retourna vers celui qui l'avait éprouvé avec tant de force, la poussant dans ses derniers retranchements.

Derrière elle, elle n'avait qu'un pas à faire et enfin, elle découvrirait qui se cachait sous le masque du magicien. Près d'eux la marionnette s'était effacée en une poussière d'or, les laissant seul à seul.

" Merci... "

Laissa-t-elle soudain s'échapper. Une façon quasi instinctive de répondre aux félicitations de celui qu'elle s'apprêtait à découvrir maintenant qu'elle lui faisait face. Trop grand pour que leurs yeux se croisent, aussi Cyrpis releva-t-elle lentement la tête avant que ses yeux ne trahissent sa surprise.

Yeux et cheveux d'or et surtout cette étoile frontale. Jamais, elle ne l'avait rencontré auparavant mais ces attributs tout comme le sublime bouquet de pavots qu'il tenait entre ses mains ne laissait aucun doute sur son identité.

" Hypnos, dieu du Sommeil et des Rêves.  Jamais, je n'aurais cru vous rencontrer en ces lieux... "

Elle ne put en dire davantage, se rendant soudain compte qu'elle ne tremblait pas devant lui. Rien en son attitude actuelle n'inspirait la haine ou l'effroi dans le coeur de la blonde archère. Rien, elle qui s'était imaginé les dieux des Enfers comme les pires monstres se rendait compte que ces certitudes ne cessaient de voler en éclats. D'abord, Raziel, celle qui l'avait détourné d'elle, et maintenant Hypnos et son enfant...

Trop de choses trop de choses en si peu de temps, elle ne pouvait tout démêler dans l'immédiat mais cela viendrait. Chiron et même le blond fils de Nyx venaient à leurs façons de lui rappeler l'importance de l'esprit et de la réflexion. Que la force et la fougue ne faisaient pas tout.

La tête aussi devait commander. Ne pas foncer comme un météore sur l'ennemi. Cela est plutôt du ressort du flamboyant Pégase.

S'amusa-t-elle à penser. Pégase et le Sagittaire, les deux armures ne cessaient de se croiser et se recroiser mais dans la tête de Cypris, c'était elle et elle seule que Chiron mais aussi Héraclès avaient désignée comme héritière l'habit sacrée. Chose que le divin Hypnos lui-même vint presque aussitôt confirmer en lui faisant en même temps ses au revoir.

" Alors, à bientôt, dieu du Sommeil, j'ignore ce qui vous a poussé à venir me rendre visite même si vous en avez laissé échapper un mot mais viendra le temps où toute question aura sa réponse. Dont celle que je vous pose tout en sachant que vous n'êtes pas Apollon...

Serons-nous ennemis mortels ou comme il en fut au sein de Sparte, lorsque les trois préfets des trois maisons étaient réunis autour d'une seule et même table, alliés contre une puissance surpassant l'entendement ? Seules les Moires pourront y répondre. La seule certitude est que même si la vie me laisse, nous nous retrouverons, un jour ou l'autre, nos chemins se recroiseront.

A bientôt, dieu du Sommeil, c'est en tant que chevalier du Sagittaire que je vous souhaite un bon retour... "


Une pointe de douceur et de défi, subtilement croisées. C'était cela la puissance et la fierté de Cypris. Ne pas plier devant le fils de Nyx. Juste faire ce pour quoi elle avait tant désiré cette armure, rejoindre les siens et les protéger. Rejoindre les siens enfin. Et tendant son visage vers la pluie de pétales écarlates et blancs, elle ferma les yeux, laissant le pouvoir d'Hypnos la ramener vers la réalité du monde tandis que tout autour d'elle son rêve s'achevait...

==> Sous l'étoile de Chiron

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Face the Sandman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knights of Hope :: Sparte la Sacrée :: Dortoirs :: Maison d'Athéna-
Sauter vers: